fanfictions
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Après-demain, Patrick Stump/Peter Wentz (Fall Out Boy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Après-demain, Patrick Stump/Peter Wentz (Fall Out Boy)   Mer 21 Nov - 19:29

Salut les filles! Je sais que vous devez sûrement vous demander ce que sont les deux fics que j'ai postées... Depuis quelques semaines, et à cause de n'amour ( dwarf ), je suis tombée complètement sous le charme de l'un des garçons du groupe Fall Out Boy. Il est adorablement timide, mignon et doué! Alors, ça m'a donné envie d'écrire... *sent le regard courrouçé de Half* (je n'oublie pas TYV... ^^").

Pour vous placer les personnages, je vous présente Patrick Stump (le chanteur du groupe):



Cette photo doit avoir quelques années... Il a un peu vieilli depuis, même si c'est encore un tout jeune homme de 23 ans... ^^

Et voici Pete Wentz (le bassiste):



Lui, c'est le beau gosse du groupe. Son seul mérite c'est d'écrire des choses slashiques sur Patrick et lui, sur le site officiel du groupe. Sinon, il est beaucoup moins intéressant que Patty-Cake.

Et pour vous prouvez à quel point Patrick est adorable (cette photo a atteint mon tit coeur de guimauve):



Voici donc ma première fic. Vous n'êtes, bien sûr, pas obligée de lire. Je ne les maîtrise pas encore très bien et la fin est un peu abrupte... -_-
_____________________________________________________________
Après-demain:

Il porta à nouveau le goulot de sa bouteille de bière à ses lèvres. La musique emplissait ses oreilles. Il avait hâte de monter sur la scène. Il soupira. Il n’aimait vraiment pas ces fêtes. Enfin, d’habitude, il prenait plaisir à faire la fête, boire bière sur bière et rire avec ses amis. Mais, d’habitude, il n’y avait pas un tas de gens inconnus, de groupes en live et surtout pas une tonne de journalistes. Il n’en pouvait plus de sourire et de sursauter à chaque flash. Il haïssait ces soirées parce qu’il devait faire attention à ce qu’il faisait pour ne pas être surpris dans une posture complètement ridicule. La télé était là aussi, couvrant l’évènement : la sortie du livre de Peter.
Ce dernier donnait d’ailleurs une interview à une journaliste qui semblait vouloir le dévorer tout cru. Patrick sourit ironiquement. Elle l’avait à peine regardé quand elle lui avait demandé de dire quelques mots sur l’heureux auteur. Il se détourna. Joe et Andy étaient occupés chacun de leur côté, l’un avec sa copine, l’autre à discuter avec des amis. Stump se trouvait esseulé mais il se rendit compte que cela ne le dérangeait pas. Il observa ce microcosme graviter autour de lui. Il les voyait tous et pourtant, il était invisible à eux. Il pencha sa tête en arrière jusqu’à toucher le mur, du haut de sa nouvelle casquette. Il devrait arrêter de boire urgemment sinon il allait se mettre à chialer. Il ne savait pas réellement pourquoi il se sentait comme cela, il espérait juste que cela allait passer.


Les dernières notes de Thnks fr th mmrs vrillaient encore dans ses tympans quand il sortit des toilettes. Il avait enfin la banane. Il ne se sentait bien que lorsqu’il jouait et chantait. Il se dirigea vers la loge où il avait laissé ses camarades. Il avait envie de discuter avec eux, surtout avec Pete. Il n’avait échangé que quelques mots avec son meilleur ami à son arrivée. Il ouvrit la porte et se figea.

Collés contre un mur, Wentz et la journaliste s’embrassaient et se caressaient. Patrick les fixa, sans bruit. Quand la femme fit glisser la chemise du brun, dévoilant son dos tatoué, le plus jeune sembla se réveiller. Il referma la porte et sortit précipitamment des coulisses. Son cœur battait rapidement et pourtant, il avait l’impression que tout s’était arrêté.

Il se traita de tous les noms pendant qu’il retournait chez lui. Il avait pourtant vu Pete avec plus de filles qu’il pourrait jamais, lui, en mettre dans son lit, pourquoi réagissait-il comme s’il avait été trahi ?


Pete raccrocha. Ce n’était pas normal. Andy et Joe avaient confirmé ne pas avoir eu de nouvelles de Stump depuis plusieurs jours. Ils partaient quelques jours plus tard pour l’Europe à l’occasion d’une tournée de plusieurs semaines et ils s’étaient accordés un break. Patrick lui avait dit qu’il travaillerait chez lui et lui avait même proposé de passer le voir. Toutefois, depuis la soirée pour son livre, il n’avait plus eu de nouvelles. S’il ne s’était pas inquiété le lendemain, bien trop torché pour cela et pensant que son ami devait être dans le même état, après trois jours sans aucune nouvelle, il était plus qu’inquiet. Eux qui ne passaient pas un jour sans pour le moins se parler au téléphone, c’était un record !

Pete devait avouer qu’il était tout simplement en manque. Il avait envie de voir son ami, de lui parler, de s’amuser, de chanter ou de jouer avec lui… Il en avait besoin !

Il se leva et prit ses clés de voiture. Puisqu’il n’arrivait pas à l’avoir au téléphone, il irait chez lui. Très vite, il se retrouva devant la porte de la maison de Patrick.


Stump leva la tête de sa guitare quand il entendit la sonnette. Il ne fit pas d’autres mouvements. Il ne voulait même pas savoir qui était derrière sa porte. Il avait envie d’être seul, avant de retrouver les autres. Avant de revoir Pete…

Il se concentra sur les différents accords qu’il voulait produire. Il sursauta quand il entendit du bruit derrière lui. Regardant au-dessus de son épaule, il aperçut un homme accoudé au chambranle de la porte. Il se leva, brusquement, tous ses sens en alerte.

Pete était là, devant lui, l’observant, en souriant.

« Au moins, je sais que tu n’es pas étendu mort, dans ta salle de bain… T’aurais pu passer un coup de fil pour rassurer ton p’tit Petey… »

Wentz semblait contrarié mais Patrick connaissait cette moue boudeuse, il leva les yeux au ciel, nullement affecté.

« Comment es-tu entré ?
- J’ai escaladé… dit-il, en mimant l’action. Ne change pas de conversation.
- J’ai pensé que tu étais peut-être trop occupé… » chuchota Stump.

Le brun le regarda, les sourcils froncés. Il ne put lui demander ce qu’il avait voulu dire. Patrick disparut dans la cuisine, où il ferma la fenêtre laissée ouverte par son meilleur ami. Il l’invita à déjeuner, lui faisant oublier ses préoccupations du moment.

Peu à peu, la gêne disparut. Ils ne pouvaient pas rester distant très longtemps. Ils se retrouvèrent à jouer à la XBox toute l’après-midi, ne cherchant pas réellement à mener une conversation plus approfondie.

Dans la soirée, Patrick finit par se lever pour prendre une douche. Il savait qu’irrémédiablement Pete lui proposerait de finir cette dure journée dans une boîte de nuit quelconque. Il y draguerait des filles sous le regard toujours attentif de Patrick. Il sortit de la salle de bain, une serviette autour des hanches, pour tomber sur son meilleur ami, couché, au milieu de son lit, les yeux fermés.

Patrick se sentit tout de suite gêné. Il détestait montrer son corps aux autres même aux gars du groupe et encore plus à Pete. Lui, il n’était pas comme Wentz. En essayant de faire le moins possible de bruit, il prit un jean propre et allait chercher un caleçon quand il se figea.

« On pourrait rester ici, non ? demanda le brun, sans ouvrir les yeux.
- Ou-oui, si tu veux… »

Rapidement, laissant le jean de côté, il attrapa un boxer puis un tee-shirt ample et il alla s’enfermer dans sa salle de bain.

Pete souriait.


« Tu crois que c’est comme ça que les filles font ? murmura une voix endormie, dans le noir.
- Qu’elles font…
- Pendant les pyjamas party ! Dans le noir, collée l’une à l’autre, se racontant des secrets au creux de l’oreille…
- Ton histoire me fait plutôt penser au début d’un putain de porno lesbien…
- M’en parle pas. J’vais me mettre à bander ! »
Un rire s’éleva aussitôt, suivi de près par un autre. Peter reprit :
« Tu m’as manqué, mec…
- … On s’est… On s’est vus samedi dernier.
- Ouais. Mais pas dimanche. Ni lundi. Ni mardi. Ça fait beaucoup de temps sans se voir. »
Patrick sourit. Il se sentait bien.
« Ne me refais plus ce coup-là ! » chuchota Wentz.

Le plus jeune arrêta de respirer, de bouger, de faire battre son cœur, en sentant le souffle de Pete si près de son visage. Il était au bord de l’apoplexie quand des petits baisers patauds furent déposés sur son visage : son oreille, ses cheveux, sa tempe, son œil, son nez… Le premier baiser posé sur sa bouche fut maladroit. Le deuxième aussi. Mais le troisième fut plus audacieux. Au quatrième, Pete se colla contre lui, l’obligeant à se coucher sur le dos.

Il se foutait de n’être qu’un jouet dans les mains expertes de son meilleur ami. Il sentit son cœur repartir, son pouls battre frénétiquement contre ses oreilles. Il était vivant.



Le lendemain, Patrick fut réveillé par le soleil. Il avait oublié de baisser ses stores.

Il se redressa sur son lit. Il était seul. Aucuns vêtements de Pete ne traînaient par terre. Bien sûr. Il fallait s’en douter. Ce n’était pas grave. Il s’en remettrait. Il avait connu pire… n’est-ce pas ? Alors pourquoi avait-il envie de pleurer ?

Il tendit l’oreille en entendant le grattement d’une guitare. Il se leva vite et alla dans le salon. Pete jouait quelques accords, tout en fumant.

Patrick avait encore envie de pleurer. Il s’exhorta à être un mec, un vrai. Il s’éclaircit la voix.

« Je t’ai déjà interdit de fumer ici ! »

Pete leva la tête, lui fit un clin d’œil puis lui sourit. Le plus jeune le lui renvoya.

« Hé, Patty-cake, arrête de ronchonner de si bon matin ! Si tu allais nous préparer du café, maintenant que tu es levé !
- Je ne suis pas ton esclave … » grommela Patrick.

Il se dirigea néanmoins vers sa petite cuisine, le sourire aux lèvres. Il se sentait heureux. Il finissait de lancer la cafetière quand il sentit deux bras entourés sa taille. Il se tendit d’abord. Des petits bisous furent déposés sur sa nuque.

« Tu sais, Patrick, j’ai découvert un truc !
- Quoi ?
- C’est confortable de dormir tout contre toi !
- Oh…
- Ouais, oh ! On pourrait recommencer… disons ce soir ? »

Patrick se retourna, scrutant le visage de son meilleur ami.

« Et puis, demain soir aussi. Et après-demain soir. Et après-après-demain soir. Et après-après-après-après-demain soir. Et après-après-après-après-après- … »

Le jeune Stump couvrit la bouche de Wentz d’une main.

« La ferme, Pete. C’est … c’est d’accord. À une seule condition : plus de journalistes… » Il allait baisser sa main quand il se reprit. « … ni de fausses chanteuses de rock blondes et rebelles, ni de groupies de quinze ans, ni même de vingt-cinq… Aucunes filles… ni mecs… Personne… Sauf moi. »

Pete, enfin libéré, fit mine de réfléchir.
« J’accepte à une seule condition… »
Patrick le regarda, méfiant.
« … tu me refais le coup de la serviette, c’était super excitant ! » lança-t-il, tout sourire.

Le chanteur leva les yeux au ciel. Bien sûr, il fallait que son meilleur ami casse l’ambiance. Une bagarre s’engagea. Malheureusement pour Pete, Patrick la gagna. Mais, le jeune homme, fair-play, se proposa tout de suite de consoler le perdant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
KatSou
Serpentine scintillante
avatar

Nombre de messages : 199
Date de naissance : 08/02/1985
Age : 32

MessageSujet: Re: Après-demain, Patrick Stump/Peter Wentz (Fall Out Boy)   Lun 28 Jan - 2:53

Haha! J'ai lu! Razz
Bon, pas de faux émois, je ne suis pas encore une accro aux petits mectons de FOB. Mais puisque ce petit sournois de Pete s'est indécemment invité dans un de mes rêves, j'ai eu envie de mettre le nez dans ses affaires. Et puis, je dois l'admettre aussi : les vidéos et les petits secrets d'alcôve slashiques, sous tes couinements de fanette et sous ta plume, n'en sont que plus fluffynous! Wink

Voyons un peu le reste! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 36
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: Après-demain, Patrick Stump/Peter Wentz (Fall Out Boy)   Lun 28 Jan - 9:57

Oh tu l'as lue! Mr. Green
J'suis déjà contente que tu t'es penchée sur une des fics, je sais à quel point c'est difficile de lire quand on ne connaît pas trop les personnages. ^^"

Merci pour ton commentaire.

Gred

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Après-demain, Patrick Stump/Peter Wentz (Fall Out Boy)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Après-demain, Patrick Stump/Peter Wentz (Fall Out Boy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [BACKGROUND] M42 Apocalypse Après-Demain
» Déco : stickers muraux
» Nouveautés Mangas de la semaine du 21/01/08 au 26/01/08
» Quel jour était hier
» Batman et Robin de Peter Tomasi, Patrick Gleason et Mick Gray

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La lanterne fringante :: Episode 5 : Les fics...Parce que la catharsis des unes fait le rêve des autres! :: Les feux de la rampe :: En coulisses-
Sauter vers: