fanfictions
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Atelier 24 : novembre 2009

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 35
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Atelier 24 : novembre 2009   Ven 20 Nov - 23:02

Voilà, voilà, je déclare ouverte le vingt-quatrième atelier de la Lanterne ! ^^

Il est 21h02, vous avez jusqu'à 21h32.

Bon atelier à tout le monde !


Pour info, voici la chaîne : Ruika > Gred > Ana > Half > Mailine > Ruika.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Anathema
Diablotine au flambeau
avatar

Nombre de messages : 231
Date de naissance : 09/12/1991
Age : 25

MessageSujet: Re: Atelier 24 : novembre 2009   Ven 20 Nov - 23:23

Bon, j'ai encore oublié l'atelier ^^' NCIS ne me réussit décidement pas.
Je serais donc en retard de ... 20 minutes, dsl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 35
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 24 : novembre 2009   Ven 20 Nov - 23:33

Ana, ne t'inquiète pas, l'inspi m'est venue tard ^^', je suis loin d'avoir terminé ! >_<

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 29
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: Atelier 24 : novembre 2009   Ven 20 Nov - 23:34

Aaah je suis un peu trop inspirée, je réclame un sursis moi aussi ! ^^'

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anathema
Diablotine au flambeau
avatar

Nombre de messages : 231
Date de naissance : 09/12/1991
Age : 25

MessageSujet: Re: Atelier 24 : novembre 2009   Sam 21 Nov - 0:02

Inspirée Half ? ;D

Gambit/Wolverine (X-Men) et ton thème : virage à gauche

Il se sentait d'humeur grognon.
Enfin, bien sur, il était toujours d'humeur grognon, ça faisait parti de son être le plus profond, de sa personnalité même.
Non, il était, en fait, d'une humeur encore plus terrible que d'habitude. Et le pire, là dedans, c'est qu'il avait tout pour être heureux !
Il était sur une route déserte, dans un endroit vide et sauvage, il avait le ventre plein, il avait rempli sa mission avec le plus grand succès et il avait eu l'immense satisfaction de donner une bonne raclée à quelques sales types qui le méritaient bien.
Et il filait à toute vitesse, cheveux au vent, sur sa magnifique Harley dont le moteur vibrait de toute sa puissance sous lui...
Et c'était là qu'était le problème.
Parce que ce sale petit con de Cajun profitait de la situation pour transformer sa moto adorée en une sorte de vibromasseur géant.
Le petit con était présentement entrain de se tortiller et de gémir dans son oreille, bras autour de sa taille, frottant son jean tendu contre celui de Logan. Ce n'était pas possible de se conduire comme ça enfin ! Où donc se croyait-il cet espèce de... Rrrrrrah !
Il se mit alors à accélérer et de zigzaguer sur la route pour essayer de faire perdre l'équilibre au malotru mais ce n'eut pour seule, et malheureuse, conséquence que de faire se presser plus fermement encore le jeune corps frétillant contre le sien. Et la vitesse supplémentaire imposée à l'engin ne fit qu'accentuer les vibrations maléfiques.
Mais c'est qu'il allait lui donner un coup de griffes au gamin !
La moto manqua soudain de quitter la route et de mettre un terme abrupte à la vie de l'indigne passager quant le conducteur sursauta violemment, des mains aux doigts agiles ayant commencé à masser avec talent une partie assez intime de son anatomie, à travers le lourd denim.
À ce contact impertinent, le grondement profond de Wolverine se fondirent parfaitement dans celui de sa monture.
Oh, là, c'en était trop. Le plus brusquement possible, il prit un virage à gauche, sortant de l'autoroute et décollant littéralement de l'asphalte, avant de se garer dans un impressionnant dérapage contrôlé derrière la première ligne d'arbres de la foret à travers de laquelle passait la route.
Posant un pied par terre, il se retourna à moitié pour saisir Rémi par le manteau avant de le jeter violemment contre l'arbre le plus proche. En un bond, il se retrouva contre lui et, prenant une pleine poignée de cheveux, le força à se mettre à genoux devant lui « Bien. Maintenant, au boulot. »
Le francophone sourit et commença joyeusement à finir avec la bouche ce qu'il avait commencé avec les mains.
La bouche pleine, il commença à fredonner du Brigitte Bardot. Pour les vibrations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 29
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: Atelier 24 : novembre 2009   Sam 21 Nov - 0:09

Ouiiiii...! ^^' Je sais, j'abuse un peu, mais j'aurai bientôt fini, c'est promis!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 35
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 24 : novembre 2009   Sam 21 Nov - 0:43

Alors, je plaide la fatigue pour ce texte >_<... Bon, je suis tellement à l'ouest qu'au lieu de le terminer en trente minutes -ce que je suis capable de faire d'habitude-, j'ai pris mon temps ^^'... surtout pour fixer d'un œil bovin ma page. Enfin, ça donne ça... Très OOC et pas crédible du tout, désolée n'amour ^^'. Je sens que demain, je vais avoir du mal à accepter la maternité de cette "œuvre" Rolling Eyes...
_____________________________________________________________
HotchRossi
Vampires (et pourtant, c'était un bon thème >_<)

Prenant son temps, Aaron scanna la pièce des yeux. Il essaya de faire abstraction de la musique assourdissante et du peu de lumière pour retrouver son ami. Quelqu’un le poussa, puis il sentit une main glisser le long de son dos, avant de venir lui pincer les fesses. Il sursauta, et se retournant, vit un homme plutôt jeune. Souriant, ce dernier lui envoya un clin d’œil. Aaron resta impassible face à l’accoutrement de son vis-à-vis, cependant, il se dépêcha de s’éloigner, voulant mettre, le plus vite possible, de la distance entre lui et son "agresseur". Il se dirigeait vers le comptoir quand il vit enfin celui qu’il était censé venir chercher.
Dave lui sourit en remarquant sa présence. Hotch ne put s’empêcher de répondre à son sourire. Il s’assit à ses côtés et salua, d’un hochement bref de tête, le barman avec lequel Rossi était en train de discuter. L’employé était, lui aussi, habillé bizarrement. Aaron le contempla longuement alors qu’il servait un verre à un autre client.
« Merci d’être venu ! Ma voiture a calé et a refusé de redémarrer. C’était… » Rossi désigna l’endroit d’un mouvement de bras. « … le seul bar ouvert dans les environs.
- Un bar pour vampires ? s’exclama Aaron.
- Un bar gay pour vampires ! » gloussa Dave.
Aaron secoua la tête. Il n’y avait que son ami pour tomber sur un lieu comme celui-ci.
« - Tu veux commander quelque chose ? » interrogea l’italo-américain, amusé.
L’éclat dans les prunelles de Rossi intrigua Aaron. Il le notait de plus en plus, surtout depuis quelques semaines. Il n’osait spéculer sur sa signification…
« - Non, non, je préfèrerais rentrer chez moi.
- Dommage, je…
- Alors, beau gosssse, tu me fuis ? »
Rossi et Hotch se retournèrent vers l’homme qui les avait interrompus. Aaron reconnut le "vampire" qui l’avait pincé quelques minutes auparavant. Ce dernier le couvait du regard, tout en faisant glisser sa langue sur ses dents, montrant ainsi ostensiblement ses deux canines pointues. Hotch se demanda si elles étaient vraies. Il n’eut pas le loisir de répondre à la question posée par le nouvel arrivant, il sentit un bras entourer ses épaules et une main caresser sa cuisse.
« - Désolé, mon grand, il est déjà pris. »
Le ton de Rossi ne laissait aucune place à l’imagination. Aaron rougit. Les doigts de son ami dessinaient des arabesques sur le haut de sa cuisse prouvant un certain degré d’intimité. Le vampire sourit.
« - Si vous avez besoin de compagnie, tous les deux, je ne suis pas jaloux », susurra-t-il, comblé.
Le visage de Dave se ferma, il se redressa.
« - Je n’ai pas l’habitude de partager ce qui est à moi.
- Je ne peux même pas prendre un petit morceau, mordre dedans ? Je te promets de te le rendre presque intact. »
Hotch allait répliquer. Il n’était pas un simple morceau de viande qu’on pouvait marchander ainsi ! Il n’eut, cependant, rien à dire. Il vit la mâchoire de Rossi se contracter. Le regard de l’écrivain se durcit, ce qui fit diminuer lentement le sourire du vampire. Il ne lui fallut pas longtemps avant de comprendre à qui il avait à faire, et à battre en retraite. Rossi resta dans la même position encore quelques instants, veillant à ce que son adversaire ne revienne pas à la charge. Aaron déglutit. C’était la première fois qu’on se "battait" pour lui.
Lorsque Dave se retourna, il sembla à Hotch qu’il comprenait mieux cette lueur qui l’intriguait plus tôt.
« Si on rentrait ? »
Aaron hocha la tête. Il se laissa emmener hors du Moonlight jusqu’à sa voiture. Là, il arrêta Rossi et le questionna :
« Qu’est-ce qu’il s’est passé, là-dedans ? »
L’autre agent du FBI haussa les épaules.
« - Je n’aime pas qu’on essaie de marcher sur mes plates-bandes.
- Je ne suis pas ta possession !
- Pas encore !
- Dav… »
Un baiser le surprit. Ils se fixèrent longuement avant qu’Aaron ne s’avance. Il se lança, prêt à goûter à la nouveauté. Il en avait marre de cacher l’attirance qu’il avait pour son coéquipier. Il avait envie de se laisser aller et ne pas réfléchir.

Quelques heures plus tard, Hotch se contemplait dans son miroir. Il était rentré chez lui, accompagné. Il ne savait pas encore ce qu’il devait penser de ce rebondissement dans sa vie sentimentale. Son regard accrocha à une rougeur sur son cou, assez basse, heureusement, pour qu’elle soit cachée par son col de chemise. Des mains entourèrent son torse puis, le visage de Dave apparut derrière lui. Ils se sourirent. Le plus vieux caressa la marque qu’il avait faite lui-même.
« Digne d’un vampire, hein ! » dit-il fièrement, passant la langue sur ses dents.
Il éclata de rire, bientôt suivi par Hotch.
Finalement, il pouvait bien s’avouer qu’il ne regrettait rien. Il doutait pourtant qu’il aille un jour raconter à quelqu’un comment ils avaient tous deux réussi à se mettre ensemble !

_________________


Dernière édition par Gred le Lun 30 Nov - 23:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 29
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: Atelier 24 : novembre 2009   Sam 21 Nov - 1:12

Bon, ça y est, je poste tout de suite.

Je reconnais parfaitement que j'ai abusé sur le temps. Mes sincères excuses.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 29
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: Atelier 24 : novembre 2009   Sam 21 Nov - 1:23

Pairing : Kenny/Butters (South Park)
Thème : luxe

(Merci Ana ^^''')



Butters était un garçon de bonne nature. Il avait d’emblée tendance à affectionner le premier venu qui s’intéressait un tant soit peu à son cas. Néanmoins, après cinq ans passés à les côtoyer, il avait fini par comprendre que la plupart de ses amis ne le prenaient pas au sérieux. Il soupçonnait même Cartman de le prendre ouvertement pour une bille, parfois. Pourtant, plus que tous les autres, Butters appréciait spécialement Kenny. Kenny était sans doute la seule personne au monde qu’il pouvait impressionner, et sa fierté de préado naissante en avait bien besoin. Il ne le devait sans doute à rien d’autre qu’à la fatalité qui avait fait grandir le petit McKormik sur la paille, il en avait conscience. Avoir toujours vécu pauvrement permettait à son ami de trouver un lustre particulier à de vulgaires gadgets domestiques ou même à une table raisonnablement garnie. Quoiqu’il en soit, Kenny était le seul qui semblait réellement apprécier de passer du temps chez lui, et le considérait avec des étoiles plein les yeux quand il lui tendait une part de bon gâteau pour le goûter.

Ce jour-là, Butters l’avait invité pour lui faire voir la nouvelle acquisition dont ses parents s’enorgueillissaient : un jacuzzi flambant neuf. Là où les autres avaient vaguement noté la nouvelle et promis de passer jeter un œil à l’occasion, Kenny avait tout de suite manifesté le plus grand intérêt. Lorsqu’il passa la porte de la demeure classe-moyenne-haut-du-panier, le garçon en parka orange vif se sentit tout excité.
- Heu entre, Kenny ! Tu… tu veux quelque chose à boire ? demanda Butters, soucieux de se comporter en hôte adulte.
- Pour sûr ! T’as pas une bière ou un truc dans l’genre ? suggéra McKormik qui, malgré son jeune âge, commençait déjà à marcher dans les traces de son père…
Butters s’empressa d’aller fouiller dans sa cuisine.
- Oooh… se lamenta-t-il. J’suis vraiment désolé, Kenny, j’crois pas… j’crois pas qu’on ait de bière ! Mais on a du vin français, si ça peut faire l’affaire.
- Tu déconnes ? s’exclama Kenny à travers sa parka.
- Ben non, c’est du Bordeaux, je crois, c’est écrit d’ssus.
- Ca doit être à tes vieux, ils voudront la retrouver dans l’état où il l’ont laissée, en rentrant de leur week-end… Oh et puis merde, on rajoutera un peu de jus de raisin !
Là-dessus, il sortit deux coupes en cristal du placard vitré familial et les servit tout de go.
- Je ne sais pas si je devrais boire ça. Mon papa dit qu’on a pas le droit de boire de l’alcool avant nos dix-huit ans, déclara Butters en hésitant à prendre le verre que Kenny lui tendait, se triturant les mains à la place.
- Mon daron à moi dit que c’est bon pour le cœur, à tout âge, émit l’autre du fond de son capuchon.
- Ah bon… bon alors dans ce cas…
- Alors, tu me montres la bête ?

Ils montèrent tous deux à l’étage et Kenny put enfin s’émerveiller devant la porcelaine ivoirine de la luxueuse baignoire toute neuve.
- Putain, c’est génial ! s’écria-t-il – ce qui équivalait chez lui à un puissant étouffement d’étoffe.
Il s’en approcha avidement et posa son verre de bourbon sur le bord.
- Content que ça te plaise, Kenny ! répondit sincèrement le petit blond, tout fiérot, ne sachant lui-même pas trop quoi faire de la coupe qu’il avait dans la main, et qu’il n’avait toujours pas osé entamer.
- On peut l’essayer, pour de vrai ? demanda-t-il, infantilisé par l’éblouissement.
- Bien sûr ! Attends, je vais le mettre en route, déclara Butters en posant enfin le verre qu’il n’avait cessé de tripoter.
Le bain commença à se remplir et à bouillonner. En contemplant l’écume blanche qui affluait en doux sursauts, Kenny ne put s’empêcher de penser à tous les films érotiques qu’il avait dévorés depuis ses huit ans, grâce au laxisme béni de ses parents, qui avaient d’autres chats à fouetter. C’était la première fois qu’il allait monter dans un jacuzzi, comme dans ces histoires décadentes où les protagonistes étaient toujours comblés sur tous les plans. A l’attrait de la nouveauté s’ajoutait à présent celui de l’eau chaude bouillonnante contre sa peau… entre sa peau et une autre, celle d’un camarade qui était devenu bien mignon avec l’âge, tout en conservant cette naïveté cul-cul-la-praline qui excitait secrètement la perversité précoce du petit McKormik. Oui, il se sentait tout à coup très coquin, en vérité...
- Et regarde, on peut mettre de jolies lumières, aussi ! proclama l’individu en question, soucieux de continuer à impressionner et à satisfaire son hôte.

Kenny sourit dans sa parka qui lui couvrait les joues, sous les clignotements joueurs d’une lumière verte, dont Butters s’amusait en faisant patauger sa main dans l’eau. Alors qu’une luminosité bleue électrique émanait du bassin et envahissait la pièce, il prit une petite gorgée de vin, conscient de sa valeur, et reposa le verre dans un tintement décidé. Le goût de l’alcool fin sur les papilles, un lent stroboscope saccadant ses mouvement, il retira sa capuche. Lorsqu’il le vit faire, Butters se trouva tout choqué en réalisant qu’il ne l’avait encore jamais vu tête nue. Il immobilisa la commande des lumières sur une lueur tamisée mais blanche et stable pour l’observer. Il constata alors que Kenny ne se résumait pas à un scaphandrier moelleux et orange. C’était aussi un joli blond qui souriait, et pas seulement de ses grands yeux rieurs qui semblaient toujours dans l’attente d’une mauvaise farce. Il cogna son poing contre sa main, stupéfait.
- Ca par exemple ! C’est que je n’avais jamais imaginé à quoi tu pouvais ressembler, là-dessous !
Le sourire espiègle de Kenny s’accentua, sur un ton que Butters ne cerna pas vraiment. Puis il ouvrit la fermeture de sa combinaison orange et la laissa tomber de ses épaules frêles. Le petit maître des lieux ouvrit des yeux tout ronds. Personne n’avait eu le loisir de voir évoluer le corps de Kenny sous ces couches d’anorak. Il était toujours assez petit, et la malnutrition n’avait pas accéléré sa croissance, mais ses bras ne ressemblaient plus à des baguettes, son dos s’était un petit peu charpenté et… eh bien force était de constater qu’il avait pris quelques formes sous sa parka. Butters devint soudain rouge comme une tomate. Tout cela lui faisait des choses bizarres tout au fond, comme de plus en plus fréquemment ces derniers temps. Il ouvrit la bouche pour dire quelque chose, ne trouva rien à dire, la referma, et se tordit les mains d’embarras. Kenny abandonna sa seconde peau sur le sol luisant et grimpa lestement dans le jacuzzi, se laissant assaillir par les bulles d’eau chaude.
- Tu viens, Butters ? demanda-t-il.
C’était la première fois qu’il entendait réellement sa voix. Une voix aimable, dont la douceur n’eut absolument rien de suspecte aux oreilles du garçon de la classe-moyenne-haut-du-panier.
- Heu… Heu une seconde, Kenny, il faut que j’aille chercher mon maillot de bain. Il doit être quelque part… quelque part dans…
Butters perdait ses mots et n’avait même pas la présence d’esprit de cesser de dévisager McKormirk alors qu’il se détendait dans l’eau avec un délice affiché.
- Oh, arrête, entre copains… on s’en fout ! lança le petit pauvre avec une impertinence typique, avant de tremper à nouveau ses lèvres dans le verre à sa portée.
- Je sais pas, Kenny… Y a que ma maman qui m’a déjà vu tout nu, alors… protesta vaguement Butters en cognant ses indexes l’un contre l’autre.
- Eh ben vaut mieux pour toi qu’elle reste pas la seule ! Allez, viens, on est qu’tous les deux… l’incita Kenny avec un drôle de regard… sympathique, mais un peu effrayant de l’avis de son camarade.
Cherchant toujours à éviter les conflits… et secrètement curieux, aussi gêné en fût-il, Butters s’approcha à petits pas timides et ôta son petit manteau turquoise. Kenny l’avait rejoint près du bord, sans doute pour l’encourager.
- Heu… Est-ce que tu peux te retourner, Kenny ? Je t’aime bien, tu sais, c’est pas ça, mais ça me dérange que tu me regardes comme ça, bredouilla-t-il en essayant de ne pas vexer son ami, comme les yeux malicieux de McKormik lui faisaient eux aussi des choses bizarres tout au fond.
Alors qu’il s’apprêtait à abaisser son petit caleçon de soie tout doux, Butters eut la parfaite consternation de sentir Kenny surgir de l’eau comme le requin qui lui faisait si peur dans ce film, et presser contre lui sa peau brûlante, trempée, et pâle du manque du soleil. Il sentit dans sa bouche le goût du Bordeaux sans savoir ce que c’était, mais il reconnut pour sûr la langue qui en peignait son palais. Il resta figé un moment, déconcerté, laissant Kenny étouffer quelques prières dans sa bouche, cette fois. Mais où allait-il chercher tout ça, se demanda anxieusement Butters en le laissant guider une de ses paumes tremblantes vers les cheveux de paille humide qu’il ne connaissait pas encore. La main de Kenny fit de même, avant de glisser le long de son échine et sur ses fesses, qu’elle se mit à pétrir gaillardement à travers le tissu.
- Oh, c’est tout gluant… gémit Butters d’une petite voix chevrotante lorsqu’il acheva de baisser son caleçon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anathema
Diablotine au flambeau
avatar

Nombre de messages : 231
Date de naissance : 09/12/1991
Age : 25

MessageSujet: Re: Atelier 24 : novembre 2009   Sam 21 Nov - 1:55

Oh Half c'est génial !
Franchement, je suis bien contente que tu ais pris du temps et produit tout ça.
J'aime vraiment la façon dont tu les fait interagir, et puis c'est franchement bien écrit en plus.

Il soupçonnait même Cartman de le prendre ouvertement pour une bille, parfois. J'ai faillit réveiller des gens en riant à celle-là.

Et j'adore ton Kenny.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 35
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 24 : novembre 2009   Sam 21 Nov - 13:25

Ana, j'aime beaucoup ton Wolverine très très remonté contre ce galopin de Gambit. La fin est hot !

Half, je ne connais pas réellement South Park mais j'ai bien aimé ton texte. J'ai beaucoup apprécié tout le passage sur Kenny. Je ne savais pas qu'il se cachait un pervers sous cette capuche ! C'est drôle et, comme toujours, bien écrit ^^.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 29
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: Atelier 24 : novembre 2009   Sam 21 Nov - 17:49

Ravie que ça vous ait plu, les gentes ! ^^ Merci pour vos gentils compliments.

Ana, je dois dire que les derniers mots de ton texte ont accroché mon attention ^^'. Du coup je l'ai lu, même si je ne connais pas le personnage de Gambit, et il m'a franchement amusée ;D . En outre, comme le disait Gred, il est assez hot, mine de rien, quand on se met dedans ! Embarassed

Parce que ce sale petit con de Cajun profitait de la situation pour transformer sa moto adorée en une sorte de vibromasseur géant.

J'adore le ton qu'on sent dans la phrase !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anathema
Diablotine au flambeau
avatar

Nombre de messages : 231
Date de naissance : 09/12/1991
Age : 25

MessageSujet: Re: Atelier 24 : novembre 2009   Sam 21 Nov - 19:28

Gred, je ne connais pas ce fandom, mais j'ai trouvé ton texte très sympa, surtout si tu l'as écrit fatiguée comme tu semblais l'être.
J'aime bien l'association morsure de vampire/suçon. Et puis, contente que le thème t'ai plu.

Et je suis ravie si vous avec aimé mon texte. Et je suis fière de mon coup si j'ai pu te le faire lire Half.
Et oui, c'est hot, mais bon, c'est Gambit xD Et de toute façon, j'adore le sexe à moto.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 29
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: Atelier 24 : novembre 2009   Sam 21 Nov - 19:45

Hou... la coquine.

*n'a découvert l'expérience de la moto que très récemment, avec le compagnon d'une amie, donc en tout bien tout honneur... A noter quand même que le compagnon en question, bien plus âgé que moi et fort peu loquace, me faisait un peu peur avant cela quand j'allais dîner chez eux, et que ces expériences ont permis de briser la glace et de me sentir bien plus à l'aise en sa présence*

*mode Half raconte sa vie off*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 35
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 24 : novembre 2009   Sam 21 Nov - 20:28

Merci Ana, surtout d'avoir lu sans connaître le fandom Smile.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Mailine
Succube enluminée
avatar

Nombre de messages : 532
Date de naissance : 11/02/1991
Age : 26
Localisation : Dans des épis de blé
Emploi : Ad impossibilia nemo tenetur

MessageSujet: Re: Atelier 24 : novembre 2009   Dim 22 Nov - 3:54

Bon, je dois avouer que je n'ai pas réussi à écrire. >< Ni le thème, ni le pairing, et j'en suis vraiment désolée, surtout que j'avais déjà jouée l'absente à l'atelier précédent. Mais, je vais me le garder dans un coin, et essayer de pondre un truc. *plisse très fort les yeux pour montrer sa détermination*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Atelier 24 : novembre 2009   

Revenir en haut Aller en bas
 
Atelier 24 : novembre 2009
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vos plus belles photos du mois de novembre 2009
» Paris Match du 26-novembre 2009
» [japon] top 10 annuel des ventes de manga de novembre 2009 a 2010
» Bientôt à l'Affiche: Novembre / Décembre 2009
» Toulouse Game Show (28 et 29 Novembre 2009)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La lanterne fringante :: Episode 6 : Soyons Créatifs ! :: Atelier d'Ecriture-
Sauter vers: