fanfictions
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Atelier 25 : Décembre 2009

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 29
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Atelier 25 : Décembre 2009   Ven 11 Déc - 23:08

Je déclare ouvert l'atelier de décembre ! Vous avez censément jusqu'à 21h40. Bonne écriture à toutes ! bounce


Ruika->Half->Tite Fraise->Anathema->Gred->Ruika

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Latitefraisedesbois
Eblouissante jouisseuse
avatar

Nombre de messages : 349
Date de naissance : 16/05/1991
Age : 26
Localisation : Ici, ailleurs et autre part...

MessageSujet: Re: Atelier 25 : Décembre 2009   Ven 11 Déc - 23:30

J'ai mangé tard - ma mère travaillait jusqu'à maintenant - donc je commence seulement maintenant, j'aurai fini à 22 h Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 25 : Décembre 2009   Ven 11 Déc - 23:43

Pour ma part, bien que j'ai ouvert mon mp, je déclare "forfait" pour le moment. Je suis trop HS pour écrire quelque chose, ce soir. Je reprendrai tout ça, ce we.

Bon courage à toutes !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 29
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: Atelier 25 : Décembre 2009   Ven 11 Déc - 23:51

Hm, on dirait que c'est la débandade. Je n'ai moi-même pas trouvé de bon concept... Non pas que les données me laissent drastiquement sèche sans espoir d'inspiration mais, pour l'instant, je n'ai pas trouvé de bonne idée conductrice. Je pense que je vais aller manger devant un de mes habituels cartoons histoire de me vider la tête, puis je retenterai après. Je sens que quelque chose peut venir, c'est juste que je ne mets pas le doigt dessus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anathema
Diablotine au flambeau
avatar

Nombre de messages : 231
Date de naissance : 09/12/1991
Age : 25

MessageSujet: Re: Atelier 25 : Décembre 2009   Sam 12 Déc - 0:04

Bon, j'ai encore ouvert le mien en retard, mais j'ai été un peu plus inspirée apparemment ^^.
Par contre,j'ai oublié mon thème en cours de route... Je reprendrais peut être mon histoire après pour l'inclure tel que je l'avais initialement prévu... Dsl.

(X-men) Tornade/Jean Grey,
Sur le thème : course de luges

Jean soupira, regardant par la fenêtre les garçons s'amuser dans le parc de l'institut, patinant maladroitement, s'envoyant au visage de minces poignées de glace pilées, riant et chahutant.
Elle avait tellement rêve d'un beau Noël sous la neige... Bien sûr, c'était un peu cliché comme envie mais...
Elle rougit un peu, se levant pour aller se remplir sa tasse de chocolat à la cuisine, dans le début de pénombre de la fin d'après-midi.
Le fait est qu'elle considérait l'institut, et ses occupants, comme sa nouvelle famille et... se premier Noël qu'elle passait avec eux, elle aurait voulut qu'il soit parfait.
« Oh, Jean, tu n'es pas sortie t'amuser avec les autres ? »
Le sourire d'Ororo était lumineux au milieu de son superbe visage sombre et velouté, et ses cheveux tout aussi blancs que la neige dont rêvait Jean tombèrent gracieusement autour de l'ovale ébène quant elle se pencha pour verser un épais liquide bien chaud dans sa tasse et celle de sa coéquipière.
Sans trop savoir pourquoi, la jolie rousse sentit une légère chaleur envahir ses joues, et un grand sourire s'afficher de lui-même sur ses lèvres, en réponse à celui de la maîtresse des tempêtes.
Elle accepta la tasse tendu avec gratitude, plongeant avec délice ses lèvres dans le doux et sucré liquide aussi sombre que la délicate carnation de son amie.
« - Oh non je... ils ont besoin de se défouler et moi... Bobby fait de la belle glace mais...
- Ce n'est pas vraiment la même chose n'est-ce pas ?
- Non, pas vraiment. »
Jean rosissait encore en reposant sa tasse, toujours sans savoir pourquoi. Le beau regard chargé de complicité de l'autre femme peut-être.
Elle allait répondre quelque chose quant la cuisine fut envahie de cris, de rires et de garçons surexcités et gelés, cherchant à se réchauffer.

Leur Noël ensemble se passa très bien, Warren avait acheté un cadeau de prix pour chacun, le prof Xavier leur avait fait présent d'un nouvel uniforme, avec un design plus à même de convenir à de petits jeunes comme eux, chacun s'était offert des petits riens pleins d'attention, et quelqu'un avaient eu la joie un peu honteuse de recevoir quelque chose de la maison. La soirée avait été pleine de rires, de bonnes choses et de tendresse.
Un très bon Noël, vraiment. Avec une vraie famille.

Mais sans neige, regretta elle, sur le pas de la porte, regardant l'air frais de la nuit, les bras resserrés autour d'elle, sur son joli pull tout fin.
Soudain, quelque chose de chaud et de lourd se retrouva posé sur ses épaules, et la voix encore plus chaude d'Ororo chanta à ses oreilles.
« Viens avec moi ! »
Une main douce et nue se glissa dans la sienne et l'entraina dans la nuit. Jean voulu demander où elles allaient, mais avait peur de casser la magie qui s'était installé dans le moment. Elle se laissa donc conduire dans un coin du parc, un peu à l'écart du bâtiment.
Puis Ororo lui fit fasse, pris son autre main dans la sienne et les fit légèrement décoller, soulevées par une douce brise, qui se rafraichissait de seconde en seconde.
Ouvrant la bouche pour s'étonner à voix haute, elle sentit quelque chose de froid humidifier un peu sa lèvre. Un flocon ! Écarquillant les yeux, elle remarqua que le tourbillon venteux qui les entourait se remplissait rapidement de délicates constructions de cristaux d'eau glacés, puis son regard se fixa sur la splendide blancheur des dents de son amie, de ses yeux lumineux pleins de tendresse, de ses cheveux soyeux flottant autour de sa tête, se confondant avec la neige.
Les lèvres rendues froides et humides -mais si douces !- se posèrent alors sur les siennes, et elle ne pensa plus à rien d'autre que la merveilleuse chaleur des mains dans les siennes, de la saveur sucrée et aussi intense que le cacao de l'après-midi dans sa bouche...
De loin, on pouvait voir deux silhouettes enlacées, à un mètre au dessus d'un superbe tapis de neige, entourées de flocons cotonneux qui leur faisaient un cocon.
Ororo sourit. Elle n'avait pas souvent eu l'occasion de voir de la neige dans sa vie. Mais plus jamais elle ne douterait de la magie qu'un Noël blanc pouvait receler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Latitefraisedesbois
Eblouissante jouisseuse
avatar

Nombre de messages : 349
Date de naissance : 16/05/1991
Age : 26
Localisation : Ici, ailleurs et autre part...

MessageSujet: Re: Atelier 25 : Décembre 2009   Sam 12 Déc - 0:07

Yukito/Shaolan

Laisse moi te réchauffer les mains

16 heure, sortie du collège. Un brouhaha bruyant remplissait la cour ; les élèves échangeaient de dernières plaisanteries avant de rentrer chacun chez eux.
-Au revoir Shaolan ! A demain !!
La jeune Sakura souriait de toutes ses dents, en agitant une main amicale. Cette fille était soit très sournoise soit totalement stupide : Shaolan hésitait. Lorsqu'il voyait le sourire de Sakura, il ne pouvait s'empêcher de la croire sincère... Elle avait l'air si naïve ! Elle n'avait donc pas compris qu'ils étaient rivales dans la chasse aux Clow Cards ? Mais il s'agissait peut-être d'une tactique pour endormir sa méfiance.

Il haussa les épaules, balança son cartable sur son dos et pris le chemin de sa maison, les sourcils froncés.
Il ruminait. Le sourire de Sakura restait collé sous ses yeux, et c'était ainsi depuis deux semaines. Sourire, et un grand "Shaolaaan", qui retentissait régulièrement à ses oreilles. Il ne comprenait pas cette fille. Sa joie de vivre permanente, son sens du pardon, sa compassion et son empathie pour les autres... C'était forcément du chiqué. Personne n'est d'aussi bonne composition.
Et si... Si elle était sincèrement heureuse et candide et profondément gentille alors... Shaolan secoua la tête, perturbé. C'était tout son système de valeur personnel - compétition, sens de la hiérarchie, politesse froide envers autrui - qui s'effondrait en face de Sakura.

Il marchait ainsi depuis dix minutes, profondément plongé dans ses pensées. Ses pas l'avaient naturellement mené près du petit parc, détour qu'il faisait souvent avant de rentrer. Il aimait bien observer les canards qui nageaient dans la mare.
Il faisait froid - bientôt les premières neiges -, mais Shaolan n'avait jamais froid. Ou du moins, il ne s'autorisait jamais à l'admettre. Froid, faim, peur, mal : tous ces mots étaient synonymes de faiblesse. Il les avait banni de son vocabulaire.

Il s'approchait de la mare, le front toujours barré de soucis - les cartes, Sakura, les cartes, Sakura - lorsqu'il s'immobilisa soudainement. Il venait de sentir sa présence. C'était inexplicable ; il n'avait encore vu personne mais il savait qu'il était là... Il aurait du rebrousser chemin. Il se ridiculisait toujours devant lui. Mais c'était plus fort que lui. Il fallait qu'il le voie... Il se sentait tel un animal guidé uniquement par l'instinct... Il ne pouvait pas faire demi-tour, chacune de ses cellules réclamaient la présence de l'autre.

Alors il s'avança, et le vit. Assis sur le banc en face de la mare, il nourrissait les canards en engloutissait dans le même temps - à une vitesse proprement ahurissante - une montagne de beignet. Yukito. Terriblement beau. Les poils de bras de Shaolan étaient tous hérissés. Il le regardait, hypnotisé. Enfin, Yukito le vit :
-Shaolan ! Qu'est-ce que tu fais là ?
-Ghnnn...
Voilà, ça recommençait. Il se ridiculisait. Il était totalement incapable d'articuler une phrase complète en sa présence. Sakura, elle... Il repensa à son sourire et décida soudainement qu'il était totalement hypocrite, sournois, vil, faux. Elle faisait tout ce cirque pour Yukito et lui, il l'aimait bien, il l'aimait bien...
Son coeur battait à du cent à l'heure et il ne pensait qu'à une chose : le sourire de Sakura adressé à Yukito. ça le mettait totalement hors de lui.

Yukito semblait ne pas remarqué la gêne et la paralysie de Shaolan. Il lui proposa gaiement de partager son banc et ses beignets.
-C'est drôle de se croiser là... J'avais rendez-vous avec Toya mais il vient d'appeller, son entraînement de basket est plus long que prévu, alors je suis tout seul. C'est bien que tu sois là.
-Ouais...
Rouge, il était tout rouge et il le savait. C'était désespérant ; il était tellement gamin ! Mais ça n'avait pas l'air de gêner Yukito, qui continuait de bavarder gaiement, tout en mangeant. Il parlait tout seul, enchaînant questions et réponses, et Shaolan faisait de temps en temps un petit signe de tête ou un "groumf" inexpressif.

Il était à la fois mortifié et totalement heureux. Sa tête était mortifiée : il avait l'air stupide. Mais son corps semblait exulter. Des ondes de plaisir le parcourait de la tête aux pieds : la voix de Yukito, l'odeur de Yukito, la chaleur de Yukito... Tout cela, à porté de main ! Et pas de Sakura et son sourire perfide pour se faire préférer !
Soudain, le jeune homme interrompu son babil insouciant pour s'exclamer :
- Mon dieu, Shaolan ! Tes mains ! Elles sont toutes rouges ! Avec ce froid, tu ne portes pas de gants ?
-Heu...
Et là, Yukito fit une chose incroyable : il lui agrippa les mains, il les prit dans les siennes et les frictionna sauvagement. L'inquiétude se lisait dans ses yeux :
-Tu es gelé... Moi ça va, j'ai toujours chaud, Toya dit que c'est parce que je mange tout le temps : forcément, j'ai plein d'énergie à dépenser... Mais toi tu es tout maigre, aucune réserve, vraiment je m'inquiète, on dirait des glaçons...

Shaolan était en état de choc. Yukito lui avait pris les mains !! Bon, d'accord, c'était dans un but "médical". Mais quand même.
C'est exactement là, au sommet de la félicité, alors qu'il se noyait dans le beau regard sombre de Yukito, rempli d'inquiète à son égard, de sollicitude, d'interêt !, que son rêve éclata.

Elle. Le sourire sur pattes. Il reconnut d'abord le bruit des rollers. Puis il la vit débouler, toute joyeuse, comme toujours.
-Yukito ! Shaolan ! ça fait plaisir de vous voir.
-Sakura, tu tombes bien, je suis inquiet Shaolan a les doigts gelés...
Celle-ci regarda, un peu troublée, les petites mains de Shaolan entourées des grandes mains de Yukito.
-C'est vrai ? Attends, j'ai une deuxième paire de gants. Tiens, Shaolan.

Instantanément, Yukito lui lâcha les mains. Fini, douceur, chaleur, bonheur. Il enfila les gants raîche, sans remercier.

Il l'aurait juré : Sakura avait une lumière sournoise au fond de son oeil habituellement candide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 25 : Décembre 2009   Dim 13 Déc - 23:08

Voilà, j'ai enfin pu trouver un petit moment -entre deux siestes- pour écrire un petit quelque chose. J'espère que ça vous plaira. C'est du gen, j'ai pas trop l'habitude d'en écrire.
De plus, je pense réutiliser ce thème pour écrire un autre petit texte. Ce soir, si j'ai le courage ou plus tard, je ne sais pas. Je le posterai sur mon LJ et vous ferai un petit signe, ici.
Le texte a été relu rapidement alors veillez excuser les fautes que vous y trouverez.
______________________________________________________________
Original (Gosh, j'ai réussi ^^')
Les joues rouges

Grommelant, le petit garçon se retourna puis plaqua ses mains sur ses oreilles. Il ferma les yeux fermement comme si cela pouvait l’aider à s’endormir immédiatement mais un nouveau ronflement résonna dans la pièce obscurcie. Grognant, cette fois-ci, Nicolas se redressa et jeta un regard furieux à la grosse forme endormie dans son lit. Parfois, il détestait sa grand-mère Josée ! Non seulement, la vieille femme l’avait poursuivie de ses assiduités toute la soirée, aidée de sa sœur Mathilde et sa belle-sœur Roberte, mais, en plus, elle ronflait alors qu’elle partageait la chambre de son petit-fils. C’est qu’elle aimait son Nicolas, Mémé Josée ! Elle le lui avait assez répété dans la soirée. Elle avait donc insisté pour être celle qui dormirait dans son lit alors qu’il dormait, lui, par terre sur un futon. L’enfant soupira. Il aurait préféré aller avec les filles, sa sœur et leurs deux cousines, mais les chipies n’avaient pas voulu de lui. Quand un nouveau barrissement s’éleva, Nicolas se leva, prenant une décision drastique. S’il voulait dormir, il n’avait pas le choix. Il ferait comme son papa, lorsqu’il se disputait avec sa mère, il irait dormir sur le canapé, dans le salon au rez-de-chaussée. Au moins, en bas, il n’aurait plus à subir ces agressions sonores !
Il prit sa couette et son oreille et sortit de la petite chambre. Nicolas connaissait bien la maison. Bien que jeune –il allait avoir neuf ans le mois prochain-, il avait quelques nuits d’insomnie, en particulier avant les rentrées à l’école. Ces nuits-là, il les passait à vagabonder, dans le noir, dans la maison. Il connaissait bien chaque recoin de sa maison.
Avant de descendre, il se dirigea vers la salle de bains. Là, il se soulagea puis se lava les mains. Dans le miroir, il put remarquer ses yeux fatigués et ses joues rouges. Il grimaça, mécontent. Encore une œuvre de Mémé Josée qui adorait lui pincer les joues tout en lui répétant qu’il était adorable ! Il détestait ça.
En silence et fatigué, il s’engagea dans l’escalier. Il se sentait de plus en plus soulagé à mesure qu’il approchait du salon. Il allait, enfin, pouvoir dormir sans être dérangé.
Cependant, alors qu’il entrait dans la pièce familiale, il s’arrêta. Le sapin, majestueux et illuminé, était chargé de cadeaux. Souriant, Nicolas s’enivra de cette vision. Il admira les présents plus beaux les uns que les autres et se demanda lesquels pouvaient être les siens. Ses parents avaient dû se décider à les placer en dessous du sapin avant le matin, pour que les enfants n’aient pas à attendre les adultes, moins lève tôt que les plus jeunes.
Alors qu’il se dirigeait vers l’arbre de Noël –juste pour regarder, bien sûr-, un léger son détourna l’attention de Nicolas. Dos à lui, un homme était courbé au-dessus du guéridon où se trouvaient les cookies et le verre de lait que son petit cousin, Philipe, avait tenu à laisser au Père Noël. L’homme était, d’ailleurs, habillé du costume rouge et blanc de l’habitant du Pôle Nord. Nicolas, étonné, s’éclaircit la gorge. L’homme se redressa d’un bond, comme pris en faute, puis se retourna. Le petit garçon put remarquer alors que l’homme possédait la panoplie complète du Père Noël, du bonnet aux bottes noires, en passant par la grosse ceinture noire, les petites lunettes rondes, la barbe blanche et les joues rouges. Nicolas fronça les sourcils en notant la moustache de lait et les miettes de cookies sur la barbe. Finalement, il écarquilla les yeux et sourit, reconnaissant la personne devant lui.
« Oncle Roger ! »
Soulagé, l’enfant se dirigea vers le canapé pour déposer son fardeau puis il marcha vers son parent.
« Alors, c’est toi qui joue le Père Noël ! Je le savais. Quand Mélanie le saura, elle sera verte. Elle était persuadée que c’était Papa qui se déguisait. »
Nicolas rit, bien heureux à l’idée de rabattre le caquais de sa grande sœur. Son oncle ne disait rien, le scrutant, perplexe. Le petit garçon en fut surpris, son parent avait l’habitude de toujours parler, c’était parfois, même, plutôt fatigant.
« Ça va, oncle Roger ? »
Lentement, celui-ci hocha la tête tout en continuant de le dévisager. Ce fut à ce moment-là que Nicolas se fit la remarque qu’il n’avait jamais vu que son oncle avait les yeux bleus. Un bleu très bizarre, vraiment très clair… Et puis, ces joues… Elles étaient vraiment bien rouges.
« C’est du maquillage sur tes joues ? »
Son oncle porta une main sur une de ses joues puis, finalement, sourit et hocha de nouveau la tête. Il sembla se détendre. D’un doigt, il désigna le sapin et d’une voix un peu différente, grave comme celle que devait avoir le vrai Père Noël, il avisa son neveu :
« Tu ne touches pas aux cadeaux, tout de suite, mon grand. Tu attendras les autres, hein ! »
Nicolas tourna la tête vers les présents et laissa échapper un gémissement de déception. Lui qui aurait voulu justement y jeter un petit coup d’œil. Sous le regard bienveillant et amusé de son oncle, il finit par acquiescer à contre cœur. L’homme parut s’en réjouir. Au moment où il allait parler de nouveau, un bruit de cloches se fit entendre. Le petit garçon fronça les sourcils. Le son avait été léger cependant, il l’avait bien entendu. Son oncle parut s’agiter. Il se dirigea vers lui et le conduisit au canapé. Là, il l’enjoignit à se coucher. Nicolas se laissa faire, sans ronchonner. La fatigue l’avait, enfin, rattrapé, il avait bien envie de dormir. Son oncle le borda et Nicolas lui sourit. Ses yeux papillonnèrent. Il avait dû s’endormir très vite et se mettre rapidement à rêver car il crut voir, à travers ses paupières mi-closes, son oncle se pencher dans l’âtre de la cheminée et y disparaître...

Le lendemain, c’était sa mère qui l’avait réveillé. Elle ne l’avait pas sermonné, bien consciente des problèmes de ronflement de sa propre mère. Nicolas avait pu ouvrir un cadeau avant l’arrivée des autres enfants. Dès que son petit cousin avait posé un pied dans le salon, tous les présents avaient été distribués. Il n’y avait plus maintenant, sous le sapin, que des morceaux de papiers de toutes les couleurs et des boîtes vidées de leur contenu.
Ce ne fut que bien plus tard, après que Nicolas ait joué très longtemps avec son nouveau jeu vidéo, qu’il se rappela d’aller discuter avec son oncle à propos de leur rencontre. Cependant, aucun son ne parvint à sortir de sa bouche quand l’homme posa ses yeux sur lui. Des yeux verts comme ceux de son père. Des yeux verts plutôt sombres.
Nicolas ne comprenait pas. Qui avait-il pu voir cette nuit-là ? Il eut peur d’un coup et si c’était un voleur ? Il l’avait peut-être interrompu ? Devait-il en parler à ses parents ? Rien ne semblait avoir disparu. Avait-il rêvé ?
Il n’eut pas la réponse à ses questions. Il n’osa jamais en parler à ses parents. Il décida d’attendre. Après tout, l’année prochaine, il pourrait faire la même chose, descendre jusqu’au salon pendant la nuit de Noël… et peut-être trouverait-il, de nouveau, le Père Noël en train de manger les petits gâteaux qu’ils lui avaient laissé ?

_________________


Dernière édition par Gred le Jeu 17 Déc - 21:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 25 : Décembre 2009   Dim 13 Déc - 23:20

Ana, j'aime beaucoup ton texte, si fluffy et adorable. J'aime beaucoup la relation que tu décris entre Jean et Ororo. La fin est trop mignonne. Bravo !
En revanche, j'ai noté quelques petites fautes. Je te corrigerai ton texte si tu me l'envoies ^^.

Titefraise, j'ai bcp apprécié ton texte aussi. Pauvre Shaolan quand même ! Sakura est vraiment une petite sournoise :p. En tout cas, c'était assez drôle et plutôt adorable. J'espère que Shaolan aura quand même, un jour, le privilège d'avoir Yukito rien que pour lui ^^.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Anathema
Diablotine au flambeau
avatar

Nombre de messages : 231
Date de naissance : 09/12/1991
Age : 25

MessageSujet: Re: Atelier 25 : Décembre 2009   Lun 14 Déc - 0:40

Gred : Ton texte est vraiment super mignon. J'ai vraiment aimé les réflexions de ce petit bout d'homme, et ton utilisation originale du très classique "un enfant surprend le Père Noël".

Titef : Je ne connais pas beaucoup Sakura, mais vraiment, j'ai trouvé ce que tu as écrit très sympa. Le caractère vicieux de la chasseuse de cartes m'a bien fait rire, et Shaolan est adorable, à sa façon.

Sinon, merci Gred pour ton commentaire, et ton offre de relecture ;D
J'avoue avoir été assez surprise par le pairing mais en fait... ça va, j'ai été plutôt inspirée. Et j'ai fait de horriblement fluff qui colle aux dents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 25 : Décembre 2009   Lun 14 Déc - 9:56

Merci Anathema ! Smile
Tu fais bien de faire de la guimauve, on en a besoin !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 29
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: Atelier 25 : Décembre 2009   Lun 14 Déc - 19:00

Voilà, je viens de finir mes cours et je vous annonce que j'ai enfin trouvé un concept pour mon atelier, même si c'est très en retard. Maudit

Je repasserai donc dans environ une demi-heure, puis je laisserai quelques reviews aux superbes petits textes auxquels on a eu droit. Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 29
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: Atelier 25 : Décembre 2009   Mar 15 Déc - 3:07

Ce n'est pas génialissime, mais voici mon petit texte :



Pairing : Merry/Pippin
Thème : Blanc comme neige


Tout était blanc comme neige autour d’eux quand ils avaient arpenté le traître Col de Caradras. Ciel et terre étaient tous deux confondus dans une pellicule sans relief et éblouissante que leurs traces de pas troublaient à peine. La tempête leur était tombée dessus sans prévenir, surgissant de ce coton froid pour s’abattre déjà sur les marcheurs. Ils avaient résisté un temps, cachés sous les ailes de Boromir, mais les flocons glaciaux qui leur picoraient le visage et la poudreuse épaisse qui leur sciait les jambes avaient bientôt eu raison d’eux. Leurs petits visages étaient devenus terriblement blêmes sous leurs boucles et leurs capuches, leurs lèvres gercées et pâles comme celles d’un mort. Boromir avait fini par s’en alarmer, et avait engagé tout le monde à quitter la montagne. Il avait suffit qu’ils rebroussent chemin pour calmer les éléments, ou plutôt l’enchantement qui avait engendré ses intempéries inopinées. Dès que la colère du Caradras s’était tempérée, ils s’étaient tous rencognés dans une petite caverne formée à flanc de montagne, et dont l’entrée était presque comblée par le glissement des plaques de neige. Bien à l’abri, et tandis que les grandes gens se querellaient pour savoir par quel moyen l’anneau arriverait intact jusqu’en Mordor, les fragiles Hobbits s’étaient pelotonnés pour conserver un reste de chaleur, Sam serrant Frodon contre son poitrail, Merry et Pippin blottis l’un contre l’autre, leurs haleines vaporeuses réchauffant quelque peu leurs visages livides.
- Je ne pensais pas dire cela un jour mais je donnerais tout pour une paire de chaussons bien chauds, avait déclaré le plus jeune pour tenter de dédramatiser un peu leur fâcheuse posture.
- Si nous nous en sortons, je jure de t’en tricoter une paire dès notre retour en Comté, s’était promis son cousin.
Peregrin avait émis un hoquet de rire, bref cependant. Emmitouflé dans sa cape piquée de glaçons, il avait l’allure d’une malheureuse châtaigne glacée. Merry aussi faisait peine à voir, mais il avait néanmoins trouvé les ressources nécessaires pour prendre soin de son petit cousin du mieux possible.
- Continue à bouger tes doigts de pieds, lui avait-il conseillé, n’oublie pas de les agiter si tu ne veux pas commencer à te transformer en bonhomme de neige.
Pippin avait acquiescé très sérieusement.
- Crois-tu qu’ils pourraient geler ? s’était-il enquis en les secouant. Ils commencent à virer au bleu.
- Seulement si tu n’y prends pas garde. Mais ne t’inquiète pas, Pip ; ce soir, tu poseras tes petons près d’un doux feu de camp. Imagine un peu ! Je pétrirai moi-même ces petits orteils pour les ranimer eh puis… si rien n’y fait… on les croquera en déssert, avait conclut Meriadoc en haussant les épaules.
Le jeune Took, consterné, avait donné une tape sur son capuchon, faisant voltiger quelques cristaux blancs.

Et blancs comme neige étaient aussi les chaussons que Merry lui apporta quelques jours après le nettoyage de la Comté. Il les confectionna bien larges, en grosse laine écrue, et ne résista pas à l’envie d’ajouter deux pompons parfaitement inutiles, mais qui voltigeaient quand on trottait avec. Pippin en fut tellement content qu’il les enfila sur le champ, malgré le temps radieux, et les garda pour sillonner les parquets de sa demeure aux Grands Smials lors des longues soirées d’hiver… seulement en présence de son cousin, naturellement…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 29
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: Atelier 25 : Décembre 2009   Mar 15 Déc - 3:26

Pour commencer, ma petite review à Tite Fraise. Je ne manquerai pas de lire le texte original de Gred demain. Wink

Ah la la, si tu savais ce que ça m'a plu !! Ca m'a donné un grand sourire tout du long, et je voyais vraiment les personnages de ce bon vieux manga s'animer sous mes yeux ! Sakura est... tellement bien dépeinte sous ta plume satirique Mr.Red On retrouve bien notre Shaolan complètement névrosé également, ch'est fluffy. ^^

Citation :
Alors il s'avança, et le vit. Assis sur le banc en face de la mare
Et là j'entends la petite clarinette ou assimilé qui accompagne systématiquement Yukito dans l'animé... Mr.Red

Citation :
Elle faisait tout ce cirque pour Yukito et lui, il l'aimait bien, il l'aimait bien...
Son coeur battait à du cent à l'heure et il ne pensait qu'à une chose : le sourire de Sakura adressé à Yukito. ça le mettait totalement hors de lui.
Ah la la, j'adore ! Ca me fait tellement penser à l'un des premiers épisodes, où Toya joue Cendrillon (^^'), quand Yukito invite tout gentiment Sakura à danser avec lui et où Shaolan est vert au point de ne même pas se donner la peine de le cacher. *se marre* Ah, tous ces bons vieux trucs dont je ne comprenais pas vraiment la logique quand j'avais 12 ans... Laughing

Citation :

C'est exactement là, au sommet de la félicité, alors qu'il se noyait dans le beau regard sombre de Yukito, rempli d'inquiète à son égard, de sollicitude, d'interêt !, que son rêve éclata.
AAAAAAAAAAAAH mais c'est taffreux !! Fraisouille, tu peux pas briser son merveilleux moment si vite et si brutalement ! Pauvre garçon, il doit en avoir si peu... Arrrrrrh, il faudrait vraiment que tu écrives d'autres petites fics avec Yukito et Shaolan, que tu retranscris très bien. ^____^

Pourtant, soyons honnête, j'aime beaucoup la fin sur une Sakura presque un peu diabolique. ^^ On tend à penser que c'est la parano obsessionnelle de Shaolan qui fait apparaître cette lueur mais, dans tous les cas, ça fait plaisir de la voir sous un jour moins tarte que d'habitude, en fait, même si ça doit être au détriment de notre pauvre préado transi.
Mr. Green Mr. Green

En tout cas merci, tu as vraiment tiré quelque chose de très sympa du pairing que je t'ai donné. Comme tu peux le voir à la densité de smilies au centimètre carré, ça m'a fait flotter dans une émotion bête et jubilatoire. thumright

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Latitefraisedesbois
Eblouissante jouisseuse
avatar

Nombre de messages : 349
Date de naissance : 16/05/1991
Age : 26
Localisation : Ici, ailleurs et autre part...

MessageSujet: Re: Atelier 25 : Décembre 2009   Mer 16 Déc - 0:38

Anathema : oh c'est fluffy !!! Et tout à fait dans l'ambiance de Noël en fait... Ce qui est parfait.
J'ai particulièrement aimé la dernière image, des deux femmes enlacés dans un tourbillon, ça rendait très très beau dans ma tête...

Gred : c'est troooop mignon. J'adore vraiment, en quelques phrases tu as croqué une famille (on imagine déjà les petits travers de chacun, les disputes, l'ambiance familiale) et un petit garçon un peu incertain, inquiet... Et on ne sait pas vraiment ce qui s'est passé, en fait on peut choisir... J'aime bien ça. Smile
(juste un détail : un coup l'oncle s'appelle roger, l'autre robert... :p. Dans le dialogue entre le père noel et le petit garçon)

Half : j'aime tellement comment tu écris Merry et Pippin ! J'entends à chaque fois leur voix, et je les vois... J'ai beaucoup aimé ce texte très fluffy, particulièrement la fin (quelle charmante image, ce hobbit chaussé de pompoms...)
Bref, j'ai passé un très bon moment à te lire. Ton style toujours très travaillé retranscrit à merveille toutes les postures et apparences de Merry et Pippin...

Et merci pour ton adorable review, ça m'a fait très plaisir. Smile
J'avoue avoir pensé particulièrement à toi en écrivant, puisque le pairing venait de toi et que nous sommes (je pense ?) les deux adeptes de Sakura ici... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anathema
Diablotine au flambeau
avatar

Nombre de messages : 231
Date de naissance : 09/12/1991
Age : 25

MessageSujet: Re: Atelier 25 : Décembre 2009   Mer 16 Déc - 1:43

Oh les petits pieds de Pippin tout bien au chaud ! Avec des pompoms ! C'est tellement trop chou Half ! ;D
Et puis on les retrouve bien tout les deux, si attachés l'un à l'autre...

Merci Titefraise. Je suis contente que tu ais apprécié l'image, elle m'avait bien plu aussi en écrivant. J'ai pensé aux kitschisimes boules à neige en fait, et je trouvais ça... approprié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 25 : Décembre 2009   Jeu 17 Déc - 21:37

Merci Titef ! Je suis bien contente que mon petit bout de pas grand chose t'aie plu ! Merci aussi pour le détail. Je m'étais pourtant dit de faire gaffe pendant l'écriture mais, bien sûr, j'ai fait tout le contraire >_<.

Ah Half, quel plaisir de retrouver tes petits Hobbits et j'ai adoré l'image de la fin Smile. Tes Hobbits nous manquent ! I love you

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 29
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: Atelier 25 : Décembre 2009   Ven 18 Déc - 13:51

Merci tout le monde pour vos très gentils commentaires. cherry

Un grand merci, Tite Fraise. Tout ce que tu dis me touche beaucoup, je t'assure. Je suis ravie que tu aies pu retrouver un petit peu d'eux pour un instant et que ça t'ait fait plaisir.

Lol, contente que tu aies aimé les pompoms, Ana ! Je sais, c'est tellement... ouvertement fluffynou à l'excès... mais j'ai juste pas pu résister ! Mr.Red

Merci Gred, c'est très mimi de ta part.

Quant à toi j'ai enfin lu ton petit texte et, franchement, je ne regrette pas d'avoir attendu quelques jours de plus. Figure-toi que ce matin, à Bolton, nous avons eu la première neige ! ;D Une bonne couche pour une première tombée. Lire ton atelier dans cette ambiance était un vrai régal et, bigre, c'est rudement bien écrit ! Surprised C'est vraiment très agréable à lire. Et c'est également bien mignon. ^^ J'aime bien les petites références "réalistes" qui donnent corps au conte : l'histoire de son papa et du canapé, sa grand-mère visiblement un peu à-côté de ses pompes... Ca m'a bien plu tout ça ! santa

Ca m'a d'ailleurs fait penser qu'il faudrait pour l'occasion que je sorte mon avatar de Frodon levant les yeux sur un Gandalf tout de rouge vêtu et demandant "Santa?". ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Atelier 25 : Décembre 2009   Lun 21 Déc - 18:59

Désolée pour le retard. J'ai été vraiment dépassée par ma vie, ces derniers temps. Enfin, j'ai essayé de ne pas dépasser les 30 minutes, j'espère que ça vous plaira !

Pairing : Harry/Neville
Thème : Patins à glace.

Neville était très stressé. Il savait qu'il l'était souvent, et c'était bien pour ça qu'il était d'autant plus maintenant. Il était bizarre, timide et toujours en marge. Pourquoi avait-il fallu que ses camarades de dortoir décident de cet échange de présents ? Il était convaincu qu'il allait mal faire et qu'il finirait pas paraître encore moins intéressant aux yeux de ceux qu'ils auraient aimé avoir comme amis. Au moment d'ouvrir les cadeaux des uns et des autres, ils se rassemblèrent tous sur le lit de Ron qui venait à peine d'ouvrir les yeux. Seamus et Dean l'avaient réveillé en fanfare, ne tenant plus en place en ce matin de Noël et étant venu à bout de leurs propres cadeaux. L'échange commença doucement et se déroula plutôt bien si ce n'était que Harry avait rougit devant le boxer sexy au message bébête que Seamus lui avait offert pour l'asticoter. Neville se détendit considérablement en voyant le sourire qui s'étendit sur le visage de Ron à la vue de son cadeau. Il lui avait acheté une place pour voir les Canon jouer après que Harry lui ait assuré qu'il avait les moyens de s'offrir une place pour accompagner son meilleur ami. Neville était le seul à n'avoir pas encore ouvert son cadeau, mais il ne s'en faisait plus. Son présent avait plu, et la poigne chaleureuse de Ron quand il l'avait remercié l'avait rassuré sur sa place parmi ses camarades.

Harry le regardait, anxieux, et lui tendait un paquet tout plat avec un petit sourire coincé. Délicatement, Neville s'en empara et l'ouvrit. A l'intérieur, il y avait un bonnet de laine rouge. Neville ne savait pas vraiment comment prendre le fait que Harry, le plus gentil et le plus amical de tous, n'ait pas pris la peine de lui offrir mieux qu'un bonnet. Il ne voulait pas se plaindre, déjà content d'avoir quelque chose. Mais, au fond, il savait que son camarade connaissait son amour des plantes et des chocogrenouilles... alors, pourquoi lui offrir un bonnet ?
En essayant de ne pas montrer qu'il était déçu, Neville lui sourit du mieux qu'il put et le remercia. Harry rougit en réalisant que Neville avait dû croire qu'il lui offrait un bonnet et, lui retirant des mains, fit tomber doucement ce qui était resté à l'intérieur du bonnet. C'était une minuscule paire de patins à glace.
-Euh... merci ?!
Neville était encore plus perplexe. Harry gloussa de bon coeur cette fois-ci.
-Finite Incantatem ! Voilà Neville, ton vrai cadeau, je les avais réduits pour qu'ils soient plus facile à emballer.
Sur ses genoux, le jeune Longbottom vit apparaître un bonnet en laine, une pair de patins à glace et des gants, eux aussi en laine, que Neville n'avait pas repérés avant. Le tout à la bonne taille.
-Tu m'avais dit que tu ne savais pas en faire. Alors, j'ai pensé que peut-être, tu aimerais apprendre avec moi, continua Harry, de moins en moins sûr de lui et de plus en plus rouge.
Dean mit un coup de coude à Seamus pour le faire taire, et Ron essayait vainement de ne pas glousser. Neville ne vit rien de tout cela cependant. Il restait là, à fixer Harry, touché que celui-ci ait pensé à un cadeau si personnel, et stressé à nouveau à l'idée qu'il allait se ridiculiser sur le lac gelé, devant celui pour qui il nourrissait des sentiments plus si amicaux depuis quelques semaines. Mais Harry semblait y tenir, le regardant de ses yeux de chiots, et Neville ne put lui résister. Souriant cette fois-ci de tout son coeur, il accepta la proposition et le remercia.

Dix minutes plus tard, au lieu de rejoindre tout le monde dans la salle commune pour parler cadeaux, ce fut un Harry timide mais heureux qui le traîna par la main jusqu'au lac.

Deux heures plus tard Neville était frigorifié, trempé par ses nombreuses chutes. Il était honteux aussi, de ne pas être capable de tenir sur ses pieds plus de trente secondes. Harry y mettait toute sa patience mais, rien n'y faisait. Neville ne sut pas ce qu'il se passa. Un instant, il boudait légèrement, comme un enfant à qui son nouveau défi résiste. Celui d'après Harry s'appliquait maladroitement à réchauffer ses lèvres des siennes. Neville n'en revenait pas. Il venait de recevoir le seul cadeau dont il n'aurait jamais osé rêver. Alors, quand ils se séparèrent, Neville, extatique, glissa son gant dans celui du Survivant et, confiant plus que jamais, embarqua Harry, patinant jusqu'à l'autre bout du lac, se laissant guider par le rire heureux et léger de son nouvel amoureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Anathema
Diablotine au flambeau
avatar

Nombre de messages : 231
Date de naissance : 09/12/1991
Age : 25

MessageSujet: Re: Atelier 25 : Décembre 2009   Lun 21 Déc - 22:45

Oh nan, c'est trop adorablementfouffichounalementcraquant© !
C'est juste parfait, tout léger, bien de leur age... j'adore ! Vraiment ;D.
Ça valait le coup d'attendre. (Et puis, Harry/Neville, génial.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Atelier 25 : Décembre 2009   

Revenir en haut Aller en bas
 
Atelier 25 : Décembre 2009
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Séjour au castle club Décembre 2009
» Sortie Faune + Marché de Noël Bruxelles le 19 décembre 2009: Les Photos.
» Le diner de Noël de Mickey (les 5, 12 et 19 décembre 2009)
» Bientôt à l'Affiche: Novembre / Décembre 2009
» Réveillon du 31 décembre 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La lanterne fringante :: Episode 6 : Soyons Créatifs ! :: Atelier d'Ecriture-
Sauter vers: