fanfictions
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Atelier 20 : Nuit de l'atelier !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Mailine
Succube enluminée
avatar

Nombre de messages : 532
Date de naissance : 11/02/1991
Age : 26
Localisation : Dans des épis de blé
Emploi : Ad impossibilia nemo tenetur

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 1:09

(Ouiouioui, je te raconterai mon expédition ! Maintenant, je vais expéditionner vers une boite aux lettres. Mais attention, la lettre que tu vas recevoir n'est pas comme les autres ! C'est une lettre qui aura mis le temps à arriver ! - parce que je suis très lente, soit.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 29
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 1:11

AAAAAAAAAAAAAH Nom de...!

...
Bon, je me la ferme, je finis ce que j'ai sur le feu, et je traiterai celui-là dans la plus grande euphorie demain matin, une fois fraîche et dispose.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 1:12

(Une lettre que tu m'envoies ne pourrait jamais être comme les autres...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Anathema
Diablotine au flambeau
avatar

Nombre de messages : 231
Date de naissance : 09/12/1991
Age : 25

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 1:31

Pas vraiment été inspirée sur ce coup...

Des ridules légères, à peine visibles désormais.
La tranquillité de l'eau à peine troublée par elles. Bientôt même elles ne seront plus là, et tout serait finit, elle le sait.
Au début, il y a eu des vagues, et même du bruit, perçant dans ce calme matin printanier, tranquille. L'onde de choc a été vive, et le lac agité pendant de longs instants.
D'autant plus qu'après avoir chu, l'homme s'était agité, ses mains étaient sortit plusieurs foi, il avait même essayé de nager. Oh, il avait même essayé de prendre une goulée d'air, et n'avait réussi qu'a remplir un peu plus ses poumons d'eau.
Puis il s'était calmé, avait coulé, et l'eau avait finit par se calmer aussi, sa surface à peine troublée par quelques sillons soucieux, et maintenant même eux avaient disparu, toute traces de son crime feraient bientôt de même, cette eau n'avait pas usurpé son titre de plus toxique du pays pour rien.
Le léger sourire qui étira ses lèvres n'avait rien de satisfait, il ne reflétait que de la tristesse pour mère nature.
La femme s'en alla, marchant au milieu de la végétation morte de l'endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mailine
Succube enluminée
avatar

Nombre de messages : 532
Date de naissance : 11/02/1991
Age : 26
Localisation : Dans des épis de blé
Emploi : Ad impossibilia nemo tenetur

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 1:31

Jules avait de grosses mains maladroites. Des mains qui n’en faisaient qu’à leur tête, qu’à leur convenance. Elles cassaient tout, puis, désolées, revenaient plus doucement. Pour caresser. Pour aimer, aussi, un peu. Puis, pour dire pardon.

Jules avait souvent dit pardon à Charlotte. Il lui disait pardon de ne pas venir la voir. Pardon de l’oublier un peu. Pardon de ne pas faire briller le soleil. Pardon que la nourriture soit dégueulasse. Pardon, pardon, pardon Charlotte.

Et Jules fermait les yeux. Ses mains cassaient tout. Et Jules disait pardon. Jules disait pardon, pardon Charlotte. Pardon. Et les mains de Jules haïssaient l’hôpital. Les mains de Jules brisaient les médecins. Les mains de Jules caressaient les cheveux blancs de Charlotte. Doucement, avant de serrer les deux petites mains de Charlotte. Avant de les tenir dans ses poings. Avant de les enfermer à jamais contre ses paumes. Avant de les aimer plus que les pardons.


Jules serrait Charlotte et, sur leurs mains se dessinaient comme des petites ridules. Un petit sourire. Sans mot, sans pardon. Un petit rire que seules les mains savent faire. Une petite ride, une petite virgule. Tout simplement, une petite ridule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mailine
Succube enluminée
avatar

Nombre de messages : 532
Date de naissance : 11/02/1991
Age : 26
Localisation : Dans des épis de blé
Emploi : Ad impossibilia nemo tenetur

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 1:32

(Oh, comme tu me flattes, Emeline !)

Très chères, je m'en vais rejoindre mon lit et ma blonde, avant qu'elle ne me vole définitivement toute la couverture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 29
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 1:34

Thème: Le Poil
Pairing: T-bag/Maytag

Le Poil. Voilà bien quelque chose qui avait du sens dans un gang de prison aryen. Mais attention, par n’importe comment ! Le poil devait être dressé, dans les deux sens du terme. Il fallait être sur ses gardes lorsque l’on sentait l’attaque poindre, et il était de bon ton de frémir jusqu’à la chair de poule lorsque l’on était jeté en pleine violence. Mais il était aussi de coutume de dresser sa pilosité à être conforme à celle du clan : on se rasait le crâne jusqu’à découvrir la peau de la tête. Ceux qu’on appelaient les skinheads exposaient l’os massif, y tatouaient parfois des symboles plus explicites : des croix, des runes, des yeux… Rien ne devait venir les obstruer. Sur le thorax, en revanche, on pouvait être fier d’exposer une toison brune virile et bestiale. Avoir du poil, c’était suinter la testostérone ! On immolait d’office toute prétention sensuelle du torse pour en faire une puissante arme de guerre, et basta. Le poil bien réparti faisait le soldat aryen parfait, du moins c’est ce que Maytag avait cru comprendre en les observant.

… Or, force était de constater que la tête de cette joyeuse confrérie d’ours tonsurés était bien loin de constituer un modèle pileux exemplaire… Pour commencer, jamais T-bag n’avait semblé ne serait-ce qu’envisager l’idée de tondre sa touffe capillaire exubérante jusqu’à l’impertinence. Eh puis, quand on y réfléchissait un peu, on le comprenait. Une bonne partie de son charisme résidait dans ce panache brun qui tranchait sur son crâne et bouffait sur son front, et que tous suivaient avec confiance. Sa tête ne luisait cependant jamais au soleil en compagnie de ses semblables lors des beaux après-midi de printemps passés dans la cour herbue. Ensuite… eh bien il fallait se rendre à l’évidence : sous la douche, T-bag était glabre comme le cul d’une petite fille. Voilà qui était tout de même surprenant ! La tyrannie du Poil semblait l’avoir épargné de manière inexplicable en l’amenant à la tête de l’Alliance pour la Pureté. Ses avants-bras donnaient le change un moment mais, on voyait la crevette dans sa nudité du premier jour et il était facile d’aller s’imaginer qu’on pouvait chercher la petite bête sans risquer les ennuis. Les occurrences étaient rares, car sa réputation le précédait de bien loin, mais les quelques malheureux qui n’avaient pas pris au sérieux ce bouc trop soigné n’étaient plus là pour en tirer une leçon.

T-bag avait apparemment pu se dispenser du Poil comme de son absence. La lame de rasoir tranchait à sa propre guise la barbe du petit matin ou la gorge du petit malin. Seul Maytag pensait se lover contre un être doux les nuits suffisamment froides.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 29
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 1:40

Je vous fait plein de bisous. Je passe demain matin reviewer et écrire un texte sur les ridules, parce que là ça me paraît juste indispensable, surtout considérant tout le foin que nous en avons fait pendant quelques euphoriques secondes pas plus tard que dimanche dernier avec Katsou...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 1:45

NCIS - Gibbs/Tim
(Moi qui espérais me lancer sur des nouveaux pairings, me revoilà à écrire sur mes chouchoux du moment ^^')

Le silence de la cave était rempli des tic-tac de la machine à écrire et des scritch-sratch du rabot sur le bois. Cela faisait plusieurs heures qu’ils travaillaient près de l’autre, sans rien se dire, sans qu’ils ne se rendent compte du temps qui passaient, tous deux pris dans leur propre monde et pourtant tout à fait conscient de la présence de l’autre dans la pièce.
Subitement, Tim arrêta de taper. La phrase qu’il avait fini d’écrire dansait devant ses yeux. Il la relut plusieurs fois, sans comprendre d’où venait son sentiment d’étrangeté. Il se sentit alors revenir complètement à la réalité. Les bruits qui venaient du côté de son amant lui parvinrent, comme sorti du brouillard. Ils avaient bercé son inspiration mais, maintenant, il ne se sentait plus capable de se concentrer.
Posant son regard sur le profil de Gibbs, il se laissa le temps d’étudier son homme, espérant pouvoir, peut-être, retrouver l’état d’esprit dans lequel il était avant de s’interrompre. Hélas, plus ses yeux voyageaient sur le corps de son amant et moins il avait envie de se remettre à écrire. Son désir se réveillait peu à peu et il se demandait comment il devait s’y prendre pour stopper Jethro sans que celui-ci ne lui en veuille. Ce fut à ce moment-là qu’il tendit l’oreille. Plus un bruit. Remontant sur le visage de l’autre agent, il se rendit compte que ce dernier l’observait aussi.
Lentement, l’ancien marine bougea, se mouvant avec beaucoup de grâce pour quelqu’un qui avait pourtant été un long moment dans la même position. Il posa son outil sur la table de travail et porta la bouteille d’eau à sa bouche. Il but une longue gorgée, ne quittant pas son amant des yeux.
Tim le dévorait du regard. Il détaillait chaque trait de son visage, son expression si brute et pourtant tendre à la fois, les ridules qui s’étaient formées au coin de ses yeux, celles qu’il connaissait si bien et les nouvelles, qui avec les années, s’étaient formées. Jethro s’en plaignait souvent, répétant qu’elles apparaissaient encore plus vite maintenant qu’il avait quitté le NCIS. Tim les embrassait alors, heureux de pouvoir le faire. Chaque ridule était comme un témoin du temps qu’ils passaient ensemble. Il en aimait chacune d’elles.
Rapidement, Gibbs délaissa la bouteille et se rapprocha du petit bureau de son amant. Ils se fixaient, se guettant. Le plus vieux se pencha, posa ses mains de chaque côté de la machine, sans chercher à lire ce que son amant avait pu écrire. Il savait, de toute manière, qu’il aurait la primeur de la lecture. Il s’inclina encore plus et déposa ses lèvres sur celles du plus jeune. Le baiser, d’abord lent, se fit de plus en plus passionné. Et Jethro qui plaignait de vieillir ! Il arrivait pourtant encore très bien à le rendre fou de désir.
« La récréation est terminée, Tim ? » murmura l’ancien marine.
Le romancier hocha la tête. Il avait de toute manière assez écrit. Cette scène attendrait le lendemain.
Pour cette nuit, l’agent L.J. Tibbs serait à lui. Demain, peut-être, la nouvelle intrigante de son roman pourrait coucher avec lui mais, de toute manière, il pensait de plus en plus à la tuer…
En tout cas, pour ce soir et le reste des soirées ces longues prochaines années, Jethro était à lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Pinec
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 842
Date de naissance : 27/01/1988
Age : 29
Localisation : Sur les genoux de Misha, Pocket!Moriarty entre les mains.
Emploi : Cameraman pour Troy&Abed in the Morning!

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 1:51

NCIS



DiNozzo avait toujours, secrètement, aimé le disco. Le plus dur avait été de garder ça secret. Depuis tout petit, quand il avait eu du temps libre, quand tous les autres garçons regardaient des magazines pornos (ce qu’il proclamait tout de même haut et fort), lui mettait Gloria Gaynor dans les hauts parleurs… Ce soir, les locaux du NCIS déserts l’avaient tenté. Il savait, au fond, qu’il aurait dû résister, il savait qu’il y avait trop de risques, mais ça faisait longtemps qu’il n’avait eu de soirée à lui… Abby avait droit de mettre sa musique goth à fond devant tout le monde, il se considérait en droit de s’accorder un petit plaisir solitaire…
Dansant et se déhanchant sur « I am who I am », le regard mis clos, les mains sur les hanches d’un cavalier inconnu, aux tempes grisées et aux sourire s’étirant jusqu’aux yeux, ces yeux si particuliers avec leurs ridules au coin, leurs ridules pleines de malices. Et Tony l’espérait, pleines de sous-entendus…
C’était compter sur une nuit calme… Mais l’ex flic avait toujours eu le malheur de voir un marin se faire assassiner au mauvais moment. Et Gibbs, surgissant au beau milieu du NCIS, malgré le plaisir d’être à l’appel le premier, lui infligea la douleur de joues rouges de honte.
Après la claque derrière la tête, Gibbs lui lança tout de même un clin d’œil :
- Et encore Tony, ce n’était pas McGee.



Navré (ou pas...) c'est encore la faute de l'ambiance. Priez pour moi, c'est Dalida, là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 1:57

Ryan/Kelsi
High School Musical.

L'amour était plus fort que tout. Il surmontait toutes les épreuves. De cela, Kelsie avait toujours été convaincue. Elle l'avait de nombreuses fois mis en musique, en parole, en scène... Ce qui la liait à Ryan ne se flétrirait jamais. C'était une certitude. Leur couple avait survécu à la carrière de Ryan. Puis à la sienne. A la distance parfois, au stress, au doute, à la vie tout simplement. Non, vraiment, elle n'aurait jamais pensé que quelque chose puisse même les opposer.

Et puis il y avait eu la ridule. Une toute petite ridule, à peine marquée, au coin de l'œil de son éternel fiancé. S'il lui avait demandé, elle lui aurait répondu qu'elle la trouvait absolument adorable, elle, cette ridule. Mais, évidemment, il ne l'avait pas fait. Il s'était mis à bouder, tout d'abord, puis, jour après jour, n'avait cessé de devenir plus obsédé.

D'un côté, il avait passé des heures à essayer toutes les crèmes, tous les masques, toutes les recettes de Sharpay pour se débarrasser de cette ridule. Il l'avait fixée des heures dans le miroir, lui déclarant une guerre sans merci.

De l'autre, elle avait passé des heures à essayer de la lui faire accepter. Quand il avait boudé, elle lui avait acheté un chapeau, il l'avait accusée de vouloir le cacher. Quand il avait commencé les masques et les produits de beauté, elle lui avait écrit cette chanson sur le bonheur de vieillir ensemble, il avait déclaré que c'était une manière mesquine de lui rappeler qu'il était vieux.

Mais elle n'avait rien dit, Kelsie. Parce que ce n'était pas son genre, parce que, même des années après, elle ne savait toujours pas se montrer méchante ou agressive, pas même pour de bonnes raisons. Parce que Ryan, c'était son happy ending, pour toujours et qu'elle ne pouvait pas aller contre ça.

Elle n'avait rien dit, jusqu'au soir où Ryan avait annoncé son extermination. L'extermination de cette ridule, à laquelle elle tenait tant et surtout, qui représentait leur futur, ensemble, pour toujours. Ils étaient au lit, après une journée à courir dans le tout New-York. Ils étaient au lit, la silhouette toujours frêle de Kelsie entourée par les bras toujours pas très virils de Ryan. Ils n'étaient pas devenus de ces couples qui lisent un livre l'un à côté de l'autre, en pyjama, et s'endorment dos à dos, en insérant presque une distance de sécurité. Non. Ils étaient aussi mielleux et amoureux qu'à la sortie du lycée. Et Kelsie aimait ça.

Elle avait déposé un baiser tout contre une épaule, Kelsie, avant l'annonce. Et puis, ce fut là que Ryan l'avoua, l'annonça, l'extermination pure et simple de la ridule par une barbare opération de chirurgie esthétique. Ou une injection d'un produit, elle ne savait plus bien. Peu importe, cela avait suffit. Pour la première fois, de toute sa vie, elle était sortie de ses gonds, Kelsie. Elle aurait renoncé à beaucoup de choses, par amour, pour Ryan, pour eux, pour leur futur, pour leur toujours. Mais renoncer à cette ridule, elle en était sûre, c'était renoncer à l'amour, à Ryan, à eux, à leur futur, à leur toujours. Renoncer à cette ridule, c'était hors de question.

Alors, elle l'avait plaqué de ses deux petites mains contre le matelas, Ryan. Elle l'avait regardé bien en face, dans les yeux, avec un petit air exaspéré qu'il avouerait plus tard avoir trouvé absolument craquant. Elle l'avait regardé bien en face et avait arrêté de se taire. Elle l'avait regardé bien en face et elle avait décidé pour eux deux. Pour lui. Pour sauver la ridule.

- Tu es vexant, à la fin. D'où vient ce besoin de ne pas vieillir avec moi ? C'est moi ? Non ? Dans ce cas, arrête ça. Je l'aime moi. Alors, elle reste là.

Pour ponctuer cette décision, elle s'était approchée doucement, Kelsie. Elle avait passé ses possibilités de violence pour les vingt ans à venir, à cause de son grand dadet. Elle s'était approchée doucement, et elle avait embrassé la ridule, doucement, très légèrement, avant d'aller retrouver sa place contre le torse maigrichon. Elle avait rougit, ensuite, de son audace, presque paniquée, soudain, de l'avoir accusé. Elle s'apprêtait à lui expliquer, pourquoi, que cette ridule, c'était eux, qu'il ne pouvait pas les exterminer, pas comme ça, pas eux. Mais pour Ryan aussi, l'amour était plus fort que tout. Pour Ryan, Kelsie était tout, toute adorable, préoccupée ou fâchée qu'elle puisse être. Alors, Ryan, il avait entouré de nouveau Kelsie, de ses bras spaghettis, avant de déposer un baiser sur les ridules du front de sa compagne et, de conclure :

- D'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 2:01

Lol, il semblerait que les ridules de Gibbs nous inspirent ! Et qu'elles attirent autant Tim que Tony Razz .

Ruika, j'adore ton texte, il est adorablement adorable ! I love you

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 2:02

Anathema, j'ai beaucoup aimé ton texte.

Emilie... ton texte m'a parlé... un peu trop, d'ailleurs. J'en suis toute retournée. Vraiment. C'est beau. Mais ça fait mal.
Bonne nuit en tout cas !

Half, bonne nuit à toi aussi, et n'oublie pas les ridules, c'est simplement le plus beau thème de tous les temps.

Ah n'amour, les mauvaises habitudes :p Mais je te pardonne, parce que y'a le mot ridule dedans et que j'aime McGee, aussi.

Ma pauvre Pinec... Dalida ? Mais, quand tu as fait ton petit chef d'œuvre d'un moment, avec un Frodon effronté et adorable et ces deux cousins machiavéliques, tu écoutais quoi ? *terrifiée par les perspectives*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 2:03

Tadam ! Pour les courageuses donc, nous continuons ^_^ *bien lancée*
J'annonce donc le cinquième thème et avec lui, l'arrivée de Gred dans les thèmes !
Pour l'heure qui vient donc, nous parlerons de : Fumisterie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Anathema
Diablotine au flambeau
avatar

Nombre de messages : 231
Date de naissance : 09/12/1991
Age : 25

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 2:15

Je crois que je vais essayer de trouver une autre idée pour ce thème, ça va pas là.

Bon, ça n'allait pas, il ne pouvait continuer comme ça.
Déjà, il n'était pas assez fin pour ce job, les conduits étaient trop étroits pour pouvoir être pénétrés comme ça, sans préparation, et il n'avait vraiment pas le temps d'y aller doucement.
Ensuite, c'était salissant, à croire que les gens de nos jours ne prennent plus le temps de nettoyer leurs conduits d'évacuation. Il était tout taché enfin !
Et puis, il ne pouvait même pas prendre un peu de temps pour en profiter, après s'être vidé, il devait repartir tout de suite, passer au suivant.
Il avait toujours pensé y prendre du plaisir, mais force est de constater que cela s'apparentait en fait plus à une performance physique, presque une compétition, qu'au partage d'une expérience de joie, du fait de retirer du plaisir à en donner.
Il s'assit enfin quelques secondes, pour reprendre son souffle, se gratta la barbe, essuya son front humide, remontant pour se faire un peu son bonnet rouge.
Un regard à son traineau. A moitié vide. Courage.


Dernière édition par Anathema le Sam 16 Mai - 2:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 2:18

Utiliser le thème, sans utiliser le mot, en gardant du suspens sur le personnage et pour conclure sur ça ?! Chapeau bas ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Anathema
Diablotine au flambeau
avatar

Nombre de messages : 231
Date de naissance : 09/12/1991
Age : 25

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 2:35

Merci beaucoup Ruika, c'ets très gentil. ;D

Bon, un autre pour la route, toujours aussi court, moins... subtil aussi.

Au point où ça en été, ce n'était plus une blague, mais une véritable fumisterie.
D'abord, il y avait eu l'idée de déshabiller les otages, chose encore compréhensible. Puis celle de les suspendre, par les pieds, au dessus d'un bassin de glace à la fraise radioactive. À la limite, passe encore, il pouvait voir l'ironie, s'agissant de gros pollueurs responsables du réchauffement de la planète.
Et puis, ensuite, il avait fallut les peindre de différentes couleurs, fluo, avec des motifs et des arabesques... Puis chacun s'était vu apposer une décalcomanie de Winnie l'ourson sur la fesse droite, soit disant en rapport avec les rêves d'enfants et la drogue. Mouai.
Mais attirer le Dark Knight dans un piège, l'avoir à sa merci et lui rouler un patin, puis s'enfermer avec lui, Harley était désolée mais c'en été trop ! Son Mister J chéri avait dépassé les bornes ! C'était dégoutant, il couchait avec l'ennemi là ! Et puis de toute façon, il n'aurait pas du avoir le droit d'embrasser qui que ce soit d'autre qu'elle.
Oh ! Elle avait hâte de retrouver Poison Ivy pour lui raconter tout ces malheurs. Qu'attendait cet imbécile de chauve-souris en slip pour les emmener à Arkham ? Il était occupé ailleurs ou quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 2:44

La Momie 2 (bis ^^' => entre le 2 et le 3, quoi) Jonathan/Ardeth.

« Non ! Mais… Non ! Ardeth… Non, non, non ! Ardeth Bay, laisse ton pantalon et range ton sabre tout de suite. Viens te recoucher ici, tout de suite ! Ardeeeeth ! »
Jonathan Carnahan avait beau tempêter, allongé dans sa couche, sous la grande tente du Medjaï, rien n’y faisait. Son amant ne l’écoutait pas. Son beau visage, encore un peu chiffonné par le sommeil, était marqué par l’inquiétude et la gravité. Et dire qu’ils avaient si bien commencé la nuit ! Une nuit de retrouvailles, de plus. Enfin, Jonathan, après diverses aventures qu’il préférait oublier –et qui n’avait rien à voir, non, non, avec une sombre histoire de partie de poker perdante-, avait réussi à quitter Londre –indemne- pour retrouver l’Égypte, son sable, son amant… et ses momies, il semblerait !
Jonathan se recoucha lourdement, ferma les yeux, posant ses poings sur ses paupières.
Ardeth l’attendait au Caire, comme convenu. Là, ils avaient dû se contenir. Le trajet pour rejoindre le campement Medjaï avait paru plus long à Jonathan que tout le voyage depuis l’Angleterre. Ce ne fut que sous la tente de Bay qu’ils avaient enfin pu se laisser aller, non sans qu’avant Ardeth ne commande, expressément, qu’ils ne soient dérangés sous aucun prétexte. Peut-être l’Anglais aurait-il dû éviter de préciser, en plaisantant, sauf en cas où Imhotep reviendrait leur rendre une nouvelle visite… ? Il aurait dû se rappeler qu’il avait voyagé avec sa sœur et sa petite famille… Il était persuadée qu’Evelyn avait dû être maudite dans une autre de ses vies antérieures et qu’elle avait en plus refilé le gène à son fils… contaminant son mari en même temps !
« Ardeth, se redressa-t-il, pleurnichant. Laisse-les se débrouiller ! Non mais, c’est vrai quoi ? Ce sont de vrais fumistes ! Pas capable de prendre une putain de malédiction égyptienne au sérieux. Est-ce que, moi, je m’aventurerais à faire joujou avec une urne capable de ramener des âmes condamnées à la Douleur Eternelle sur Terre ?! »
Il grognait maintenant. Le Medjaï était toujours en silence. Finalement, il s’agenouilla et prit le visage de son amant entre ses mains. Il l’embrassa délicatement comme si c’était la dernière fois qu’il devait le faire.
« Ardeth », supplia une dernière fois l’Anglais.
Mais l’autre homme semblait plus que décidé à laisser l’autre homme, encore nu, sous cette grande tente, dans un campement bientôt vide.
Jonathan entoura le cou d’Ardeth de ses mains et posa son visage sur une épaule.
« Je te préviens… si tu le laisses te faire le moindre mal, je tue Evy, Ricky et Alex de mes propres mains avant d’utiliser cette foutue urne pour te ramener à moi. »
Le Medjaï sourit, amusé par le caractère de cet homme si étonnant finalement. Il allait se lever mais l’Anglais était toujours accroché à lui.
« Hé, tu crois aller où tout seul ? Tu vas pas me laisser, là, en plus ? Y’a même pas de troquet où je puisse soulager un bon gars de quelques livres… Non, non, tu attends, je t’accompagnes… »
Ardeth hocha la tête et embrassa encore une fois l’autre homme, avant de le laisser s’habiller. Jonathan était peut-être un dilettante dans beaucoup d’aspect de la vie matérielle ou même amoureuse, le Medjaï commençait à le connaître. Il était inquiet pour sa famille et… pour lui. Carnahan ne prenait pas leur relation à la légère.
Quand enfin, celui-ci fut prêt et qu’il allait sortir de la tente, Ardeth l’arrêta. L’expression passionnée inscrite sur son visage intrigua l’Anglais.
« Fais attention à toi, aussi ! Je sais aussi utiliser l’urne... »
Se rapprochant de l’Européen, il chuchota au creux de son oreille :
« Après, quand on se sera débarrassé d’Imhotep et que je botterai le cul d’O’Connell, je te ramènerai ici et je te promets que cette fois-ci, personne ne nous dérangera ! »
Leur baiser fut interrompu par un cri à l’extérieur. Tout le monde était sur le départ.

Ce fut pendant le trajet de retour au Caire que Jonathan réalisa. Il allait de nouveau devoir affronter des momies…

_________________


Dernière édition par Gred le Sam 16 Mai - 2:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Anathema
Diablotine au flambeau
avatar

Nombre de messages : 231
Date de naissance : 09/12/1991
Age : 25

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 2:48

*baille* Je crois que je vais être lâche et vous abandonner, a moins que le prochain thème ne soit encore plus stimulant que les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 2:49

Fais comme tu le sens Anathema, moi je dois vous quitter, car je suis morte.
Gred a les thèmes, elle peut continuer de poster jusqu'à 8h du matin si l'envie l'en prends.
Si jamais elle s'arrêtait, elle les passerait à toi ou à Pinec !
Faites comme vous pouvez et continuez de vous amuser Salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Pinec
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 842
Date de naissance : 27/01/1988
Age : 29
Localisation : Sur les genoux de Misha, Pocket!Moriarty entre les mains.
Emploi : Cameraman pour Troy&Abed in the Morning!

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 2:50

J'ai eu du mal avec celui-là, je récupérerais peut-être les thèmes plus tard, mais je vais devoir rendre le net... Dommage... Mais j'espère qu'on en refera un !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 2:53

Si ça tente tout le monde, évidemment qu'on en refera un ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 2:54

Pour ma part, je suis encore partante pour un dernier et après, je vais au dodo aussi alors si Anathema, tu veux me suivre, je poste le thème ^^

Ah, je suis plus que partante pour un prochain Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 2:58

Quelle motivation n'amour !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   Sam 16 Mai - 2:59

Nouveau thème : Promis, craché, juré

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Atelier 20 : Nuit de l'atelier !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Atelier 20 : Nuit de l'atelier !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sans atelier fixe!!!! . (location, colocation)
» Tuto petites bourses ....à l'Atelier de Kitty
» Atelier Néogarou : Speeder & Scoot Biker
» Atelier glaces et sorbets
» Atelier monétaire d'Arles.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La lanterne fringante :: Episode 6 : Soyons Créatifs ! :: Atelier d'Ecriture-
Sauter vers: