fanfictions
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Atelier 16 : Janvier 2009

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 30
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Atelier 16 : Janvier 2009   Ven 30 Jan - 23:30

Vous avez donc jusqu'à 22h et quelques.

Avec mes plus sincères et plates excuses. Une chance, les paquets étaient prêts. Il suffisait que quelqu'un me rappelle qu'il fallait les poster, merci Ruika... -______________-'

Bon courage à vous tous, et encore une fois je vous prie vraiment de m'excuser, et vous autorise à me mettre la tête contre une brique autant de fois que vous le souhaiterez.

Maudit Maudit Maudit Maudit

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lostie
Succube enluminée
avatar

Nombre de messages : 529
Date de naissance : 26/05/1986
Age : 31
Localisation : la Champagne crayeuse ^^'

MessageSujet: Re: Atelier 16 : Janvier 2009   Ven 30 Jan - 23:42

Hahem... c'est pas pour faire ma chiante, mais est-il normal que mon MP ne soit pas encore arrivé? ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Atelier 16 : Janvier 2009   Ven 30 Jan - 23:45

Non, j'appelle Half, tout de suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Pinec
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 842
Date de naissance : 27/01/1988
Age : 29
Localisation : Sur les genoux de Misha, Pocket!Moriarty entre les mains.
Emploi : Cameraman pour Troy&Abed in the Morning!

MessageSujet: Re: Atelier 16 : Janvier 2009   Sam 31 Jan - 0:11

Et moi qui pensait être en retard ^^...

Bon et bien voilà tout de même. Avant tout je voudrais remercier Mailine pour son pairing parce que ça m'a fait drôlement plaisir d'écrire sur eux...
J'ai un peu triché je l'avoue, vous verrez.
Fandom : La Maison Au Bout Du Monde
Pairing : Jonathan/Bobby
Thème : Petite cuillère.



~~~~~~~~~~

-The dead just wanted the same thing we want.
-And what do we want?
Bobby se retourna vers Jonathan comme si la question ne méritait pas d'être posé. Le cul de joint par terre luisait doucement au rythme de sa respiration. Il s'accordait bien avec le monde, Bobby. Peut-être mieux qu'avec les gens.
Bien sûr qu'ils avaient seize ans et que ce n'est pas à seize ans qu'on peut répondre à pareille question. Mais elle revenait toujours, elle tournait autour d'eux comme un gros insecte bourdonnant, comme Bobby à sept ans volant par-dessus le monde du cimetière, brillante et toujours aussi floue.
Et chaque fois que Jonathan la reposait, plein de sa candeur et de sa volonté, ses yeux élargis par cette concentration qu'il mettait à comprendre, Bobby ne pouvait répondre que ce qui lui venait naturellement, ne pouvant même pas traduire le langage de ce monde étrange, ou son langage du cœur en celui bien plus logique et accidenté qui était attendu de lui.
-This big beautiful noisy world...
C'était comme ça qu'il perçevait le monde, Bobby. Les yeux brillants de neige, il le voyait flou et brillant, si plein de sons lumineux, son monde. Il en redemandait, parce que tout ce qui lui semblait suffisant pour lui faire face, c'était son bonnet, ou la main de Jonathan frôlant simplement la sienne lorsqu'il lui passait son joint.
La soirée avait assez traîné, et il fallait encore rentrer chez Madam Glover, bien que ce ne soit jamais vu comme une corvée par Bobby. Le monde lui venait tellement facilement. La tiédeur du pain d'Alice lui était restée en bouche depuis cette première fois, et son sourire n'avait jamais failli.
-Good evening gentlemen!
Jonny écarta d'un haussement d'épaule la tendresse de sa mère, tandis que Bobby y plongeait. La table fumait délicatement d'un gumbo ragoût et du pain, toujours le même et toujours différent, à peine sorti du four, délicatement indigeste dans sa moiteur. Le dernier des Morrows s'installa plus rapidement que les autres, comme toujours, et tendit la main vers son assiette, les yeux écarquillés de bonheur... sans atteindre sa petite cuillère.
-It's a bread soup, honey. You have to eat it with your bread.
Le nez retroussé frémit, les yeux s'écartèrent plus encore, la lèvre s'entrouvrit comme pour happer l'aliment ainsi mis hors de portée. Puis, bravement, redressant le dos et la nuque, les sourcils froncés d'attention, il se munit d'une tranche épaisse de pain de seigle et noya la céréale dans son ragoût, où elle fondit doucement, lui laissant ainsi le devoir d'y tremper la majorité des doigts pour la récupérer, avant de l'enfourner précipitamment dans sa bouche, un filet rouge de sauce coulant sur sa mâchoire, et enfin de se lécher méthodiquement les doigts, auriculaire inclus, avant de réitérer l'opération. Doigt après doigt, tranche après tranche, la soupe semblait ne jamais devoir avoir de fin, tandis que son sourire s'élargissait pour y enfourner le plus de plaisir possible.
Tandis qu'Alice riait avec attendrissement et que Ted fixait d'un air à la fois absent et inquiet la nappe, Jonathan lui ne rêvait que d'une chose : devenir une des moelleuses miches de pain de sa mère... Longtemps l'image délectable de son amour innocent lui resta en tête, rendant par là même bien moins innocentes ses nuits, longtemps après qu'il eu quitté Cleveland, et longtemps après qu'il se soit enfoncé dans la neige de Woodstock...


~~~~~~~~~~~~

(Oui, j'ai triché par omission, pour ceux qui l'auront remarqué ^^''...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mailine
Succube enluminée
avatar

Nombre de messages : 532
Date de naissance : 11/02/1991
Age : 26
Localisation : Dans des épis de blé
Emploi : Ad impossibilia nemo tenetur

MessageSujet: Re: Atelier 16 : Janvier 2009   Sam 31 Jan - 0:17

Pairing : Jafar/Aladin
Thème : drôle de voix


Il existe de beaux jardins, de belles fontaines. Des épices douces comme de la soie, des odeurs comme des couchés de soleil. De l’eau plus réconfortante qu’une marée de nuages, des sources plus tendres qu’une caresse. Des petites choses plus merveilleuses que les sept merveilles du monde.
Et puis, et puis, il y a le reste. Les marchés déserts, les sources asséchées. Quelques larmes plus glaciales qu’une nuit d’hiver, quelques sourires torves. Des ciels dévastés. Et puis, quelques hommes avec, au fond de la gorge, un truc qui s’est bloqué. Un barrage. Un machin qui fait grève. Une frontière.
Il n’en sort que des sons pâles, des esquisses ratées. Ce machin, dans le fond de la gorge, c’est comme un mur qu’on aurait mal cimenté. Rien ne passe. Rien, jamais. Mais le ciment vous écorche à chaque tentative. Alors, on arrête d’essayer, on ne tente plus. On reste là, à caresser quelques cicatrices. Et on ne parle pas. On ne parlera peut-être plus jamais. De toute façon, on ne voit pas pourquoi. On n’est bien loin des sept merveilles du monde. Tout le contraire. On n’est qu’un vulgaire déchet. Une horreur.

Jafar, lui aussi, avait ce mur au fond de la gorge. Cette frontière. Il aurait voulu dire quelque chose. Jeter une dernière pierre à cet insolent. Un mot. Quelque chose. Mais le ciment avait pris trop vite. Rien n’était sorti. C’était sans doute la première écorchure, une petite blessure, sous le mur. Peut-être au niveau du cœur.

Il existe des merveilles, et des murs, en travers de la gorge. Et puis d’autres murs. Toujours plus de murs. Des frontières avec des piques acérées. Un peu de douleur. Alors, on se tait. Mais pas Aladin. Aladin ne se taisait jamais. Aladin escaladait les murs, il les bravait. Aladin ne connaissait pas le ciment. Aladin n’avait jamais connu les cicatrices. Sauf ce jour où Jafar était parti. Sans un mot. Sans rien. Un gravier dans le fond de la gorge.
Jafar était parti et Aladin pensa à ces murs, à ces cicatrices. Il regarda le palais, à nouveau. Il le regarda comme jamais. Il toucha ses murs et puis, il les vit. Ces cicatrices, un peu partout. Des fissures dans les jardins. Des grains de sables dans les épices. De la pourriture dans les plus belles odeurs. Les épines dans les nuages. Des cicatrices, partout. Des fissures énormes. Des trous béants. Des blessures infectées qu’on ne soignerait jamais.

Alors, Aladin partit. Tout simplement. Aladin ne voulait pas rester là sans rien faire. Il ne voulait pas rester immobile. Aladin voulait escalader un mur, peu importe sa hauteur. Peu importe les cicatrices. Aladin voulait voir Jafar et ses frontières. Jafar et son gravier, son irritation dans le creux du cœur.
Il le trouva, aux fins fonds du monde. Là où les fissures se faisaient plus rares. Là où il n’y avait presque pas d’hommes. Là où il n’y avait qu’eux.
Aladin passa une main sur sa joue. Il sourit. Il le regarda dans le creux des yeux. Que Jafar lui jette une dernière pierre, il s’en fichait. Peu importe les cicatrices.

Peu importe. Le mur s’écroula. Ce fut une avalanche. Une rafale de dernières pierres. Une infinité de petits graviers qui s’échouaient contre le cœur d’Aladin. Une infinité de cicatrices. Une infinité de douleur et un petit mot, une drôle de voix qui s’échappait peu à peu. Un son bizarre. Un peu craquelé, un peu fissuré, mais qui commençait à aller mieux. Un petit mot tout simple. Bien plus beau que les sept merveilles du monde.

- Salopard.
Parce qu’au fond, les plus belles choses sont comme les graviers, comme les fissures et comme les cicatrices. Une grosse frontière qui fait mal et un petit pas par-dessus. Juste ça, un petit mot. Une dernière pierre.

Une drôle de voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anathema
Diablotine au flambeau
avatar

Nombre de messages : 231
Date de naissance : 09/12/1991
Age : 25

MessageSujet: Re: Atelier 16 : Janvier 2009   Sam 31 Jan - 0:25

Fandom : Hellboy (film)

Pairing : Hell Boy/Abe Sapien

Thème : Papier mâché

Bon, je trouve pas ça vraiment génial, mais les "et quelques" sont passé, je vous rend ça donc.
Oh et, j'ai triché, en fait, un peu, on m'a demandé "Hell Boy/Abe Sapien", j'ai bien Hellboy et Abe, mais pas le slash au milieu. (Enfin, y'a quant même une pénétration anale vers la fin, en quelque sorte)

"Et donc... tu as...mâché cette chose ?" Le ton de la voix était assez circonspect.
Le grand démon rouge levât les yeux au ciel "Mais non enfin. C'est de la colle et du papier, tu crois quant même pas que je vais mâcher ça ?" Puis, il réfléchit deux seconde et ajoutât "Non, s'il te plait, ne répond pas à cette question".
"Bien bien, comme tu voudras. Mais explique moi au moins ce que tu fais." Décidé à connaitre le fin mot de l'histoire, Abe se postât près du mur, essayant d'éviter d'encombrer le couloir que son ami tentait manifestement de boucher avec un énorme... tas de pâte grisâtre.
"Une statue de ce cher Tommy. Avec tout les putains de rapports qu'il m'a demandé ce mois ci. Et de la colle. Beaucouuuuuup de colle." Il se prit une bonne rasade de bière, et continuât à élaborer son "œuvre".
"Mais, je sent beaucoup de colère contre lui de ta part... Et les statues ne sont-elles pas sensées honorer les personnes qu'elles représentent ?" Ceci dit, la statue ne ressemblait toujours en rien à Manning. L'insulte était peut être là après tout.
Il écoutât néanmoins l'autre tenter de lui expliquer les tenants et aboutissements de ses actes, tout en continuant à donner une forme de moins en moins humaine au tas hideux qui s'étalait sur toute la largeur du couloir, puis finir par le toiser d'un regard navré en voyant qu'il ne saisissait pas.
"C'est pas grave, vas." Conclut-il en écrasant sa canette à présent vide avant d'en coiffer, sans raison de ressemblance apparente selon Abe, le tas informe à silhouette néanmoins, désormais, vaguement... verticale. "Voilà ! Ca, c'est fait !" Très satisfait, le géant rouge toisât le résultat.
Abe ouvrit la bouche avec la volonté, bien plus amicale qu'artisitque, de le féliciter, quant l'autre se reprit.
"Non non, il manque quelque chose." Il trifouillât un peu dans le bazar qu'il avait joyeusement mit avant de ne serait-ce que commencé la chose informe, et en sortit quelques feuillets typographiés sortis indemnes de son déchiquetage-collage-assemblage en simili-sculpture.
Il les roulât assez serrés, et triomphant, les enfonçât dans le soubassement du tas avec un tonitruant "Tu sais où tu peux te les carrer, tes rapports?!!"

En croisant un quart d'heure après Tom Manning dans un autre couloir, qui conduisait à l'artistiquement décoré que le nerveux homme n'avait point encore vu, Abe lui glissât, sagement et toujours prêt à faire partager ses découvertes "Peut être auriez-vous du vous abstenir de demander à Rouge de vous fournir céans tout les rapports qu'ils vous devait." Puis, avec un sourire emprunt de compassion "Vous avez pensé a renouveler vos anti-acide ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lostie
Succube enluminée
avatar

Nombre de messages : 529
Date de naissance : 26/05/1986
Age : 31
Localisation : la Champagne crayeuse ^^'

MessageSujet: Re: Atelier 16 : Janvier 2009   Sam 31 Jan - 0:35

Voilà voilà ^^'

John Locke/Jack Sheppard (Lost)

« Un dîner presque parfait »

Les vagues lointaines et le crépitement des feux de camp étaient, comme chaque soir depuis déjà plusieurs jours, la seule musique que les rescapés pouvaient entendre. Le choc du crash étant maintenant bel et bien dissipé, chacun revenait à des préoccupations plus primaires. Des abris d’infortune fleurissaient ici et là sur la plage, et la nourriture commençait cruellement à manquer. Dès le premier jour, Jack s’était à son corps défendant imposé en leader. La figure rassurante du médecin n’y était sans doute pas étrangère… Mais que pouvait-il faire pour apaiser la faim d’une cinquantaine de personnes ? La solution n’était pas venue de lui, pour une fois. Il n’avait jamais réellement parlé avec cet homme, qui se faisait appeler Locke. L’individu semblait au premier abord peu loquace, et ses réflexions sur l’être humain et l’existence n’en attiraient que d’avantage l’attention. Ce soir, pas une âme pour demander de banals conseils au docteur ou lui faire part d’inutiles inquiétudes… tous attendaient le retour du chasseur. Panser des plaies et écouter des angoisses, cela ne constituait aucun dîner. Et pour une fois, Jack pouvait se sentir comme n’importe quel membre du groupe. Lui aussi était dans l’attente, une attente récompensée par l’arrivée brusque de John, visiblement usé par des heures de marche, qui laissa tomber la carcasse d’un sanglier fraîchement abattu. Il offrit un sourire énigmatique à Jack, qui n’eut pas le loisir de répliquer car très vite d’autres rescapés se firent une joie de congratuler Locke et de se charger de préparer l’animal mort pour en faire le repas le plus décent possible. Alors que le chasseur les suivait, Sheppard ressentit comme un besoin de nouveauté en l’observant. Lui, l’homme de science rationnel, avait parfois l’impression de ne pas s’être encore adapté à ce nouvel environnement. L’assurance quelque peu mystique dont Locke faisait preuve excitait sa curiosité depuis quelques jours. Il le rejoignit près du feu où l’on allait faire cuire la viande.
- Belle chasse, John ! Sans vous, nous mourrions tous de faim !
- Oui et sans vous certains d’entre nous ne seraient pas présents à ce dîner, Jack !
L’intéressé esquissa un sourire timide et fut rapidement gêné en réalisant à quel point il était attendri du compliment… Ce soir, le dîner aura un goût un peu particulier.


Dernière édition par Lostie le Sam 31 Jan - 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Atelier 16 : Janvier 2009   Sam 31 Jan - 0:56

Voilà le mien, enfin ^^
J'avoue que le pairing m'a complètement déstabilisée, sur le moment. Mais finalement ! Le thème arrive un peu comme un cheveux sur la soupe, aussi Razz
Je ne sais pas encore si je l'aime ou pas, nous verrons à tête reposée ^^

Thème : Cervicales.
Pairing : Pomfresh/Sprout (Oui, je préfère les noms anglais généralement, désolée)


Côtoyer Poppy Pomfresh n’était pas toujours de tout repos, comme l’avait déjà souvent constaté le Directeur. En particulier en période de grandes affluences, qu’elles soient dues à un simple rhume, à la scrofilute, aux bobos du quotidien, aux accidents en cours de Potions ou pendant celui de Soins aux Créatures Magiques ou encore les bras et les nez cassés au Quidditch – surtout après un match Serpentard/Gryffondor.
L’infirmière régnait sur son antre comme un capitaine sur son bateau. Elle commandait et tous, potions, elfes et malades, devaient obéir, se plier. Lui-même, le Directeur de Poudlard, n’avait aucun mot à dire. Il perdait tous ses droits quand il mettait un pied dans l’infirmerie, ce qui l’amusait au plus haut point, devait-il avouer. Voilà une femme qui ne craignait pas l’illustre sorcier, celui qui avait pourtant défié un grand mage noir. Certains jours, Albus aurait préféré être de nouveau en combat face à Grindelwald, avec tout ce que cela impliquait, qu’être sur le territoire de PomPom ! Quand elle lui jetait son regard lourd de reproches et qu’elle le sermonnait comme un des adolescents sous sa garde, il avait envie de disparaître dans un trou de souris…
Les élèves l’adoraient ou avaient peur d’elle, selon son humeur mais, surtout, selon que leur état était dû à leur propre stupidité ou à celle d’un autre. Il se souvenait de la rougeur du jeune Draco après une visite à l’infirmerie. Il fallait dire que ses menaces de faire amener, par son père, un meilleur médicomage, un vrai directement importé de Ste Mangouste, n’avaient mené qu’à un déculottage plus rapide. Généralement, Poppy utilisait peu les méthodes moldues… mais le thermomètre des non-sorciers se révélait parfois plus pratique…
Certains professeurs n’appréciaient pas toujours ses remarques, mais tous se pliaient à ses exigences. De toute manière, ils étaient eux aussi très territoriaux et ne supportaient pas la moindre concurrence dans leurs propres classes. La Grande Inquisitrice, Madame Ombrage, en avait été témoin. D’autres étaient devenus plus que des collègues…
En effet, Albus avait remarqué l’attachement qui existait entre Severus et Poppy. Tous deux pouvaient se lancer sur des débats virulents sur l’utilisation de certaines potions, le verisaterum pour ne pas le nommer et, même, s’envoyer des noms d’oiseaux ! Cependant, cela ne les empêchait pas de travailler de concert, le maître de Potions étant le premier fournisseur de remèdes de l’infirmerie. Si Poppy lui reprochait son haut taux d’accidents presque mortels pendant ses cours – elle faisait pourtant de la prévention à chaque début d’année avec des panneaux et des petits bonhommes animés-, elle était celle qui défendait l’homme le plus farouchement. Elle l’avait connu alors qu’il était élève et, plus d’une fois, l’avait aidé à panser ses blessures sans pour autant heurter sa fierté. Avec le temps, une solide amitié s’était créée entre eux, bien que Severus ne le reconnaîtrait jamais… Mais le Serpentard avait toujours été particulièrement aveugle dans ce domaine-là !
Cependant, si Poppy s’entendait avec tout le monde, Albus assistait souvent à des scènes étranges de maladresse de la part de l’infirmière quand celle-ci se trouvait en contact du Professeur Sprout. Les deux femmes travaillaient pourtant en étroite collaboration, la botaniste s’occupant avec amour des plants qui serviraient à fabriquer les potions. Mais dès qu’elle était avec Pomona, le cerbère de l’infirmerie se transformait en petit chiot. Un chiot inoffensif et très très malhabile. Et ce manège durait depuis tellement d’années qu’Albus ne les comptait plus.
Le problème était que Pomona, dans sa bonhomie habituelle, ne se rendait compte de rien et, souvent, taquinait la pauvre Poppy qui en devenait encore plus rouge.
Alors quand Albus, qui se faisait remonter les bretelles par une Poppy Pomfresh très déçue par les résultats d’analyses du Directeur, vit la dite Poppy s’étrangler de gêne, virer au bleu puis au violet pour finir dans un rouge éclatant, il sut. Pomona était dans les parages. Le Directeur risqua un coup d’œil par-dessus son épaule et aperçut le Professeur de Botanique qui semblait souffrir. Très rapidement, l’infirmière se déplaça près de la femme, non sans avoir presque renversé une potion qu’Albus réussit à récupérer d’un sort, et aida le professeur à s’asseoir. Cette dernière avait récemment eu un torticolis et Poppy s’était doutée qu’elle ressentirait des douleurs cervicales.
Albus observa les deux femmes qui conversaient. L’infirmière avait retrouvé des gestes professionnels, rassurée par son environnement. Elle devait se sentir moins stressée d’être sur son territoire.
Pourtant, quand Pomona, d’une voix plus claire maintenant qu’elle avait moins mal, lança qu’elle devrait inviter l’autre femme à dîner pour la remercier, les mauvaises habitudes de Poppy se manifestèrent par un lancement de sorts intempestifs. Un pauvre élève glapit. Il avait eu la mauvaise idée de passer la porte… La corne qui lui poussa sur le menton était, du point de vue de Dumbledore, parfaitement seyante quoique peut-être peu pratique.
L’incident fit rire pendant longtemps, sauf les deux principaux concernés. En tout cas, Pomona aima beaucoup rappeler l’histoire quand elle invita Albus et Minerva à prendre un thé dans ses nouveaux appartements, ceux qu’elle partageait maintenant avec Poppy. Loin de l’infirmerie mais près de ses plantes chéries. Car, comme l’une de ses plus précieuses plantations, leur relation avait mis du temps à sortir de sa graine mais, à présent, elle s’épanouissait et ce, Pomona l’espérait, pour longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 16 : Janvier 2009   Sam 31 Jan - 0:57

Pairing : Nick Stokes/Greg Sanders (CSI)
Thème : Blizzard
Spoiler jusqu'à la saison 8 !

Je fixe le plafond, longtemps, avant de simplement réaliser que je suis éveillé. Pourtant, je suis convaincu que je ne l'étais pas... il y a quelques minutes. Un peu sonné, je n'arrive pas tout de suite à bouger. Je ne comprends pas bien ce qu'il se passe. Mon cœur bat la chamade, quelque chose m'a tiré du sommeil... violemment. Pourtant, je n'arrive pas à bouger. Le vent produit un bruit étrange au contact du toit, un petit bruissement assez effrayant. La lampe de chevet est allumée. Des branches cognent contre la fenêtre de la chambre. Le chat miaule dans le couloir. J'ai le sommeil lourd, pourtant. Warrick disait toujours que ce n'était pas étonnant avec toute l'énergie que je déployais en journée à sauter partout. Il le disait. Ce qu'il ne savait pas, ce qu'il aurait dû finir par savoir, mais qu'il ne saura plus, c'est qu'une seule chose pouvait me tirer du sommeil. Pas le vent, pas l'étrangeté d'une maison inconnue, pas des branches ou un peu de lumière. Surtout pas un peu de lumière. Je sursaute, fixant enfin mes pensées. La pièce manquante. Ma panique. Nick n'est plus à côté de moi. Nick, ses mouvements, ses cauchemars, un changement dans sa respiration. Voilà tout ce qui peut me tirer du sommeil.

Déboussolé, je passe ma main sur la place vide, à mes côtés. Une crise. Encore. Sans réfléchir, sans faire attention à mes jambes qui tremblent encore de fatigue, je saute dans mes pantoufles. Je commence par vérifier sous le lit, comme d'habitude. La tête me tourne, je me suis relevé trop vite. Je m'appuie sur le mur, je regarde autour de moi. La porte est ouverte. J'aurais dû le voir plus tôt. Je n'ai pas l'habitude de gérer ça dans cette maison cependant. Ici, au Texas, tout m'est étranger. La maison est grande, je n'y ai pas mes repères. Ce qui n'empêche rien. Il ne peut pas rester loin de moi. Je sors de la chambre. J'essaye de ne pas faire de bruits, parce que vraiment, il ne manquerait plus que sa famille se réveille. Il ne pourrait pas les gérer. Et moi non plus. Il ne gère plus rien, pendant ces moments-là. Moi, je ne gère que lui.

A petits pas, je suis les lumières allumées, essayant de trouver de quoi les éteindre sur mon passage. La porte fenêtre de la cuisine est ouverte. Il fait froid. Il neige dehors. Il neige au Texas ? Apparemment. Au loin, la forme de Nicky me nargue. Il a l'air si frêle sous la puissance du spectacle. Il n'est pas très loin. Quelques pas tout au plus. Il regarde dans le vide, seulement vêtu de son bas de pyjama, les pieds nus. Je me précipite. Je ne le touche pas tout de suite, cependant. Je dis son nom. Doucement. Son regard se fige, abandonne le vide pour se fixer droit devant. Il pleure, maintenant. Je pose ma main sur son biceps, doucement. Je la laisse glisser le long de son bras. Quand sa main s'accroche à la mienne, paniquée, je me faufile dans son dos. Nos quatre mains vont se refermer sur son ventre. Je ne peux pas attendre que ça passe. Le blizzard est trop fort.

Pas à pas, en reculant, je le ramène jusqu'à la chambre. Je ne sais pas comment je fais. Je ne sais pas si je réveille quelqu'un. Personne ne vient en tout cas. Je ne sais rien parce que je suis fixé sur Nick, complètement, à cent pour cent. Nous y sommes. En sécurité. Je ramasse une serviette éponge. Sûrement celle qu'il a abandonné là, ce matin, avant de me faire l'amour. Tendrement, avec patience, comme avec un enfant en quelques sortes, je prends soin de lui. J'ai répété ces gestes tellement de fois après Gordon. De moins en moins souvent. Jusqu'à Warrick. Les peurs sont différentes, certes. Quelques réactions le sont aussi. Parfois, je me réveille parce qu'il me sert contre lui à m'en briser les côtes. Parfois, je me réveille en sursaut parce qu'il me fixe sans discontinuer, amorphe. Pas cette fois. Je ne le presse pas, lui laissant le temps de reprendre pied. J'ai tout le temps du monde, pour lui. Je sais que les peurs de Nick sont comme ce blizzard qui fait rage au dehors. Alors, par des gestes maintes fois améliorés, je prépare le calme après la tempête.

_________________


Dernière édition par Gred le Sam 31 Jan - 23:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 30
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: Atelier 16 : Janvier 2009   Sam 31 Jan - 1:01

Le mien arrive dans 5 minutes. Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pinec
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 842
Date de naissance : 27/01/1988
Age : 29
Localisation : Sur les genoux de Misha, Pocket!Moriarty entre les mains.
Emploi : Cameraman pour Troy&Abed in the Morning!

MessageSujet: Re: Atelier 16 : Janvier 2009   Sam 31 Jan - 1:03

Eh ben je vais me coucher... A demain pour les reviews... Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anathema
Diablotine au flambeau
avatar

Nombre de messages : 231
Date de naissance : 09/12/1991
Age : 25

MessageSujet: Re: Atelier 16 : Janvier 2009   Sam 31 Jan - 1:10

Je crois que je vais être lâche et faire comme Pinec, au lit. La faute au partiel d'éco demain matin et à la fièvre.
Mais je reviendrais demain commenter et savourer vos textes avec joie.

Oh, et désolée Ruika pour le déstabilisant pairing. J'ai pourtant pris le "moins pire" de ceux auxquels j'avais pensé...

Bonne nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lostie
Succube enluminée
avatar

Nombre de messages : 529
Date de naissance : 26/05/1986
Age : 31
Localisation : la Champagne crayeuse ^^'

MessageSujet: Re: Atelier 16 : Janvier 2009   Sam 31 Jan - 1:11

Greddddddddddddddddddd !!!!! ;D ;D ;D

Ce texte est merveilleux, et Greg d'amûr est merveilleux, et bénie soit celle qui a proposé ce thème merveilleux et... oui Dom, je me tais! ^^"

Gred, j'ai adoré comment tout se met en place. Au début je me demandais vraiment où était le tit Greg ^-^ et ensuite je me demandais si l'on se trouvait après une rupture... Hmm, je ne connais pas la saison 8, ce qui fait que certains aspects m'ont certainement échappée -_-' (les peurs de Nick?) MAIS il n'empêche que l'ambiance de ton atelier m'a réellement plu bounce Donc merciiii pour ce pairing et bravo !! cherry

*n'a vraiment plus les yeux en face des trous et reviendra après une vraie nuit de sommeil* ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 30
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: Atelier 16 : Janvier 2009   Sam 31 Jan - 1:25

Pairing : Andy/Lij
Thème: Glissades


La neige était arrivée bien inopinément ce matin-là. Lorsqu’ils étaient arrivés sur le lieu du tournage et que Peter avait vu le tableau, il n’avait pu que contempler muettement le ruisseau recouvert d’une jolie couche de poudreuse, les poings enfoncés dans les bourrelets de sa doudoune bleue, avec l’air renfrogné du Hobbit dont le potager vient d’être saccagé par la grêle.
- Faites-moi fondre tout ça ! décréta-t-il finalement.
Alors, l’infantile exigence se fit réalité. Un arsenal de chaufferies et souffleries fut bientôt déployé pour satisfaire l’adorable petit gros barbu. Face à la nécessité d’un tel affrontement entre la nature et le réalisateur en short long, Andy n’avait pas encore enfilé sa combinaison en latex, ne souhaitant pas spécialement attraper la mort, et songeant qu’il aurait de toute façon tout le loisir de le faire une fois venu le moment de se jeter dans l’eau glacée qui se cachait sous la couche de neige. Il attendait non loin du lit présumé du cours d’eau, emmitouflé dans un gros anorak, un bandeau lui protégeant les oreilles. Elijah et Sean, en revanche, étaient déjà équipés depuis sept heure du matin, bien au chaud sous leurs tenues de voyage et leurs manteaux elfiques. A l’heure qu’il était, le cadet dévalait la pente de neige un peu ramollie en riant aux éclats, de ce rire niais et franchement heureux qui lui était propre lorsque quelque chose l’amusait vraiment, et Astin courotait vainement à sa suite en le mettant en garde contre les dangers de glissade.
- Oh allez, Sean, c’est pas tous les jours qu’on a une récréation de plusieurs heures avant de commencer le boulot. Essaie d’en profiter un peu ! s’enthousiasmait le jeune homme, ses grands yeux éclatants dans la lumière blanche et pétillants de l’ivresse innocente du jeu.
- Soit, mais tu ferais mieux de faire gaffe, quand même. La texture de la neige est en train de tourner, elle devient humide. C’est particulièrement traître alors ne va pas te tordre une cheville, tu ne peux pas faire ça à Peter.
- Je te remercie de te soucier à ce point de ma santé, répliqua Elijah avec un sourire, tout en sautant à pieds joints sur un pan de neige pour descendre sur un petit mètre.
- Tu parles, et qui va aller raconter aux journalistes que grand frère Sean est son ange-gardien ? rétorqua l’intéressé, toujours plusieurs pas derrière.
En entendant cela, Wood, qui approchait de l’endroit où Andy buvait frileusement son café chaud, leva au ciel des yeux complices à l’adresse de leur Gollum.
- Un ange-gardien qui, s’il le pouvait, mettrait des panneaux « attention sol glissant » sur chaque congère…
Au moment où le futur Hobbit tournoyait, frivole, pour se moquer, il dérapa, fit quelques petits pas précipités en arrière et, burlesque, finit par tomber à la renverse. Serkis n’eut que le temps de lâcher en hâte sa boisson, qui vint tâcher le beau tapis immaculé, et de bondir pour récupérer le petit Frodon avant qu’il ne chût complètement.
- Ah, tu vois jeune sot, il faut toujours écouter son ange-gardien, le réprimanda-t-il.
Lorsqu’il le redressa entre ses bras, Elijah enchaîna quelques petites glissades grotesques du bout de ses pieds de Hobbit, puis se stabilisa à peu près et tourna sa tête bouclée pour considérer son sauveur avec de grands yeux qui semblaient un peu pris au dépourvu. Sean, lui, pataugeait toujours dans la neige en jubilant de sa prédiction. Alors, Elijah se hissa furtivement sur la pointe des pieds pour soulever le bandeau d’Andy et lui glisser à l’oreille.
- S’il savait que j’l’ai fait exprès…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pinec
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 842
Date de naissance : 27/01/1988
Age : 29
Localisation : Sur les genoux de Misha, Pocket!Moriarty entre les mains.
Emploi : Cameraman pour Troy&Abed in the Morning!

MessageSujet: Re: Atelier 16 : Janvier 2009   Sam 31 Jan - 18:21

*ronronne avec force*
Ooooh, Half, comme je suis content ! ^___________^ C'est tellement délicat. ^^ Ça fait tellement de bien de relire un peu de RPS LOTR... *sourire béat* *petits yeux qui clignotent* *ravi d'avoir attendu jusqu'à cet après-midi pour savourer tout ça* *en veut toujours plus*
Merci ! *plaque un gros baiser sonore sur la joue de la Halfeline*

Sinon, dans l'ordre...
Mailine, bravo pour avoir réussi à trouver comment connecter ces deux-là... ^^
Anathema, je t'avoue, je n'ai pas vu le film, donc je n'ai pas lu... ^^'
Lostie, c'est pas assez ! *grommelle dans sa barbe* Il vont pas se faire découvrir la jungle sauvage l'un à l'autre, maintenant ? ... Bon, pardon, non, c'est sympa pour un couple auquel je n'avais pas pensé ^^.
Ruika mais c'est très bien ! Il est pas mal du tout ce couple et je trouve que tu l'as bien amené... Je crois qu'il va me rester ^^.
Et Gred, c'est quoi le fandom ? Du coup je n'ai pas lu non plus, sorry...

Eh, c'est qu'il a plutôt été bien suivi et à l'heure cet atelier ! Smile Ca fait plaisir !
*a déjà hâte de faire le prochain*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 30
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: Atelier 16 : Janvier 2009   Sam 31 Jan - 19:39

Bon, finalement je réponds dès maintenant, parce que ma mère est en train de délibérer mentalement sur la question: allons-nous faire la tarte au fromage maintenant ou demain? (Ah la la les gens névrosés... tout un conte!)

Merci Pinec! ^^ *aime les bisous*

Pour ma part, j'ai trouvé le John/Jack adorable!! ^__________^Et sérieux avec ça! Tu m'as impressionnée, Lostie. ;D Merci, ça m'a fait bien sourire de lire ça.

Je garde celui de Mailine sous le coude, je suis très curieuse d'y jeter un oeil...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 16 : Janvier 2009   Sam 7 Fév - 21:39

Ouh la vilaine, j'avais oublié de faire mes reviews :

Pinec, je connais le film pour avoir vu quelques photos mais rien d'autre... Je ne sais même pas lequel est Colin Farell... ^^' Pourtant j'ai bien aimé l'ambiance mais je pense que je n'ai pas tout compris ^^'.

Mailine, encore une fois, tu as fait un texte si merveilleux. J'ai adoré ce que tu as fait de mon thème. Et puis ton Jafar est encore plus mystérieux et ton Aladin a l'air très très déprimé par la perte de son ennemi.

Anathema, j'ai aussi bcp aimé ton texte qui est vraiment dans l'esprit du film. Hell Boy est génial. ^^ En revanche, j'ai noté quelques fautes de temps (tu confonds le passé et l'imparfait du subjonctif ^^'). Si tu veux, je peux te corriger ton texte par mp.

Lostie, j'ai moi aussi beaucoup aimé ton texte. (Ah, j'ai aimé tous les textes de cette fournée ! ^^) J'aime ton Locke, le seul perso que je regrette de ne plus voir maintenant que je ne regarde plus Lost.

Half, cela fait du bien de retrouver du RPS Lotr. Tu nous gâtes ! Entre mon texte pour l'échange et celui-ci. C'est si bon de retrouver leur complicité et le rire enfantin de Lij ! On dirait presque un bonus qu'on aurait pas pu voir. J'aime ta description de PJ. Encore ?

J'ai gardé le meilleur pour la fin. J'aime ton texte, n'amour. Heureusement que finalement, c'est toi qui a écrit sur ce pairing parce que jamais je n'aurai écrit quelque chose d'aussi poignant et beau. J'ai adoré ton Nick, qui est comme dans la série, et ton Greg qui ferait tout pour son amant. Franchement, tu as trouvé une manière tendre de transcrire une scène aussi grave, bravo !

En effet, Lostie et les autres, Ruika et moi devons vous avouer une petite entorse au règlement... Nous avons échangé nos pairings/thèmes. Ruika ne se sentait pas d'écrire sur du Sprout/Pomfresh et moi j'ai du mal à écrire du GregNick alors nous avons échangé. Je ne le regrette pas parce que je suis autant satisfaite de mon texte que hyper heureuse que Ruika ait écrit ce qu'elle a écrit. Lostie, toutes tes louanges sont donc adressées à Ruika. ^^
J'espère que vous ne nous en voudrez pas. C'était un échange bien innocent. Le premier et, normalement, le dernier du genre. ^^

Donc, merci Pinec d'avoir aimé mon texte (le HP) et pour l'autre, celui de Ruika, c'est sur le couple Nick/Greg de la série CSI.

Encore bravo à tout le monde !

Poutoux
Gred

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Anathema
Diablotine au flambeau
avatar

Nombre de messages : 231
Date de naissance : 09/12/1991
Age : 25

MessageSujet: Re: Atelier 16 : Janvier 2009   Dim 8 Fév - 0:32

Ouhla... oui, bon sang, le correcteur orthographique de mozilla et moi avec une crève de cheval, ça ne fait pas bon ménage.
Je vais m'offrir un diner en tête à tête avec mon Bescherelle je crois. (si je suis pas morte de honte avant)
Ceci dit, je suis très heureuse que tu ais trouvé que Rouge était bien rendu, j'avais vraiment peur de ne pas y arriver.
Et je n'ai pas réussi à l'écrire avec une relation autre qu'amicale avec Abe mais... (je crois que c'est à cause de la grossesse de Liz en fait).
Par contre, si ton offre de relecture tient toujours, j'accepterais avec gratitude.

Mes propres reviews :
le Andy/Lij : drôle et "frais", vraiment sympathique à lire. On verrait presque la scène.

le Nick Stokes/Greg Sanders (CSI) : bien que je ne conaisse pas du tout ce fandom, et que le texte soit court, j'ai été prise par l'histoire, et me suis inquiété pour les personnages. Bravo.

Pomfresh/Sprout : (honteux copié/collé) Le narrateur est notre grand barbu tel qu'on l'adore, les personnages sont tous attendrissants (même (surtout) Snape) et vraiment bien rendus.
J'aime aussi la construction, qui amène presque indirectement au sujet du couple de l'infirmière et du professeur. J'aime beaucoup.

John Locke/Jack Sheppard (Lost) : encore un fandom que je ne connais pas, ce qui ne m'a pas posé de problème (connaissant vaguement le contexte). Très court aussi, mais on sent éclore quelque chose, très sympa.

Jafar/Aladin : Wahou. Comment dire ? Ce texte a suscité chez moi beaucoup d'intérêt et... une certaine sensation de sécheresse au fond de la gorge.
JE trouve l'interprétation du thème vraiment bonne.
(j'ai d'ailleurs eu beaucoup de mal à poster juste après)

Jonathan/Bobby : un film(?) que je ne connais pas du tout, mais l'ambiance qui se dégage du texte est très prenante. Et la description de la soupe... des plus gouteuses, si je puis me permettre.


Une chose est sur en tout cas, je prendrais beaucoup de plaisir à vous lire lors du prochain atelier, ou avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pinec
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 842
Date de naissance : 27/01/1988
Age : 29
Localisation : Sur les genoux de Misha, Pocket!Moriarty entre les mains.
Emploi : Cameraman pour Troy&Abed in the Morning!

MessageSujet: Re: Atelier 16 : Janvier 2009   Dim 8 Fév - 0:37

Coco c'est Bobby ! ^^ Mais là c'est version jeunes, avant que Coco prenne le rôle... Ben oui, ils ont 15 ans. Smile Vois le film, il est merveilleux !
Toi aussi Anathema, il est fabuleux. D'ailleurs le livre dont il est tiré a été écrit par le même auteur que celui qui a écrit The Hours, si quelqu'un connaît mieux... ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 30
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: Atelier 16 : Janvier 2009   Mar 10 Fév - 23:56

Merci à tout le monde pour les très gentilles reviews qui m'ont fait sourire jusqu'aux oreilles! ;D

Mailine, ton texte était particulièrement... attendrissant. Il avait vraiment quelque chose d'à la fois adorable et émouvant. Superbe prestation pour ce couple qu'il fallait définitivement mettre entre tes mains. Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Atelier 16 : Janvier 2009   Mer 18 Fév - 13:00

Pas de commentaires sur le fait que j'ai mis des jours à faire ma review du précédent atelier... au moins elle est faite un peu avant le nouvel atelier Razz

Pinec, je n'ai toujours pas vu La maison du bout du monde >< *en a honte, énormément* Je ne veux pas lire ton texte avant de l'avoir fait, pour pouvoir le savourer. Donc, je reviendrai par ici, sois en sûre ^^

Emilie... j'ai lu ton texte une petite dizaine de fois depuis l'atelier. Et je ne sais toujours pas comment citer des passages, parce que, j'ai tellement aimé ! Je n'ai pas vu Aladdin depuis des années, et pourtant, tout a repris vie sous mes yeux dès la première lecture. Tu as vraiment quelque chose.
Il y a bien un passage que je citerai :
Citation :
Aladin voulait escalader un mur, peu importe sa hauteur.
Parce que c'est tellement in-character. Vraiment. Le thème du mur que tu as utilisé de façon récurrente m'a vraiment plu. Bravo ^^
Juste un petit détail, Aladdin prend deux d ^^

Anathema : Et bien, voilà un bon atelier ! ^^ Ton exploitation du thème est tout à fait in-character ! J'ai beaucoup aimé les deux petites scènes ^^ Bravo !

Lostie, toutes mes excuses, je ne connais strictement rien à Lost Embarassed

Citation :
Ce texte est merveilleux, et Greg d'amûr est merveilleux,
Merci Lostie Embarassed On s'est sentie toute coupable d'avoir échangé sans le dire avec Gred quand on a vu l'enthousiasme de ta review ... qui m'a beaucoup touchée donc, puisque je suis l'auteur de cet atelier ^^'

Citation :
Hmm, je ne connais pas la saison 8, ce qui fait que certains aspects m'ont certainement échappée -_-' (les peurs de Nick?)
Hum ^^' Veux-tu un spoiler ou pas ?

Citation :
MAIS il n'empêche que l'ambiance de ton atelier m'a réellement plu bounce Donc merciiii pour ce pairing et bravo !!
*toute rouge, se cache derrière sa couette* *un "de rien, merci à toi" étouffé s'échappe de la couette*

Aaah Half ^^ Ton RPS LOTR était savoureusement adorable ! C'était bien agréable ! Comme un bon chocolat chaud en plein hiver... okay j'arrête avec mes comparaisons insupportables ^^'

Citation :
J'aime ton texte, n'amour. Heureusement que finalement, c'est toi qui a écrit sur ce pairing parce que jamais je n'aurai écrit quelque chose d'aussi poignant et beau.
Un jour n'amour, il faudra que tu commences réellement à t'accorder plus de crédit. Je ne dis pas que tu l'aurais écrit comme moi. Simplement, tu aurais été capable de faire quelque chose de poignant et beau, j'en suis sûre !

Citation :
Franchement, tu as trouvé une manière tendre de transcrire une scène aussi grave, bravo !
Embarassed

Citation :
Le Nick Stokes/Greg Sanders (CSI) : bien que je ne connaisse pas du tout ce fandom, et que le texte soit court, j'ai été prise par l'histoire, et me suis inquiété pour les personnages. Bravo.
C'est un énorme compliment que tu me fais là ! Je suis heureuse que mon texte t'ait touché. Merci à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 16 : Janvier 2009   Mer 18 Fév - 17:00

Citation :
Un jour n'amour, il faudra que tu commences réellement à t'accorder plus de crédit. Je ne dis pas que tu l'aurais écrit comme moi. Simplement, tu aurais été capable de faire quelque chose de poignant et beau, j'en suis sûre !

Ce n'est pas que je ne m'accorde pas de crédit, c'est juste que ce que tu as écrit est merveilleux et que je suis bien contente que tu l'aies fait. ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Miya Morana
Diablotine au flambeau
avatar

Nombre de messages : 248
Date de naissance : 25/11/1987
Age : 29
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Atelier 16 : Janvier 2009   Jeu 19 Mar - 16:18

Mon atelier avec, hem, un mois et demi de retard... *sifflote*

Pairing: Ronon Dex/Radek Zelenka (Stargate Atlantis)
Thème: Tout vole en éclat


Radek plaça avec délicatesse le cristal suivant sur sa pyramide. L'agencement des circuits était d'une telle complexité qu'un demi-centimètre de décalage avec l'emplacement prévu pour un cristal et tout son labeur serait sans résultat. Il vérifia rapidement ses schémas sur son ordinateur avant de prendre un autre circuit atlante qui s'emboita à son tour dans les autres cristaux.

Le scientifique était à ce point concentré qu'il n'entendit pas la porte du laboratoire s'ouvrir. Le voyant occupé, Ronon se contenta de s'appuyer contre une table adjacente et e regarder son amant travailler. Il adorait voir Radek travailler, c'était un de ces moments que le Satédien savourait. Il pouvait presque voir les engrenages tourner dans la tête du Tchèque, comme dans les dessins-animés que John le faisait regarder. Ronon secoua légèrement la tête à cette pensée, un sourire mi-amusé mi-attendri aux lèvres.

Radek posa le dernier cristal au sommet de l'édifice, et la pyramide se mit à luire d'une douce lumière bleue. Le Tchèque leva le poing en signe de victoire tout en s'exclamant de joie dans sa langue maternelle.

"Je le savais!" poursuivit-il. "Rodney, tu me dois une semaine de direction de l'équipe scientifique!

- Et qu'est-ce que c'est, au juste?" demanda Ronon de sa voix grave, faisant sursauter l'autre homme qui ne s'était toujours pas rendu compte de sa présence.

"Ronon!" s'exclama-t-il avant de sauter sur l'homme et de déposer un baiser sonore sur ses lèvres. Le Satédien posa possessivement les mains sur les hanches fines du scientifique et l'attira à lui pour un baiser plus digne de ce nom. Lorsqu'il se séparèrent, il fallut quelques instants à Radek pour qu'il reprenne son souffle avant de répondre à la question qui lui avait été posée.

"C'est une source d'énergie auto-générée," explica-t-il d'un ton légèrement suffisant. "La lumière que tu vois n'est alimentée que par le circuit de cristaux, elle n'utilise aucune ressource, ne produit aucun déchet et surtout, tant que le circuit est intact, ne s'éteindra jamais. Normalement, elle doit aussi produire une petite quantité d'énergie thermique qu'on devrait pouvoir facilement recycler en électricité. En nombre suffisant, ces petits chefs-d'œuvre devrait pouvoir alimenter la Cité en énergie à eux-seuls!"

Le sourire triomphale du scientifique était si tentant que Ronon ne put y résister. En murmurant un admiratif "félicitations", il s'empara à nouveau des lèvres de son amant, collant leur corps l'un contre l'autre. Radek répondit avec encore plus de fougue que la fois précédente, entrainant l'autre homme avec lui. Son dos heurta une table avec violence et il entendit un immense éclat: la pyramide de cristaux venait de tomber de la table et de s'écraser au sol. Sur le moment, le scientifique n'en avait cure; maintenant qu'il savait que ça marchait, il pouvait très bien en reconstruire une autre plus tard. Ronon le souleva et le posa sur la table, le dévorant des yeux avec une telle passion que Radek oublia complètement que Rodney devait le rejoindre au laboratoire d'ici peu, et céda aux caresses expertes de son amant.

Une vingtaine de minutes plus tard, John rencontra au détour d'un couloir un Rodney McKay complètement choqué et pris sur lui de s'occuper de son coéquipier préféré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 16 : Janvier 2009   Ven 20 Mar - 0:30

Ooooooooooooooooooooh du Ronon/Radek !!!! *couine et sautille partout* J'adore ce couple ! *dit celle qui n'a vu que quelques épisodes de SGA*

Je suis bien contente que tu le postes même avec du retard ! Ils sont adorables ensemble. J'aime bien le Rodney traumatisé à la fin et Sheppard qui est plus que ravi de pouvoir aider son collègue à aller mieux ! Smile Ah franchement, j'ai bcp aimé ce petit texte, merci !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Miya Morana
Diablotine au flambeau
avatar

Nombre de messages : 248
Date de naissance : 25/11/1987
Age : 29
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Atelier 16 : Janvier 2009   Ven 20 Mar - 0:56

Merci! #^_^#
Je dois dire que le pairing m'a un peu surprise au départ, mais en fait il fonctionne incroyablement bien. Ces deux-là sont étonnamment compatibles. Smile
Contente que ça t'ait plu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Atelier 16 : Janvier 2009   

Revenir en haut Aller en bas
 
Atelier 16 : Janvier 2009
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» citation du 3 janvier 2009
» Grande sortie 1 an beluxphoto - 18 janvier 2009
» citation du 1er janvier 2009
» Myth Cloth Surplis Shura du Capricorne (janvier 2009)
» Bourse militaria de LUC sur MER 14 le 18 janvier 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La lanterne fringante :: Episode 6 : Soyons Créatifs ! :: Atelier d'Ecriture-
Sauter vers: