fanfictions
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mes drabblounets/ficlets NCIS !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Mes drabblounets/ficlets NCIS !   Lun 23 Juin - 21:44

Fandom : NCIS
Rating : PG-13
Genre : Entre le drabble et la ficlet.
Disclaimer : Si je possédais NCIS, j'enfermerais Ziva dans ma chambre pour qu'elle me parle Israélien !
Note : Cadeau de Saint-Valentin pour Gâ-L !
Remerciement :A ma n'amour pour avoir calmé mes crises de nerfs quand je pensais ne pas y arriver et pour quelques corrections orthographiques bien utiles.







Thème : Kisses [NCIS, Gibbs/Ducky]

Ducky avait toujours beaucoup aimé les baisers. Quand il était petit déjà, tout était prétexte à en demander à sa mère : pour dire bonne nuit, pour soigner une égratignure, pour se donner du courage le matin avant de se rendre à l'école, pour regonfler un peu son ego après un échec ou encore pour soulager une forte fièvre. L'univers aristocratique dans lequel il avait grandi était austère et froid. Son père était un homme droit et fier, qui ne montrait jamais une once d'amour à l'égard de son fils, bien que Ducky n'ait jamais douté qu'il avait été souhaité et aimé. Sa mère, elle, était une femme revêche et impitoyable, même si elle tenait à son fils plus qu'à toute autre chose au monde. Alors, les baisers qu'elle déposait sur son front en diverses occasions avaient été comme de petits trésors que Ducky n'avait jamais manqué de chérir, même maintenant que Mrs Mallard les avait quittés et qu'il était lui-même assez âgé.

En grandissant, son amour pour les baisers avait été plus problématique. Pas qu'être homosexuel avait posé un problème identitaire à Ducky, mais la communauté qui s'ouvrait à lui était alors pleine de préjugés sur elle-même et ses besoins de tendresse avait été vu comme féminin dans un milieu où les hommes cherchaient plus que jamais à affirmer qu'ils n'en étaient pas moins viril que les autres. Puis, il avait rencontré Leroy Jethro Gibbs, un jeune marine américain, qui plus de trois décennies plus tard continuerait à partager sa vie. Dans les premiers jours de leur relation, Ducky s'était résigné, il savait que ce n'était pas avec un soldat qu'il comblerait son besoin avide d'affection. Mais il s'était lourdement fourvoyé. En effet, très vite, le comportement de Gibbs l'avait détrompé, le jeune homme était très tactile même quand il ne s'agissait que de gestes amicaux. Leur relation avait calmement suivi son petit bonhomme de chemin et il n'avait plus jamais manqué de douceur.

Mieux encore, Ducky avait appris au fil du temps à lire son amant dans ses marques de tendresse. Plus précisément, suivant où il l'embrassait, il était capable de deviner quelle était son humeur ou ce qui le préoccupait. Bien sûr c'était une théorie quelque peu nébuleuse et frivole pour le médecin fidèle à la science qu'il avait toujours été. Néanmoins, quand il s'agissait de sa relation avec Jethro, cette méthode ne l'avait jamais trompé.

Contrairement à sa mère, son compagnon l'embrassait très peu sur le front, se contentant de n'y poser les lèvres que lorsque Ducky était fiévreux, dégageant délicatement les mèches humides collées à sa peau par la sueur. Il y exprimait simplement un réconfort presque maternel, celui dont chaque être humain a envie et besoin lors d'une grosse grippe par exemple. Il n'y avait rien dont Ducky puisse avoir envie que Jethro ne soit pas prêt à offrir. Dans un registre plus gai, et pour rester sur le visage, il lui arrivait aussi de recevoir de petits bisous sur le nez ou la joue. Ceux-ci étaient le plus souvent liés à Abby. En effet, cette dernière, malgré ses frasques gothiques, était une irrécupérable romantique. Alors, chaque fois que le couple se retrouvait en présence de la jeune femme, Gibbs prenait un doux plaisir à bisouiller son amant, ce qui ne manquait jamais de le faire sourire, car il déclenchait toujours un long couinement suivi immanquablement d'un commentaire sur le couple parfaitement adorable qu'ils formaient. Le seul autre baiser reçu en public était celui sur l'oreille. Il était généralement synonyme d'un sentiment de culpabilité ou d'inquiétude pour la vie de Ducky. En bref, chaque fois que le marine avait le sentiment qu'il aurait pu perdre l'homme de sa vie. C'était alors comme un rituel, il le serrait contre lui d'un bras autour de sa nuque, l'autre se posant sur sa taille. Il approchait alors leurs deux visages et posait gentiment ses lèvres sur son oreille. Ducky ne sut jamais réellement pourquoi, mais son amant ne changea jamais cette manière de faire. C'était sûrement le geste le plus explicite et le moins difficile à décrypter.

Et puis, il y avait tous ces baisers échangés en privé. Comme quand sa jambe le torturait à un point presque insupportable et que son tendre Jethro la couvrait de caresses de ses lèvres. Il était désemparé, perdu et regrettait que sa mère lui ait menti le jour où elle lui avait parlé des bisous magiques. Lorsque la douleur de Ducky n'était plus physique mais mentale, dans les moments d'abattement, de doute ou de simple mélancolie, Gibbs le serrait tellement fort contre lui que le seul endroit qu'il pouvait embrasser était le sommet de son crâne. Mais peu importait que la tendresse se noie dans ses cheveux, il savait que c'était sa manière de lui dire qu'il était là, que les choses iraient mieux, qu'il ne fallait pas perdre l'espoir d'un jour meilleur. Heureusement, leurs échanges privés n'étaient pas toujours teintés de cette noirceur et de cette peine. Après avoir fait longuement l'amour, son cadet aimait plus que tout mettre sa tête contre son ventre et y déposer son amour dans des caresses plus légères que des papillons pendant qu'il passait tendrement ses doigts dans les cheveux coupés ras. L'ancien marine pouvait aussi passer des heures à embrasser son bien-aimé, langoureusement, simplement parce que Ducky adorait ça et que lui avait un faible pour ses lèvres.

Ducky Mallard vécut sa vie bien plus chéri qu'il n'avait jamais osé l'espérer, car si les baisers de son tendre amour étaient une preuve incontestable d'affection, il serait idiot de penser que Leroy Jethro Gibbs ne s'exprimait que par baiser.








Thème : Pleasure [NCIS, Palmer/OMC, Ducky]

Comme chaque matin, Ducky était arrivé relativement tôt au NCIS. Il sortit de l'ascenseur et découvrit avec surprise que la salle d'autopsie était éclairée. Le jeune Palmer semblait l'attendre, assis sur une des tables, jouant nerveusement avec ses mains. Dès qu'il le vit entrer, il se précipita sur lui pour l'aider à se débarrasser de son manteau.
- Bonjour Docteur Mallard, installez-vous, laissez moi vous prendre votre pardessus, le thé est presque prêt !
- Merci beaucoup, c'est très gentil à toi monsieur Palmer. Je ne voudrais pas te paraître rude mais je suis quelque peu étonné, tu ne m'as pas vraiment habitué à arriver avant moi, n'est-ce pas ? C'est pour ça que je me demande vraiment ce qui t'amène parmi nous de si bonne heure...
- Euh... c'est à dire que ... pour montrer euh ... plus de sérieux face à mon travail ?
Le médecin légiste n'était pas dupe, le jeune homme ne croyait pas à un seul mot de ce qu'il racontait. Il le lui signala discrètement par un haussement de sourcil et un petit sourire en coin. Il sortit deux tasses et après leur avoir versé du thé de manière experte, ils s'installèrent comme ils aimaient à le faire pour discuter de choses diverses ou pour faire une pause pendant une affaire difficile. Son assistant avait l'air gêné et s'il ne lui disait pas ce qui le tracassait, Ducky pourrait bien commencer à s'inquiéter, ce n'était pas le genre du jeune Jimmy de faire des cachotteries. Enfin, sauf quand il s'agissait de ses petits plaisirs avec Michelle Lee, mais l'apprenti légiste s'en était tellement voulu qu'ils n'en parlaient plus et que tout avait été pardonné. Il attendait donc sagement et silencieusement que Palmer se décide à se confier. Ce qu'il fit au bout de quelques minutes, s'apercevant que son patron ne comptait pas bouger d'un pouce avant qu'il n'ait parlé. Après tout, il était venu pour ça, autant se jeter à l'eau.
- En fait, Docteur Mallard ...
- Ducky !
- Oui, d'accord, Docteur Mallard ! Si je suis venu plus tôt ce matin... c'est parce que j'ai un ... un rendez-vous ... galant comme qui dirait. Ce soir. Et, enfin, je me suis dit... mais je ne veux pas vous déranger, mais ... que peut-être vous auriez quelques conseils ... voire une petite histoire, à partager avec moi ?
- Je suis très touché que tu ais pensé à moi pour cette tâche mon petit Jimmy mais il me semble que, depuis le temps que tu fréquentes l'agent Lee, tu n'as plus vraiment besoin de conseils. De plus, après certaines conversations que nous avons eues en privé, il me paraissait que tu avais bien compris que les histoires de femme n'était pas vraiment mon fort, toutefois je pense être capable de...
- Docteur Mallard, excusez-moi de vous couper, mais je ... ce n'est pas à propos de l'agent Lee ... il y a quelque temps ... Michelle m'a fait gentiment comprendre qu'une histoire sérieuse ne l'intéressait pas... et enfin, je sais bien que vous pensez sûrement le contraire de moi mais ... je n'aime pas vraiment enfin ...
- Le sexe pour le sexe ? Le plaisir sans sentiment ?
Palmer atteignait des nuances de rouge qui fascinaient Ducky, toutefois il garda son sérieux et essaya avec bonne volonté de suivre ce que son jeune assistant essayait de lui expliquer.
- Oui, voilà, et puis je n'oserai jamais venir vous déranger pour des histoires de femme. Plus après tout ça ...
- Jimmy voyons, je croyais que cette histoire était réglée entre nous, tu sais que je n'en pense pas moins de toi. Il est vrai que j'aurais préféré ne pas retrouver le soutien-gorge de l'agent Lee dans un tiroir de notre salle d'autopsie mais ce n'était pas un drame voyons. Donc tu es séparée de la jeune Michelle, je comprends ta décision. C'est important de faire ce genre de choix au bon moment pour ne pas se leurrer. Mais ne t'inquiète pas monsieur Palmer, je ne doute pas que tu trouveras ...
- En fait, j'ai peut-être déjà trouvé, c'est pour ça ... vous vous souvenez, que je vous parlais... de mon rendez-vous ?
- Ah oui oui ! Pardonne-moi mon garçon, je me suis un peu perdu mais je t'écoute maintenant.
- Hum. Oui. Voilà. En fait ... il y a ce jeune homme qui est à la faculté de médecine avec moi...
- Un jeune homme tu dis ?
- Oui, c'est cela. Nous nous connaissons depuis le début de nos études, donc un peu plus de trois ans maintenant. Et nous avons passé pas mal de temps ensemble récemment et il... m'a avoué qu'il aimerait beaucoup essayer quelque chose avec moi et il m'a invité à dîner. Et j'ai très envie d'y aller mais j'avoue que je suis complètement terrifié, vous voyez... et j'ai pensé, enfin ... je n'ai personne d'autre à qui confier cela... et je m'étais dit que peut-être ça ne vous... dérangerait pas trop... d'en parler ?
- Oh monsieur Palmer tu as très bien fait de venir en discuter avec moi. Mais tu ne devrais pas t'inquiéter, tu connais ce garçon depuis quelques années déjà, alors si ses intentions n'étaient pas sérieuses, tu en aurais déjà fait les frais. Je suis sûr mon jeune ami que tout ce passera pour le mieux. A moins bien sûr que tu n'agisses que par curiosité, pour voir si cela peut t'apporter du plaisir... ce n'est pas ce que tu cherches non plus, n'est-ce pas ? Pas plus qu'avec l'agent Lee ?
- Quoi ? Non ! Bien sûr que non ! Docteur Mallard je vous assure que ...
- Bien, bien Monsieur Palmer, alors tout ira bien. Mais puisque je vois que tu es très angoissé, laisse-moi te raconter mon premier rendez-vous avec Jethro...
Jimmy respira un grand coup. Oui, ça irait, le Docteur Mallard avait toujours raison sur les choses de la vie, il pouvait lui faire confiance pour ça. Et puis, là, à l'écouter silencieusement divaguer sur sa rencontre avec l'agent Gibbs, il se sentait déjà beaucoup mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Mes drabblounets/ficlets NCIS !   Lun 23 Juin - 21:44

Thème : Kindness [NCIS, Tim/Tony]

Les portes de l'ascenseur s'ouvrirent avec leur tintement habituel et McGee en sortit avec un petit soupir de soulagement. Il n'était pas mécontent d'être arrivé. Ce matin, il avait dû dire au revoir à Tony à la porte de leur appartement pour aller faire une prise de sang. Cependant, une infirmière incompétente avait fait durer son rendez-vous plus longtemps que prévu et, le temps qu'il remonte en voiture, il était trop tard pour éviter les bouchons. Finalement, se rendre au NCIS lui avait pris presque deux heures. Gibbs allait le tuer ! Un sourire vint jouer sur ses lèvres quand il vit que son chéri se disputait avec Ziva. Ils étaient impossibles, de vrais gamins ! Ils se chamaillaient tout le temps. Une main vint trouver l'arrière de son crâne. Oups !
- McGee ! Vous êtes déjà assez en retard pour ne pas rester planté là avec un regard de poisson rouge ! Mettez-vous au boulot !
- Boss ! 'Faut pas en vouloir à Tim, il devait absolument faire une prise de sang ce matin. D'ailleurs Tim, tiens, regarde ce que euh ... ce que je t'ai pris à manger ! J'me suis dit que comme tu devais être à jeun pour tes examens j'te prendrai ton p'tit déjeuner préféré et comme ça...
- DiNozzo ! Ferme-la ! McGee, prenez ce foutu croissant avant que DiNozzo ne se mette à chialer comme une gamine et mettez-vous tous au boulot ! Et retirez-moi ce sourire victorieux David, un marine est mort bordel ! Vous trouvez quelque chose de positif là-dedans ?
McGee prit le croissant, laissant son pouce caresser la main de son petit ami le plus rapidement possible, pour le calmer, et s'enfuit derrière son bureau sans demander son reste. Euh... un croissant ? Mais ça n'avait jamais été son petit déjeuner préféré, c'était celui de Tony ! Pourquoi Tony lui donnerait-il son croissant du matin ? Ils connaissaient parfaitement les goûts de l'autre et si Tony avait voulu lui faire plaisir, il aurait acheté un pain au chocolat. Et puis l'appeler Tim devant Gibbs pour le défendre au lieu de le charrier en le traitant de bleu ? Hum, peut-être que Tony était plus inquiet pour ses examens sanguins qu'il ne l'avait pensé. Pourtant il lui avait répété que ce n'était qu'un contrôle de routine et qu'il n'y avait aucune raison pour que le médecin y trouve quelque chose. Il essayerait de lui parler en privé dans la journée pour essayer de le rassurer.

Il n'en eut l'occasion que quelques heures plus tard, sous l'escalier menant au MTAC.
- Hé ...
- Hé toi ! Est-ce que ça va ? Tu m'avais l'air bien paniqué ce matin quand je suis arrivé. Et en plus tu m'as donné ton croissant, dit-il sur un ton joueur.
- Pourquoi, ça pose un problème ? Je ne peux plus offrir mon croissant à mon copain pour lui faire plaisir ?
- Quoi ? Bien sûr que si voyons, ça m'a fait très plaisir et...
- Désolé. Je ne voulais pas crier, je suis un peu fatigué, dit Tony en caressant doucement la joue de son vis-à-vis. Il fallait que tu manges après ta prise de sang, j'ai trouvé normal de te donner mon croissant. Tout pour mon p'tit elfe.
Et avec un sourire niais et les yeux brillants, Tony le planta là. McGee en resta coi. Pas que son homme soit foncièrement méchant avec lui, depuis le début de leur relation il était même plutôt adorablement gentil et patient, le couvrant d'attentions. Mais le travail restait le travail et il avait tendance à le taquiner franchement dans les locaux du NCIS, l'appelant le bleu, le frappant amicalement sur l'arrière du crâne ou abordant des sujets délicats pour le mettre mal à l'aise. Ils aimaient tous deux garder cette balance dans leur relation, surtout que c'était une partie intégrante du caractère de l'Italien. Il ne comprenait donc pas le pourquoi d'un tel changement. Depuis le début de la matinée, pas un seul "le bleu" n'avait fusé, aucune blague, rien. Peut-être que son compagnon était d'humeur romantique tout bêtement. Timothy espérait simplement que ce n'était pas plus grave que cela. Il retourna à son bureau en essayant de chasser son inquiétude pour pouvoir mener à bien leur enquête du jour.
- McGee ! Je veux que vous portiez ça à Abby immédiatement. Passez demander à Ducky si je dois descendre ou s'il a besoin que vous l'aidiez, Palmer ne travaille pas aujourd'hui !
- Non, je m'en charge boss !
Tony avait dit tout ça très vite, posé sans ménagement son portable sur lequel il jouait à Tétris, attrapé le sachet destiné à la gothique et s'était jeté sur l'ascenseur sans que personne -même pas Gibbs- n'ait eu le temps de dire quoique ce soit. Habituellement, il détestait quitter sa chaise pour faire le coursier, allant même jusqu'à se débarrasser de cette tâche auprès de Ziva ou de Tim, surtout s'il jouait sur son portable ou surfait sur des sites pornographiques. Décidément, quelque chose ne tournait pas rond avec lui.

Quand enfin ils étaient rentrés chez eux, Tony s'était jeté sur la cuisine en conseillant à son "bébé" de se reposer un peu. Son air était si sérieux et préoccupé que le plus jeune n'avait pas osé discuter. Une heure plus tard, il était toujours sur le lit à se demander quelle mouche avait piqué son petit ami. Toute la journée il avait été prévenant, protecteur et gentil, mais d'une manière tellement exagérée et si peu naturelle, qu'il était bien obligé de concéder que son comportement était tout bonnement ... mielleux. Pourtant, ils ne s'étaient pas disputés récemment et il ne se souvenait pas lui avoir fait de quelconques reproches. Il n'y tenait plus ! Il voulait savoir ce qui se tramait dans l'esprit toujours incertain de son compagnon. Il entra doucement dans la cuisine pour ne pas l'effrayer et se coula dans son dos, l'entourant de ses bras.
- Hum, tout cela sent très bon ! Qu'est-ce que tu nous prépares ?
McGee attendit avec avidité la remarque qui accompagnait toujours une allusion à la nourriture calorique et le petit pincement sur sa taille un peu rebondie. Mais comme il l'avait craint rien de vint. Tony se retourna simplement entre ses bras et portant à nouveau une main à son visage, comme le matin même au NCIS, il dit d'un ton doux :
- Un bon repas pour mon Timothy.
Un baiser léger fut ensuite déposé sur le coin de ses lèvres et les pouces vinrent caresser tendrement ses formes. Ne pouvant pas supporter une situation si inhabituelle plus longtemps, le dit Timothy baissa au maximum le feu sous la marmite, prit Tony par la main et le mena à leur chambre fermement. Il lui fit signe de s'asseoir en tailleur face à lui. Puis, glissant ses doigts entre les siens, lui demanda d'un ton calme mais ferme :
- Tony, qu'est-ce qu'il se passe ?
- Pourquoi ? J'avoue que je ne comprends pas ...
- Ecoute mon cœur, je n'ai rien contre les démonstrations d'affection, tu le sais bien, mais tu as été étrange à mon égard toute la journée. Tu ne m'as pas taquiné une seule fois, tu as passé ton temps à me couver et je ne vois pas pourquoi. Tu sais pourtant que ce n'était qu'un examen sanguin de routine n'est-ce pas ? Alors qu'est-ce qu'il se trame dans ta petite tête ?
- Et alors quoi ? J'essaye d'être plus gentil avec toi, je fais des efforts pour être irréprochable et tu n'aimes pas ? Qu'est-ce que tu as contre le nouveau Tony ?
D'accord, il n'obtiendrait rien comme cela. Il s'allongea sur le lit, entraînant son aîné avec lui. Ce dernier cala sa tête dans le creux de son cou et laissa un soupir lui échapper quand les doigts potelés vinrent masser doucement sa nuque.
- Tony... mon cœur...
La voix de McGee s'était faite suppliante et ses doigts descendirent dans son dos pour y dessiner de grands cercles qu'il espérait apaisants.
- Dis-moi ce qui te tracasse... s'il te plaît.
- Ce matin, avant que tu n'arrives, Ziva et moi nous nous sommes disputés. Elle m'a dit ... elle m'a dit que j'étais méchant et que je ne faisais pas attention à toi. Que je passais toujours mon temps à te rabrouer comme avant qu'on soit ensemble, et qu'à ce rythme, tu finirais par partir. Je suis désolé bébé, j'essaye de faire de mon mieux et je sais que ...
Alors là non ! Il était hors de question qu'il le laisse finir de telles âneries ! Il se laissa rouler sur le dos, entraînant ainsi son compagnon au-dessus de lui. Ensuite, il s'appliqua à l'embrasser pendant de très longues minutes, sans cesser un instant de le caresser doucement, pour l'apaiser. Ziva aurait dû se mêler de ses affaires. Le jeune Italien était déjà assez inquiet à propos de leur couple comme ça sans que tout le monde vienne le charger un peu plus chaque jour. Il était très heureux de leur relation telle qu'elle était et il allait ramener "l'ancien" Tony en moins de deux. Pour ne pas le blesser ou l'angoisser, il laissa transparaître le plus d'amour possible dans son ton.
- Mon coeur, écoute-moi. Tu es en couple avec moi, pas avec Ziva. Alors peu m'importe ce qu'elle croit que je pense ou que tu devrais faire. Si j'étais malheureux, je te le dirais et ensemble, nous améliorerions notre relation, pour qu'elle soit épanouissante pour nos deux. Mais ce n'est pas le cas. Je suis très heureux et satisfait de notre couple tel qu'il fonctionne. Tu n'es pas méchant ! Je veux que tu sortes absolument cette idée de ta tête. Tu es le mec le plus gentil et le plus attentionné que je n'ai jamais eu. Alors, mon amour, arrête d'essayer d'être autre chose que toi-même, c'est de Tony DiNozzo dont je suis amoureux, pas de l'homme idéal par Ziva David ! Est-ce que tu comprends ça ?
Après avoir rougi quelques secondes, Tony opina, puis reprenant du poil de la bête et d'un air très fier de lui, conclut :
- Ce que je comprends surtout c'est que si je ne retourne pas vite à la cuisine, mon bon petit plat va finir à la poubelle. Et aucun de nous ne voudrait que tu perdes ta bouée par ma faute, n'est-ce pas chéri ?
McGee glapit en sentant le pincement sur sa hanche, et avant qu'il n'ait eu le temps de répliquer, Tony était déjà reparti en rigolant. Il ne put s'empêcher de rire aussi. Après tout, il était heureux.









Thème : Peace [NCIS, Ziva/Abby, attention pas très joyeux au début, à lire vraiment avec ça dans les oreilles s'il vous plaît : Amazing Grace_Leann Rimes]

Amazing Grace ...

Les combats, la douleur, la violence, la haine. Ziva était née dedans, avait vécu pour eux et pensait y mourir. Elle se croyait programmée, prédestinée, à l'horreur et au malheur. La paix, c'était un mot que Ziva pensait ne jamais connaître.

I once was lost but now I am found...

Très jeune, elle avait compris ce qu'être la fille du directeur d'une agence comme le Mossad pouvait signifier. Personne ne lui avait jamais caché ce qui était attendu d'elle, pas même sa nourrice. Grandir sans mère, en sachant que votre venue au monde l'a tuée, est un fardeau. Naître Israélienne en est un second. Pourquoi avait-il fallu qu'en plus elle soit la descendance et le futur des services secrets de son pays ? Elle avait dû être sacrément immonde envers son prochain dans une autre vie. Les premières années de sa vie avaient donc été passées à apprendre la discrétion, la dissimulation et l'observation. Elle avait grandi dans la méfiance, la peur de son prochain et de ses intentions. Ne faire confiance à personne, pas même à son père. Ziva avait grandi dans la solitude.

' Was blind but now I see...

A l'âge de raison était apparues de nouvelles épreuves. Après la crainte des attentats, il avait fallu les déclencher, après avoir vu la mort, il avait fallu la causer. La première fois qu'elle avait pris la vie à un homme, elle était jeune, bien trop jeune, et avait passé deux jours au fond de la cave de leur grande maison à Jérusalem, à pleurer le monde, la cruauté des hommes et la bêtise de Dieu. Elle avait vite compris que si elle voulait s'en sortir, elle devrait arrêter de penser et se créer son bonheur, au moins pour que les autres y croient. Et c'est ce qu'elle avait fait, ou tout du moins c'est ce dont elle s'était convaincue. Le Hamas était la cible principale, en les tuant, elle sauvait des familles israéliennes, c'est ce qu'ils ne cessaient de lui répéter. Mais les membres de l'organisation palestinienne n'étaient que des adolescents, comme elle. Tuer son semblable, elle avait fini par l'apprendre aussi. Même l'amour avait été floué dans sa vie. Une première fois au fond d'un camion de munitions, comment imaginer pire ?

T'was Grace that taught my heart to fear... And Grace, my fears relieved...


A l'âge adulte, elle avait saisi ce qu'elle croyait être un échappatoire, une fuite. Les États-Unis d'Amérique. Une place de lien entre les Américains et sa patrie, une aubaine. Vivre dans un pays libre, un pays en paix. Mais Ziva avait vite déchanté. Elle était une Israélienne dans le plus grand pays du monde, et ça changeait tout. Il fallait continuer de combattre, la paix n'était pas pour elle. Elle avait fui sa famille, fui son pays, fui la mort, pourquoi ? Elle se retrouvait à traquer son propre frère, le même sang, la même chair, la même vie. Elle avait fini par tuer Ari, de ses propres mains, là dans la cave d'un inconnu pour sauver une vie qui peut-être n'hésiterait pas à achever la sienne. Elle s'était laissée attendrir, avait voulu faire passer quelqu'un avant son propre sang. Elle était coupable de trahison, quoique Ari ait fait.

Through many dangers, toils and snares... We have already come...


Après ça, tout avait changé très vite. Ses contacts avec son père s'étaient rompus. Officiellement, le Mossad la plaçait au NCIS. En réalité, elle en était bannie. Et elle avait été imposée, à Gibbs et à son équipe. Elle n'avait plus de place à elle, nulle part. Ni dans sa famille, ni dans sa patrie. Pas plus qu'aux États-Unis ou dans l'équipe de Gibbs. Elle savait qu'il avait confiance, mais elle prenait la place d'une morte. Elle était vue par les autres comme une voleuse, un imposteur. Et toujours pas de paix, toujours et encore des combats, au quotidien, plus vraiment physiques, certes. Mais tout pesait sur son mental, et la fatigue, omniprésente, ne la quittait plus. Elle était las.

T'was Grace that brought us safe thus far... And Grace will lead us home.

Maintenant, allongée nue contre Abby, dans la lueur de l'aube, au chaud dans un appartement de Washington, repenser à tous ces combats était moins douloureux, comme si chaque jour de sa relation avec la jeune femme permettait de l'éloigner du passé. Elle repensa à ses dernières batailles, pour la confiance d'Abby, pour son amitié, pour son amour. Cela avait été long et difficile, elles avaient encore des désaccords parfois. Mais peu importait à Ziva. Elle aurait été prête à souffrir de nouveau, à recommencer toute sa vie, à subir tout en pire si Abby lui promettait qu'elle l'aimerait encore un peu après. Parce que ce qui compte, ce n'est pas le nombre de combats, pas le nombre de pertes, non, ce qui compte pour un être, c'est de trouver la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Mes drabblounets/ficlets NCIS !   Lun 23 Juin - 23:24

Je les aime toujours autant tes petits drabbles ! Je n'arrive même pas à choisir mon préféré... enfin, j'ai une nette préférence pour le Ducky/Palmer mais en fait, je les adore tous !

Merci de les avoir postés ici. ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Mes drabblounets/ficlets NCIS !   Lun 23 Juin - 23:28

Une préférence pour le Ducky/Palmer ? Ah ça c'est génial ! Vraiment ! Leur relation est vraiment sympa à explorer en tout cas, j'avais vraiment pris du plaisir à l'écrire !

HS : Tu sais que j'ai réalisé tout à l'heure que j'avais jamais eu de topic de présentation ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Mes drabblounets/ficlets NCIS !   Lun 23 Juin - 23:32

Ca se voit que tu as aimé l'écrire. Si un jour, tu voulais nous en faire une Palmer avec le perso que tu as inventé, je serais ravie de la lire.

Tu peux tjs en créer un ! Mais très peu d'entre nous en a fait un... je ne me rappelle plus si j'en avais fait un en arrivant ^^"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Mes drabblounets/ficlets NCIS !   Lun 23 Juin - 23:40

Euh le problème du personnage inventé, c'est que j'ai simplement inventé son existence quoi ^^" Rien de plus en substance, je serais bien embêtée si je devais écrire sur lui et Palmer ^^"

Oh non je tiens pas à en créer un *flemmarde*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Mes drabblounets/ficlets NCIS !   Lun 23 Juin - 23:51

Dommage ! Cela m'aurait fait couiné de lire une fic avec Palmer lors de son premier rendez-vous avec un garçon. *a soudain l'image d'un Ducky fait agent secret observant la scène derrière un menu dans lequel il aura fait un trou avec un Gibbs à côté, complètement stoïque*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Mes drabblounets/ficlets NCIS !   Mar 24 Juin - 0:08

Et bien voilà ! Tu as ta prochaine fic n'amour ! Lance toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Mes drabblounets/ficlets NCIS !   Mar 24 Juin - 0:09

Non, non c'est toi qui va l'écrire ! ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Mes drabblounets/ficlets NCIS !   Mar 24 Juin - 0:16

Non c'est toi Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Mes drabblounets/ficlets NCIS !   Mar 24 Juin - 8:54

*se marre* On va pas recommencer ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Mes drabblounets/ficlets NCIS !   Mar 24 Juin - 9:59

*ricane* Non tu as raison ... mais j'aurais eu le dernier mot ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Mes drabblounets/ficlets NCIS !   Mar 24 Juin - 19:03

Je n'ai jamais dit que j'acceptais ! ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Mes drabblounets/ficlets NCIS !   Mar 24 Juin - 21:47

*pleure*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Mes drabblounets/ficlets NCIS !   Mer 25 Juin - 17:15

Il ne faut pas pleurer n'amour ! *est très faible quand sa n'amour pleure**sait aussi que sa n'amour connaît cette faiblesse*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Mes drabblounets/ficlets NCIS !   Mer 25 Juin - 17:31

*pleure et renifle* Bah oui mais tu veux pas l'écrire et en plus tu essayes de faire la plus forte que moi *cherche un mouchoir*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Mes drabblounets/ficlets NCIS !   Mer 25 Juin - 17:42

...

Mais c'est moins amusant si c'est moi qui l'écrit, voyons !

*fait un petit poutou à sa n'amour*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Mes drabblounets/ficlets NCIS !   Mer 25 Juin - 19:18

*soupire*
Bon okay, j'ai compris, tu ne céderas pas, tant pis ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Mes drabblounets/ficlets NCIS !   Mer 25 Juin - 19:21

...

*culpabilise maintenant*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Ruika
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 680
Date de naissance : 03/04/1989
Age : 28
Localisation : *en mode "Sauvons la Lanterne"*

MessageSujet: Re: Mes drabblounets/ficlets NCIS !   Mer 25 Juin - 20:31

Meuuuh non ! Faut pas ! Tu as surtout besoin d'un bon câlin pour le moment il me semble.
Tu en veux un ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buddhaformattie.livejournal.com
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Mes drabblounets/ficlets NCIS !   Mer 25 Juin - 20:34

OUI ! ^^

*aime les câlins*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mes drabblounets/ficlets NCIS !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mes drabblounets/ficlets NCIS !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CSI - Recueil de drabbles/Ficlets - Gil/Nick - G à PG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La lanterne fringante :: Episode 5 : Les fics...Parce que la catharsis des unes fait le rêve des autres! :: L'effeuille-t-on ?-
Sauter vers: