fanfictions
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Atelier 21 : juin 2009

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Atelier 21 : juin 2009   Ven 12 Juin - 19:50

Voilà le sujet est ouvert !

Bon courage aux trois participantes du 12 juin Smile.

Poutoux
Gred

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Pinec
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 842
Date de naissance : 27/01/1988
Age : 29
Localisation : Sur les genoux de Misha, Pocket!Moriarty entre les mains.
Emploi : Cameraman pour Troy&Abed in the Morning!

MessageSujet: Re: Atelier 21 : juin 2009   Ven 12 Juin - 22:31

Crossover Dexter / Prison Break.
Thème : Pomme de reinette et pomme d'api.




##################



Les écoles maternelles ont cela de charmant qu'elles attirent les plus adorables bambins, les plus attentifs des parents, et aussi les plus délicats des tueurs en série. Dexter Morgan savait tout cela, et lorsqu'il passait dans l'école de 'ses' enfants, son regard coulait toujours d'un parent à l'autre, d'un étranger au suivant, cherchant le détail susceptible de lui faire reconnaître un des siens. Et par sien, il n'entendait bien sûr pas un de ses semblables, mais plutôt une de 'ses' proies. Et Dexter Morgan avait l'oeil. Il était capable de percevoir chez le plus gentil des professeurs de maternelle, le monstre vicieux qu'il devenait lorsqu'aucun autre adulte n'était présent. Il différenciait les lèvres qui embrassaient les blessures et les bleus à l'âme, des mains qui remontaient juste un peu trop haut sous les courtes jupes roses à rubans.
Il lui était arrivé d'hésiter, de sentir le désir dans la pupille frémissante d'un père adossé à la grille de la cour, fixant la cheville orné des jolies chaussettes vertes qu'il venait d'acheter à son fils, mais lorsque l'homme n'avait pas le goût du sang imprimé sur le front, il ne faisait rien. Dexter Morgan avait toujours besoin de preuves.
Il frémissait seulement à l'idée d'un jour croiser le regard scrutateur d'un de ses semblables, d'un flic qui aurait le nez pour son jeu, qui se rendrait compte du poids des sacs de cadavres empilés sur ses épaules, ou de la lueur, la lueur qu'ils avaient tous au fond des yeux, cette lueur absente chez lui.
Mais ce mercredi matin, en déposant Cody, toute son attention dû se focaliser sur une seule chose. Les battements de son cœur s'accéléraient à lui couper le souffle tandis qu'il inspirait les effluves de meurtre que dégageait l'homme debout de l'autre côté des grilles. Perdu sous un grand chapeau, son visage était à peine visible, mais Dexter aurait pu le reconnaître de dos. L'attention de l'homme, fixée sur la cour, était poisseuse de sueur amère, il entendait de très loin le bruit de sa langue crissant à peine contre la barbiche taillée au couteau. C'était un criminel, c'était un meurtrier, c'était un tueur d'enfants.
Il se rendit à peine compte que Cody était entré dans l'école, des frissons chauds parcouraient toute son échine. Il n'avait aucune idée de qui était cet homme, mais il savait qu'il se devait de le posséder. Une goutte de ce sang sur une plaquette de verre. Ce qu'il n'avait jamais ressenti dans sa vie de tout les jours, ce qu'il savourait à chaque meurtre lui emplissait maintenant les veines comme s'il s'était piqué. C'était d'une force inégalée dans une situation semblable. Il se sentait tel le lépidoptériste qui trouve, en traversant son propre jardin, un grand paon de nuit. Toutes ses articulations se figeaient. L'homme allait partir, les enfants rentraient dans la classe, et il avait perdu tout ses moyens, il ne savait plus se contrôler, lui qui avait toute sa vie cherché à atteindre un semblant de vie en la jouant était soudainement possédé par elle au point de ne savoir qu'en faire.
Mû par une impulsion subite et inconsidéré, il avança jusqu'à Theodore.
-Votre fils vient ici ?
L'autre hocha la tête sans la relever, salivant toujours sur un petit garçon qui traînait en chantonnant.
« Pomme de reinette et pomme d'api
Petit api rouge,
Pomme de reinette et pomme d'api
Petit api gris.
Cache ta main derrière ton dos
Ou je te donne un coup de marteau ! »
Quand Dexter Morgan réussit à se retourner vers l'homme, celui-ci avait disparu.


###############


J'avoue que j'ai eu du mal à réaliser le lien, au départ, et puis à intégrer vraiment le thème... J'avais bien une petite idée avec la fin de la comptine, mais c'était tiré par les cheveux... Donc j'ai terminé ça en queue de poisson, ayant perdu l'inspiration... Half, satisfaite tout de même ? :s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Atelier 21 : juin 2009   Ven 12 Juin - 23:10

Pairing : Derek Morgan/Penelope Garcia
Thème : Cowboy
Spoilers de l'épisode 4x01 Mayhem
(J'ai ouvert mon MP à 21h30)

My life matters to me. And I have and always will and trust you with it. Would you do the same for me ?

Le ferait-il ? Il n'avait cessé de se poser la question, tout le long de la route qui les avait menés, Hotch et lui, de New-York à Quantico. Quelques heures plus tard, à l'abri dans son appartement, loin du bureau, du regard de ses collègues, affalé dans son canapé, une bière à la main, il ne le savait toujours pas vraiment. Il se sentait frustré, perdu entre sa conviction qu'il avait confiance en son équipe... et les preuves que Hotch lui avait mis sous le nez, les preuves qui lui montraient qu'il ne le pouvait toujours pas. Il n'avait même pas été assez convaincu que Penelope pourrait le sauver. A la place, il avait insisté pour lui faire une dernière déclaration, se considérant un instant comme déjà mort. Il était vraiment un connard. Il n'avait demandé d'aide à personne, ni à Hotch qui lui avait toujours montré le plus grand respect, ni à Reid qui l'admirait tant, ni à Emily qui avec le temps était pourtant devenue une amie. Il avait demandé de l'aide à Penelope, certes. Sans croire qu'elle lui sauverait la vie, et pourtant... Serrant les poings, il essaya de contrôler la montée de colère qui menaçait de l'engloutir. Il n'allait pas se mettre à taper dans les murs. Il ne voulait pas retourner à Quantico pour se défouler dans la salle de gym non plus. Avisant la laisse de Clooney posée sur la table basse, il considéra un instant l'option d'un petit footing.

Il se levait pour aller chercher des chaussures plus appropriées que celles, vernies, qu'il portait quand une enveloppe fut glissée sous sa porte. D'instinct, il la ramassa et l'ouvrit, notant que son prénom, Derek, était noté à l'encre rose sur l'extérieur de celle-ci. Il resta figé à la vue du contenu. Un montage photoshop de grande qualité s'étalait sur papier photo. Un montage où on le voyait habillé seulement d'un string de cuir marron et d'un chapeau de cowboy. Le string laissait très peu de place à l'imagination. La pose était délibérément sexy mais, la bouille qu'il tirait rendait le tout hautement parodique. Comment pouvait-on faire ça ? Secouant la tête, il s'empara du post-it collé en haut de la photo, à côté de son visage. "Je promets. Mais la prochaine fois, cette photo fera le tour de Quantico et de Chicago. Je suis toujours fâchée. Penelope."

Il explosa d'un rire nerveux, mais moins angoissé. Elle savait toujours comment le faire sourire, même en colère contre lui. Il se jeta sur la fenêtre qui donnait sur la rue mais, trop tard. Il ne put que voir Esther tournée à l'angle de la rue. Il ne leur avait peut-être pas fait confiance. Mais après tout, peut-être que Penelope pourrait l'aider avec ça. Laissant Clooney derrière lui, il attrapa ses clefs et sa veste avant de se rendre chez la seule personne qui, il le savait, pourrait l'aider à dépasser ses peurs.

Promise me something... don't ever stop talking to me baby girl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 21 : juin 2009   Dim 14 Juin - 11:45

Oh n'amour, j'aime beaucoup ton texte ! C'était une bonne idée d'utiliser ce moment. J'ai eu envie de serrer Derek dans mes petits bras tout le long de ton drabble. La photo est très très drôle ^^. Le Morgan/Garcia te va bien, tu devrais en faire plus souvent :p.

Pinec, ton texte est très intéressant et pourrait mener à une fic plus longue si tu avais eu le temps d'y réfléchir. J'ai trouvé très intéressantes les pensées de Dexter qui a ENFIN trouvé SA proie. En tout cas, chapeau ! Le crossover n'est jamais facile Smile.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Atelier 21 : juin 2009   Dim 14 Juin - 19:27

J'aime pas du tout ce texte pour tout t'avouer n'amour. Je sais pas pourquoi, j'ai eu beaucoup de mal à me lancer, à leur trouver quelque chose, je suis pas satisfaite du résultat du tout ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 21 : juin 2009   Dim 14 Juin - 22:27

Pourtant, ça ne se voit pas. Je trouve que cela coule de source... Je suis désolée d'apprendre que tu as eu du mal *s'en veux maintenant* >_<.
Cependant, j'aime toujours ton texte. Peut-être faut-il que tu attendes un peu avant de l'apprécier complètement ^^.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Atelier 21 : juin 2009   Dim 14 Juin - 22:52

Oh, tu sais, c'est pas ta faute, t'en veut pas ! Je les aime, je sais pas du tout pourquoi j'ai bloqué. J'étais crevée, c'était sûrement ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 29
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: Atelier 21 : juin 2009   Lun 15 Juin - 13:28

Mes excuses à Ruika de ne pas avoir écrit sur Juno, qui ne m'inspirait pas. J'espère que ce petit texte te plaira tout de même.

Pairing: Mrs Lovett/Sweeney Todd
Thème: Le sel de la vie

Il lui semblait qu’elle l’avait attendu depuis la mort de son défunt mari. Ces quelques années à confectionner des tourtes fadettes l’avaient ternie, elle aussi. Sans s’en rendre compte, elle avait trouvé de moins en moins de goût à la vie à mesure que les matins s’enchaînaient. Et plus les recettes déclinaient sur les comptes, plus les recettes de cuisine s’appauvrissaient, et ainsi de suite comme un chien courant après sa queue sans jamais s’en rapprocher. Elle continuait parce qu’elle avait toujours été une pragmatique. C’était la seule vie qu’on avait, n’est-ce pas ? Alors il fallait bien la vivre ! Et chaque matin Mrs Lovett se levait de bonne heure pour préparer ses tourtes sans goût que personne ne lui achetait plus.

Et puis, sans prévenir, l’homme de ses pensées avait mystérieusement débarqué de la grande mer après des années de disparition, et sur son palier avec ça ! Mister T lui avait toujours fait tourner la tête, même à l’époque où elle partageait encore une douce vie conjugale. Ce n’était rien de méchant, juste un petit fantasme de jeune fille qui épiçait parfois les promenades en couple dans les rues londoniennes alors moins délabrées. Pourtant, lorsqu’elle avait valsé avec lui pour sceller leur petite entreprise commune, sa présence avait coloré d’un rouge passionnel le quotidien jusqu’alors sans saveur de Mrs Lovett. A présent, elle était pleine de projets qui se nourrissaient de la vindicte rageuse de cet homme, dont elle ne voyait pas qu’il était lui-même fini. Il rehaussait avantageusement le goût de ses tourtes, et les clients se pressaient à présent dans son établissement, donnant un espoir de substantialité à ses rêves vivement chamarrés.

Mister T, lui, ne sentait plus les nuances des émotions depuis longtemps. Cette agueusie des sentiments joignait pour lui enthousiasme maniaque et indifférence intrinsèque, faisait converger l’amour fou et la soif de détruire, mais Mrs Lovett ne laissait pas ces considérations atteindre sa simple conscience. La tonalité puissante et âcre du sang qu’il faisait couler avait rendu la sapidité à son existence s’étiolant sans feu d’artifice. Elle rêvait de la mer qui avait recraché le sel de sa vie sur son rivage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 21 : juin 2009   Ven 19 Juin - 22:02

Avec deux minutes de retard, je déclare la deuxième partie de l'atelier ouverte Smile.

Bon atelier à toutes ! cherry

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Anathema
Diablotine au flambeau
avatar

Nombre de messages : 231
Date de naissance : 09/12/1991
Age : 25

MessageSujet: Re: Atelier 21 : juin 2009   Ven 19 Juin - 22:20

On a combien de temps déjà ? (J'ai honte de poser la question mais je suis fatiguée à un point ce soir moi... )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 21 : juin 2009   Ven 19 Juin - 22:21

Une demie heure mais ne t'inquiète pas, si tu mets plus de temps, je ne t'en voudrais pas ^^'. *n'est pas dans un meilleur état* ^^'

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Anathema
Diablotine au flambeau
avatar

Nombre de messages : 231
Date de naissance : 09/12/1991
Age : 25

MessageSujet: Re: Atelier 21 : juin 2009   Ven 19 Juin - 22:44

Merci Gred.

Alors, comme déjà dit, je suis crevée, et donc, je m'excuse si mon texte n'est pas clair, pour les fautes diverses et variées, et pour l'histoire un peu conne, surtout vers la fin. Et pour le vocabulaire vulgaire, j'ai l'impression qu'il empire avec ma fatigue.

Pairing : Greg House.Robert Chase (House MD)
Thème : Ça ne nous regarde pas !

Il était terrible que Cameron, alors même qu'elle ne travaillait plus pour House depuis longtemps déjà, alors même qu'elle était désormais sa femme, soit toujours aussi obsédée par le médecin acariâtre.
Encore, à l'époque où leur vie professionnelle et quotidienne, ainsi que leur carrière et leur avenir carcéral dépendaient pour une bonne part de l'humeur de l'infirme, il était normal qu'elle soit curieuse quant à ce qui influait dessus, et qu'elle essaye de l'améliorer, c'était même légitime et, diable, utile pour Foreman et lui. Mais maintenant...
Et puis, honnêtement, il se sentait un peu vexé, en tant qu'homme, que son épouse soit plus intéressée par un autre que part lui. Quelque part, il se sentait un peu trompé.
Et puis merde, ça l'emmerdait que sa vie de couple et son bonheur conjugal soit aussi soumis à l'état de ce type, que tout le reste avant.
C'est donc pourquoi l'australien blond décida d'aller voir son ex-patron, afin de voir ce qu'il pouvait faire pour l'aider à aller mieux, et ainsi sauver sa soirée en amoureux. Ou au moins, obtenir assez d'informations pour satisfaire la curiosité de sa satanée épouse.

House releva la tête, gardant sa balle rebondissante au creux de sa main, et regarda l'intrus.
Tiens donc, le blondinet qu'il avait viré. Pourtant, ce n'était pas lui l'accro du couple. Un sourire naquit sur ses lèvres à l'idée de pouvoir l'asticoter un peu. Peut être que finalement, sa journée n'allait pas être aussi nulle que ça.
« Docteur Chase ! Des années dans cet hôpital, et vous ne savez toujours pas vous rendre au service de chirurgie sans vous perdre ? Vous voulez que je demande à Foreman d'examiner votre cerveau ? Il est toujours dans mon équipe, *lui *. »
Son vis-à-vis poussa un soupire exaspéré. Soit lui-même avait encore fait des progrès en ce qui concernait le fait d'être chiant, soit l'australien était déjà énervé au départ. Ce qui, en y pensant, était logique puisqu'il était venu le voir.

« Non House ! C'est vous que je viens voir. Qu'est ce que vous avez, depuis quelques jours à être encore pire que d'habitude, et déprimé et chiant ? »
Bravo pour la subtilité Chase... Et bravo pour le ton calme et maitrisé aussi. En plus, à voir le regard brillant de House, ça lui plaisait de voir son ex-sous fifre avec le rouge au joues, et sans maîtrise de soi. Satisfaire l'ennemi dès la première remarque, franchement, comme s'il ne savait pas mieux se débrouiller que ça.
Oh, l'air moqueur de l'imbécile à barbe !
« Quoi Chaaaase, votre douce épouse ne s'intéresse plus à vous ? Vous êtes venu découvrir ce qui lui plaît tant chez moi ? »
Mais comment faisait-il pour savoir ça lui ? Ah oui, c'est vrai, le meilleur diagnosticien du monde. Aussi bon détective que Sherlock Holmes, et tout aussi drogué.
Et avant même que le chirurgien ait pu faire plus qu'ouvrir la bouche pour répliquer, au mépris de son infirmité, l'autre médecin était devant lui, trop proche pour que l'anglais d'origine (lointaine) qu'il était soit à l'aise.
« Eh bien, voyez vous, gueule d'ange, c'est *ça * qui fait du House le mâle suprême et qui rend votre copine accro. » Et sur ces paroles stupides, il employa sa langue à un meilleur usage, et lui roula une pelle.
Okay, donc, le problème, c'était la nouvelle conquête de Wilson.
Décidément, lui et sa femme ferait mieux d'apprendre à ne pas se mêler de ce qui ne les regardait pas, parce que ça semblait se finir à chaque foi dans le lit de House. Oh bien sur, c'était efficace pour améliorer l'humeur de celui-ci, mais quelque part, il n'était pas sur que ça soit tellement bon pour leur mariage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lostie
Succube enluminée
avatar

Nombre de messages : 529
Date de naissance : 26/05/1986
Age : 31
Localisation : la Champagne crayeuse ^^'

MessageSujet: Re: Atelier 21 : juin 2009   Ven 19 Juin - 22:58

Pas dans les temps, pour changer... ^^"
Tout d'abord, désolée Pinec ne pas avoir écrit sur le premier choix de pairing, mais je ne m'en sentais pas vraiment capable...
Ensuite, je ne sais pas réellement ce que donne ce texte (d'abord concernant l'IC, surtout pour Hurley), ayant le moral sincèrement dans les chaussettes depuis lundi... Bon, ce n'est pas la place pour vous étaler ma petite existence, mais en résumé cela concerne des "amis" (énormes guillemets, désormais) et disons que j'ai rarement été aussi confortée dans ma misanthropie latente... -_-" Mais brefff !!

***

Hugo « Hurley » Reyes/Charlie Pace (Lost)

« Rebondi »

- Dude, je viens de vérifier le garde manger comme tu me l’avais demandé et euh…
- Oui, Hurley ?
Le jeune homme bedonnant hésita. Jack ne semblait pas se trouver dans un jour de grande patience.
- … Dharma, des tas de boîtes Dharma, et Locke devrait nous ramener du sanglier avant ce soir mais euh…
Le médecin fit sentir son humeur pressée par cette expression de colère retenue qui lui était si familière.
- On n’a plus de fruit Jack. Bananes, kiwis, papayes… ça va être un problème, surtout pour le bébé…
- Hurley, c’est toi et Charlie qui êtes supposés vous charger de ça…
- Ouais je sais mais le truc c’est que… depuis que Claire ne lui parle plus… j’crois qu’il est plus trop concerné par ça…
Sheppard lâcha un soupir compatissant.
- Hurley, tu es son ami… Tu devrais pouvoir lui faire comprendre que nous avons tous besoin de lui et qu’il ne peut pas s’écarter du groupe, non ?
Ce fut au tour d’Hugo d’expirer mollement. Son ami… il l’espérait de tout cœur, mais que représentait-il, face à la jeune australienne ?

Comme à son habitude depuis quelques jours, Charlie était installé sur des restes de fauteuil de l’avion et grattait distraitement les cordes de sa guitare. Il n’avait plus grand-chose à faire d’autre, de toute façon… Il avait eu beau essayer d’expliquer à Claire que cette statuette remplie d’héroïne n’était là que pour le rassurer, qu’il resterait clean, la jeune femme avait préféré lui tourner le dos… comme d’autres avant elle. Il avait cru pouvoir changer en ayant l’occasion de veiller sur elle et Aaron mais se retrouvait, une fois encore, seul. Las, il reposa sa guitare et fixa un moment les vagues, avant d’entendre des pas familiers s’approcher.
- Hey, salut mec…
L’Anglais eut un petit signe de tête.
- Dis-moi, je viens de vérifier les réserves avec Jack et en fait faudrait euh…
- Tu peux aller à la cueillette sans moi Hurley.
Le ton amer et résolu du musicien décontenança Reyes. Cependant, il se décida à reprendre rapidement du poil de la bête et à s’assurer que son ami en ferait de même.
- Tu sais mec, quand j’étais petit, mon père m’emmenait pêcher…
- Tu me l’as déjà raconté.
- Ouais mais le truc c’est que… c’est plutôt lui qui pêchait. Moi, je faisais des ricochets.
Charlie parut légèrement intéressé par la conversation.
- Quoi, avec des cailloux tu veux dire ?
- Ouais ! J’étais un vrai champion !
L’Anglais eut un sourire perplexe.
- Dude, te moque pas, c’était un vrai défi à chaque fois !
- Un défi ? lui demanda Charlie, incrédule.
- Oui. Ces petits cailloux, on les jette, on les rejette tout le temps… et ils vont toujours loin, ils doivent aller toujours plus loin, ils rebondissent… Plus on les jette, plus ils rebondissent, ils coulent jamais à pic.
Pace eut l’air plus grave. Il détourna rapidement le regard, visiblement gêné.
- Je croyais que tu venais simplement me demander d’aller chercher des fruits.
Hugo baissa les yeux.
- Ouais… et aussi te dire que j’ai besoin de toi pour y aller. On est tombés sur… mec, personne ne comprend rien à cette île, ni Locke ni Jack… et cette jungle, je m’y sentirai plus en sécurité si on y allait ensemble, comme avant.
L’Anglais fut attendri, et se senti plus paisible à ces mots. Il se releva vivement et commença à marcher, imité par un Hurley moins véloce et étonné.
- Dude, où est-ce que tu vas ?
Charlie se retourna avec un petit sourire teinté de défi.
- Faire quelques ricochets.
Rassuré, son ami pressa le pas en direction de la jungle.


Dernière édition par Lostie le Ven 19 Juin - 23:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 21 : juin 2009   Ven 19 Juin - 23:33

Arf, j'ai pris énormément de temps pour un texte résolument minuscule et sans grand intérêt mais, alors que les perso étaient intéressants, j'ai eu vachement de mal à me concentrer. La fatigue ne m'a pas aidée non plus... ^^'

Message pour tout le monde : JE N'ECRIS PAS SUR LE LOTR ! ^^' J'adorerai écrire du Legolas/Gimli mais j'ai vraiment du mal à écrire sur du lotr. (Et puis, j'aurais eu du mal à écrire du LOTR sur ce thème ^^')
Je te remercie, tout de même, Anathema, de m'avoir donné une alternative ^^.

_____________________________________________________________
Perso : Ducky et Palmer
Thème Décalage horaire

Le docteur Mallard chantonnait tout en finissant de se préparer. Il avait trois corps à autopsier dans la matinée mais aucune trace de son assistant. Jimmy était de plus en plus distrait et étourdi. Bien plus qu’à l’accoutumée, en tout cas…
Le premier corps l’attendait sur la table, là où Ducky l’y avait déposé. Il s’y dirigea et s’inclina vers le mort.
« Mon cher ami, je suis bien désolé de ce qu’il vous est arrivé. Cependant, je vous le promets, nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour découvrir qui vous a fait ça. »
Le médecin légiste hocha la tête puis se tourna vers sa petite table de préparation. Il prit un scalpel et commença son travail.
Il avait bien avancé l’autopsie quand Palmer le rejoignit. Le jeune homme entra en trombe dans la salle, le manteau à moitié mis, le souffle coupé. Ducky s’arrêta en voyant son assistant. Celui-ci, plié en deux, soufflait fort. Il semblait avoir utilisé les escaliers plutôt que l’ascenseur.
« Je… je… »
Sa respiration était difficile et il n’arrivait pas à parler. Le docteur Mallard leva les yeux au ciel et posa le cœur du mort sur la balance.
« - Jimmy, assieds-toi et repose-toi. Tu t’expliqueras dès que tu auras repris ton souffle. »
Le plus jeune hocha plusieurs fois la tête. Il lui fallut quelques minutes pour se calmer. Il décida de se préparer pour rejoindre le médecin.
« - Docteur Mallard, je m’excuse pour… pour mon retard. Je n’ai pas entendu mon réveil ce matin… Vous savez, le décalage horaire, ça dérègle mon sommeil…
- Le décalage horaire ? »
Ducky se rappelait plutôt bien que Palmer avait été avec lui, la veille au soir, pour réceptionner les corps. Avait-il eu le temps de voyager assez loin pour ressentir un tel décalage ?
« Comment est-ce possible, Jimmy ?
- De quoi, docteur Mallard ?
- Mais, enfin, que tu ressentes les effets d’un décalage horaire ? »
Le jeune homme, les sourcils froncés, contempla son mentor pendant quelques instants. Il ne semblait pas comprendre ce que son aîné lui demandait.
« - Oh… Oh non, docteur Mallard, ce n’est pas ça… Vous voyez, ma mère est partie rendre visite à des amis en Europe et elle a oublié que quand il est neuf heures, là-bas, il n’est que quatre heures chez nous… Elle m’a raconté son voyage pendant plus d’une heure. J’ai eu bien du mal à me rendormir par la suite. Je me sens encore en décalage d’ailleurs.
- Ne lui as-tu pas dit qu’elle t’avait réveillé ?
- Quand ma mère me téléphone, c’est toujours elle qui parle… J’ai bien du mal à l’interrompre… »
Ducky sourit puis il se mit à rire franchement. Palmer le fixa, interdit.
« Vous comprenez maintenant, docteur Mallard ? »
L’homme hocha la tête.
« - Tu sais, Jimmy… Tu as toujours le don de m’étonner ! »
Palmer sourit, sans savoir, pourtant, s’il devait le prendre comme un compliment ou non.

Une heure plus tard, quand son portable sonna, le jeune homme s’éloigna.
« Alors, il t’a cru ? demanda une voix qu’il connaissait bien au bout de la ligne.
- Oui, oui. Je t’avais bien dit que le coup du décalage horaire allait fonctionner. »
Il resta quelque temps au téléphone, souriant.
Lorsqu’il revint, Ducky leva la tête de son rapport et lui lança :
« Encore des nouvelles de ta mère ?
- Oh… euh, non…
- Bien. Nous espérons ainsi que, demain, tu arrives à l’heure.
- Oui, oui, docteur Mallard. »
Palmer soupira. Il raya mentalement ce type d’excuses de sa liste. Que pourrait-il bien inventer la prochaine fois ?

_________________


Dernière édition par Gred le Sam 17 Oct - 21:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 21 : juin 2009   Ven 19 Juin - 23:46

Anathema, j'ai bien aimé ton texte autant très Chase que très House. Je n'aime pas le Chase/House mais celui-ci est sympa et plutôt drôle. Bravo !

Lostie, j'espérais bien un Hurley/Charlie ^^. Je les trouve adorables ensemble et j'aime beaucoup ton histoire avec les ricochets. Merci Smile
*fait aussi un gros câlin à Lostie pour la consoler*

Merci les filles pour ces deux textes très sympas ^^.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 29
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: Atelier 21 : juin 2009   Lun 22 Juin - 17:44

Aaaaah Pinec, très beau texte, vraiment !! Je savais bien qu'il y avait moyen que tu fasses quelque chose de très valable de ce cross-over et, franchement, le thème est tombé à pic ! ;D

J'en aime vraiment beaucoup l'écriture. Elle coule naturellement et elle est riche, c'est comme si tu avais eu juste le temps de dire tout ce qu'il fallait.

Citation :
L'attention de l'homme, fixée sur la cour, était poisseuse de sueur amère, il entendait de très loin le bruit de sa langue crissant à peine contre la barbiche taillée au couteau.
*purrrrrs* Superbe phrase. *sourire aux anges*

Citation :
Il se sentait tel le lépidoptériste qui trouve, en traversant son propre jardin, un grand paon de nuit.
Ah ben tu pourras te vanter de m'avoir appris un nouveau mot. Ooooooh quelle jolie métaphore ! C'est sans doute la première fois que Theodore est comparé à un papillon, c'est fluffy...
Angel

J'ai relevé deux petites erreurs:

"toute son attention dû se focaliser" -> "dut"

"une impulsion subite et inconsidéré" -> "e"

Oh, au fait, merci d'avoir mis un chapeau à T-bag. ;D

Et j'adore ta fin, donc pas d'inquiétude quant à l'utilisation du thème.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lostie
Succube enluminée
avatar

Nombre de messages : 529
Date de naissance : 26/05/1986
Age : 31
Localisation : la Champagne crayeuse ^^'

MessageSujet: Re: Atelier 21 : juin 2009   Mer 24 Juin - 20:17

Anathema, ton texte m'a bien plu. ^^ J'ai bien retrouvé House, j'imaginais son air fanfaron face à ce brave Chase. Smile
Merci! ^-^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pinec
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 842
Date de naissance : 27/01/1988
Age : 29
Localisation : Sur les genoux de Misha, Pocket!Moriarty entre les mains.
Emploi : Cameraman pour Troy&Abed in the Morning!

MessageSujet: Re: Atelier 21 : juin 2009   Ven 26 Juin - 1:04

C'est pas grave, Lostie, c'est pour ça que je t'avais proposé une alternative, qui est très bien d'ailleurs, ça décris tout à fait leur relation ! Smile

En tout cas je suis ravi, Half, que tu aie été satisfaite étant donné mon immense perplexité au premiers abords.

Citation :
Ah ben tu pourras te vanter de m'avoir appris un nouveau mot.
Embarassed Je suis très fier !
C'est que le grand paon de nuit est particulièrement imposant, il faut le reconnaître...


Citation :
Et j'adore ta fin, donc pas d'inquiétude quant à l'utilisation du thème.
Elle était pourtant vraiement précipité par la fuite folle des idées vers la sortie (quand l'inspiration s'en va, chez moi, elle ne se retravaille pas, comme tu le sais... ^^').

Oh, et j'ai rêvé que tu te pointais chez moi dans une immense cape/poncho rectangulaire vert forêt et que tu courais tellement fort que je m'écroulais au sol pour te réceptionner. (Et que le mâle me donnait des conseils en jeux vidéos chez ses parents ^^' et que les Sims 3, ça se jouait chez lui sur trois écrans à la fois ^^'... )


Désolé je n'ai rien lu d'autre pour l'instant, je file faire des valises... ;) Mais keep on! ;) Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 21 : juin 2009   Ven 26 Juin - 22:01

Voilà, le troisième atelier du mois ouvre ses portes !

J'ai eu la flemme de créer un nouveau sujet donc voici le nouveau thème * a pris au pif dans ceux qui restaient de mai* :

Bonne étoile

Vous avez une heure à partir de maintenant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Anathema
Diablotine au flambeau
avatar

Nombre de messages : 231
Date de naissance : 09/12/1991
Age : 25

MessageSujet: Re: Atelier 21 : juin 2009   Ven 26 Juin - 23:02

Alors, je ne sais vraiment pas d'où ça vient ce texte. En fait, je n'ai pas du tout été inspirée et n'ai commencé à écrire qu'à 35...

Bonne étoile
Combinaison spatiale ouverte, bottes de cuir épais, long manteau claquant derrière lui, visage émacié portant des cicatrices et vieux tricorne râpé à l'ancienne sur ses cheveux hâtivement ramenés en catogan, sûr de lui et émettant une aura de colère, le redouté capitaine du Lucky Star pénétra le bar le plus mal fréquenté du spatio-port d'un pas vif.
Aucun regard ne se tourna vers lui, la faune hétéroclite du bouge préférant au contraire se cacher un peu mieux dans ses boissons, ou derrière les nuages de fumés émis par ses pipes et autres pétards.
Suivant l'homme, une partie de l'équipage; le chef des canonniers, le médecin de bord, le second et la responsable de l'armurerie, ainsi qu'un certain nombre de sous officiers à l'air patibulaire. Ils s'assirent tous autour de deux tables, vite désertées par leurs précédents occupants, et le barman s'empressa d'abandonner son bar, acte impardonnable en toutes autres circonstances, pour aller leur demander ce qu'ils voulaient boire. C'était le problème de n'avoir aucun serveur.
Puis il retourna servir tout ça, se dépêchant, et priant sa bonne étoile qu'aucun de ses autres clients n'ait fait main basse sur les bouteilles, qu'il aurait alors à rembourser de sa poche.
Remplissant les différents verres et chopes sans cesser de jeter des regards inquiets aux pirates impatients, il fit signe à l'un des deux videurs, un jeune homme sec et musclé, nerveux au point d'être toujours tendu comme une trique, d'aller servir les boissons aux individus dangereux tandis que lui même tentait de prévenir tout explosion de violence d'un des alcooliques du bar en ne les servant pas assez vite.
Le garçon s'exécuta, pestant un peu intérieurement qu'il était un putain de videur et pas un larbin de serveur, tout en sachant qu'il œuvrait quant même pour la sécurité du bar.

Le capitaine fixa son regard noir et brulant sur le jeune homme qui arrivait avec leurs boissons, raide et mal à l'aise avec le plateau, mais à la démarche assurée et prudente de celui qui sait se battre, les muscles de ses cuisses saillants un peu sous le pantalon de cuir moulant. Arrivé à la table, il essaya de retenir d'une seul main son plateau du mieux qu'il pouvait, tout en utilisant l'autre pour servir les boissons, sous le regard fixe et dangereux des bandits. Il était tellement concentré pour éviter de déclencher une guerre en renversant une goutte, que le capitaine pu facilement le saisir par la tailler pour le plaquer durement contre la table, lui arrachant un cri de douleur quant son dos percuta avec violence l'angle de métal dur, ce qui donna l'occasion au pirate de forcer sa langue dans sa bouche, écrasant sa proie contre l'acier avec une poigne terrible, le tout sous les regards impavides de ceux de ses hommes qui buvaient tranquillement.
Et ni les clients du bouge, ni le barman, ni les prostituées, ni même l'autre videurs, ne donnèrent signe de prendre quelque intérêt que ce fut pour la scène qui se jouait, ou pour celle qui n'allait pas tarder. En fait, la seule chose qui montrait qu'ils s'en étaient aperçu était le sentiment qui régnait de soulagement à l'idée que le danger public avait les mains (entre autres choses) prises à autre chose qu'à ce battre. Quant à l'équipage, il n'était pas en reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 21 : juin 2009   Ven 26 Juin - 23:05

Je suis à la bourre, j'ai eu du mal à me lancer ^^'.

Le texte est très brouillon mais je le reprendrai plus tard pour l'améliorer.
____________________________________________________________
Bonne étoile
Katie Bell/Alicia Spinnet

Tout au long de la, encore courte, vie de Katie, il lui était arrivé plusieurs mésaventures. Depuis toute petite, elle savait qu’elle n’était pas née sous une bonne étoile.
Cela avait commencé dans ses premières années, lorsque, sans le vouloir, elle déclenchait sa magie. Elle se retrouvait dans des situations assez improbables et ne comptait plus le nombre de fois où ses parents avaient dû aller la chercher en haut d’un arbre, sur le toit d’une maison ou accroché à un poteau. Elle se souvenait des jouets qu’elle avait fait exploser ou fondre sous le coup d’une colère ou d’une forte émotion. Elle regretterait à jamais sa belle poupée rousse qu’elle avait tant aimé recevoir pour ses huit ans.
Cependant, sa malchance semblait l’avoir quitté à son entrée dans l’adolescence et à Poudlard. Comme si les murs épais du château bloquaient sa mauvaise fortune. Enfin, tout allait bien tant qu’elle ne sortait pas. Elle ne souhaitait même pas ramener les souvenirs de sa première sortie à Pré-au-Lard.
Ses parents la croyaient enfin protégée dans son collège. Mais, c’était sans compter le caractère entêté et aventureux de leur fille. Car Katie, sur un coup de tête, décida de se mettre au Quidditch. En effet, sur un balai, elle n’avait jamais eu de soucis. Jamais de chute, pas de gamelle, aucun bobo. Elle aimait la compétition, la vitesse, pouvoir voler un souaffle sous le nez d’un adversaire. Elle se sentait grisée par l’adrénaline.
Le Quidditch était sa plus grande passion ! Pourtant, elle avait à peine commencé son premier match que sa mauvaise chance l’avait rattrapé. Depuis, elle ne comptait plus les nez cassés, les coups fourrés des Serpentards, les blagues foireuses des jumeaux Weasley qui tournaient souvent à la catastrophe –d’ailleurs, elle évitait, maintenant, tout membre masculin de cette famille-…
Cependant, alors qu’elle pensait plusieurs fois avoir touché le fond, rien ne lui était jamais arrivé d’aussi pire que ce sortilège… Elle savait que Madame Rosmerta agissait, elle-même, sous l’effet de l’Impérium mais Katie ne pouvait s’empêcher de voir la tenancière, dans ses cauchemars, qui essayait de lui faire porter le collier qui avait failli causer sa mort.
Depuis, plusieurs mois s’étaient écoulés, cloîtrée à Ste Mangouste. Cela faisait juste quelques jours qu’elle était sortie de l’hôpital mais elle ne trouvait pas la force de quitter la sécurité de sa chambre.
Son séjour à Ste Mangouste avait été long, pénible mais aussi salvateur… Le douleur qui avait irradié son corps quand elle avait tenu le collier ne l’avait pas quitté pendant de longues semaines. Peu à peu grâce aux soins de médicomages compétents et à l’amour que lui portaient sa famille et ses amis, elle avait pu se remettre.
Et puis, elle avait enfin trouvé ce qu’avaient oublié de lui fournir les fées quand elles s’étaient penchées sur son berceau, à sa naissance. Sous la forme d’une jeune fille qu’elle connaissait pourtant bien.
Alicia lui rendait visite dès qu’elle le pouvait, à chaque fin de semaine, grâce à une autorisation spéciale du Professeur McGonagall. Elle restait toute la journée, lui tenant la main, comme pour chasser la douleur, parlant sans s’interrompre de quidditch ou des derniers potins, ou lui lisant les articles du Sorcière Ado Magazine. C’était Alicia qui l’avait aidé à faire ses premiers pas, sans qu’elle ne trébuche. C’était encore Alicia qui savait quand il fallait la faire rire ou quand elle devait se taire pour l’écouter se plaindre.
Un bruit se fit entendre dans le couloir, la ramenant à la réalité. Katie sourit. Enfin…
Alicia entra dans sa chambre, un sourire aux lèvres, des étoiles plein les yeux. Entre ses mains, deux balais dont celui de Katie. La poursuiveuse sentit son cœur battre la chamade. Elle sourit, elle aussi, quand Alicia se présenta devant elle.
« Tu es prête, Katie, allons voler. »
Cette dernière hocha la tête, la tête déjà dans les nuages. Avec Alicia, Katie n’avait pas peur, elle savait qu’il ne lui arriverait rien. Elle se leva avec difficulté mais entrain.
Elle savait qu’elle continuerait à rêver de colliers maléfiques et que la douleur se réveillerait encore mais elle avait enfin trouvé sa bonne étoile.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 21 : juin 2009   Ven 26 Juin - 23:05

Voici le nouveau thème :

Signe

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Atelier 21 : juin 2009   Ven 26 Juin - 23:50

VASY N'AMOUR *passait faire un bisou*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Anathema
Diablotine au flambeau
avatar

Nombre de messages : 231
Date de naissance : 09/12/1991
Age : 25

MessageSujet: Re: Atelier 21 : juin 2009   Ven 26 Juin - 23:51

Je suis particulièrement insatisfaite de celui-là. Je le truve vraiment... sans intérêt, mal écrit, se finissant en queue de poisson et insipide.

"Signe"
Greg House/James Wilson (House MD)

Il y avait des signes qui ne trompaient pas. Et en tant que médecin, diable, en tant que * diagnosticien*, House ne pouvait les ignorer.
Encore une des choses qui mettaient Wilson hors de lui à propos de son meilleur ami. En fait, il avait une tendance marquée à remarquer tout ce que Wilson ne voulait pas qu'il remarque et a ne pas remarquer tout ce qu'il voulait qu'il remarque.
D'ailleurs cette remarque s'appliquait de façon plus générale, le bougre d'homme ayant une tendance marquée et remarquée à faire l'exacte inverse de ce que Wilson voulait, et réciproquement.
Mais pourquoi fallait-il que ça s'appliquer *également * à cette question si importante ?
Pourquoi après toutes ces années à être son meilleur ami, le Sherlock Holmes des temps modernes, le Hercule Poirot de la médecine n'avait-il pas encore remarqué que son Hastings à lui était amoureux ? Voulait-être plus que son meilleur ami ? Aspirait à être son partenaire et non pas seulement son partenaire de crime ?
Enfin, ''Wilson'', ça n'était pas assez proche de ''Watson'' pour qu'il s'obstine ainsi à ne pas comprendre ?

En fait, la seule explication logique, celle que James redoutait par dessus tout, était que Greg ne voulait *pas * voir tout cela.
Des fois, le gentil petit oncologue qu'il était avait envie d'étrangler Lisa Cuddy avec son propre string, avant de lui fracasser méthodiquement le visage contre un mur, avant de lui briser une chaise dessus afin de conclure en lui enfonçant un pied en bois dans un de ses orifices naturels et de provoquer ainsi un déchirement de ses organes internes.
Et pourtant, il l'appréciait beaucoup en tant qu'amie, collègue et supérieure.
Mais il était jaloux. Il essayait de les éloigner l'un de l'autre, House et elle.
Et ça, House ne le voyait pas. Il refusait de le voir. Il préférait garder son meilleur ami, sans être conscient de le faire souffrir. Lâche qu'il était. Monstre d'égoïsme qu'il était.

Dégouté, Wilson regarda son ami diagnostiquer brille ment la maladie d'un patient, fier comme Artaban, expliquant que oui, pour le lupus, vraiment, il y a des signes qui ne trompe pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 21 : juin 2009   Ven 26 Juin - 23:58

Je ne me suis même pas relue alors je dois avouer que je ne sais pas ce que ça donne ^^'...

_______________________________________________________________
Signe
Hotch/Rossi (Criminal Minds)

Dave Rossi s’était toujours enorgueilli de savoir interpréter les signes, en particulier, ceux émis par Aaron Hotchner.
Il avait vite repéré qu’il y avait un souci entre Hotch et sa femme. Pas de coup de fil pour prendre de nouvelles, pas d’empressement à rentrer chez lui, pas de mention du nom de Haley, une mine encore plus renfrognée qu’à l’accoutumée.
Rossi avait su rapidement que le mariage de son ami et collège avait capoté. Après tout, il était lui-même passé pas l’échec de trois mariages, il en connaissait les signes.
Il avait été plus que heureux de distraire Aaron de sa peine, de l’aider à sortir et à voir autre chose que les quatre murs de son bureau. Il connaissait assez de restaurants, de clubs et de bars pour écrire, en plus de ses livres de profiler, un guide des meilleurs endroits de DC et de ses environs.
C’est pour cette raison qu’il fut aussi très rapide à repérer les signes d’un intérêt sur sa personne par son ami. Il avait remarqué les coups de fil spontanés –alors qu’il avait été, jusque là, celui qui appelait le plus souvent-, les sourires qui n’étaient dirigés qu’à lui, les regards de plus en plus appréciateurs, les yeux qui se détournaient après qu’il se soit senti observé…
Rossi s’était bêtement senti flatté et avait répondu à tout par un décuplement de charme, comme il ne l’avait accompli que lorsqu’il avait rencontré ses futures ex-femmes. Il s’était senti poussé des ailes et avait flirté à chaque occasion avec Hotch, provoquant même des situations presque gênantes pendant leurs enquêtes.
Puis, brutalement, tous les signes s’étaient interrompus. Aaron arrêta d’un coup les regards, les appels et les sourires. Il semblait préoccupé et sûrement pas par Dave Rossi.
Si, au début, l’écrivain décida de n’en avoir rien à faire, multipliant les sorties et les rencontres, plus le temps passait et plus cette nouvelle donne le gênait.
Il comprit, grâce à des moyens peu orthodoxes –Garcia lui avait, d’ailleurs, juré qu’elle n’irait jamais raconté à personne qu’il lui avait demandé de mettre les téléphones de Hotch sous écoute- que Haley et Aaron envisageaient de se donner une nouvelle chance. En effet, à force de se côtoyer grâce à Jack, ils étaient amenés à souvent discuter et avaient retrouvé une certaine complicité.
Rossi envisagea d’être bon joueur et de s’éloigner sans heurts. Aaron restait un très bon ami et un collègue précieux. Il pouvait vivre en ayant rien d’autre que l’amitié. Mais, au fond de lui, Dave savait qu’il n’était qu’un très mauvais perdant. Il n’aimait pas perdre et, surtout pas, pour une femme qui n’avait pas su saisir l’opportunité de garder cet homme auprès d’elle.
Très vite, l’Italo-américain se remit en chasse, multipliant les signes si peu indirectes et subtiles que même Spencer Reid sut très vite que Dave Rossi était sur la trace d’une proie de taille… Le reste de l’équipe ne fut même pas étonné par ce revirement. Morgan ouvrit les paris avec Penelope et, bientôt, un calendrier fut planqué dans l’antre de l’informaticienne. Emily avait parié qu’il faudrait moins d’une semaine à Rossi pour obtenir son trophée, JJ restait persuadée que Hotch saurait le faire tourner en bourrique avant de le laisser l’avoir.
Le seul qui semblait avoir du mal à comprendre était leur chef. Il continuait à travailler et à s’enfermer dans son bureau sans noter le bouillonnement ambiant et les sentiments de plus en plus évidents de son plus proche collaborateur.
Garcia et JJ se décidèrent, enfin, à mettre, encore plus, leur nez dans leurs affaires lors d’une enquête dans une petite ville où il se révéla utile de réserver une chambre d’hôtel pour deux qui ne contenait qu’un seul lit.
Si Aaron parut gêné par la situation, Rossi ne protesta pas quand le gérant s’excusa ne pas avoir d’autres chambres libres à disposition.
Cependant, Dave dut attendre le dénouement de l’enquête, près d’une semaine après leur arrivée, puisqu’ils se relayaient pour prendre du repos, pour pouvoir enfin assouvir ses plus bas instincts.
Le lendemain matin, alors qu’il se réveillait, encore groggy par le sommeil et le bonheur d’avoir enfin Aaron dans ses bras, Dave entendit l’autre homme murmurer :
« Il t’en a fallu du temps pour comprendre… Et dire que tu te vantes de savoir déchiffrer tous les sig… »
Un baiser coupa les récriminations de Aaron qui oublia de se plaindre. Il avait, de toute manière, d’autres choses à faire.

Avec l’argent qu’elle gagna, JJ put augmenter le pécule mit de côté pour les futurs études de Henry. Mais elle n’oublia pas de garder quelques dollars pour un nouveau pari. Spencer semblait enfin décider à envoyer des signes maladroits à un autre de leur collègue. Elle espérait bien le gagner aussi, elle comptait envoyer Henry à Harvard ou Yale…

_________________


Dernière édition par Gred le Sam 27 Juin - 0:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Atelier 21 : juin 2009   

Revenir en haut Aller en bas
 
Atelier 21 : juin 2009
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La météo du jour juin 2009
» Pinkpop 2009 (NL), du 30 mai au 1er juin
» LE MARIAGE de Vittoria et d'Ale : Juin 2009?!
» [Millimages et Studio 37] Lascars (17 juin 2009)
» Diner Spectacle Oriental Samedi 20 juin 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La lanterne fringante :: Episode 6 : Soyons Créatifs ! :: Atelier d'Ecriture-
Sauter vers: