fanfictions
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Soirée télé - dombilly - G

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 35
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Soirée télé - dombilly - G   Jeu 21 Juin - 22:56

Pour vous faire patienter (je sais que certaines attendent la suite de TYV), voici un petit délire qui m'est venue un soir d'ennui mortel (loin de vous, tout devient tellement plus dur... Crying or Very sad ).
C'est du pur délire mais j'espère que vous apprécierez!
_____________________________________________________________
Soirée télé

Ali apporte le pop-corn. Je lui fais une place sur le canapé, tout en m’accrochant à la télécommande. Je sais que la série est devenue merdique mais il est hors de question que l’on se mate à nouveau un de ces soap opéras qu’elle affectionne tant. Le marmot dort enfin. Je vais pouvoir profiter de ma dose domienne quotidienne. Ali s’installe confortablement et elle en profite pour poser sa tête sur mon épaule. Je ne fais plus gaffe, l’épisode commence.

Y a pas à dire, ce mec est sexy…. et son air apeuré et limite simplet me fait totalement craquer…

Je devrais peut-être lui suggérer d’apparaître torse nu, ça ferait remonter les audiences !

Je baille. Ali, à mes côtés, s’est carrément endormie, en me bavant allégrement dessus. Faut dire que l’épisode a commencé depuis au moins… dix minutes et c’est d’un palpitant !

Ouais, faut d’urgence que je lui dise de carrément se foutre à poil…

Mais… Qu’est-ce qu’il lui veut celui-là à lui courir après ?… Desmond, Charlie est à moi ! à MOI !!!
Je grogne.
Je savais bien que ce mec faisait du gringue à Dom… Comme s’il ne suffisait pas qu’il se tape l’autre pétasse !
Tu vas arrêter de lui suivre le train. Laisse-le crever ! Comme ça, il reviendra plus vite, ici. Je lui ai déjà dit qu’en Angleterre aussi il y a des petits vieux, des mioches et des zoiseaux dont il pourrait s’occuper.

Je m’installe moi aussi plus confortablement. Je souris en l’imaginant de retour. Ses parents n’habitant plus à Manchester, il pourrait vivre à Glasgow. Huuum, Dom avec moi… Je lui ferai porter un kilt… Comme la dernière fois… J’aimerai bien le revoir portant celui qu’il avait acheté… Je dois avoir des photos quelque part… Surtout qu’il ne portait rien en dessous…

Caresser sa peau, relever le kilt, le voir me faire un sourire mutin, me murmurer à quel point il aime m’exciter, l’embrasser goulûment pour l’empêcher de dire plus de bêtises, l’embrasser encore plus vigoureusement….

Un cri me réveille ! Cette conne de Kate… Elle, plus ça va et plus j’ai envie de lui éclater son joli minois contre un palmier !

Merde, l’épisode se termine…

Je ne saurai pas si l’autre salaud réussit à se taper Charlie…

Y a pas d’autre moyen que de l’appeler. Après tout, il ne doit pas être plus de midi chez lui. Je suis sûr qu’il doit être super occupé genre à surfer, à faire du shopping ou à mater des tarentules géantes s’accoupler. Je me lève précipitamment du canapé. Ali tombe sans ménagement sur les coussins mais ça ne la réveille pas. Elle continue de baver…

Je prends le téléphone et compose rapidement son numéro. Avec un peu de chance, il est chez lui.

« Alloooooooooo ! »

Cette voix de crécelle ne peut appartenir qu’à la Pouffe ! Depuis que sa maison a cramé, elle squatte chez lui. J’avais pourtant demandé à Tony de s’assurer qu’elle soit chez elle.

« Hé ! C’est Billy. Dom est là ? »

Blanc au bout de la ligne. Il y a eu trop d’information d’un coup. On rembobine et on recommence plus doucement.

« Hé !
- Salut ! »

Jusqu’à là, ça va…

« C’est Billy.
- Euh…
- Billy Boyd…
- ...
- Le meilleur pote de Dom.
- Ah… euh…
- Pippin… l’autre Hobbit sur l’arbre…
- Aaaaaaaah ! Salut Bobby !
- … »

Si je demandais à Tony d’empoisonner son autobronzant, il ne devrait pas manquer son coup cette fois-ci… quoiqu’il ne faudrait pas qu’il confonde avec celui de Dom ! Je ravale un commentaire acide qu’elle ne comprendrait pas de toute façon…

« Dom est là ?
- Dom ?
- Oui… tu sais le nabot qui te sert de petit ami !
- Hein ?
- DOMINIC !
- Oui, Dom… Et bien qu’est-ce qui se passe ? Ne me dis pas qui lui est arrivé quelque chose !?! »

Je soupire. Si Monaghan est là, il doit bien se marrer…

« Est-ce que Dom est à la maison ? »

Je détache bien chaque syllabe, articulant du mieux possible.

« Euh… Non, il n’est pas là. » Il y a eu une pause. « Pourquoi ? »

Parce que j’ai juste envie de savoir s’il est chez lui, crétine ! A ton avis ! Ce n’est pas seulement pour avoir le privilège d’avoir une conversation philosophique avec toi…
Expire. Inspire. Ne t’énerve pas ! Pense à des petits Dom en kilt qui gambadent joyeusement dans les prés.

« Ok. Je vais te laisser. Bye ! »

Je raccroche rapidement avant d’exploser. Je me demande comment il arrive à la supporter. Elle fait bien jolie dans une pièce mais elle est quand même bien godiche ! Dom a toujours eu un goût exécrable pour choisir des nanas. Voilà pourquoi il devrait se contenter de sortir avec des mecs… rectification : il doit se contenter d’être avec moi.

Je compose cette fois-ci son numéro de portable, en espérant qu’il ne l’ait pas oublié chez lui. Si je retombe sur elle, je fais une crise de nerfs instantanément. On décroche.

« Salut Beau Gosse ! entends-je.
- Hé ! »

Gosh, je me sens tout un coup complètement stupide. Je comprends mieux Lilly, ce type parvient à vous ramollir le cerveau avec juste trois mots.

« Comment vas-tu ? me demande-t-il.
- Bien, bien. Et toi ?
- Au paradis, Billy-Boy. Je suis sur la plage. J’ai surfé toute la matinée. Il ne manquerait plus que je rentre chez moi pour te retrouver attaché à mon lit, complètement nu et la journée serait parfaite ! Mais j’imagine que ce n’est pas la raison de ton appel… »

Je ris. Mon bas-ventre a réagi à la provocation. Mais dans mes fantasmes, ce n’est pas moi qui suis attaché.

« Que veux-tu, Bill ?
- Je viens de voir l’épisode de la semaine. Je me suis lamentablement endormi devant…
- Je ne t’en veux pas, vieux ! J’ai moi-même fait la même expérience… sauf que je jouais dedans… C’est arrivé à quelques autres de mes compagnons… souvent aux apparitions de Kate… Là, je devrais être en train de tourner mais comme les scénaristes n’en ont plus que pour les Autres, me voilà, surfant, tout en étant payé autant… » Je ricane. Comment le plaindre alors que d’autres rêveraient d’être à sa place ? « Je le regrette d’autant plus qu’à la place, je pourrais faire des choses mille fois plus intéressantes, comme être à tes côtés… » Son ton se fait très suggestif.
« - Dom…
- Mais ça serait une bonne idée !
- Que tu viennes ?
- Non, je ne peux décidément pas venir… j’suis quand même censé tourner… même si Charlie va sûrement y passer… Mais toi, tu pourrais venir me rejoindre !
- Dommie, non ! »

Aaargh, je suis tenté mais je ne dois pas. Ce ne serait pas sérieux !

« Je suis père maintenant !
- Mouais… Justement, tu as beaucoup à te faire pardonner. Je ne t’ai pas totalement pardonné d’avoir engrosser ton Écossaise.
- Je te rappelle que tu as demandé en mariage ton écervelée de copine !
- Bien obligé ! Et puis ça ne compense pas un gosse ! Viens…
- Dominic !
- Imagine : toi, moi, cette glace que tu aimes tant… du surf, du soleil, du sexe ! Beaucoup, beaucoup de sexe ! Me dis pas que tu es satisfait avec Bobonne… Viens ! Est-ce que je t’ai dit que tu aurais le droit à beaucoup de sexe ?
- Dom… » Je me sens faiblir. « Mais où vas-tu m’héberger ? Hors de question que je cohabite avec ta grognasse. »

J’entends son rire. Il adore quand je joue mon jaloux. Je n’ai pas trop à forcer pour jouer.

« Naveen peut nous prêter sa garçonnière. Il y emmène ses conquêtes.
- Il trompe toujours sa femme ?
- Plus que jamais ! »

Je lève les yeux au ciel. Ah ce mec ! S’il n’aime plus sa femme qu’il la quitte au lieu de s’amuser ailleurs… Mon regard se pose sur une photo de Ali, Jack et moi, puis à côté sur une autre de Dom et moi.
Mouais… Je ne devrais pas le juger. Après tout, je ne connais rien de sa vie, ni de son couple.

« Billy… Baby… Amour… Mon petit Écossais en sucre.
- Monaghan, arrête ! Tu m’as eu en me parlant de sexe. Et tu m’as promis BEAUCOUP de sexe !
- Boyd, oserais-tu me dire que mon corps est tout ce qui t’intéresse ?
- Vu ta personnalité …
- Tu me le paieras !
- J’y compte bien.
- Rejoins-moi le plus rapidement possible.
- Je serai là plus vite que tu ne le penses.
- Je sens que mes rêves seront bien chauds ce soir…
- Prends une douche froide alors ! Hors de question que ta pétasse pompe la libido qui me revient de droit. »

Et à moi aussi, il me faudrait une douche froide… Mais, attends… en parlant de libido, j’y pense.

« Pourquoi Naveen te prêterait-il son appartement ?
- Disons que je connais quelques secrets que Barbara pourrait ne pas apprécier.
- Tout le monde est au courant de ses coucheries !
- Mais il n’y a que moi qui sache que ça implique un certain homme marié lui aussi et qui fait craquer les filles par sa virilité brute.
- Foxy ?
- Ne me fais pas rire ! Quand on le côtoie, on sait vite qui porte le pantalon dans son couple.
- Holloway ?
- Je n’ai rien dit. »

J’aime cet homme ! Sous ses airs de gauchiste écolo, c’est une vraie langue de vipère.

« Je me débarasse d’Ali et du mioche chez mes beaux-parents et j’arrive !
- Je t’attends. Tout chaud, tout prêt. »

Je ronronne. Une petite escapade avec Dom au soleil, c’est justement ce qu’il me fallait. Je suis vraiment surmené en ce moment. Et puis, j’ai hâte de lui présenter cette chanson paillarde qu’on a inventé avec les gars. Je suis sûr que Dom l’appréciera.

C’est là que la chose se décide à pousser un premier vagissement. Il ne faut pas compter sur Ali. Il pourrait rentrer un troupeau d’éléphant, trente-trois hippopotames, sept rhinocéros et dix-neuf sangliers, elle dormirait encore. On a fait l’expérience de son lourd sommeil avec Dominic. Il faut que j’arrête d’y penser ou je suis bon pour la douche froide en permanence.

« Dommie, j’dois aller m’occuper de Jack.
- Tu l’as fait, tu l’assumes, Bill. Je t’avais pourtant offert toute une boîte de préservatifs pour Noël. »

En effet. Et avec, il y avait une carte de la Vierge à l’Enfant. Dom avait écrit "L’abstinence échoue. Utilise des préservatifs." Mais que faire contre une Écossaise décidée à tomber enceinte et qui vous enivre avec une trentaine de pintes de bière. À se demander comment Little Bill a réussi à se mettre au garde à vous !

Les meuglements s’intensifient. À ce rythme, la police va débarquer pour tapage nocturne.

« Je dois te laisser, Dom.
- Y a pas à dire, ton fils a hérité de ta puissance vocale !
- Et de son parrain, son sens de l’à-propos. Il ne se manifeste jamais quand il faut. »

J’entends un grognement. Je souris.

« Je t’attends.
- J’arrive. Je t’aime, Monaghan.
- Moi aussi, Billy-Boy. »

Je quitte mon amant un sourire aux lèvres. Même la couche sale et l’humeur de pitbull de Ali junior ne me démoralise pas. Un petit passage par le net pour m’acheter un aller pour le lendemain soir, je peux aller me coucher sans regret. Ce n’est que sous les draps que je me rends compte qu’il manque Ali. D’habitude, elle prend toute la place et me laisse cinq centimètres de drap. Tant pis, elle dormira bien sur le canapé. Après tout, elle a de l’entraînement, elle y dort à chaque fois que l’on va chez les parents de Dom. Mais la dernière fois, elle a dû partager avec Lilly… Enfin, c’est une battante ! L’autre s’est vite retrouvée à dormir par terre. Dans sa mansuétude, elle lui avait quand même refilé un oreiller. Heureusement que les Monaghan vivent dans un pays chaud, pas besoin de drap !

Je m’endors rapidement. Mes rêves sont peuplés d’images de Dom ne portant qu’un minuscule pagne et d’une Lilly embrochée, rôtissant sous les étoiles… Je suis heureux en me réveillant le lendemain matin et encore plus, en me disant que je pourrai encore lui acheter ce pagne avant de prendre l’avion, ce soir… ^__^
_____________________________________________________________
Poutoux
Gred
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
 
Soirée télé - dombilly - G
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'ai passé une merveilleuse soirée
» Soirée chatbox à Thème (Miyazaki / Ghibli)
» Images pêle-mêle de la soirée Intel / Adhésia - Geek's So In #2
» Corinne Boulangier : Tenue de soirée (RTBF - 15/03/2008)
» Une soirée sympa chez Rop

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La lanterne fringante :: Episode 5 : Les fics...Parce que la catharsis des unes fait le rêve des autres! :: Tout part en sucette !-
Sauter vers: