fanfictions
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Atelier 14: Novembre 2008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 30
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Atelier 14: Novembre 2008   Ven 21 Nov - 23:06

Et c'est parti les donzelles! Je m'en vais ouvrir mon pairing. Bonne chance avec les vôtres! Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Latitefraisedesbois
Eblouissante jouisseuse
avatar

Nombre de messages : 349
Date de naissance : 16/05/1991
Age : 26
Localisation : Ici, ailleurs et autre part...

MessageSujet: Re: Atelier 14: Novembre 2008   Ven 21 Nov - 23:30

Voilààà! Bon, je me souviens plus très bien du livre "ceux qui vont mourir", donc j'espère que c'est pas trop à côté... ^^;;
Le thème était : brioche, fandom fred vargas, néron/tibère

_________________


-Si j’étais toi, je ne ferai pas ça.
-Sous-entendrais-tu qu’il y ait une chose sur terre qui soit déconseillé à l’empereur Néron ?
-Certes, et tremper cette brioche dans ton café en fait partie ! Café dans lequel, je te le rappelle, tu as préalablement mis trois sucres.
-Faux ! Ils étaient deux et demi.
-N’ergote pas, si je te dis cela c’est pour ton bien.
-Pour mon bien, tu voudrais me priver d’un des plus délicieux plaisir du matin ! La brioche fondante et gorgé de café chaud sur ma langue endormie, je ne connais de meilleur réveil. Par conséquent, je vais m’abstenir de suivre tes conseils absurdes.

Tibère haussa les sourcils et se tut tout en beurrant sa tartine. Il était midi pile, ils venaient de se lever, le soleil inondait la pièce. Claude avait dormi chez une “amie”, une petite blonde dont la principale qualité était les narines, fines, presque transparentes et constamment frémissantes. Elles avaient séduit Claude plus sûrement que ne l’aurait fait un décolleté plongeant.
Tibère aimait partager ses petits-déjeuners avec Néron. C’était le seul moment où celui-ci était tranquille, encore endormi. Il ne se lançait pas dans de grandes tirades ou dans des théories révolutionnaires. Il buvait son café et mangeait sa brioche, plus ou moins en silence.
Mais la brioche du matin avait commencé à contrarier Tibère. Ce n’était pas l’aliment en lui-même qui le préoccupait ; l’innocente pâte sucrée lui était même assez sympathique. Ce qui le chiffonnait, c’étaient les conséquences qu’elle avait sur Néron. La brioche restait brioche, mais logée autour des hanches du jeune homme, elle se transformait en petit coussin confortable et chaud, et de plus en plus apparent.
Cela ne gênait pas Néron. Il n’était pas très beau ; il était mou. Son corps tout entier était de la pâte à brioche, pâle et douillet. Il était fait pour stocker les sucreries. Et ses yeux verts, il en était persuadé, lui attireraient de toutes façons quelques succès.
Alors comment expliquer que cela gêne Tibère ? Il vous aurait répondu que la santé de son ami le préoccupait : la graisse bouche les artères, vous donne du cholestérol, grossir signifie mourir jeune ! Ou alors il vous aurait dit qu’il en avait assez de voir Néron traîner constamment seul, sans petite amie pour le sortir de temps en temps. Sa brioche ne l’aidait pas à rendre les filles amoureuses de lui.
La vraie raison était plus égoïste.

Lorsque Néron sortait de la douche, une serviette autour des reins, il passait par le salon pour se rendre à sa chambre. Tibère avait alors tout le temps de voir son ventre joliment rondelet. Le ventre ne l’avait tout d’abord pas dérangé ; mais au fur et à mesure qu’il prenait de l’ampleur, de drôles d’idées venaient à Tibère.
Il rêvait souvent d’un oreiller tellement confortable qu’il aurait souhaité passé toute sa vie appuyé contre lui. Mais quand il se réveillait, il réalisait l’absurde vérité : l’oreiller était un ventre, le ventre brioché de Néron…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 30
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: Atelier 14: Novembre 2008   Ven 21 Nov - 23:50

Pairing: Porcinet/Bourriquet
Thème: Un baiser sous la douche

(C'est absolument SANS commentaire.)




Porcinet était très nerveux depuis quelques temps. Son comportement général ne tenait pas d’une sérénité de yogi, certes, mais le goret en tricot rose était encore plus anxieux que d’ordinaire. Il avait un secret. Les secrets étaient à son avis des choses bien encombrantes. Ils se tortillaient en vous comme autant de queues en tire-bouchon et vous asticotaient constamment ! La seule personne avec laquelle il s’était senti capable de partager ce lourd sentiment avait été Jean-Christophe mais, étonnamment, le garçon n’avait pas semblé comprendre vraiment le sens de sa confidence. Peut-être était-ce son bégaiement congénital… Le minot était parti dans une enthousiaste diatribe sur la force de l’amitié, lui avait attrapé les pattes pour le faire voltiger en rond autour de lui, se réjouissant d’avoir d’aussi merveilleux compagnons, puis il lui avait donné sa bénédiction et s’en était allé dans un roulement frénétique de son petit tambour.

Porcinet soupira, le front appuyé sur les carreaux de sa maisonnette où ruisselaient de grosses gouttes de pluie. Il n’y tenait plus ! D’un geste résolu, il enfila son petit ciré jaune et sortit sous la pluie battante. Il dut lutter contre les intempéries pour avancer sur le chemin forestier. Plusieurs fois, des rafales de vents le balayèrent comme une feuille morte, le contraignant à se raccrocher à quelque branche basse et autres souches à grands renforts de petites exclamations porcines catastrophées.

Enfin, il parvint à destination. Quel ne fut pas son désarroi, cependant, de trouver l’abri de bois où il comptait se rendre réduit en miettes et éparpillé ça et là dans les environs. Seule une forme massive persistait dans la pénombre, posée là comme dans une assise immuable. Porcinet se précipita à elle, affolé.
- Oh-ba ! Oh-ba! Bou-bourriqueeet ! Qu’est-ce que tu fais tout seul sous la pluie ?
Une voix profonde et grave lui répondit sur un ton placide et désabusé :
- Tiens, bonjour Porcinet. Ma maison s’est encore effondrée.
- M-mai-mais c’est horrible de te faire mouiller comme ça ! P-pourquoi n’es-tu pas allé te réfugier chez Winny ou ch-ch-ch-ch-chez moi ?
- Oh, tu sais. Je ne veux pas déranger les gens. Et puis comme ça je prends une douche pour la semaine.
Il n’y avait aucune trace de plaisanterie dans la voix de bourriquet. Une telle résignation face à la vie, un tel stoïcisme avait définitivement de quoi faire rougir Sénèque lui-même. … Et Porcinet quant à lui trouvait cela tellement poignant qu’il sentit son cœur se serrer dans sa poitrine tricotée de rose.
- Au fait. Pourquoi es-tu sorti par un temps pareil pour venir me voir ? demanda l’âne en peluche d’une façon qui suggérait combien il trouvait la chose a priori dénuée de fondement.
Porcinet se mit alors à bégayer à vitesse grand V, sous les yeux tout à fait patients et vaguement navrés de Bourriquet. Finalement, en désespoir de cause, il se jeta tout de bon sur le placide mulet pour presser sa petite bouche contre la couture de son gros museau. Il l’embrassa tendrement, sous les trombes d’eau qui les trempaient tous deux, et bourriquet ne sembla pas se donner la peine d’une réaction au quart de tour.
- Viens. On retourne à ma maison.
Sans un mot, Porcinet pris le gros nœud rose au bout de la queue de Bourriquet, et tous deux repartirent ainsi sous l’averse.

Il n’avait pas bégayé.

_________________


Dernière édition par La Halfeline le Sam 22 Nov - 2:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 14: Novembre 2008   Sam 22 Nov - 0:07

Pairing : Matt Parkman/Mohinder Suresh (présence de Molly Walker)
Thème : Mouchoir en papier de mauvaise qualité

J'ai eu du mal... ça se voit ^^'. Heroes n'est plus du tout frais dans ma tête. Si c'est OOC ou quoi ce soit, j'en suis désolée. Neutral
---
Les rayons de soleil réchauffaient encore l’air en ce début d’automne. Molly jouait dans le parc avec d’autres enfants. Lors de leurs premières sorties, elle s’était isolée. Trop intimidée, elle ne savait plus comment se comporter avec les personnes de son âge. Surtout, elle avait peur. Cependant, à force de revenir dans le même square et aidé par les encouragements de Mohinder, elle avait réussi à vaincre ses propres craintes.
L’Indien leva la tête de son ordinateur portable et chercha du regard la petite fille. Il fut rassuré en la voyant courir derrière une autre fille. Elles étaient devenues très amies depuis que Molly avait commencé à fréquenter l’école du quartier. C’était un bonheur pour elles de se retrouver dans ce square après les cours. Suresh fronça les sourcils en voyant sa protégée tomber. Elle amortit sa chute grâce à ses mains mais il lui sembla que ses genoux avaient râpé le sol. Rapidement, il se leva et se dirigea vers Molly.
La petite fille l’accueillit par un léger sourire. Elle ne pleurait pas – elle ne pleurait jamais sauf lors de ses terribles cauchemars certaines nuits – mais ses mains et ses genoux, sous sa jupe, étaient écorchés. L’homme souleva Molly puis l’aida à marcher jusqu’au banc.
« Ce n’est pas trop grave, ma belle…
- Je sais, Mohinder ! »
Elle n’aimait pas qu’on la prenne pour un bébé. Mohinder sourit en entendant le ton de voix de sa protégée. Il la connaissait assez bien pour se douter qu’il l’avait vexée. Il prit sa sacoche et y chercha un paquet de mouchoirs. Il n’en trouva qu’un seul dans le paquet, qu’il humidifia. Cependant lorsqu’il passa celui-ci sur la première petite plaie du genou gauche, il se défit rapidement en minuscules lambeaux. L’Indien marmonna un juron dans une barbe qu’il ne possédait pas. Maintenant, il allait devoir obliger Molly à rentrer à l’appart pour des égratignures !
« Tiens ! Essaie avec ça… »
La voix derrière lui le surprit. Il leva la tête pour voir Matt, qui lui tendait un mouchoir en tissu. Mohinder lui sourit puis le remercia. La petite fille parut plus que ravie de voir le policier. Ce dernier l’embrassa et lui fit la conversation alors que le scientifique soignait l’enfant.
Quelques minutes et pansements décorés plus tard, les deux hommes, sur leur banc, observaient la petite fille comparer ses blessures de guerre avec ses camarades de jeu.
« Je suis heureux de voir qu’elle réussit à reprendre une vie quasi normale… », finit par dire Parkman, légèrement ému.
Mohinder hocha la tête, aussi content. Il reporta son attention sur l’homme près de lui. Il sentit son cœur gonflé en reconnaissant la chance qu’il avait de les avoir tous deux à ses côtés. Lentement, sa main alla serrer celle de son amant, leurs doigts se caressant tendrement.
Ils étaient loin de tout, loin des histoires d’évolution et des menaces qui pesaient sur eux. Ils essayaient juste d’être heureux.

_________________


Dernière édition par Gred le Sam 22 Nov - 0:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Atelier 14: Novembre 2008   Sam 22 Nov - 0:11

Désolée, c'est le truc le plus sappy que j'ai jamais écrit *soupire*
Pairing : PenelopexJohnny
Thème : Poste

Johnny, les pieds nus sur l'herbe fraîche, habillé en tout et pour tout d'un bas de pyjama, regardait le soleil se lever du petit jardin de leur cottage. Il était bien. Heureux. Ça avait été le cas depuis le jour où il avait commencé à se réveiller à côté de la femme de sa vie. Avant de la rencontrer, il avait été d'échecs en échecs, de postes de police en bars miteux, incapable de faire quelque chose de son avenir. Et puis, il l'avait rencontré... la fille au nez de cochon. Pour la première fois de son existence, il avait voulu réussir quelque chose, sincèrement, de tout son cœur. Il avait voulu la rendre heureuse. Il avait voulu obtenir la possibilité de la chérir jusqu'à la fin de ses jours. Il s'était vu misérable pendant l'année où il l'avait fui, persuadé qu'il échouait encore, incapable de lui apporter ce qu'elle voulait plus que tout : être comme les autres. Pourtant, elle était têtue. Elle n'avait eu besoin de personne pour obtenir ce qu'elle voulait. Ensuite, elle était revenue le chercher. Lui. L'homme miteux et misérable qui ne savait que jouer aux cartes et au piano. Elle était revenue vers lui, pour lui tendre la main, pour le sortir de sa déprime. Et elle l'avait sauvé, réellement. Et ils avaient eu ce qu'ils voulaient tous les deux. L'éternité ensemble.

Cela faisait ce matin dix ans jours pour jours qu'ils s'étaient retrouvés, dépassant les quiproquos. Alors, ce matin, il était plus heureux que jamais. Souriant au soleil levant, il s'étira, laissant ses doigts de pied s'emmêler au gazon détrempé. Dans quelques minutes, il irait faire un petit déjeuner pour Penelope, il laisserait son sourire faire chavirer son cœur, il admirerait les petites rides qui s'étaient formées au creux de ses yeux, il autoriserait ses mains à chérir pour une fois encore le corps tant aimé. Oh, ils n'étaient pas si vieux. Mais, vieillir était d'après lui la plus belle chose qui ne soit jamais arrivée à Penelope. Il connaissait chaque ride, chaque pli de sa peau, chaque cheveux blanc qu'elle n'essayait pas de cacher, chaque pull en laine de grosses mailles qu'elle tricotait pour se réchauffer l'hiver venu, blotti contre lui, face à la cheminée. Ils iraient sûrement faire de la balançoire. Ils s'amuseraient sûrement à se rouler dans les feuilles mortes ou quelque chose de ce genre. Puisqu'ils devaient fêter leurs anniversaires de mariage en grande pompe au manoir familial, cet anniversaire là restait simple, enfantin mais à eux.

Dans quelques minutes, il irait faire tout ça et bien d'autres choses encore, avec Penelope, on ne savait jamais ce que la vie pouvait réserver. Mais en attendant, il voulait rester là, encore un peu pour savourer sa victoire. Il avait gagné... ou plutôt non, ils avaient gagnés ! Être Max Campion lui avait apporté le gros lot : être lui-même tout en étant un winner. Plus aucun échec, plus aucune perte, que des réussites. Il y a dix ans de ça, reconnaissant Penelope, il se jetait contre elle, ne voulant plus jamais la laisser partir. Dix ans plus tard, il était là. Une femme superbe, une petite maison, le soleil qui se lève et un peu d'herbe mouillé. Peu importe ce que tous les gens avaient toujours pu penser de lui. Peu importe qu'il soit toujours considéré comme un perdant, un pauvre qui vit avec un ancien petit cochon dans une petite maison loin de la fortune qu'on leur avait offerte. Il était, fidèle au poste, plus heureux que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Atelier 14: Novembre 2008   Sam 22 Nov - 0:15

Half, je suis vraiment heureuse de t'avoir donné ce pairing. Je voulais laisser un petit mot, entre deux posts de l'atelier, pour te dire à quel point ton texte est magnifique. Il a tordu mon cœur dans tous les sens, ramenant à moi des souvenirs d'enfance très lointain, répondant aux échos de ce dont je me souvenais. Je te ferais une longue review quand tout le monde aura pu poster. Mais j'voulais te dire merci pour cette merveille. C'est tout ^^ *heureuse, simplement*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Pinec
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 842
Date de naissance : 27/01/1988
Age : 29
Localisation : Sur les genoux de Misha, Pocket!Moriarty entre les mains.
Emploi : Cameraman pour Troy&Abed in the Morning!

MessageSujet: Re: Atelier 14: Novembre 2008   Sam 22 Nov - 1:05

J'ai été inclus de force au dernier moment *wink sa half*.
Mon thème ? Blouson de cuir. (Je n'ose imaginer qui a lancé ça... Wink ). Mon pairing ? Oh, il va si bien avec... Malheureusement, ça fait comme je l'ai déjà dit, longtemps que je n'ai plus joué à laisser ces personnages me contrôler, diriger mes doigts et ma pensée. En conséquence, peut-être que j'aurais du prendre plus facile au début... Mais ça aurait été bien moins agréable.
:*

Fandom : RPS.
Pairing : Renaud/Billy
Thème : Blouson de cuir.



-Et merde !
Renaud attrapa le bras de sa blonde pour lui filer les clefs de la bagnole.
-J'ai encore oublié mon blouson derrière moi.
-Tu es sûr que tu l'avais en arrivant, chéri ?
-Bien sûr que je l'avais, c'est mon cuir !
-Tu sais ce que je pense de ce genre d'accoutrement...
Renaud ravala un 'et les bébés phoques ?', lui fourra les clefs dans la main et repartit vers le bar. Il ne savait d'ailleurs même pas pourquoi elle était venue avec lui. Elle était dans cette phase 'je suis supposée rencontrer tes amis, non ?' et il se la traînait partout, constamment.
Son cuir n'était plus sur le tabouret de bar. Et évidemment le barman était beaucoup trop soûl pour y avoir fait attention.
-Et merde...
Son cuir c'était quand même la seule chose qui lui restait de toute cette époque, morte, comme la bête qui avait servi à faire la veste. C'était le seul témoignage de la réalité de ce passé, qu'il gardait quand même, pour ne pas avoir à se souvenir de son futur. Il l'avait traîné un peu partout, le blouson avait son âme propre, parfois, sans lui il se disait qu'il aurait jamais retrouvé sa piaule, ou son bled, ou sa caisse. C'était son dernier poteau, fin de la ligne droite.
Un coup de pied dans une chaise, ça sert à rien, mais ça défoule !
Ca fait aussi s'écrouler une table, et son chargement de bières. En s'approchant pour s'excuser, ses mots s'étouffèrent dans sa gorge, et la rage remplaça l'air con qu'il avait pris.
-Mec ? C'est mon blouson, que tu portes ?
Le petit gars qui s'était retourné faisait minus dans Son cuir. Il lui sortit un sourire du tonnerre.
-Sorry, man. Just found it. It reminded me of something.
Tout en parlant, il se défaisait de la veste, pour la lui rendre. Il avait l'air encore plus gringalet sans, et tellement naïf avec ses grands yeux trop ouverts pour faire vrai.
-It is ok, mec.
L'accent maché fit apparement rire l'anglais.
-You remind me of that singer. He sang revolt songs in the '80s, always dressed in leather. A french guy. Wish I could speak french. Could have understood better. He had this cute little red scarf...
Renaud aurait souhaité avoir un peu d'alcool dans le sang, il avait toujours été tellement meilleur en langues, soul.
Il s'assit néanmoins à côté du petit gars.
-C'était quoi son name?
-Dunno... Something french, Reno something.
Le chanteur avait honte. Une bouffé de gêne l'envahit. Pouvait-il simplement nier ce qu'il avait été, alors qu'un bonhomme sortit de nulle part, brandissant son drapeau - son cuir, chantait ses louanges ? Pouvait-il ignorer les dernières années, ou ignorer les vingt premières ?
Le blond tenait toujours sa veste. Le français se releva, il avait envie de partir en courant. Il voulait laisser son cuir derrière, retourner à la voiture et laisser la nostalgie et le combat derrière.
-I'm Billy. Billy Boyd. I'm a big fan of yours.
Il s'était mis debout, face à lui, comme prêt à l'accompagner. Renaud eu une pensée pour la blonde, dans la voiture plastifiée, avec sa fourrure soyeuse de boucherie de luxe.
-Une bière pour my friend! s'écria l'écossais.
C'était offert si gracieusement. Il l'accompagna d'abord jusqu'au bar, posant ses lèvres dans la mousse, observant par dessus le rebord du verre le sourire complice. Il avait l'impression d'être scruté par milles yeux, des yeux qui savaient tout, et qui malgré tout, acceptaient de lui payer un verre.
Quand ils eurent bu, Billy enfila le cuir et pris le bras de Renaud. L'air au-dehors était bien plus frais qu'auparavant, il se sentait capable d'aller n'importe où.
A la place, ils allèrent à l'hôtel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mailine
Succube enluminée
avatar

Nombre de messages : 532
Date de naissance : 11/02/1991
Age : 26
Localisation : Dans des épis de blé
Emploi : Ad impossibilia nemo tenetur

MessageSujet: Re: Atelier 14: Novembre 2008   Sam 22 Nov - 13:38

Alors, voici le mien. Je devais écrire un Cross-over avec House et Sara Tancredi. Mais je vous avoue que j'ai complètement calé, et, au lieu de ne rien faire, j'ai fait un original. Mr.Red

Thème: Pas trop tôt.

Il existe des tas de visages, des beaux, des moches. Des immortels, des vieux. Des morts, des vivants. Des amochés, des refaits. Et, peu importe, au fond, parce qu’il y a un moment où ça n’a plus beaucoup d’importance. Parce que, quel que soit le visage, tout est moche, et tout se confond. Comme de la pâtée pour les animaux. Les visages se mettent à puer, se transforment en bouillie, sans qu’on s’en rende compte.

On se réveille un matin, et tout est affreux. Horrible, et moche. La rue, le pavé, la lumière, et même la nuit. Pourtant, on fait avec. On ne fait pas la fine bouche, on se tait, et on mange de ces visages-là. Sans broncher.

Rinaldi, lui aussi, avait un visage horrible. Ca lui était venu comme ça, d’un coup, en un jour. Il n’avait rien dit, s’était levé comme d’habitude. Il avait admiré son nez écrasé par le temps, son sourcil de travers qui témoignait qu’un truc n’allait pas.

Tout se serait passé sans problème, s’il n’y avait pas eu ce sourcil-là. Cette sonnette d’alarme, qui hurlait qu’un truc clochait. Cet airbag qui l’empêchait de sombrer dans l’horreur avoisinante, sans même s’en rendre compte. Ce sourcil, c’était sa bouteille à la mer. Un témoin clignotant pour qu’il se rende compte pour qu’il sache et qu’il ne se laisse pas aller.

Mais, bordel. Rinaldi n’avait aucune idée de ce qu’il devait faire. Un hold-up, prendre en otage toute la planète pour qu’un truc change ? Assassiner le monde entier, devenir parrain ? Ou alors tout le contraire ? Vendre des glaces en souriant, nourrir des gamins affamés ?

Rinaldi ne savait, ne comprenait pas.

C’est qu’on apprend à personne comment réagir, dans ce genre de situation. On apprend des tas de choses, mais pas ça.

Alors, Rinaldi sortit hors de chez lui, pour regarder son nouveau monde. Il sortit regarder son ciel devenu gris, ses arbres malades et l’herbe devenue terne. Il marcha pendant plusieurs jours. Il avait arrêté de réfléchir, de penser, de chercher une solution.

Son corps avait commencé à s’aplatir comme son nez. Il devenait malade, comme les arbres, terne comme l’herbe, gris comme le ciel.

Ca ne s’arrêtait pas, ça ne s’arrêterait jamais. C’était foutu, foutu comme le monde.

Puis, au détour d’une horrible rue, dans une affreuse lumière, Rinaldi croisa un regard. Un sourcil. Comme le sien. Un sourcil de travers.

Un tout petit machin qui clignotait à en perdre haleine.

Rinaldi sourit, et, dans un souffle murmura :
- C’est pas trop tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 14: Novembre 2008   Sam 22 Nov - 21:26

Alors, même si on a pas encore tout reçu, je me lance dans les reviews. ^^

Titef, j'ai bcp aimé ton texte sur les brioches. Surtout l'utilisation de la brioche comme petite ventre, c'est tout simplement pougnou. Cela me donne envie de m'empiffrer de brioche demain matin au petit déjeuner... Cela tombe bien j'ai de la confiture dans mon frigo ! cherry

Half : Oh, ton texte est extrêmement adorable ! J'ai complètement fondu à l'image de Porcinet embrassant Bourriquet et puis, c'est tellement eux. Et j'adore particulièrement comment tu as utilisé le thème. Bravo, bravo ! *sous le charme*

N'amour : J'ai une faiblesse pour ton texte parce que c'est Pénélope et qu'on retrouve bien Johnny et donc ce qui a fait de ce film un petit bonheur. Comme je te l'ai dit par msn, j'apprécie en particulier ta dernière phrase, très à-propos. ^^

Pinec : Oh, vous ici ! ^^ Nous retrouvons Renaud et Billou. Tiens, ça me fait bizarre de le revoir celui-ci. ^^' Ton texte est sympa et pour une première tentative d'atelier, tu n'as pas à t'en faire, c'est plutôt réussi ! ^^

Mailine : C'est bien dommage que tu n'aies pas réussi à faire sur Tancrédi et House mais franchement, je ne le regrette pas parce que tout ton texte est génial. Encore une fois, c'est la fin qui m'a énormément plu. Bravo !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Mailine
Succube enluminée
avatar

Nombre de messages : 532
Date de naissance : 11/02/1991
Age : 26
Localisation : Dans des épis de blé
Emploi : Ad impossibilia nemo tenetur

MessageSujet: Re: Atelier 14: Novembre 2008   Sam 22 Nov - 22:22

Titef: je t'avoue que j'ai réellement adoré. Et, tout particulièrement le passage où tu parles des narines de l'"amie" de Claude. Ca m'a réellement rappelé Fred Vargas. Puis, la brioche de Néron qui, pour Tibère, fait penser à un coussin, c'est réellement bien amené. ^^ Vraiment très agréable, donc. J'ai été séduite !

Half: Bonbonbon... Je ne sais que dire. Parce que ça m'a réellement touché, rappelé des tas de souvenir, des images de cet incontournable ! Et, je dois t'avouer que dès ma première lecture terminée, j'ai appelé ma blonde pour qu'elle témoigne de ton trait de génie ! Réellement, j'ai retrouvé le bourriquet de mes souvenirs en une seule phrase: "Seule une forme massive persistait dans la pénombre, posée là comme dans une assise immuable."
C'était vraiment, vraiment ça ! Un petit bourriquet trop mignon, assis tout seul, comme une grosse boule. En tout cas, ton texte m'a fait passer un moment délicieux !

Gred: J'ai trouvé ton Mohinder Suresh tout à fait dans le bon ton. A la lecture, je l'ai réellement vu: son ordinateur, sa sacoche, sa petite tête alerte. Bravo, donc !

Ruika: Je t'avoue que je n'ai absolument pas vu le film, mais je me suis laissée tenter par la lecture. Je ne sais pas trop comment aborder cette review, donc, puisque je ne savais pas exactement de quoi tu parlais (j'ai quand même vu la bande annonce, pour ma défense !), mais j'aime ton style d'écriture, et je suis rentrée dedans, peu importe ma connaissance du sujet !

Pinec: Tout d'abord, une question, qui va peut-être te paraître absurde, mais peu importe: "Un coup de pied dans une chaise, ça sert à rien, mais ça défoule ! " a un quelconque rapport avec "Un coup de pied dans l'porte bagage, ça sert à rien, mas ça soulage" ?
Sinon, j'ai aimé les dialogues franco-anglais. Et puis, comme t'a dit Gred, pour un premier atelier, tu t'en sors bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Litany
Lascive luciole
avatar

Nombre de messages : 83
Date de naissance : 02/05/1989
Age : 28
Localisation : Angoulême

MessageSujet: Re: Atelier 14: Novembre 2008   Dim 23 Nov - 1:55

Coucou les gens. Je passe pour m'excusez de ne pas avoir posté mon OS vendredi soir... Il est presque fini, à moitié tapé mais je suis débordé, pas chez moi et complètement crevé _ _ ° Donc je le posterai dans la semaine, avec beaucoup de retard donc... Désolé pour le côté bordélique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/898561/Litany_Riddle
Ishtar205
Pucelle à la chandelle
avatar

Nombre de messages : 9

MessageSujet: Re: Atelier 14: Novembre 2008   Dim 23 Nov - 2:01

Bonsoir... Alors, j'adore le thème et le pairing que j'ai reçus, mais le syndrome de la page blanche a frappé... Impossible. *Ishtar, toute désolée, part se cacher sous la table*
Si j'arrive à écrire quelque chose, vous serez les premiers prévenus, promis.
Encore désolée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 30
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: Atelier 14: Novembre 2008   Dim 23 Nov - 22:02

Oh écoute Tite Fraise ton atelier m'a vraiment plu! Dans la plus grande tradition du Vargas, surtout en ce qui concerne le jubilatoire passage des narines, comme l'a souligné Mailine. J'avoue également avoir eu une certaine jouissance à constater que le thème t'avait inspiré la même chose que moi: une occasion parfaite d'évoquer le petit ventre moelleux dont est doté Néron. ;D Tu as léché la chose à merveille, si j'ose dire!

Pinec, je t'ai déjà donné mes impressions par téléphone: ce Renaud/Billy est tout bonnement a-do-rable et Lilith que ça fait un bien fou de les revoir vivre soudain sous mes yeux!! Le thème, il est vrai, tombait à pic parmi les quatre restant. C'était très attendrissant de retrouver ce vieux Renaud... et ses virtuosités en anglais ^^. "It is ok, mec" raaaaah!!! J'adore! ^______________^ Et comme je te l'ai dit la "chute" m'a beaucoup séduite. On part pour un élargissement sur le monde et... on en revient à l'essentiel, pour ainsi dire? ^^
Avis à la population: il prépare une sequel!!! Cochon qui s'en dédit! Razz

Mailine, lire ton texte me fait finalement rougir d'avoir tenté de te donner un pairing... *soupire* En fait je crois que tu ferais mieux d'écrire sans dans l'absolu, vu ce qui semble sortir de toi naturellement, les personnages qui s'extirpent de ta conscience tout mouillés et authentiques, comme si la chose allait de soi. Encore une fois, mes humbles félicitations pour tant d'originalité et de pertinence mêlées.



Eh bien les filles, j'ai été surprise de soulever un tel vent d'émotion avec mon petit texte cherry . Ca m'a toute touchée, de voir ce que ça a renfloué en vous (Ruika ton petit message était particulièrement attendrissant). Je me réjouis d'avoir pu chatouiller un petit quelque chose de doux en vous avec ce véritable cadavre exquis de sujet. ^^'
Merci à toutes pour les adorables commentaires.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mailine
Succube enluminée
avatar

Nombre de messages : 532
Date de naissance : 11/02/1991
Age : 26
Localisation : Dans des épis de blé
Emploi : Ad impossibilia nemo tenetur

MessageSujet: Re: Atelier 14: Novembre 2008   Dim 23 Nov - 23:17

Citation :
Mailine, lire ton texte me fait finalement rougir d'avoir tenté de te donner un pairing... *soupire* En fait je crois que tu ferais mieux d'écrire sans dans l'absolu

Je suis absolument désolée. >< Mais oui, je pense que je devrais écrire sans, à vrai dire, je pensais changer ça dans mes pairings. Vraiment, encore une fois, désolée pour ta noble tentative ! *bisou*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 30
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: Atelier 14: Novembre 2008   Dim 23 Nov - 23:21

Ah mais ce n'était en rien une désolation de ma part! Smile Je constatais les faits, c'est tout. C'est un plaisir très subtil que de lire des nouvelles.
Tu vois, j'avais tenté le coup de l'incongru... ^^' mais ça n'est pas grave que ça n'ait pas marché, si c'est au profit de textes aussi magnifiques!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mailine
Succube enluminée
avatar

Nombre de messages : 532
Date de naissance : 11/02/1991
Age : 26
Localisation : Dans des épis de blé
Emploi : Ad impossibilia nemo tenetur

MessageSujet: Re: Atelier 14: Novembre 2008   Dim 23 Nov - 23:37

Oh. *toute flattée*
Pourtant, ton incongru m'a très largement surprise, parce, mes félicitations, ça, c'était du pairing !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pinec
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 842
Date de naissance : 27/01/1988
Age : 29
Localisation : Sur les genoux de Misha, Pocket!Moriarty entre les mains.
Emploi : Cameraman pour Troy&Abed in the Morning!

MessageSujet: Re: Atelier 14: Novembre 2008   Lun 24 Nov - 17:08

Bonjour bonjour ^^

Je vais tenter de reviewer même si je l'avoue je ne connais (maîtrise) que peu des fandoms ici présents. Smile

Titef, également ce livre n'est plus tout frais, mais même si ça avait été des originaux, c'est une très mignonne utilisation du thème, je dirais même plus : c'est kiki ! ^^ (J'aurais bien aimé savoir si il croque la brioche, mm...)

Halfeline je t'ai déjà reviewé : bien que ma seule connaissance du fandom soit les peluches, j'ai particulièrement adoré la précision dont tu as fait preuve en gardant les personnages et leurs détails jusque dans les moindres coutures... ;) C'est digne de mignotage !
(Et merci pour ton appréciation, je suis ravi (comme tu le sais...) de t'avoir séduite avec ce petit passage malhabile de la Vraie Vie de Renaud ^^).

Gred, je regrette que tu n'ai eu qu'une demie-heure, cette fois ! Ca s'arrête juste quand ça devenait intéressant... ;) (De toute façon tout le monde le sait pour eux deux, c'est limite si ils habitent ensemble, même si on nous prétend qu'il n'y en a qu'un à la fois... )
(Merci pour ta review... Oui, tu as raison, ça fait bizarre de les voir ici et d'ailleurs c'est tout bonnement injuste, il faut promouvoir le Renaud/Billy ! ^___^ ;) Renaud & Billy ).

Ruika, c'est quoi le fandom ? ^^''

Mailine, comme d'habitude tes mots qui viennent tout seuls sont parfaits, et on ressent ton texte... Bravo ^^
(Et oui ^^' évidemment que c'est une référence à Bénabar, je n'ai pas su m'en empêcher ^^' ;) ).

Smile C'est que ça fait du bien d'écrire à nouveau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mailine
Succube enluminée
avatar

Nombre de messages : 532
Date de naissance : 11/02/1991
Age : 26
Localisation : Dans des épis de blé
Emploi : Ad impossibilia nemo tenetur

MessageSujet: Re: Atelier 14: Novembre 2008   Lun 24 Nov - 19:20

Citation :
(Et oui ^^' évidemment que c'est une référence à Bénabar, je n'ai pas su m'en empêcher ^^' ;) )

Toujours les références. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pinec
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 842
Date de naissance : 27/01/1988
Age : 29
Localisation : Sur les genoux de Misha, Pocket!Moriarty entre les mains.
Emploi : Cameraman pour Troy&Abed in the Morning!

MessageSujet: Re: Atelier 14: Novembre 2008   Lun 24 Nov - 19:25

Quoi ? De quoi donc parle-tu ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mailine
Succube enluminée
avatar

Nombre de messages : 532
Date de naissance : 11/02/1991
Age : 26
Localisation : Dans des épis de blé
Emploi : Ad impossibilia nemo tenetur

MessageSujet: Re: Atelier 14: Novembre 2008   Lun 24 Nov - 19:28

Hum, il semblerait que j'ai pensé tellement fort au fait que tu ne peux t'empêcher de faire des références (dont, j'avoue, je ne relève pas la moitié) tout le temps, que mes doigts se sont laissé allés. *grand sourire*

En tout cas, merci pour ton commentaire. ^______^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 14: Novembre 2008   Lun 24 Nov - 21:40

Citation :
Gred, je regrette que tu n'ai eu qu'une demie-heure, cette fois ! Ca s'arrête juste quand ça devenait intéressant... ;) (De toute façon tout le monde le sait pour eux deux, c'est limite si ils habitent ensemble, même si on nous prétend qu'il n'y en a qu'un à la fois... )

Je ne pense pas qu'avoir eu du temps aurait donné un résultat plus long et meilleur ! J'ai vu la première saison il y a longtemps et je n'ai pas vu toute la saison 2 alors j'ai préféré expédier la fic pour ne pas faire tomber les perso dans l'OOC. ^^' Mais merci pour la review ! Ah Matt et Mohinder, ils sont géniaux ! cherry

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Latitefraisedesbois
Eblouissante jouisseuse
avatar

Nombre de messages : 349
Date de naissance : 16/05/1991
Age : 26
Localisation : Ici, ailleurs et autre part...

MessageSujet: Re: Atelier 14: Novembre 2008   Lun 24 Nov - 22:01

Je fais au fur et à mesure... ^^

Half! Ceci est la fic la plus mignonne de l'histoire de l'humanité des fics!!! >_< *a tout à fait fondu, tel un sucre dans un thé chaud*
Bon, il est vrai que les persos ont du potentiel.... Mais quand même! Tu arrives à rendre ça très très tendre (mais pas débilitant, j'insiste!) et on voit tout à fait porcinet.
Le bisou de fin m'a particulièrement transportée.... :D
*veut plus souvent des fics comme ça*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 30
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: Atelier 14: Novembre 2008   Lun 24 Nov - 22:04

Ouuuuh...

*se réfugie dans un gros câlin joyeux avec Tite Fraise*

Merci ma chère!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Latitefraisedesbois
Eblouissante jouisseuse
avatar

Nombre de messages : 349
Date de naissance : 16/05/1991
Age : 26
Localisation : Ici, ailleurs et autre part...

MessageSujet: Re: Atelier 14: Novembre 2008   Mar 25 Nov - 20:22

Gred : mais c'est chouette ce que tu as écris, voyons!!!... Ok, j'avoue ne pas connaître le fandom *tête basse*
Mais j'ai beaucoup aimé le perso de Molly! (est-elle aussi craquante dans la série?) en fait, la fic est plus centrée sur elle que sur les deux amoureux... ^^ (même si en tant que slasheuse, on ne crachera pas sur le petit bout fluffy de la fin! Very Happy). Et tu nous fais imaginer à merveille cette petite fille qui réapprend à vivre après avoir surmonté quelques épreuves... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Atelier 14: Novembre 2008   Mar 25 Nov - 22:39

Oh merci ma Fraisouille ! ^^ J'ai tjs du mal à aimer mes ateliers après écriture, sauf rares exceptions.
Je me suis en effet rendue compte que j'ai plus centré ma fic sur Molly mais il faut dire qu'au début de la saison 2, Matt et Mohinder vivent ensemble pour elle. J'aime bcp Molly dans la série, on ne la voit pas trop dans la saison 1 mais a l'air de devenir plus présente après. Elle a vécu beaucoup de traumatismes alors Matt et Mohinder essaient au maximum de la faire vivre normalement.
*fait un gros poutou à sa n'amour*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Atelier 14: Novembre 2008   

Revenir en haut Aller en bas
 
Atelier 14: Novembre 2008
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dédicace Vuillemin samedi 15 novembre 2008
» Têtu (novembre 2008)
» Couverture de VOGUE - Novembre 2008
» Paris Match - 20 Novembre 2008
» fiche technique du kit de novembre de la Fée par Cathyscrap85

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La lanterne fringante :: Episode 6 : Soyons Créatifs ! :: Atelier d'Ecriture-
Sauter vers: