fanfictions
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Viens remuer mon chaudron - Gred pour Titef

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Qui est le petit lutin écrivain ?
Gred
100%
 100% [ 2 ]
Ruika
0%
 0% [ 0 ]
La Halfeline
0%
 0% [ 0 ]
Mailine
0%
 0% [ 0 ]
Titef
0%
 0% [ 0 ]
Miya
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 2
 

AuteurMessage
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Viens remuer mon chaudron - Gred pour Titef   Jeu 25 Déc - 20:13

Titre : Viens remuer mon chaudron
Fandom : Harry Potter
Pairing : Sirius Black/Severus Snape, Harry Potter/Ron Weasley
Rating: PG-13
NB : Ce cadeau a été fait par un petit lutin sauveteur après que Litany se soit désisté. Il ne respecte donc pas PARFAITEMENT les requêtes que j'avais reçu, par manque de temps mais, essaye de combler des envies particulières qui ont pu être émises dans ces requêtes.

Le jeune homme fit un bond dans son lit, se réveillant d’un coup. D’un œil hagard, il regarda autour de lui. Il soupira, soulagé. Non, Molly n’était pas dans la pièce, pas plus que Ginny… Elles n’essayaient donc pas de le marier de force avec la jeune fille rousse, devant un Albus Dumbledore habillé en pasteur anglican et la mine sévère. Il grimaça en se rappelant que son témoin était Fudge et que celui de sa "dulcinée" était Ombrage. Un ronflement lui fit tourner la tête. Il eut un sourire attendri en remarquant son petit ami, la bouche ouverte, un filet de bave coulant sur son oreiller. Il faisait peine à voir. Pourtant, il était si beau et séduisant, hier soir, pendant le dîner… Harry se pencha et déposa un baiser sur une épaule couverte de tâches de rousseur. Puis, d’un geste incertain, il essaya de se lever. Il dut s’y rependre à trois fois. Quand enfin il réussit, ce fut pour se retrouver nez à nez avec son reflet… Il cligna plusieurs fois des yeux jusqu’à ce que le Harry du miroir lui tire la langue et s’écrie :
« Si tu n’avais pas bu comme un trou… »
Le Survivant rougit un peu devant l’accusation et alla se réfugier dans la salle de bains où il tenta de fuir les autres glaces présentes.
Après être passé aux toilettes et avoir essayé de remettre ses cheveux et son esprit en ordre, il descendit les escaliers de Grimmauld Place, soucieux. Il ne rencontra pas Kreacher, qui devait soigner sa gueule de bois dans la cuisine avec Winky et Dobby. Une scène tournait en boucle dans sa tête. Il se persuadait pourtant que c’était sa cuite qui lui jouait des tours. Il n’était pas possible que son parrain s’abaisse à ça ! Il ne pouvait pas se consoler des noces de Remus avec Kingsley dans les bras de… du… de la chauve-souris graisseuse, comme l’appelait Sirius lui-même ! Même si c’était cette dite chauve-souris qui avait trouvé le sort pour le sortir de derrière le voile… Harry se surprit à rire tout seul en imaginant Sirius Black dans une robe de mariée, au bras de l’honorable maître des Potions, Severus Snape… Ridicule, vraiment !
Sur cette petite touche de gaieté, le jeune Potter entra dans le salon. Son sourire disparut progressivement pour faire place à un rictus agacé et une grosse migraine. Merlin, leur salon ressemblait à un champ de bataille… enfin, les Mangemorts étaient quand même plus propres… Quand ils tuaient des gens, ils pendaient leurs corps dans les arbres pour ne pas salir…
Harry soupira de nouveau, en se massant les tempes. Finalement, il aurait dû écouter Molly et accepter de faire le repas de Noël au Terrier. Au moins, ça aurait été aux Weasley de se taper tout le ménage ! L’année prochaine, ils feraient comme ça. Après tout, une partie de la pagaille avait été créée par les jumeaux ! Arthur avait aussi beaucoup aidé quand il avait reçu sa nouvelle tondeuse "ékléctique"…
D’un pas lourd à l’idée de tous les sorts de ménage et de réparation qu’il allait devoir effectuer seul – fallait pas compte sur Ron ou Sirius pour ça -, il se dirigea vers la cuisine. Ils étaient attendus plus tard dans l’après-midi au Terrier pour un déjeuner tardif de Noël. Harry doutait qu’après toute la nourriture qu’ils avaient tous engloutie la veille, quelqu’un soit capable d’avoir encore faim pour les trois prochains mois… Il fallait tout de même qu’il mette en route la cafetière et qu’il fouille dans leur armoire à potions. Un café fort et une fiole de potion contre la gueule de bois plus tard et tous seraient prêts pour un round de nettoyage.
Il ouvrit la porte et posa un pied dans la cuisine puis, se stoppa. Il écarquilla les yeux, sa mâchoire inférieure tomba. Il n’arrivait pas à y croire ! Devant lui, attablés face à un impressionnant petit-déjeuner, Sirius et Snape ne se disputaient pas ! Ils en étaient même bien loin…
Ce fut là que Harry se souvint. Après le départ des Weasley - Bill, aidé de Fleur et Molly, avait dû porter un Arthur bien éméché - et celui de Hermione au bras de son nouveau petit ami, Blaise Zabini, il était aussi entré, comme maintenant, innocent et pur, dans le salon. Et là, devant ses yeux ébahis, son parrain et son ancien professeur de potions dansaient ! Sur le tube de Celestina Wardbeck. Le pire était encore à venir quand le Survivant vit Sirius mettre un genou à terre et commencer à chanter :
« Oh, viens, viens remuer mon chaudroooooooon… et siiiiiiiiiii tu t'y prends côôômme il foooooooooooooooooooooooooooo, je te ferai bouillirrr une grande passion pour te garder ce soir près de mouah bien au chôôôô !!! »
En remarquant l’air béat et amoureux de Severus Snape, il avait fui, partant se réfugier dans les bras de son idiot de petit ami, qui était lui bien trop content d’avoir autre chose à faire oublier au brun que le fait qu'il n'avait pas pensé à lui acheter un cadeau.
Revenant au présent, Harry déglutit. Il observa son parrain étaler tendrement de la confiture de fraise sur une tartine et donner la becquée à Snape. Il allait vomir… Mais le pire était les gloussements qui sortaient de la bouche de son parrain, de son parrain si cool d’habitude, et de celle de, oh putain, dites-moi que c’est une blague, Severus-je-n’ai-pas-assez-d-humour-pour-monter-une-plaisanterie-aussi-foireuse-Snape… Un gémissement de terreur lui échappa quand les lèvres des deux hommes se rencontrèrent et qu’ils s’embrassèrent avec passion.
Un glapissement les fit se séparer et Sirius, en le remarquant, ouvrit de grands yeux apeurés.
« Ha-Harry, je… je… »
Snape se contentait de le fixer, le visage vide d’expression, mais le regard lui lançant des éclairs. Il sentit sa peau picoter comme si, par la pensée, l’homme pouvait envoyer des Doloris. Il déglutit. Les yeux du Maître de Potions montraient à quel point il n’aimait pas être dérangé et bien plus encore... Harry fut surpris quand il nota qu’un bras protecteur était venu instinctivement entourer les épaules de Sirius.
« Harry… euh… ça fait un moment que Severus et moi voulions te parler… Je…
- Comment ça un moment !? Mais… mais ça dure depuis combien de temps votre… votre… » s’écria le jeune homme, encore plus sous le choc. Lui qui aurait voulu croire à une folie due à un excès d’alcool ! Il allait se mettre à hurler, engueuler son parrain pour choisir un homme aussi mauvais que Snape cependant, il ne dit rien. Sirius semblait si mal à l’aise, se mordillant les lèvres avec appréhension, qu’il fut coupé dans son élan.
« Hé Harry, tu pourrais pousser ton joli cul de là… j’aimerais rentrer dans la cuisine… »
Le Survivant sursauta. Derrière lui, Ron, ensommeillé mais pas si léthargique qu’il l’aurait cru, l’observait. Le brun laissa passer son petit ami qui l’embrassa sur la joue au passage. Ce dernier continua son chemin, saluant Sirius et Severus d’un signe de la main, avant d’aller se servir une tasse de thé et de voler au Professeur de Poudlard la Gazette, pourtant coincée sous son coude. Retournant sur ses pas, il sortit de la pièce. De nouveau seul face au couple improbable, Harry n’osait plus les regarder. Black se leva, ce qui entraîna son filleul à faire demi-tour.
Il retrouva Ron enfoncé dans son fauteuil favori, lisant les pages sportives. Le jeune Potter se réfugia dans ses bras, passant sous les feuilles du journal. Ron ne se laissa pas détourner de sa lecture mais accueillit le jeune homme sans broncher. Au bout d’un moment, il lui demanda :
« Tu veux la page des bandes dessinées ? »
Agacé, son petit ami finit par dire :
« - Mais ça ne te dérange pas ?
- Quoi ? »
La phrase avait été émise d’un ton dénué d’intérêt.
« - Que Sirius se tape Snape ! »
Un froncement de sourcils lui répondit. Ron quitta la page des yeux pour les tourner vers la cuisine puis il haussa les épaules :
« - Si ton parrain est heureux ! En tout cas depuis que le bâtard est dans sa vie, je n’ai jamais autant vu Sirius sourire. J’m’disais bien que toute cette haine devait cacher des sentiments profonds refoulés… »
Le brun fut tenté de secouer son amoureux pour faire sortir Hermione Granger de son corps – depuis quand Ronald Weasley savait-il voir au-delà des apparences ? – . Il se calma, profitant de la présence relaxante du rouquin. Effectivement, depuis quelques semaines, Sirius paraissait plus calme, plus en paix avec lui-même. Snape passait beaucoup de temps ici mais Harry avait toujours mis ça sur le compte de leur ancienne rivalité. Maintenant que Snape était au chômage technique, après la quasi-destruction de Poudlard, il devait venir pratiquer sa deuxième activité favorite : chambrer Sirius Black.
Résolu et après avoir profité d’un gros câlin de son Weasley préféré, Harry retourna dans la cuisine. L’ambiance y était moins joyeuse, il n’y avait plus de cœurs qui flottaient au-dessus des deux hommes, mais ils étaient encore si proches l’un de l’autre que, de là où il était, le Garçon Qui Avait Survécu Plein de Fois avait l’impression d’être devant une entité avec deux torses et deux têtes. L’un l’observait de manière sévère, l’autre attristée. Le brun soupira et s’assit à la table. Il devait bien ça à son parrain. L’homme l’avait accueilli après la Bataille, lui avait donné un toit, un semblant de famille et les souvenirs qu’il avait de ses parents.
« Je vous donne ma bénédiction… mais à une condition ! »
Heureux, Sirius hocha la tête.
« - Tout ce que tu voudras !
- Par pitié, plus de cœurs flottant dans les airs, on se croirait chez Madame Pieddodu… Et si jamais vous nous pondez un chiot ou une chauve-souris… prévenez-moi que j’ai le temps de m’habituer à l’idée ! »
L’ancien Gryffondor rit de bon cœur tandis que le Maître de Potions levait les yeux au ciel.
« - Votre sens de l’humour préhistorique ne cessera jamais de m’étonner ! »

Quelques heures plus tard, après un rangement plus rapide que prévu et la bonne surprise de découvrir que, finalement, Ron n’avait pas oublié son cadeau, Harry contemplait sa petite famille, dans leur salon. Il se fit la réflexion qu’elle n’était peut-être pas considérée comme normale, vu que la figure paternelle était incarnée par un ancien taulard, échappé d’un voile, qui se transformait en chien, couchant avec un bâtard graisseux ancien Mangemort, et qu’il sortait lui-même avec son meilleur ami, qui avait tendance à abuser sur les sucreries et à laisser échapper des bêtises plus grosses que lui… Mais, en ce jour de Noël, il ne changerait rien. Il ne s’était jamais senti aussi bien.
Il observa Sirius se chamailler avec Snape. Il sourit. Ron avait raison : il y avait vraiment beaucoup de sentiments refoulés sous cette haine apparente !
Les trois autres hommes ne comprirent pas l’hilarité soudaine du Survivant. Severus murmura à un Sirius inquiet :
« Je t’avais bien dit que Potter le berçait trop près du mur. Le pauvre enfant… sûrement que le Maître des Ténèbres lui a envoyé un sort de trop… »
Snape eut une grimace amusée quand le brun sauta sur son filleul pour vérifier s’il allait bien. Il détourna le regard très vite de la scène quand les deux gamins commencèrent à se bagarrer gentiment, sous les invectives de Ron. Contemplant la pluie tombant au dehors, il essaya d’oublier ce petit sentiment qui le réchauffait de l’intérieur depuis que Sirius et lui avaient repris les activités qu’ils pratiquaient déjà adolescents.
Il se laissa aller dans l’étreinte de Black quand celui-ci entoura sa taille de ses bras. Il se refusa à partir dans des souvenirs bien trop douloureux pour être ramenés à la surface. Il suivit sans broncher les Gryffondors quand il fallut partir chez les Belettes.
Il se surprit à penser qu’une nouvelle vie commençait pour lui et qu’il avait dû attendre ses presque quarante ans pour que cela arrive. Il grimaça un sourire malicieux et, avant de transplaner en dernier, envoya un clin d’œil espiègle à feu sa belle-mère.
Cependant son sourire disparut, en arrivant au Terrier, quand il entendit Sirius clamer à toutes les personnes présentes :
« Ayé, Severus a enfin accepté de m’avouer qu’il était fou amoureux de mouah ! »
La trêve était finie. Sirius allait lui payer !

Edit : Merci à Ruika pour le long travail de correction. Comme vous avez dû remarquer, c'était bourré de fautes Mad !


Dernière édition par Ruika le Ven 9 Jan - 16:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Latitefraisedesbois
Eblouissante jouisseuse
avatar

Nombre de messages : 349
Date de naissance : 16/05/1991
Age : 26
Localisation : Ici, ailleurs et autre part...

MessageSujet: Re: Viens remuer mon chaudron - Gred pour Titef   Sam 3 Jan - 15:46

Hahahaha!!! *bat des mains toute contente*
Merciii petit lutin de remplacement! Je te félicite de ton beau travail! ^^
Pour une fois, c'est joyeux comme sirius/severus et je n'ai pas envie d'aller me pendre après lecture... Razz
Tu m'as fait rire et sourire, que demander de plus à noel? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Latitefraisedesbois
Eblouissante jouisseuse
avatar

Nombre de messages : 349
Date de naissance : 16/05/1991
Age : 26
Localisation : Ici, ailleurs et autre part...

MessageSujet: Re: Viens remuer mon chaudron - Gred pour Titef   Sam 10 Jan - 1:11

Ahah, je savais que c'était toi!
Je voulais te remercier plus ouvertement, étant sure de ton identité, d'avoir remplacé au pied levé mon lutin officiel. j'avoue que j'aurais été déçue de ne rien recevoir, donc merci merci merci, je sais ce que ça peut représenter comme temps à trouver... ^^

En plus, la fic est longue!! ^^

J'en ai profité pour relire et ça m'a fait autant rire. ça me donne envie de faire plein de fanarts, harry épouvanté, severus et sirius en plein passage midinettes... aaah, si je savais dessiner! ^^
encore merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Viens remuer mon chaudron - Gred pour Titef   Sam 10 Jan - 1:22

Cela m'a vraiment fait plaisir de t'écrire cette fic, surtout une SiriusSeverus pour toi (depuis le temps que tu m'en demandais une... ^^'). Je suis désolée de ne pas avoir vraiment pu coller à ta requête mais quand j'ai eu mon idée, impossible de l'enlever du crack. ^^' Enfin, je suis contente qu'elle te plaise.
*fait de gros gros câlins à sa Titefraise*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Miya Morana
Diablotine au flambeau
avatar

Nombre de messages : 248
Date de naissance : 25/11/1987
Age : 29
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Viens remuer mon chaudron - Gred pour Titef   Ven 23 Jan - 19:13

Alors maintenant qu'on peu commenter sas risquer de révéler qu'on n'est pas l'auteur... C'est très chouette, très drôle! J'adore la réaction de Ron. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Viens remuer mon chaudron - Gred pour Titef   Ven 23 Jan - 21:35

Merci ! J'adore Ron alors que je ne pouvais que lui donner de super réactions, lol. Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Viens remuer mon chaudron - Gred pour Titef   

Revenir en haut Aller en bas
 
Viens remuer mon chaudron - Gred pour Titef
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tu viens pour m’achever, chérie ?
» Descente pour le final
» je viens tout juste d arriver
» Je viens vous demander pardon
» Moi aussi je veux une belle machine pour un bon café !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La lanterne fringante :: Episode 6 : Soyons Créatifs ! :: Echanges-
Sauter vers: