fanfictions
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 (Un concert impromptu Sherlock/John( lemon ou pwp)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
odea nigthingale
Pucelle à la chandelle


Nombre de messages : 12
Localisation : quelque part près de la mer toujours!
Emploi : frotter du crin sur du métal.

MessageSujet: (Un concert impromptu Sherlock/John( lemon ou pwp)   Dim 10 Aoû - 3:49

Préambule:
    Cette nouvelle met en scène Le Sherlock Holmes du 21ème siècle décrit par la série de Steven Moffat et Marc Gatiss, et son acolyte John Watson. J'ai donc utilisé les références de la série, dont voici un petit résumé;
 Un détective se décrivant comme "psychopathe" partage un appartement avec un docteur qui l'aide dans ses enquêtes et aussi au quotidien et ils deviennent amis. Après une absence de deux  ans au cours desquels John l'a cru mort Sherlock revient pour découvrir son ancien colocataire fiancé avec une charmante Marie Morton. John lui demande d'être son(et je préfère en anglais) "best man", garçon d'honneur en lui faisant comprendre qu'il est son meilleur ami. Et voici la soirée qu'il lui organise...(enfin dans ma tête et on n'oublie pas que c'est juste pour s'amuser!!!!!)






                                                                                                                                                        UN CONCERT IMPROMPTU,
 




                                       Sherlock avait tout prévu, comme à son habitude. Les différents lieux, la quantité d'alcool à consommer pour être gris sans plus , et même les arrêts gracieusement appelés par lui- même "les pauses vidanges"!          
       Il avait compté sans sa compagnie ,fort morne pour ce pauvre John qui, pour tromper son ennui ,commença à gruger le jeu de son compagnon dès le deuxième pub.                                                                                                                                  
                                   Bref, au troisième arrêt de métro il avait déjà pris, hormis les mesures de bière accordées par Sherlock, deux calvas sous le manteau et un petit verre de vodka. Il entreprit donc , à l'arrêt boisson suivant , de soûler son comparse,ce qui n'était pas très  difficile vu que Sherlock , plus accro à d'autres substances, était déjà très loin de son état normal!
      Bon... en fait... Sherlock bourré était encore pire! L'ayant empêché à deux reprises de se battre, John décida qu'une rapide retraite anticipé au 221b Baker Street s'imposait. Et tout chancelant rapatria son compagnon dans un triste état.
                "-Suis un poisson rouge...? ...hups...je ...n'arrive plus à penser??!!"
                "-John aide moi! fait quelque chose....j'veux mon lit!!!!"
       John traîna Sherlock tout le chemin du retour sur cette douce mélopée et réussit à lui faire monter les marches de leur appartement commun. Lui même pas très sûr de son équilibre faillit tomber plusieurs fois et finalement trébuchant et traînant il bascula son acolyte sur son lit et croulant de fatigue s'écrasa lourdement sur lui.
                 "-Deux minutes de repos et m'en vais rejoindre mon lit....dodo..." dit John, oui mais:
                 "-M'laisse pas John, ça tourne..." et en disant cela Sherlock cherchait et attrapait sa main secourante à laquelle il s'accrocha comme à une bouée.  
               "-Me lâche pas !!!"et il s'endormit lourdement le nez dans son oreiller . Ah ça il en écrasait le fameux Sherlock Holmes. Ah l'allure follement distinguée d'un Sherlock en goguette, magnifique!!
                                       
                                       John ne tarda pas à suivre le mouvement et voilà nos deux compères endormis dans une charmante odeur de vinasse. Sherlock étalé de tout son long et John par dessus ,la tête posé sur son dos , serrant chacun la main gauche de l'autre. Mignon non? Petite pause mélancolique. Admirons le tableau bucolique ( hormis les relents alcoolisés et les ronflements) , admirons le romantisme de la position.
                                       Un petit dessin peut-être? Allez rêvez mesdames et messieurs cela ne va pas durer le côté romantique, que les chastes s'en aillent ...à l'abri les enfants...au revoir les petites fleurs bleues.
                                     

                                    Sherlock n'eut d'abord aucune sensation physique. Il récupérait son intégrité mentale. Une à une ses fonctions intellectuelles refaisaient surface et il ouvrit les yeux. Regard acéré : chaussures jetées en vrac,porte grande ouverte= arrivée catastrophe. Bon, bon tout allait bien, il se souvenait qu'hier cela ne fonctionnait plus guère...  
                                    Puis tranquillement ses autres sens refirent surface. Après la vue, l'odeur et enfin il sentit un poids et une chaleur sur lui et dans sa main et la seule conclusion possible s'imposa à lui: John était en train de dormir dans son lit et ils avaient trop bu (plus qu'ils n'auraient dû, tout du moins) mais enfin c'était John; présence familière et réconfortante, et il faillit se rendormir.  Une autre sensation l'en empêcha,( celle-là pas familière du tout pour un assexué comme Sherlock marié à sa passion), un corps dur posé contre ses fesses, une grosse protubérance coincée tranquillement entre le corps affalé de John et le sien.
                                   Curieux ou fatigué ou bien était -ce parce que finalement, c'était la seule personne qu'il aimait vraiment, il ne réprima pas, comme il avait pu le faire par le passé,la sensation étrange qui montait en lui. Cette impression de sentir son corps se tendre et lui échapper se rapprochait finalement assez de ses récréations opiacées et il y prit goût.
                                   Et sans aucune considération pour John bandant et surtout endormi( après tout c'était lui l'intrus), il ouvrit sa braguette et sorti son propre sexe maintenant aussi dur que celui qu'il sentait battre sur lui.Sa main gauche toujours dans la main de John , il entreprit de se masturber de l'autre , son regard bleu magnifiquement lointain, oubliant pour un temps et l'endroit et l'heure....et...tristement la personne avec qui il était.
                                   Heureusement John lui, est plus humain et il va avoir une réaction plus gentille et intéressée par son compagnon que cet incroyable égoïste charmeur de Sherlock. Pour l'heure suivons les méandres de l'esprit de notre héros.
                                  Son esprit suivait une ligne rouge foncé remuant lascivement  en fonction de ses mouvements . Sur fond de brume, elle grossit entourée d'un halo pourpre. Et les ondes se rapprochèrent de plus en plus transformant l'ondulante ligne, lui donnant les formes étranges de la pensée de Sherlock. Les battements s'accélérèrent et s'accélérèrent....quand soudain, une fine ligne bleu apparut et calma un temps l'autre. Puis leurs deux ondulations se côtoyèrent se rejoignirent étroitement et s'emportèrent dans un tourbillon de couleur, mêlée, entortillée , confondue....indistincte...et éclatèrent en fragments arc-en-ciel tout autour de lui...
                                  Tout autour d'eux...!
                                  Et john souffla doucement sur les mèches brunes posées sur la nuque de Sherlock. Leur sperme s'étalait  sur leurs corps nus et soudés par la sueur. Celui de John coulait sur les fesses et les cuisses fines de son compagnon qui lui s'était répandu en parti sur son ventre et surtout dans les mains du brave docteur.




                                En effet, le réveil douloureux de John; mal de crâne, mal à la gorge, dur d'ouvrir les yeux, était uniquement dû aux mouvements accompagnés de son produit par Sherlock. Il connaissait bien ce fameux son soupir      
      qu'il était capable d'émettre mais sans le rythme qu'il entendait sur l'heure. Donc il fut un peu surpris et il lui fallut du temps pour comprendre ce qui se tramait. Mais gentiment il saisit que sa propre érection, encore bien présente, avait du être à l'origine de tout cela.  Il se doutait aussi que cela ne devait pas arriver bien souvent, Sherlock se satisfaisant sexuellement (après tout il avait vécu suffisamment avec lui pour le savoir!)
                                Sans trop réfléchir à ce qu'il  était en train de faire, il posa sa main sur celle en action , et , corrigeant le mouvement, le ralentissant même, l'aida à faire coulisser la peau du sexe sur son gland. -Les sons soupirs devinrent des gémissements - et doucement John aida ainsi Sherlock.
                                Enfin c'était peut-être ce qu'il avait prévu au départ, mais la réaction de Sherlock bouleversa ses plans. Soudainement il remplaça d'autorité sa main par celle de John et retira sa chemise , John fasciné par cette réaction passionnée , de sa main libre,  lui glissa son pantalon plus bas sur ses jambes, et fit de même pour lui. Et puis déboutonna sa chemise tout en continuant à accélérer ses mouvements de va et vient. Il ne caressa pas le beau corps tout blanc allongé près de lui, mais pressa son torse et ses cuisses  tout contre , lui fit sentir son sexe à nu. Il avait bien deviné ce que voulait Sherlock; les gémissements s'intensifièrent ...Il accéléra le rythme...et pris de passion glissa son sexe dans l'étroite raie de ces fesses tentatrices...et se frotta peau contre peau, coincé délicieusement.
                              Il lui saisit la nuque et serra plus fort sa main sur son sexe...-le mouvement s'intensifia-...
                              Le souffle bruyant des deux hommes résonnait dans la pièce...Sherlock fermait ses yeux étrangement bridés , et une petite ride se formait entre ses sourcils...sinon il ne faisait rien de plus que jouir de toute les attentions que  John pouvait lui prodiguer de par sa grande expérience.
                              Le sexe de Sherlock gicla et une belle odeur se répandit ; une senteur de tourbe et d'humus, de terre fraîchement retourné. Et de la bouche du détective sortit un très joli son; comme un feulement d'animal de la savane, un miaulement de gros chat, le début d'un air d'opéra chanté par un violoncelle !
                             Merveilleusement excitant et merveilleusement excité, John, à son tour, se répandit et rejoignit son complice dans son concert privé!




                          Sherlock sortit du lit et d'un cou de pied adroit se débarrassa du pantalon qui entravait ses pas.Il marcha nu vers la salle de bain. John, lui, attendit le son de l'eau de la douche avant de s'essuyer les mains sur le drap qu'il tira hors du lit et plaça sur ses épaules en se levant, il sourit (cela lui rappelait une toute autre histoire) et se traîna jusqu'à la cuisine. Il dut faire de la place sur la table en poussant une pipette et un chalumeau qu'il posa dans l'évier puis il se prépara un verre d'eau dans lequel il plongea un cachet effervescent.
                          Son ami apparut sur le pas de la porte vêtu de sa robe de chambre pendouillant sur son corps efflanqué ses cheveux mouillés goûtant sur le plancher qu'il foulait de ses pieds nus. Il prit le verre sur la table en disant  
            "-Merci John c'est bien aimable j'en avais vraiment besoin!"
       Puis il le but, se dirigea vers son ordinateur, l'alluma et s'assit . Et posant son menton sur ses deux mains jointes il fixa intensément l'écran en fronçant les sourcils.
                         Et ce pauvre John alors? Me direz-vous! Et bien, ébahi mais relativement habitué aussi, il se refit un autre verre d'antalgique. En souriant il pensa que quand même c'était une belle manière de passer sa dernière nuit de célibataire, comme une sorte de fantasme qu'il n'aurait jamais pensé avoir et encore moins pouvoir réaliser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odea nigthingale
Pucelle à la chandelle


Nombre de messages : 12
Localisation : quelque part près de la mer toujours!
Emploi : frotter du crin sur du métal.

MessageSujet: Re: (Un concert impromptu Sherlock/John( lemon ou pwp)   Jeu 4 Sep - 15:47

bon!! ça fait quelque temps que j'ai déposé cette fic ici, alors vu que je n'ai aucune reviews je prend mon courage à deux mains et me reviewte moi-même 
cette fiction est la première fanfiction que j'ai écris un peu comme un exercice de style, je sais qu'elle est maladroite et qu'il y a des moments bizarres!! je n'ai pas osé poster en me dénigrant c'est pourquoi je l'ai juste posé là comme ça(et j'espère pas comme une grosse crotte dixit la half)
j'aimerais vraiment, si vous lisez jusque là avoir vos impressions, je n'écris pas que ça et si c'est constructif toutes critiques seront les bienvenu pour m'aider à progresser...( évidemment ne me dites pas d'arrêter d'écrire!!!) merci merci!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EmmaTook
Pécheresse luisante
avatar

Nombre de messages : 146
Date de naissance : 06/02/1999
Age : 18
Localisation : Dans mon trou de Hobbit.
Emploi : Dormeuse à plein temps.

MessageSujet: Re: (Un concert impromptu Sherlock/John( lemon ou pwp)   Mer 10 Sep - 23:08

Coucou Odea !

Je voyais que tu t'impatientais un peu, donc je viens vite poster une review ! Mais quand tu penses que je n'ai toujours pas postée celle de la fic de Half, alors que c'est un cadeau... Je suis incorrigible !
Alors, reprenons. J'ai bien aimé ta fiction, elle sort de l'ordinaire. Je ne le répéterai jamais assez mais c'que j'aime l'originalité ! Je relèverai les passages qui m'ont plus plus tard.
odea nigthingale a écrit:

 Un détective se décrivant comme "psychopathe"
Je ne pense pas me tromper en disant qu'il se décrit davantage comme un "sociopathe".  Wink Remember!

J'aime bien ta vision de la scène de l'enterrement de vie de garçon, qui déjà à la base était un peu (beaucoup...) décalée, sous ta plume elle paraît carrément légère. Tu nous la résumes très vite, tout en faisant ressortir les caractéristiques principaux des personnages. Je les ai très bien reconnus, pour le moment, pas de OOC.

Citation :
Mignon non? Petite pause mélancolique. Admirons le tableau bucolique ( hormis les relents alcoolisés et les ronflements) , admirons le romantisme de la position.
Un petit dessin peut-être? Allez rêvez mesdames et messieurs cela ne va pas durer le côté romantique, que les chastes s'en aillent ...à l'abri les enfants...au revoir les petites fleurs bleues.
J'adore ! J'ai l'impression de me retrouver à une veillée, avec le feu de cheminée, la petite famille, les chamalows qui collent aux dents, et le papi-conteur qui se balance sur son rocking-chair (habituellement c'est moi ça). Bon, évidemment, je ne pense pas qu'on nous conterait un lemon. M'enfin.

L'histoire des lignes qui se cherchent puis se trouvent donne un aspect poétique à ton texte, en opposition au commencement, où j'avais plus l'impression d'avoir affaire à un écrit comique. Au début, c'est la fête, à la fin... c'est l'amouuur.

Je suis navrée, je ne vois pas quoi rajouter, j'aime ta façon te relater les faits (oui parce qu'on sait tous et toutes que ce moment-là s'est passé exactement comme ça), de décrire la gestuelle des personnages, tout ça... C'est un bon OS, très agréable à lire. Si tu es de nouveau inspirée, je serais ravie de te lire.

Voilààà ! Bise !
E.T.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lostie
Succube enluminée
avatar

Nombre de messages : 529
Date de naissance : 26/05/1986
Age : 31
Localisation : la Champagne crayeuse ^^'

MessageSujet: Re: (Un concert impromptu Sherlock/John( lemon ou pwp)   Mer 10 Sep - 23:14

Pour ma part je découvre ce topic seulement ce soir... Laughing Honte

Le pire c'est que je n'ai pas le temps de lire ton OS dans l'immédiat. Mr.Red
Il ne faut pas prendre ombrage de la faible activité du forum, nous sommes peu nombreuses et pour beaucoup prises par d'autres choses (on a bien conscience que nous ne somme pas les seules, cela dit ^^")... Et puis septembre est sûrement encore pire pour plusieurs d'entre nous.

(bon moi, normalement j'ai foule de temps libre depuis un bail, mais pas de pot en ce moment ce n'est pas franchement le cas... mais don't panic! Je me garde évidemment cette nouvelle fic à reviewer* sous le coude Wink )

A tantôt, donc ! Salut



*sachant que j'ai dit à peu près la même chose à Half il y a un mois et demi... Laughing Embarassed Procrastination + la vie, toussatoussa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odea nigthingale
Pucelle à la chandelle


Nombre de messages : 12
Localisation : quelque part près de la mer toujours!
Emploi : frotter du crin sur du métal.

MessageSujet: Re: (Un concert impromptu Sherlock/John( lemon ou pwp)   Sam 13 Sep - 15:15

oh emma merci beaucoup Very Happy , tu es la première personne qui me "reviewte" et je ne savais pas du tout que cela allait me faire autant de plaisir!! en plus j'ai eu le droit à une vrai, avec citation et tout et tout...
et oui tu as bien raison effectivement il se décrit comme sociopathe et ...je le savais...mais ne sais pourquoi c'est sorti phycopathe (je devais être fière de savoir l'écrire... Rolling Eyes ) penses-tu que je devrai le corriger?? si oui ...heu...je fais comment??? (désolée c'est toujours toi que j'appelle à l'aide!!!)

J'ai bien aimé ta fiction, elle sort de l'ordinaire. Je ne le répéterai jamais assez mais c'que j'aime l'originalité 
tu ne pouvais pas me faire plus plaisir en me disant ça. au moment ou je l'ai écrite je n'avais pas beaucoup lu de fanfiction et finalement c'est ce site qui m'a donné envie. je me suis pas mal rattrapée depuis, et effectivement j'ai bien vu que le ton de mon OS n'était pas du tout le même!! 
j'ai eu pas mal de sueur froide  *mais pourquoi j'ai posté ce truc???!! Honte arf*
merci de me rassurer et tu ne peux pas savoir à quel point ...car toutes les citations que tu fais sont des endroits de mon texte qui me faisait douter de l'accueil qu'il pouvait avoir...so thanks and thanks a lot!!!!
 
 ah et puis, j'aime aussi beaucoup ça:

oui parce qu'on sait tous et toutes que ce moment-là s'est passé exactement comme ça)
évidemment!!!   
bise à toi
odea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odea nigthingale
Pucelle à la chandelle


Nombre de messages : 12
Localisation : quelque part près de la mer toujours!
Emploi : frotter du crin sur du métal.

MessageSujet: Re: (Un concert impromptu Sherlock/John( lemon ou pwp)   Sam 13 Sep - 15:45

merci lostie de me rassurer!! à très bientôt j'espère aussi, que la procrastination t'aide donc à créer!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (Un concert impromptu Sherlock/John( lemon ou pwp)   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Un concert impromptu Sherlock/John( lemon ou pwp)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Sherlock] Sherlock/John
» AngelXSherlock Holmes- L'ultime enquête - Spike/Angel & Sherlock/John - G
» Sherlock BBC - Comme une ombre - Sherlock/John - G
» Sherlock BBC. Retour au foyer. John/Sherlock. G.
» BIG CHIEF STUDIO - SHERLOCK HOLMES & JOHN WATSON

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La lanterne fringante :: Episode 5 : Les fics...Parce que la catharsis des unes fait le rêve des autres! :: L'effeuille-t-on ?-
Sauter vers: