fanfictions
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Que faire d'autre quand même [...] - James/Severus (HP)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Que faire d'autre quand même [...] - James/Severus (HP)   Mer 14 Jan - 23:35

Titre : Que faire d'autre quand même Remus Lupin a tort ?
Fandom : Harry Potter
Pairing : James Potter/Severus Snape à sens unique.
Rating : PG-13
Genre : Angst, pur et dur.
Disclaimer : Même s'ils m'appartenaient, je n'offrirais pas Severus à James. Mais ils ne m'appartiennent pas !


- Jamsie...
- Non Sirius ! Pas cette fois-ci ! Va te faire foutre !

James, hors de lui, traversa la salle commune le plus rapidement possible. Les gens ne voulaient-ils pas regarder ailleurs, sérieusement ? Est-ce qu'il ressemblait à ce point à Evans et à sa meilleure amie quand elles s'étaient disputées à s'en balancer des insultes de fillettes, il y avait moins d'une semaine de ça ? Bordel, le prochain première année qui le regardait avec cet air de dire "Potter se comporte comme une gonzesse" se prendrait une telle frousse qu'il n'oserait pas revenir à Poudlard l'année prochaine ! Il aurait voulu claquer une porte pour se soulager, c'était immature au possible et il s'était promis de ne plus l'être pour Evans mais, pour le moment, il n'en avait rien à faire. Simplement, les portraits de Poudlard ne se laissaient pas faire facilement et il doutait que la Grosse Dame apprécie le geste. Il s'engouffra rapidement dans les couloirs du vieux château, laissant derrière lui la tour de Gryffondor, sans réaliser qu'il avait quand même arraché un glapissement outré à leur gardienne.

L'heure du couvre-feu était passée, pas qu'il était en état de s'en apercevoir. Il aurait pu se prendre les pieds dans Miss Teigne ou croiser Slughorn sans que cela change quoi que ce soit. Il allait tout droit sans regarder autour de lui, loin des Gryffondors, loin de Sirius. Sa colère le rongeait de l'intérieur. Il voyait rouge, littéralement. Peu importait maintenant qu'il ait toujours considéré Sirius comme sa famille, son frère. Tout était changé. Plus rien ne serait jamais pareil. Hier soir, ils avaient frôlé le pire, et ça, James n'avait pas besoin du sermon de Dumbledore pour le comprendre. Tout aurait pu basculer, juste parce que Black était incapable d'envisager le futur sur plus de cinq secondes. Il voyait la scène se dérouler sous ses yeux comme un drame bien calculé. Remus, mortifié d'avoir tué quelqu'un, d'avoir été l'animal qu'il avait toujours craint de devenir définitivement. Lui, le sang d'un camarade sur les mains, coupable de n'avoir rien pu arrêter à temps. Et le cadavre de Snape... de Severus... par terre, inanimé. Bordel, à quelques secondes près, est-ce que c'est ça qui aurait tant amusé Sirius ?

Il n'entendait pas les portraits chuchoter sur son passage, certains personnages passant de cadres en cadres pour le suivre par pure curiosité. Il ne vit pas non plus McGonagall le regarder passer, soucieuse derrière ses lunettes. Il avait besoin de le voir, tout de suite, de s'assurer que le Saule ne lui avait infligé que quelques égratignures et la frousse du siècle. Il avait besoin de chasser les images terrifiantes qui dansaient devant ses yeux. Lui, James Potter, avait besoin de savoir que Severus Snape allait bien, qu'il était bien, c'était tellement ironique qu'il en aurait bien ri. Il était là, devant la porte de l'infirmerie, et il n'avait aucune excuse à servir à l'infirmière. Potter n'était pas homme à avoir peur de grand chose. Mais tout le monde craignait Pomfresh, à raison, et il n'y faisait absolument pas exception. Dans la précipitation, il n'avait pensé à rien, ni à sa cape d'invisibilité, ni à la Carte du Maraudeur fraîchement inventée. Il ne lui restait qu'à s'introduire le plus silencieusement possible dans l'infirmerie en espérant ne pas être remarqué.

Malheureusement, il n'était pas si tard. Les patients étaient encore, pour la plupart, tous éveillés et son entrée fut remarquée. Poppy Pomfresh était penchée sur la main d'un adolescent aux cheveux noirs. Snape. James resta planté là, devant la porte, affreusement honteux soudainement. Il ne s'était jamais senti coupable envers lui avant... il avait toujours réussi à contenter sa conscience d'excuses qui ne satisfaisaient que lui, en apparence. Tout avait volé en éclats, à cause de Sirius : sa couverture, ses excuses pathétiques, sa stabilité, tout. La colère monta de nouveau dans ses veines mais, avant qu'elle ait pu trouver un moyen de s'exprimer, Snape l'avait foudroyé d'un regard tellement froid, tellement méprisant, que tout se figea. Il était minable, voilà ce que lui disaient les yeux de Severus. Minable.

Mais déjà, Pomfresh avait fini de changer les bandages de son patient. Après quelques recommandations que le Serpentard ne comptait clairement pas prendre au sérieux, l'infirmière referma le rideau autour de son box avant de se tourner vers l'entrée et d'apercevoir enfin le jeune homme qui se tenait là. Elle le rejoint de son petit pas rapide, avant de le prendre par le bras, le tirant vers un box du fond, près des fenêtres.

- Monsieur Potter, vous voilà, le Directeur m'avait prévenue que vous viendriez. Monsieur Lupin se repose sur le lit du fond. S'il dort, ne le réveillez pas. Vous pouvez rester là autant que vous le voudrez, prenez ce papier pour justifier votre retour à la Tour. Autorisation signée de la main d'Albus, jeune homme !

James ne chercha pas à comprendre le pourquoi du comment. De toute façon, qui pourrait un jour se vanter de comprendre Albus Dumbledore ? Même ses plus proches collaborateurs avaient l'air d'avoir arrêté d'essayer, il y avait bien longtemps. Il laissa la petite infirmière lui glisser un bout de parchemin dans la main -sûrement son autorisation- avant de se laisser pousser vers le lit du fond, caché lui aussi par des rideaux. Madame Pomfresh ne l'accompagna pas jusqu'au bout, le laissant trouver son chemin, et partit en râlant sur les méthodes peu orthodoxes de son Directeur.
James releva légèrement un pan de tissus pour lui permettre d'entrer dans le box. Remus était étendu sur le lit, assoupi. Les cicatrices qu'il s'était infligé la veille luisaient sur sa peau pâle. Il n'avait pas le sommeil paisible, il semblait très agité, ce qui n'était pas arrivé depuis que les Maraudeurs passaient les nuits de pleine lune à ses côtés. Ses sourcils étaient froncés, tous les traits de son visage formaient une grimace amère, son corps entier semblait se tendre à intervalles régulières, comme s'il combattait quelque chose de loger dans son propre corps.

Cependant, le regard de James fut attiré par autre chose, au loin, à travers la fenêtre qui surplombait le lit du lycanthrope. Il s'assit doucement sur le bord du matelas de son ami sans quitter le lointain du regard. De cet endroit, en regardant au delà du lac, James pouvait voir la gare de Pré-au-Lard et, à quelques mètres, les barques qui servaient à mener les premières années jusqu'au château. C'était là que tout avait commencé entre Severus et lui, quelque part. Pas que Snape ne le sache ou ne puisse un jour s'en douter. Mais pour lui, pour l'enfant qu'il était toujours un peu, c'était là que tout avait commencé. Cette nuit-là, face à l'immense château, face à la peur de l'inconnu, face à cet immense lac dont il avait été persuadé qu'il l'engloutirait. Le voyage en train créait toujours des liens entre les premières années. Au moment de monter dans les barques, tous s'étaient naturellement rassemblés en petits groupes de quatre ou cinq sans vraiment y réfléchir. Tous. Exceptés Snape et Evans. Ils se tenaient par la main, à l'écart des autres, un Snape sûr de lui semblant montrer à la jeune née-moldue impressionnée et inquiète ce qui les attendait. Bien sûr, les nés-moldus étaient toujours plus terrifiés que les nés-sorciers : ils n'avaient jamais entendu parler de Poudlard, n'avaient pas attendu avec excitation toute leur enfance que ce moment arrive. Mais, une fois devant le fait accompli, les petits descendants de sorciers faisaient moins les fiers. Pourtant, encore une fois, pas Snape. Il dégageait, du haut de ses onze ans, une assurance inexplicable, une aura qui, loin d'affecter seulement Lily, avait aussi atteint James. Snape était un jeune garçon d'apparence froide, au nez crochu et aux cheveux gras. Pourtant, il dégageait quelque chose de stupéfiant qui avait attiré l'œil de James. Snape avait, dès l'instant où Potter l'avait rencontré, représenté une entité inquiétante, attirante, une chose sublime parce qu'elle faisait peur mais, qu'en même temps, l'on voulait pour soi tout seul sans pouvoir se contrôler.

James Potter avait grandi dans une famille de sorciers aisés. Il n'avait bien sûr pas autant de ressources que les Black, pourtant, il n'avait jamais manqué de rien. Il avait toujours possédé ce qu'il voulait, en quelque sorte. Et depuis cet instant, tout ce qu'il avait voulu, c'était Snape. Précisément la seule chose qu'il ne pourrait jamais avoir. A onze ans, il avait voulu l'avoir pour ami : la haine réciproque de leurs maisons respectives et le poids des traditions sorcières les en avaient empêchés. En grandissant, avec l'arrivée de sentiments inconnus et de sensations corporelles nouvelles, il avait voulu être ce que Lily semblait devenir au fil des années pour Snape. Mais il ne le pouvait pas. Et toutes ces années, la seule façon qu'il avait trouvé de s'approprier Snape, c'était de lui prendre tout ce qu'il avait. James lui avait pris la popularité qu'il aurait pu essayer d'obtenir avec sa bande de Serpentard. Il lui avait, dès la seconde année, pris les meilleurs notes derrière Lily et Remus. Et il lui avait pris son répit. S'acharnant sur lui dans une tentative de se rapprocher de lui par le seul moyen qui lui semblait offert. L'année dernière, enfin, il avait réussi à lui retirer l'objet de toutes les convoitises, Evans. Il l'avait poussé à bout et, un mot de trop avait tout fait basculer. Certes, Evans ne sortait pas encore avec lui, mais ce n'était qu'une question de temps. Et surtout... elle ne parlait plus à l'autre, du tout. Quelque part, il avait espéré qu'en volant tout à Snape, celui-ci se rapprocherait de lui, comme un papillon le fait de façon obsessionnelle face à la flamme qui va le brûler.

Mais, c'était fini. Tout était mort avec la blague infantile de Sirius. Tous ses projets, tous ses plans, tous ses espoirs de forcer Snape à venir vers lui, à lui appartenir, tout tombait à l'eau. Même Evans ne serait plus un atout maintenant. Et cet enfant, cette source hypnotique de charme qui l'avait tant perturbé ce soir-là sur la rive du lac, ne lui serait plus jamais accessible. Tout ce qu'il avait envié à Evans, tout cela ne serait jamais à lui.

- James ?

Remus était réveillé. A contre-cœur, comme lors d'un dernier adieu, James laissa ses yeux quitter la gare de Pré-au-Lard, quitter l'ensemble de petites barques, quitter son enfance pour se plonger dans la vie qui serait maintenant la sienne, une vie où l'espérance d'obtenir ce que l'on voulait réellement au plus profond de soi n'existait pas.

- Hé. Remus. Comment tu t'sens, vieux ?
- Tu t'es disputé avec Sirius.

Dieu qu'il détestait quand Remus arrivait à faire ça. Il aurait pu se remettre en colère, rien que pour cela, mais il n'en avait plus la force. Son petit voyage dans ses souvenirs, sa désillusion, l'ambiance calme de l'infirmerie et le regard apaisant qu'était toujours celui de Remus l'avaient laissé vidé, pas en paix, mais incapable de se battre encore. Il ne savait pas vraiment quoi répondre à ça.

- Toi aussi, se contenta-t-il de souligner.
- Ouais, conclut Remus sur un petit rire désabusé.
- Il a tout fait foirer... chuchota James, incapable de retenir les mots qui l'avaient hanté toute la soirée.

Il espérait tellement que Remus comprenne sans avoir à le dire, il espérait tellement être démasqué, mis à jour, compris... La main de Remus remonta le long du drap pour venir serrer la sienne. Il fallait que Remus le dise, parce que lui, il n'aurait jamais la force de se confier sans être mis au pied du mur. Comment trouver les mots pour dire l'impensable ? Comment assumer le désir trop puissant que nous inspire la seule chose qui nous soit clairement interdite ?

- James... tout va bien, Lily ne l'apprendra jamais, Severus n'aura pas l'occasion de le lui dire, tu as entendu sa promesse à Dumbledore toi-même. Elle ne va pas t'en vouloir, tout n'est pas à recommencer à zéro... tu n'as rien perdu James, ne t'en fait pas... tu n'as rien perdu...

A ces mots, James se retint d'éclater en sanglots. C'était fini, personne ne saurait jamais, c'était la dernière chance. Il fallait enterrer Snape maintenant. Que faire d'autre si même Remus Lupin avait tort ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Que faire d'autre quand même [...] - James/Severus (HP)   Mer 14 Jan - 23:53

Ah j'aime réellement ta fic, n'amour ! Tu as su faire quelque chose de bien alors que tu ne supportes pas James, bravo ! ^__^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Que faire d'autre quand même [...] - James/Severus (HP)   Mer 14 Jan - 23:55

Comment tu fais, sincèrement, pour aimer une James/Severus ? *pas sûre qu'elle aurait aimé lire son propre texte*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Que faire d'autre quand même [...] - James/Severus (HP)   Mer 14 Jan - 23:57

Mdr, c'est bien vrai que je n'aime pas le couple mais justement c'est le non-couple que j'aime ! ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Que faire d'autre quand même [...] - James/Severus (HP)   Jeu 15 Jan - 0:03

Certes, certes Razz
*approuve*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Anathema
Diablotine au flambeau
avatar

Nombre de messages : 231
Date de naissance : 09/12/1991
Age : 25

MessageSujet: Re: Que faire d'autre quand même [...] - James/Severus (HP)   Jeu 15 Jan - 2:22

Wahou... pauvre Jam Severus.
Se faire torturer pendant 7 ans par un tordu pourri-gâté.

En tout cas, très bon texte. Déjà, un James/Severus, même en non-couple, c'est tout à fait admirable, je suis impressionnée.
Mais alors rendre un James/Severus agréable à lire...
Y'a vraiment des gens de talent ici ! ;D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Que faire d'autre quand même [...] - James/Severus (HP)   Jeu 15 Jan - 13:23

Citation :
Wahou... pauvre Jam Severus.
Se faire torturer pendant 7 ans par un tordu pourri-gâté.
Je suis d'accord ! Pauvre Severus ! ><

Citation :
En tout cas, très bon texte. Déjà, un James/Severus, même en non-couple, c'est tout à fait admirable, je suis impressionnée.
Ah, si j'avais eu le choix, je n'en aurais sûrement jamais fait de ma vie Razz

Citation :
Mais alors rendre un James/Severus agréable à lire...
Embarassed Contente que ça te plaise.

Citation :
Y'a vraiment des gens de talent ici !
Oh, les autres ont plus de talents que moi, sans aucun doute, aucun !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Anathema
Diablotine au flambeau
avatar

Nombre de messages : 231
Date de naissance : 09/12/1991
Age : 25

MessageSujet: Re: Que faire d'autre quand même [...] - James/Severus (HP)   Jeu 15 Jan - 16:17

Citation :
Citation :
En tout cas, très bon texte. Déjà, un James/Severus, même en non-couple, c'est tout à fait admirable, je suis impressionnée.
Ah, si j'avais eu le choix, je n'en aurais sûrement jamais fait de ma vie Razz
Ça n'empêche. Personnellement, même avec un couteau sur la gorge, je suis pas sur que j'y serais arrivé.


Ceci dit, pour être un peu plus constructive que hier soir ce matin :
- J'ai beaucoup aimé l'utilisation que tu a fais de Lupin, j'ai franchement trouvé ça très intéressant. C'est vraiment une bonne façon d'utiliser le coté très sensible et compréhensif du personnage.
- J'ai aussi été étonnée au début que James ait complètement oublié son ami Lupin, lui aussi à l'infirmerie, traumatisé et affaiblit par sa transformation.
Mais finalement, ça renforce et l'obsession de James pour Severus, et son coté égoïste.
- Par contre.. je ne sais pas trop, j'ai eu une impression de... brièveté. Pas forcement en mal d'ailleurs, mais peut être aurait-ce mérité un peu plus de développement.
Cependant, je comprend tout à fait que tu ne veuille pas trop t'attarder sur... ça. Wink

Oh, et j'ai du repéré un infinitif qui aurait du être un participe passé, c'est encore l'un des rares trucs que je vois à minuit... mais bon.

Donc voila, encore bravo et puis, pauvre Sevy... *va pour le prendre dans ses bras et lui tapoter gentiment la tête, puis en voyant les cheveux, renonce* Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Que faire d'autre quand même [...] - James/Severus (HP)   Lun 19 Jan - 12:21

Citation :
Ça n'empêche. Personnellement, même avec un couteau sur la gorge, je suis pas sur que j'y serais arrivé.
J'avais deux autres choix qui t'auraient peut-être convenu, en l'occurrence, du Salazar/Godric ou une fic gen sur les Peverell... le tout sans fluff ni smut. Peut-être que tu y aurais trouvé ton bonheur ^^

Citation :
J'ai beaucoup aimé l'utilisation que tu a fais de Lupin, j'ai franchement trouvé ça très intéressant. C'est vraiment une bonne façon d'utiliser le coté très sensible et compréhensif du personnage.
Lupin est un personnage que j'adore, sincèrement et, la fic devenait déjà assez difficile pour moi, il n'a pas apaisé que James Smile

Citation :
J'ai aussi été étonnée au début que James ait complètement oublié son ami Lupin, lui aussi à l'infirmerie, traumatisé et affaiblit par sa transformation.
Mais finalement, ça renforce et l'obsession de James pour Severus, et son coté égoïste.
Personnellement, je ne pensais pas que ce côté là étonnerait. James et Sirius sont des hommes très égoïstes, ils ont cette aristocratie sorcière dans le sens, même si ça ne fait pas d'eux des intolérants, ils n'empêchent qu'ils pensent souvent à eux-mêmes avant de penser aux conséquences. James, dans cette affaire, est plus posé et réfléchi que Sirius, mais, à partir du moment où il souffre des retombées, ça ne m'étonne pas une seconde qu'il occulte que le pire a été pour Remus.

Citation :
Par contre.. je ne sais pas trop, j'ai eu une impression de... brièveté. Pas forcement en mal d'ailleurs, mais peut être aurait-ce mérité un peu plus de développement.
Cependant, je comprend tout à fait que tu ne veuille pas trop t'attarder sur... ça.
Tu es la deuxième à m'en parler, alors même si je ne m'en aperçois toujours pas vraiment, je pense que vous avez sûrement raison. Simplement, c'est la façon dont moi je le voyais. Ce n'est pas que je voulais pas passer plus de temps sur un tel couple, simplement, que pour moi, je voyais pas toute la complexité de l'intrigue entre les deux mais juste une scène, la fin, le renoncement, et non ce qui a précédé avant. Je doute d'écrire l'avant un jour cependant ^^'

Citation :
Oh, et j'ai du repéré un infinitif qui aurait du être un participe passé, c'est encore l'un des rares trucs que je vois à minuit... mais bon.
C'est très possible mais dans ce cas, n'hésite pas à me préciser de quoi il s'agit, parce que la fic a déjà été relue suffisamment de fois pour que je n'ai pas le courage de la relire encore Embarassed

Citation :
Donc voila, encore bravo et puis, pauvre Sevy... *va pour le prendre dans ses bras et lui tapoter gentiment la tête, puis en voyant les cheveux, renonce*
J'ai toujours dit que les choses avaient été trop injustes envers Severus... ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Anathema
Diablotine au flambeau
avatar

Nombre de messages : 231
Date de naissance : 09/12/1991
Age : 25

MessageSujet: Re: Que faire d'autre quand même [...] - James/Severus (HP)   Lun 19 Jan - 13:11

Citation :
Personnellement, je ne pensais pas que ce côté là étonnerait. James et Sirius sont des hommes très égoïstes, ils ont cette aristocratie sorcière dans le sens, même si ça ne fait pas d'eux des intolérants, ils n'empêchent qu'ils pensent souvent à eux-mêmes avant de penser aux conséquences. James, dans cette affaire, est plus posé et réfléchi que Sirius, mais, à partir du moment où il souffre des retombées, ça ne m'étonne pas une seconde qu'il occulte que le pire a été pour Remus.
Vraiment ?
Je pense, en fait, que la faute en revient à JKR. Quant je repense au premier tome, que j'ai lu quant j'avais... 6 ou 7 ans (mon dieu Shocked ) et relut pas mal de fois après (j'ai toujours eu tendance à être assez obsessive au niveau de mes lectures, surtout à cette époque là) et même au tome deux d'ailleurs, les parents de Harry, surtout James, Lily était assez occultée, étaient présentés comme de grands sorciers, vraiment très aimés de la communauté sorcière, y compris par Hagrid et Albus.
Le tome 3 assombrissait le tableau, en révélant la blague dont avait été victime ce pauvre Sev, mais c'était Sirius qui était en cause, pas James.
En fait, la façon dont JKR a présenté James à partir de la scène d ela pensine du tome 4 m'a beaucoup étonnée.
Pas telllement parcequ'il était moins parfait qu'il n'y paraissait, c'est en effet une découverte que tout les enfants fond, c'est donc parfaitement dans la logique de la saga, mais parce qu'effectivement, il était dorénavant comme tu l'a décris, égoïste, très sur de sa place au sommet et immature.
Ce qui me semble assez ... incohérent finalement, avec la façon dont tout les "gentils" semble le considérer.
Y compris Albus Dumbledore, sensé lui porter un solide amitié.
Et y compris Lily d'ailleurs.

*se relit* Tout ça pour ça... Donc, pour conclure, je pense que ce personnage, même s'il est loin d'être le père parfait fantasmé par le petit orphelin du tome 1, n'est pas non plus le monstre apparut après aux yeux d'un Harry adolescent et déçu.
James devait quant même avoir une certaine noblesse de comportement et de caractère, un réel soucis pour les autres, à quelques exceptions aux cheveux gras près, pour que Dumbledore l'estime et l'apprécie.

Bon bon, je fais tout un plat pour rien moi, il est vraiment l'heure de se faire un thé.


Oh, juste, pour l'impression de brièveté, je me demande si ce n'est pas du à l'immédiateté pour le lecteur, de découvrire l'obsession qui a guidé toute la vie de James depuis des années et son renoncement définitif à cette obsession là.
(Mais il est vraiment temps que je prenne ma dose de théine, j'ai l'impression de raconter n'importe quoi.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Latitefraisedesbois
Eblouissante jouisseuse
avatar

Nombre de messages : 349
Date de naissance : 16/05/1991
Age : 26
Localisation : Ici, ailleurs et autre part...

MessageSujet: Re: Que faire d'autre quand même [...] - James/Severus (HP)   Mar 20 Jan - 20:20

Oh c'est chouette!
Par chouette, je n'entendais pas joyeux, bien sûr (même si, on l'avouera, dans notre petit coeur éperduement amoureux de severus, c'est sympa que ce soit james qui souffre pour une fois...)

C'est plutôt original comme interprétation de l'histoire de la blague des maraudeurs... Et assez crédible. Ta fic marche tout à fait bien... Moi j'y ai cru, en tout cas. ^^
J''ai particulièrement apprécié la fin, très juste. On s'attend à un genre de dénouement bateau : remus l'ami fidèle comprend tout et sait tout... Mais non.
C'est vraiment là qu'on ressent toute l'incompréhension dont james peut avoir à braver... sa solitude, aussi. Cette fin est parfaite!

désolée pour la déconstruction et la briéveté de ma review, mais j'ai pas beaucoup de temps et je tenais vraiment à mettre un petit mot parce que j'ai beaucoup aimé!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Que faire d'autre quand même [...] - James/Severus (HP)   Mer 21 Jan - 0:49

Anathema > Je ne suis pas tout à fait de ton avis. Pour moi, le mauvais James, égoïste, plus sombre et décevant et le James que Dumbledore, Lily et les autres aiment ne sont pas une erreur de la part de JKRowling. Je pense que les deux James coexistent parce qu'en faite, le premier est l'adolescent, le second, l'adulte. Il y a à un moment, une cassure, une évolution dans le personnage de James contrairement à Sirius qui est constamment ambivalent. James n'a pas de quoi être fier de ce qu'il était mais il a mûrit et changé avant sa mort, c'est comme ça que je perçois les choses.

*n'est pas sûre d'être claire*
D'ailleurs, Dumbledore n'est pas tout à fait le bon paramètre pour choisir si quelqu'un d'autre est bon ou mauvais... n'est-ce pas ? On peut pas dire qu'il soit lui-même tout blanc...

Citation :
Oh, juste, pour l'impression de brièveté, je me demande si ce n'est pas du à l'immédiateté pour le lecteur, de découvrire l'obsession qui a guidé toute la vie de James depuis des années et son renoncement définitif à cette obsession là.
Je crois que tu as mis le doigt dessus, en effet. Et après réflexion... c'est plutôt ce que je cherchais, je vais donc garder ce petit sentiment de brièveté comme ma petite fierté personnelle Razz


Titef > Avant tout autre chose, merci beaucoup, malgré ton manque de temps, d'avoir pris quelques minutes pour lire ma fic et la commenter. Ça me fait très plaisir d'avoir ton avis... surtout quand du HP est impliqué... d'autant plus quand Severus et les Maraudeurs le sont. Tu es un peu comme une experte. Alors, ouah, c'est impressionant de recevoir un commentaire positif de toi ! *rayonne*

Citation :
même si, on l'avouera, dans notre petit coeur éperduement amoureux de severus, c'est sympa que ce soit james qui souffre pour une fois...
Oh Titef ! Merveilleux ! Je suis heureuse d'entendre quelqu'un le dire ! C'est un vrai bonheur de faire souffrir un peu James, avouons-le sans honte et paradons !

Citation :
C'est plutôt original comme interprétation de l'histoire de la blague des maraudeurs... Et assez crédible. Ta fic marche tout à fait bien... Moi j'y ai cru, en tout cas. ^^
C'était une de mes craintes les plus cruelles. Je suis tout à fait soulagée d'avoir un tel avis sur la question, de savoir que ça a vraiment fonctionné pour les gens. Smile C'est pas facile d'être crédible. Surtout que je ne suis pas vraiment fan du personnage de James, que je ne maîtrise pas du tout et que je ne suis pas non plus experte dans l'époque Maraudaurienne non plus d'ailleurs ^^'

Citation :
J''ai particulièrement apprécié la fin, très juste. On s'attend à un genre de dénouement bateau : remus l'ami fidèle comprend tout et sait tout... Mais non.
C'est vraiment là qu'on ressent toute l'incompréhension dont james peut avoir à braver... sa solitude, aussi. Cette fin est parfaite!
Embarassed Merci. Vraiment, je ne voyais pas Remus comprendre, je pensais pas que ça pourrait tenir. Au delà de ce que son incompréhension fait à James, je voulais rester le plus crédible possible et pour moi, Remus, tout compréhensif qu'il était, ne pouvait pas deviner ça.

Encore merci pour ta review qui, même si tu la trouves brève, aborde des points qui me tenaient à cœur. Je suis vraiment heureuse que ça t'ait plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Miya Morana
Diablotine au flambeau
avatar

Nombre de messages : 248
Date de naissance : 25/11/1987
Age : 29
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Que faire d'autre quand même [...] - James/Severus (HP)   Ven 23 Jan - 18:58

Grosso modo, je seconde tous les compliments qui t'ont été faits ci-dessus. Smile
thumright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Que faire d'autre quand même [...] - James/Severus (HP)   Ven 23 Jan - 20:20

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que faire d'autre quand même [...] - James/Severus (HP)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Que faire d'autre quand même [...] - James/Severus (HP)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que faire quand il pleut?
» enfin! se faire désirer quand on est beau ! logiq
» [AIDE]*Mon htc XE reboot tout seul quand j'utilise google navigation!*
» [info] Emulateur carte graphique
» Festival de sports extremes. y'a t il des fans ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La lanterne fringante :: Episode 5 : Les fics...Parce que la catharsis des unes fait le rêve des autres! :: A l'Index-
Sauter vers: