fanfictions
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Atelier 20 : Nuit de l'atelier !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Anathema
Diablotine au flambeau
avatar

Nombre de messages : 231
Date de naissance : 09/12/1991
Age : 26

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 3:01

Allons, un petit dernier pour la route. ;D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 3:04

Cool !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Anathema
Diablotine au flambeau
avatar

Nombre de messages : 231
Date de naissance : 09/12/1991
Age : 26

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 3:17

Il lui avait pourtant promis, que tout irait bien. Qu'il ne l'abandonnerait jamais.
Promis, craché, juré, comme le font les enfants.
Car c'est ce qu'ils étaient à l'époque, des enfants jeunes, et innocents, amoureux peut être aussi, un peu. C'était avant qu'ils ne réalisent ce que c'est l'amour. Juste avant, juste pendant, que le désir commence à naitre.
Et puis ils s'étaient séparé.
Il lui avait ensuite craché à la face. Puis il n'avait rien fait quant les jurés l'avaient condamné.
Il l'avait regardé se faire mettre la corde au coup, immobile, sans un mot, flegmatique, tenant bien son rang.
Et lui avait refusé de fermer les yeux, de détourner le regard. Il avait continué à haranguer la foule, à insulter leur chef, leur pays, leur armée. A l'insulter lui, le traitre, le loyal serviteur.
« Je laisserais jamais personne te faire de mal ! Jamais ! Je te le promet... Promis, juré craché. Spurt ! »
Clac. Clac de la trappe qui s'ouvre, clac de la corde qui se tend. Le nœud sert, mord les chaires. Sa colonne vertébrale n'a pas cédé, il en a encore pour de longues minutes d'agonie. Il le fixe, lui, le traitre, l'ennemi, l'amant, le rêve. Il tente de ne pas se donner plus en spectacle en luttant pour un air qu'il n'aura jamais. Il prie pour s'évanouir vite. Il prie pour que son corps pourrissant au soleil de s jours durant, ses yeux arrachés par les oiseaux, son sexe dressé par la mort et la pendaison le hante jusqu'à la fin de sa vie à lui. Lui fasse se serrer la gorge, comme la sienne est comprimée maintenant par le lin, à chaque foi qu'il sera dans les bras d'un autre. Et il prie pour que sa vie soit encore longue, pour que sa torture dure avec.
Et il s'évanouit. Il ne le voit pas pleurer, se révolter, se jeter dans la foule pour le sauver, happé par ses frères d'armes, arrêté, mis au fer, jugé...
Il meurt sans savoir qu'un corps pourrira auprès du sien.


Voila voila, et bien, bonne nuit à toi Gred, aux autres si y'a quelqu'un d'autre de debout, à demain pour des lectures et des reviews.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 3:44

Criminal Minds - Spencer Reid, Penelope Garcia et Derek Morgan
(Oui, je ne pouvais pas passer un atelier sans la chance d'écrire sur eux ^^)

Spencer Reid fouillait méticuleusement chaque tiroir de son bureau. Bon sang, il avait pourtant une mémoire photographique, il devait se souvenir où se trouvait ce dossier. Dans un flash, il se rappela. Il l’avait quand il était dans l’antre de Garcia. Il avait posé ce qu’il tenait dans les mains pour pratiquer un tour de magie à la femme qui lui avait demandé de l’aider à se changer les idées. Il devait encore s’y trouver.
Rassuré, le jeune homme se leva, sans oublier de passer auparavant dans leur "cuisine". Un café noir avec beaucoup, beaucoup, beaucoup de sucre. Miam !
La porte du bureau de l’informaticienne était ouverte. Une voix masculine s’y entendait. Spencer sourit. Kevin prenait encore une pause avec sa petite amie. Garcia en avait de la chance ! Cependant, l’agent du FBI s’arrêta. Il avait reconnu la voix de Derek. Ce dernier n’était-il pas censé être chez lui, de repos ?
Reid se risqua un coup d’œil discret, l’espérait-il, dans la pièce. Garcia y était seule. Elle parlait au téléphone, en utilisant le haut parleur, à Morgan. Le rire de la blonde s’éleva.
« Ah, mon Adonis au caramel, tu es si beau !
- Penelope !!! Je te les ai envoyés parce que j’ai perdu ce pari mais tu dois me le promettre… Tu ne les montreras à personne, personne !
- Enfin, voyons, mon cookie au chocolat, tu n’as pas confiance en moi ?
- Femme, promets ou je téléphone à Kevin tout de suite ! »
De nouveau, Garcia rit, peu impressionnée.
« - Promis, craché, juré ! »
Au grognement de Derek, Spencer comprit qu’il devait être satisfait par la promesse de la femme. Cependant, le plus jeune avait le son ET l’image. Les doigts croisés de la femme étaient comme une promesse qu’il apprendrait bien vite de quoi il s’agirait.
Et, en effet, Garcia avait à peine raccroché qu’elle lança :
« Entre, mon génie adoré ! »
Spencer sursauta, légèrement décontenancé. Parfois, à ses côtés, il avait l’impression de se retrouver dans la peau d’un enfant de sept ans. C’était très étrange pour quelqu’un qui n’avait pas eu une vraie enfance…
« Tu es peut-être curieux, continua-t-elle, se tournant vers lui, de savoir ce que j’ai promis de ne jamais montrer à personne… »
Le sourire de Garcia démentait les précédentes paroles. Son excitation gagnait Spence, plus que heureux d’avoir oublié ce dossier ! Qu’allait-il voir ?
Son attente ne fut pas longue. En quelques clics, devant ses yeux ébahis, Derek Morgan trônait dans son plus simple appareil. Les photos étaient magnifiques, sûrement prises par un professionnel. Elles n’avaient rien de pornographiques mais étaient assez chaudes pour donner envie à Reid de desserrer le nœud de sa cravate, pourtant, déjà bien lâche.
« Attend, tu n’as pas vu la meilleure ! »
Adossé à un mur blanc, dans une lumière qui faisait penser à un coucher de soleil, Derek le scrutait comme prêt à lui sauter dessus. Spencer dut s’asseoir pour supporter cette vision.
« Tu veux peut-être que je te les envoie par mail ? Tu pourras en profiter alors…
- J’ai une mémoire photographique exceptionnelle, Garcia… » dit-il, sans y faire attention.
Penelope leva les yeux au plafond.
« - Rien à voir avec la mémoire, mon petit café au lait sucré. Tu devrais essayer !
- Je-je… bafouilla-t-il. Je… je ne sais pas. Hum. Tu-tu connais Mor-Morgan. S’il le découvrait, il… se sentirait trahi.
- Tu as l’intention de lui raconter ? »
Spencer rougit. Comment allait-il pouvoir travailler avec l’homme, lui parler normalement ou, tout simplement, le regarder sans penser à ces photos ? Il vit Garcia les envoyer sur sa boîte mail, sans réagir. Subitement, il eut besoin d’un peu d’air frais. Il se leva précipitamment.
« - Tu… Tu ne lui diras pas, hein, que… que je les ai vues…
- Bien sûr que non, mon génie, tu connais. Promis, craché, juré. »
Reid hocha la tête, ne remarquant pas la main cachée de Penelope.
L’homme avait à peine quitté son bureau qu’elle appuya sur un bouton d’appel rapide.
« Mon tout beau, l’affaire "Le faire mordre à l’hameçon" est terminée. Mon dieu, avec l’appât que tu m’as laissé, je n’aurais jamais pu rater ma cible.
- Tu veux me dire que… que ton plan a marché ? Princesse, comment as-tu su qu’il oublierait quelque chose dans ton bureau ?
- Cela, mon cher*, c’est un secret féminin labellisé Garcia que je ne peux te révéler sans te tuer par la suite. À toi, maintenant, de ramener le poisson dans ton filet. Je peux te jurer qu’il est chaud, très très chaud…
- Merci, Mama, ce que… ce que tu viens de faire…
- Non, non, mon muffin au sucre, ne me remercie pas et n’oublie pas de ne pas tout faire foirer. Si tu lui fais du mal, je te promets qu’il n’y aura pas de "Mama" qui tienne ! Je ferai de ta vie un enfer sur Terre ! »
Le rire chaud de Derek la réjouit.
« - Merci tout de même ! Quant aux photos que je t’ai envoyée. Nous sommes bien d’accord que tu les effaces ! Tu n’en gardes aucune copie et tu n’en sers pas. »
Le ton de Morgan était ferme. Garcia sourit.
« - Reçu cinq sur cinq, mon Adonis. Je les ai déjà effacés. Promis, craché, juré ! » dit-elle, tout en mettant les dites photos dans un dossier attaché à un mail pour une amie. « Il n’y a plus rien !
- Merci, Penelope, je te revaudrai ça !
- Mais j’y compte bien ! »
Le sourire s’élargit quand la femme raccrocha. La journée avait été bien remplie. Elle avait hâte que Derek fasse le prochain pas…
Tout en attendant, elle ouvre d’autres fichiers, décidant de jouer les marieuses avant l’heure. Après tout, elle adorait travailler avec Photoshop !

(*En français dans le texte :p - Si quelqu'un comprend ce que je veux dire-)


Ce n'est pas relu alors veuillez excuser les fautes. A 2h44, j'arrive encore moins à me relire qu'il y a deux heures ^^'.

_________________


Dernière édition par Gred le Sam 16 Mai - 12:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 3:46

Oh Lilith, Ana, ton texte est très très perturbant ^^'.

Je suis bien triste que j'ai autant besoin de faire dodo. J'aurais bien continué jusqu'au bout de la nuit Razz .

Merci pour tous ces beaux textes ! Je les lirai/relira tous dès demain.

ours

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 11:54

Oh n'amour ! *couine*
Garcia est merveilleuse, Reid est tellement Reid, Morgan est tripant au possible, c'est tous les trois tellement eux et le coup du français aussi ! Ah merci n'amour pour tout ça ^.^

*joyeuse, commence bien la journée*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 12:03

Oh, je suis contente que tu aimes ! J'ai adoré écrire cette scène même si j'étais un brin embrumée *a oublié des morceaux de phrase* ^^".
Contente que tu aies aimé le texte en français. Je rêve d'utiliser "mon cher" depuis que je l'ai entendu dans sa bouche, dans la série. Je sens que, sous ma plume, ma petite Garcia parlera beaucoup français mais d'autres langues aussi Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 30
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 20:10

Tite Fraise, j'ai enfin pris soin de lire ton texte sur l'épiphanie. Il est magistral, vraiment. Merveilleusement bien écrit, bien entendu, et chargé d'émotion. On s'y croirait, on s'y retrouve même sans avoir vécu la même expérience. Je le ferai circuler ! Tous mes compliments avec chapeau bas.

Pinec, comme je te l'avais dit, j'ai vraiment adoré ton drabble ! ;D C'est rarissime que je dise une chose pareille, mais il n'avait pas besoin d'être plus long. Je voyais le sourire retenu et espiègle de David et, étrangement, j'avais anticipé le type de conclusion que tu nous as offert d'une manière particulièrement habile. Razz
...
Mais alors, au fait, quelle fève ??

J'ai aussi beaucoup aimé ton texte sur l'ubiquité, Tite Fraise. Ce qui m'a fait sourire, c'est que je suis moi-même en train de me débattre avec des lettres de motive et un CV à bien arranger en ce moment... Je suis donc en plein dans le problème, ce qui a rendu ton héroïne d'autant plus touchante à mes yeux. Et j'aime vraiment bien la manière dont le style s'effiloche, pour arriver à un discours presque direct... c'était bien agencé.

Quant à celui sur le poil, il m'a bien fait rigoler ! ^^ Il m'a tellement fait penser à un personnage de ce petit film d'animation qui passe en ce moment au cinéma : "le sens de la vie" (Si tu ne l'as pas vu et que tu en as la possibilité, je le conseille +++). Et je me reconnais assez bien dans la féministe avec des forêts sous les bras (sans en être là j'ai beaucoup de mal à garder l'aisselle luisante... J'ai tendance à avoir honte de moi quand je me fais chier à les raser trop souvent...).

Mailine, comme toujours, un texte d'une joliesse triste et poétique... porté par un style qui t'es vraiment propre.

Ooooooooooh Pinec !! Il est merveilleux ton petit texte sur les Hobbiiiits... !! Frodon Merry Pippin Oh vraiment... vraiment j'étais fondue ! D'ailleurs, je vais m'arrêter là pour l'instant, mais j'en referai une review un ch'tit peu plus détaillée ce soir ou demain.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Dim 17 Mai - 12:52

*fait craquer les articulations de ses doigts* Allons-y pour les reviews/commentaires !

Epiphanie : (Oh Lilith que j'ai pu te maudire Anathema pour ce thème >_<).

- Anathema : Du Wolvie/Gambit ! Le cajun arrive vraiment à avoir tout ce qu'il veut, n'est-ce pas ? J'ai bien ri. ^^
- Titefraise : Gosh, ton texte est si poignant, si réaliste que j'en suis toute retournée ^^'. *aurait dû lire celui d'Anathema après* ^^' En tout cas, c'est une petite merveille, bravo !
- Pinec : ... *ne sait pas si elle a très envie de découvrir qui est le possesseur de la fève* En tout cas, dans l'ambiance de la série. Chapeau, toi qui n'étais pourtant pas en condition d'écrire dans le calme Salut.
- Ruika : Fufufu... C'est bien Reid, ça... En fait, on retrouve bien tous les membres de l'équipe ! Smile Surtout après cette épisode ! Reid est so clueless ! Smile
- La Half : Perso, je ne connais South Park que par les produits dérivés. Je n'ai jamais vu un épisode ^^' alors je vois vaguement qui est Cartman et Kenny, les autres, c'est très très flou. Mais bon, cela ne m'a pas empêché d'apprécier ta fic et surtout son ton si irrévérencieux et délectable. J'ai adoré la mère de Cartman complètement impassible face aux déclarations de son fils. La relation Cartman/Kyle est très intéressante et j'adore la chute ! Bravo !

Merci titefraise pour ton commentaire sur mon premier texte. J'ai passé presque une demie heure à me demander ce que j'allais écrire. Perso, je ne l'ai pas eu mon épiphanie ^^'. Alors comme ça n'arrivait pas, j'ai écrit sur ma frustration sans mettre de pairing au départ et puis Dick est, d'un coup, apparu dans mon esprit. Enfin, juste pour te remercier ^^.

Don d'ubiquité :

- Pinec : Scofield n'aurait-t-il pas fumé un peu la moquette avant d'entreprendre sa cavale ? Rolling Eyes Laughing
- Ana : Le thème de la mort de Batman est vraiment quelque chose qui revient chez toi. C'est traumatisant, évidemment, comme pour le commissaire Gordon. On a tellement l'impression que les super-héros sont des demi-dieux que c'est bizarre de penser qu'un peut mourir. J'aime bcp l'utilisation que tu fais du thème. Ce don d'ubiquité que les gens prêtent à Batman et qui fait sa légende mais qui est, en fait, créé par d'autres personnes... J'aime beaucoup, bravo !
Fufufufu, j'aime le caractère bassement matériel de Jack ^^. Il est très sympa ton petit texte sur SG1.
- Titef : toujours autant de réalisme. J'ai beaucoup le démarrage et puis le revirement de situation ainsi que la chute. Les ateliers de cette forme te réussissent bien en tout cas ! Smile
- Ruika : ah, n'amour, ton texte me fait autant rire, j'adore ! Je les voyais tous les deux, sous ce drap, à se chamailler sur Veronica et la signification du mot ubiquité ^^. Bravo ! *encore !* Razz

N'amour, merci pour ton commentaire sur mon texte. J'aurais envie d'écrire sur d'autres personnes comme Dumbledore ou Gibbs, dans un autre fandom, mais je me suis rappelée qu'il y en avait bien une qui avait pu utiliser ce don. ^^
Je savais que la petite phrase sur le RonHarry te plairait. Le combat Peeves/Teigne est sorti dont ne sait où mais je l'aime bien Smile

Le Poil :

- Titef : Oh Lilith que de rire avec ton texte ! Si j'étais ton chéri, je me méfierais... Laughing
- Anathema : Décidément, ce thème a inspiré des textes légers et très très drôles ! les considérations de Dick sont très très amusantes. J'espère qu'il aura réussi à vaincre le Poil. Au fait, c'est qui son petit ami ?
- Ruika : Encore des perso sous ecsta ! Mais qu'est-ce qu'ils prennent ces agents pour être si joyeux sur une scène de crime ? Serait-ce la poudre dont se servent les CSI qui leur est montée au cerveau ? En tout cas, c'est très drôle et, d'une certaine manière, si eux. Je voyais bien Gideon mettre la tête entre ses jambes *éclate de rire*.
- Mailine : très sympa ton texte !
- Pinec : adorable ton petit Frodon ! Smile Et puis ça fait tellement longtemps que j'ai rien lu avec ces trois là *en manque de flufyness hobitien*
- Half : Tant de considération sur le Poil T-Baguien ! Smile J'ai bien aimé la petite phrase de fin sur Maytag.

Merci Anathema pour ton petit commentaire ! ^^
Hé oui, n'amour, j'ai écrit sur la moustache et la barbe de Nick et Gil, ça me fait rire moi-même. Je suis bien contente que tu aies couiné sur la joue lisse.

Ridule :

- Anathema : ... C'est moi où tu aimes beaucoup tuer tes personnages ? ^^' *note to myself : ne jamais aller en vacances avec Ana* Perturbant mais bien écrit et décrit. J'ai apprécié l'utilisation du thème, bravo ! Smile
- Mailine : Encore une fois, un texte tout en douceur et qui amène tant d'images. Tes Jules et Charlotte sont des merveilles Smile.
- Pinec: Comme je l'ai déjà dit, je vois que les ridules de Gibbs font de l'effet à tous les membres masculins de son équipe. J'aime bien ton DiNozzo et son envie de disco !
- Ruika : *resaute sur sa n'amour* Ah je les aime ces deux-là. J'adore ta Kelsie qui part en bataille contre l'extermination de la ridule. Ils sont tellement mignons. I love you

Merci n'amour de me pardonner d'être retombée sur LE pairing sur lequel j'écris toutes les semaines. ^^' Moi qui pensais avoir fait le tour du pairing ... Rolling Eyes

Fumisterie : (Promis, la prochaine fois, je choisirai des thèmes moins compliqués ^^')

- Anathema : Oh, ton premier texte est succulent. On se demande de quoi tu parles et tu arrives à ménager le suspens jusqu'au bout ! Chapeau Salut . Quant à celui avec Harvey Quinn, j'ai bien souri ! La pauvre, délaissée par le Joker pour Batman. Mais je suis sûre qu'Ivy la consolera... Wink

Promis, craché, juré:

- Ana : Je vais me répéter mais ton texte est très très perturbant...
En tout cas, je tiens à te féliciter ! Bien que court, tu as su insuffler quelque chose dans chacun de tes écrits, un petit truc qui surprend ou qui fait sourire. Bravo !

Merci les filles pour ces petites merveilles ! J'ai aimé chaque écrit. *jette des fleurs partout dans le forum, gambadant comme une petite fille*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Anathema
Diablotine au flambeau
avatar

Nombre de messages : 231
Date de naissance : 09/12/1991
Age : 26

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Dim 17 Mai - 20:38

En attendant de relire bien chaque texte et de les reviewer moi même, une tite réponse rapide à Gred (mon premier partiel est demain...).

Epiphanie :
Je comprend que tu m'ai maudite. xD Je me suis moi même maudite à vrai dire.
Et ravie que le texte t'ai plu et fait rire. Malgré mes efforts ce thème n'a pu me faire penser à autre chose qu'à la fête de l'Epiphanie aux USA, qui apparemment n'existe vraiment qu'en Louisiane, à cause de l'influence française.
Et qui dit Louisiane dit cajun... (Et oui, il arrive toujours à avoir ce qu'il veut Laughing surtout Wolvie.)
Au fait : King Cake de Louisiane

Don d'ubiquité :
Oui, je suis totalement traumatisée par la mort de Bat, ce héros de mon enfance et tout... Et aussi par la somme astronomique que je dépense en comics relatifs aux conséquences de cette mort.

Et Jack... En fait, tout est de la faute de cette scène dans Watchmen où le docteur Manhattan fait l'amour à sa copine en trois exemplaire de lui même, tandis que deux autres sont à coté en train de bosser. Donc, cette histoire de don d'ubiquité... Herm.

Le Poil :
Vui alors là je n'ai pas pu résisté, une histoire d'épilation, je ne pouvait que penser à ces "manly men" des comics. Surtout que hey, c'est canon xD
Le petit ami de Dick, c'ets Roy Harper. Orphelin, meilleur pote de Dick depuis l'époque de sTeen Titans, ancien "sideckick" de Green Arrow en tant que Speedy, ancien junki, père célibataire, et nouveau membre de la Ligue de Justice d'Amérique en tant que Red Arrow. L'un de mes personnages préférés.

Ridule :
Je suis une psychopathe en fait. J'aime pas lire de deathfic pourtant mais bon...
Je suis ravie des tes compliments en tout cas Very Happy

Fumisterie :
Déjà, thème riche et très chouette. J'ai été frustrée de pas être plus en forme.
J'ai bien ricané en écrivant ce texte. Je le reprendrais peut être à Noël, le retravailler un peu tout ça. Très contente (et surprise) qu'il ait plu en tout cas.
Et Harley ne va pas être consolée par Ivy, elle va aller dans les jupes de Catwoman II. Et oui, le Joker est un rustre.

Promis, craché, juré :
Possible que je sois très très perturbée. Enfin, si quelq'un ce demande, ce texte, c'est une histoire de pirates.
Et... encore merci du compliment *rouge tomate*. Je suis complètement déprimée par mon incapacité patente à écrire du long mais je me console un peu que mes textes courts ait de l'intérêt.


Sinon, vos textes avaient vraiment l'air très chouettes, j'ai hâte d'avoir l'occasion (et l'esprit à ça ^^') de les lire ! Je vais me régaler.

PS : Je crois que c'est toi Pinec, qui avait donné à T-bag l'omnipotence et le don d'ubiquité. Mais... ça revient pas un peu au même ? *plus sure d'elle du tout là*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pinec
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 842
Date de naissance : 27/01/1988
Age : 29
Localisation : Sur les genoux de Misha, Pocket!Moriarty entre les mains.
Emploi : Cameraman pour Troy&Abed in the Morning!

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Dim 17 Mai - 23:53

Nan nan, l'omnipotence c'est pouvoir tout faire, absolument tout, tandis que le don d'ubiquité c'est juste pouvoir être à deux endroits au même moment (ou plusieurs, ou partout, ubique en latin).
Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 30
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Lun 18 Mai - 13:54

Désolée d'être à la traîne... -_-' C'est promis, je viendrai compléter mes reviews dès jeudi, après mes deux jours intensifs.

Thème : Ridules
Pairing : T-bag/Michael


Dieu sait qu’il y avait bien des choses que Michael Scofield exécraient chez T-bag. Sa condition de tueur d’enfants, ses idéaux esclavagistes et le fait qu’il ait été à deux doigts de le violer sauvagement dans un placard – sans mauvais jeu de mot – figuraient en bonne position. Il y avait cependant des éléments plus directement physiques qui le révulsaient chez lui : sa langue, évidemment, qu’on avait envie de couper une bonne fois pour toutes afin qu’elle cesse de darder à tort et à travers, ses doigts trop habiles, ses prunelles qui prenaient un lustre tout particulier en glissant sur ses courbes. Plus que tout, il abhorrait les ridules qui se formaient parfois au coin de ces prunelles. Ces ridules accompagnaient en général la jubilation, la moquerie tendre qu’un sourire éclatant lançait à la ronde une fois tout le monde attrapé par… par la barbichette. Lorsqu’il s’avançait vers lui pour afficher son invulnérabilité en enfonçant le clou, pas chaloupé après pas chaloupé, Michael brûlait d’arracher ces vilaines pattes-d’oie qui plissaient ses nerfs menus. C’étaient elles qui révélaient le salaud en T-bag.

Le visage calme, il aurait presque pu paraître inoffensif. Scofield avait été le premier surpris par ce constat en le regardant dormir, par pur désœuvrement. N’ayons pas peur des mots, il aurait presque pu dégager une sorte de beauté taillée au couteau sans rayure. Certes, ce n’étaient pas ces traits paisibles et sans âge qui l’auraient retenu de l’assommer et de le laisser ligoté bien proprement à l’intention des fédéraux, tel un Batman des temps modernes. Les satanées menottes qui les liaient toujours inéluctablement étaient hélas un argument suffisant… Saletés de menottes qui l’avaient poursuivi de son arrestation jusqu’à sa cavale, et les avait coupés du reste du groupe. Heureusement, Lincoln connaissait leur prochain point de rendez-vous… Il espérait que son frère avait réussi à s’en sortir aussi bien que lui. Enfin… « bien » était peut-être un terme un peu optimiste lorsqu’on s’était échoué, après une nuit de course et deux jours de fuite en voiture volée, dans un motel volontairement minable… en compagnie d’un sociopathe saturé de fantasmes inassouvis. Il y avait des raisons si, la veille, Michael n’avait pas trouvé le sommeil avant une heure avancée de la nuit et ce malgré l’épuisement. S’endormir à-côté de T-bag n’était pas exactement sécurisant comme situation, surtout considérant la proximité à la fois burlesque et dramatique que leurs jolis bracelets jumelés imposaient… Enfoiré de T-bag. Il l’avait fouillé grossièrement et balancé un surin artisanal ainsi qu’un tournevis, mais les inévitables commentaires sur la maladresse de ses préliminaires, assortis des ridules mutines, avaient rendu de plus amples investigations au-dessus de ses forces. Il avait eu peur de se réveiller avec une lame quelconque sous la gorge ou, pire, la vision de Bagwell la main fébrilement perdue dans son pantalon. Il n’avait pas mérité ça, il en était persuadé. Ce n’est pourtant pas ce que Michael aperçut à son réveil ce matin-là, au premier papillonnement de ses paupières toujours fatiguées.

Ses yeux tombèrent sur les ridules honnies qui striaient les commissures des prunelles de Bagwell. Ce dernier ne faisait pourtant pas le fier, pour une fois. Sans bouger, il contemplait un coin de ventre et de flanc tatoués dégagés par les plis nocturnes de sa chemise. La lèvre pressée durement, les sourcils péniblement froncés, T-bag fixait avec une déférence suppliciée l’objet de ses tourments si proche et pourtant si tragiquement inaccessible. On aurait pu voir son cœur se fendiller dans les sillons que plissaient ses yeux, braqués sur un fragment du dédale de sa peau. On le trouvait beau, certes, mais personne n’avait jamais scruté Michael de manière si… torturée, vraiment. Cela le mit presque mal à l’aise, mais il tira une certaine satisfaction de faire apparaître lui-même ces maudites ridules par dépit et non par goguenardise. Ce fut à son tour de jubiler en lançant avec une contrariété feinte :
- Qu’est-ce que tu fais ?
Les prunelles se levèrent aussitôt vers lui, sans avoir le temps de perdre tout à fait leur lueur.
- … Je cherche ma cellule, finit par lui répondre Bagwell en esquissant un pâle sourire taquin, un doigt nonchalant tendu vers son ventre tatoué.
Par réflexe, Michael saisit le doigt au vol. Il ne supporta pas de voir les ridules reprendre à nouveau un ton narquois sur le facies émacié de son ennemi. Il soutint son regard et, après quelques instants, il déclara :
- … Je te donne vingt secondes pour la trouver.
Puis, avec une certaine cruauté, Gueule-d’Ange posa le doigt de T-bag sur la chaleur labyrinthique de son flanc, juste pour voir les ridules se crisper d’une douleur plus vive quand il le repousserait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 30
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 6 Juin - 15:33

Un dernier coup de chapeau à Mailine et Anathema, dont j'ai pu lire les derniers ateliers. Les textes étaient particulièrement poignants (les ridules de Charlotte et le terrible "promis, juré, craché" dont se souvient le pendu...). Bravo à vous !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Atelier 20 : Nuit de l'atelier !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Atelier Marc Fisher
» Evolution des devis, du type de clientèle et des charges d'un atelier - Atelier Amoroso Waldeis
» partage d'atelier; cherche hotte mobile
» Atelier de déco sur direct 8 (TNT)
» un autre denier tournois d'Henri III sans atelier visible.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La lanterne fringante :: Episode 6 : Soyons Créatifs ! :: Atelier d'Ecriture-
Sauter vers: