fanfictions
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La bonne bouffe belge, petit hommage en trois parties... ^^

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 29
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: La bonne bouffe belge, petit hommage en trois parties... ^^   Jeu 14 Juin - 0:04

Bon, chose promite, chose dute! Voici un petit hommage à la bonne bouffe belge que j'avais promis de faire, pour remercier Tite Fraise et Mailine du délicieux séjour qu'elles m'ont fait passer! Razz

Ce petit hommage modeste va se faire en trois one shots. Ce sont tous plus ou moins des délires, car les situations sont souvent montées par opération du Saint-Esprit (que dis-je? de la Sainte Lilith!), mais vous verrez que les tons sont tout de même fort différents. Je vais aller du plus chaste au plus grivois (voire franchement pas correct ^^'). J'espère que ça vous plaira. Je tiens à préciser que c'est sans prétention! Il s'agit juste de petits textes rigolos pour se détendre un coup le ciboulot.
drunken

Voici le premier. J'annonce d'office que le trip est aux couleurs des Wriggles, donc le texte n'a pas beaucoup d'intérêt si on ne les connaît pas trop.

J'espère vous mettre le second demain matin, ou alors dans l'aprem, et le dernier demain soir...?

Smoutch mes deux belgeounettes! cherry cherry



Glaces!


Frederic descendit du train, son sac de voyage sur l’épaule. Ses yeux un peu anxieux scrutèrent la foule qui se pressait sur le quai. Différents sentiments étaient susceptibles de le gagner lorsqu’il arrivait dans une gare : le simple soulagement d’un retour à la maison, la hâte niaise des retrouvailles avec des poteaux, le stress délectable à la découverte d’une nouvelle ville où il allait se produire… Pour l’heure, il était plus proche de la dernière impression, quoi que son voyage n’ait aucun but artistique. Il se mit en route, fredonnant lointainement le début d’une chanson écrite avec son frère : « Arrivé en Belgique, j’étais déjà venu… que tu me quittes. On m’avait pas prévenu… »
- Oh mon Dieu ! C’est Fredo Volovitch !
Il tressaillit, apercevant sur sa gauche le visage bonhomme d’Antoine. Celui-ci lui tendait les bras, exhibant à la cantonade son fameux tee-shirt « Pas de justice pas de paix » ô combien premier degré. Frederic sourit, et s’avança pour lui donner l’accolade.
- Salut vieux ! Comment tu vas ?
- Ca roule ! Et toi, bon voyage ? Tu t’es pas fait violer par une contrôleuse cette fois au moins ?
- Non, j’me suis fait tout petit. Et puis je suis sûr que les transports belges sont bien plus sérieux que la sncf !
- Ouais, c’est possible ! Tu vas voir, c’t’un meeerveilleux pays ! assura Tonio avec un petit accent flamand.
- Super. En tout cas t’as l’air en forme ! lança Fred en glissant une main dans la poche de son sweat.
- Toi aussi. T’es mignon avec ta petite barbe tiens, y a longtemps que je t’avais pas vu avec !
Allez viens, donne-moi ton barda, je t’emmène manger une glace dans un endroit au poil, tu vas voir !

Quelques minutes de bus plus tard, ils cheminaient en direction du glacier en question. Le ciel était gris, les nuages bas, mais l’air était agréablement frais, et tout juste assez humide pour vivifier l’esprit. La discut’ allait bon train entre les deux chanteurs. Il était question des différents atouts de Bruxelles, de l’humeur de ses habitants, de ce qu’on y mangeait, et de ses quartiers sympas. Tonio paraissait vraiment ravi de le voir et de pouvoir lui raconter ses quelques aventures dans le plat pays. Il avait une aptitude naturelle à décoincer Fredo lorsque le contexte le rendait un peu réservé. Bientôt, ils chantaient à tue-tête les succès de Jacques Brel en roulant férocement les « r ». Enfin, ils arrivèrent à l’enseigne de « Chez Zizi ».
- ‘M’étonne pas que t’aimes cet endroit, avec un nom pareil !
- C’est pas moi qui ai consacré une chanson entière à raconter mes exploits masturbatoires, répliqua Tonio tout à fait gentiment.
- Pas faux, admit Fredo tandis qu’ils passaient la porte.
Ils trouvèrent une table dans un coin tranquille entre les deux salles principales, et Frederic se jeta sur la carte.
- J’te préviens : j’ai super faim. Ton glacier a intérêt à assurer parce j’ai de la place à remplir !
- Vise un peu ça, répondit simplement Antoine en lui désignant une coupe sur le menu.
- Alors… Neuf boules : trois vanilles, trois melons, trois cerises. Morceaux de kiwi. Morceaux de bananes marinés au citron. Crème fraîche. Coulis de mûre maison. … Ah ouais quand même.
- Quand même.
- Bon… J’avoue que c’est impressionnant, je vais tenter le coup.
- Tu verras, Fredo, c’est la glace qui te vaincra sur ce coup-là !
- Ce serait mal me connaître, mon cher Tonio !

La coupe qu’on lui apporta forçait le respect. Tandis qu’on la posait devant lui, Antoine le considérait les bras croisés, avec un petit air qui disait « Ah ! Je te l’avais bien dit ! ». Sur une pyramide de boules de glaces aux jolies couleurs acidulées, égayée de morceaux de fruits vifs et juteux, une immense calotte de crème fouettée trônait fièrement, sa douce blancheur striée du coulis noir et sucré. Le petit minois de Fredo trahissait une fascination quasi-religieuse, et une légère anxiété fut de retour dans son œil face à tel édifice de manger. Tonio, lui, avait opté pour une glace vanille-caramel-chocolat à trois boules, plus modeste, sachant pertinemment qu’elle suffirait à contenter son appétit de bon vivant. Il l’attaqua en regardant Fredo, resté un peu hébété devant sa consommation. Dans son sweat à capuche rouge vif, les cheveux bien tirés, il avait l’air d’une petite fille qui vient de faire une bêtise, ce qui amusa beaucoup Tonio.
- Allez champion, faut trouver par où commencer !
Volovitch saisit sa cuillère, et cueillit une première rondelle de banane enveloppée de crème.
- Hmmm ! C’est vachement bon tout ça ! Si c’est avec ça qu’on se nourrit en Belgique, je repartirai obèse à la fin de la semaine !
- Arrête ! Tu vois pas que j’rende à Steph’ et Kristof un impotent d’200 kilos à la place du petit guitariste souple et filiforme qu’ils m’ont envoyé ?
- Ouais, ils s’raient probablement assez contrariés… et j’te parle pas des jeunes filles qui vont aux concerts des Wriggles ou de Volo pour applaudir d’une seule main !
- Ah, Fredounet t’es crade! s’esclaffa Tonio après avoir avalé en hâte une bouchée un peu trop froide.
- C’la dit, c’est toujours plus original que d’revenir avec une jambe dans l’plâtre ! Et puis, le style nounours paye bien, à ce que tu m’as dit…
- Vrai. Tu n’imagines pas le nombre de filles et de garçons qui venaient me réclamer un câlin quand j’étais dans le groupe.

Les deux hommes se calmèrent… et un ange passa le temps de quelques cuillerées. Puis Frederic osa demander, après s’être piqué la langue sur du kiwi :
- Et pour vous deux alors, comment ça marche ?
- Pas mal… Bon j’te cacherai pas qu’on est bien loin de la notoriété des Wriggles, et qu’on en est encore qu’aux bars et aux petites salles mais bon… le public est très sympa, et on s’en tire encore bien.
Fredo hocha doucement la tête. Il regarda une goutte de coulis de mûre rouler contre une boule de vanille, et la récupéra du dos de la cuillère.
- Et de vot’ côté ? interrogea Tonio. J’ai pas de souci à me faire, remarque…
- Non, le nouveau spectacle marche bien. On fait salle pleine…
Puis, comme le doux-acide de sa bouchée lui coulait dans la gorge, il se décida à cracher le morceau :
- C’est pas pareil maintenant qu’t’es parti.
Antoine resta silencieux un moment, guettant Volovitch qui, sous couvert de s’intéresser à la texture de la glace, parvenait presque à se dissimuler derrière sa coupe. Il répondit enfin :
- Et à mon avis, c’est surtout mieux. T’as vu comme moi comment ça devenait vers la fin, Fred.
- Je sais mais… c’est un état de fait, c’est tout.
Tonio haussa des sourcils amusés. Fredo avait relevé le nez de sa montagne glacée, mais au bout de ce petit nez en trompette se trouvait alors une petite touchette de crème qui remplaçait avantageusement le nez rouge des Wriggles.
- Il nous manque… tu vois, la figure du nounours câlin-pan-pan-cucul qui nous aidait tellement à avancer…
« S’il redit une chose de ce genre avec la même expression, c’est foutu pour lui. » Décréta Antoine en son for intérieur.
Frederic déglutit pour avaler une grosse bouchée qui lui glaça l’œsophage jusqu’au fond de la poitrine, puis il reposa sa cuillère, embarrassé par l’absence de réaction de son ex-collègue, et la manière imbécile dont il le dévisageait. Il retourna son poignet dans l’optique de grignoter ses petits morceaux de peau autour des ongles, une mauvaise habitude qu’il avait prise récemment ; finalement, il se ravisa, et jeta son dévolu sur le biscuit toujours planté sur la plus haute boule.
- S’tu veux, depuis que Franky et toi êtes partis dans le sunset vers des horizons meilleurs, c’est presque comme si on manquait de contrainte, dit-il en mordillant le gâteau feuilleté et léger d’un air préoccupé. Ca m’arrive de m’dire : « Tiens, Tonio aurait pas été d’accord avec ça, et peut-être qu’au final on aurait pondu quelque chose de meilleur. » Bon, c’est sûr qu’après, à force, ça faisait des sacs-à-merde dans le groupe mais bon… des fois c’était bénéfique enfin ‘toute façon j’suis pas venu jusqu’ici exprès pour te raconter ça j’ai quelque chose sur la gueule, Tonio ?
Antoine se redressa simplement, appuyé sur la table ; puis il écarta le monument coloré que Fredo avait sous les yeux pour le gratifier d’un gros bisou chaleureux sur le museau. Ceci fait, il tint à peu près ce langage à la mine parfaitement interloquée de Volovitch :
- Ecoute mon pote : je préfère mille fois qu’on n’ait pas à se manger le nez sept jours sur sept pour ni plus ni moins que des histoires de boulot, et pouvoir profiter de toi une semaine entière de temps en temps, sans prise de chou, juste pour se goinfrer de nourriture belge et courir les rues comme des demeurés, comme c’était jadis notre activité principale.
Tonio lui offrit ensuite un sourire ferme, les sourcils un peu froncés, pleinement content de lui. Frederic le considéra quelques instants… puis, semblant un peu rasséréné, lui demanda tout de même :
- Tu… tu… tu veux l’faire deux fois ?
D’un geste désabusé, il passa le doigt sur le panache blanc qui surplombait sa glace, et se l’écrasa sur le nez.
- Eh ben vas-y, écoute…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gred
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1330
Date de naissance : 16/08/1981
Age : 35
Emploi : Chasseuse de doudoux

MessageSujet: Re: La bonne bouffe belge, petit hommage en trois parties... ^^   Jeu 14 Juin - 0:20

*applaudit d'une manière débile mais de plus sincèrement possible*

J'adore, j'adore, je dirai même plus j'adore!

Toniiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiooooooooooooooooooo!!!!!! *saute sur le jeune homme et lui fait des papouilles sous l'air jaloux de Frédo*

Ah, ça ne me donne qu'une envie, c'est d'aller en Belgique manger des glaces... après avoir vu mes chères petites Belges bien sûr (ah ma fille, que j'ai hâte de vous voir! ^^)

Dis-moi Half, la glace à neuf boules, tu l'as mangée? flower

J'ai hâte de lire le reste mais sache déjà que j'adore ce petit texte et j'ai particulièrement aimé que tu fasses dire à Tonio qu'il en avait marre qu'ils se bouffent le nez après qu'il se soit jeté sur celui de Fréd! ^^

Poutoux.
Gred
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gredoune.livejournal.com/
Latitefraisedesbois
Eblouissante jouisseuse
avatar

Nombre de messages : 349
Date de naissance : 16/05/1991
Age : 26
Localisation : Ici, ailleurs et autre part...

MessageSujet: Re: La bonne bouffe belge, petit hommage en trois parties... ^^   Ven 15 Juin - 14:33

HAAAAALF!!!

*saute sauvagemet sur la donzelle*
Hii, je l'attendais ce one-shot! ^-^
C'est aboslument génial d'avoir un texte qui parle de Bruxelles! De Zizi! Avec de la glace sur le nez de Fredo! *______*
Première ficlette que je lis sur eux... Et je suis bien contente! ^^
J'adore la manière de parler de Tonio (surtout quand tu lui fais prendre l'accent flamand... *se pète de rire à l'entendre dans sa tête*)
(et tes descriptions de glace... Ohoh. Je sens que je vais passer chez Zizi, moi, cet aprèm' Rolling EyesLaughing - après mon dernier examen! *danse de la victoire*. J'adoore comment tu intercalles des petits passages glaces dans leur converstion, qu'il se pique la langue sur un kiwi ou que la crème coule de long d'une boule vanille... ça donne trop faim! - surtout avec l'image de Fredo qui... Hum; bon, bref Laughing)

Citation :
- Non, j’me suis fait tout petit. Et puis je suis sûr que les transports belges sont bien plus sérieux que la sncf !

*hoche la tête, sentencieuse* Si, si! Razz (devant une poupée... qui fait maman.. hum, oui, scusez Laughing)

Citation :
Sur une pyramide de boules de glaces aux jolies couleurs acidulées, égayée de morceaux de fruits vifs et juteux, une immense calotte de crème fouettée trônait fièrement, sa douce blancheur striée du coulis noir et sucré.

Bave... Un jour, un jour, j'essayerai la neuf boules! *convaincue*

Citation :
Dans son sweat à capuche rouge vif, les cheveux bien tirés, il avait l’air d’une petite fille qui vient de faire une bêtise, ce qui amusa beaucoup Tonio.

*gazouille sur la charmante image* *bat des mains telle la petite fille itou*

Citation :
- Ouais, ils s’raient probablement assez contrariés… et j’te parle pas des jeunes filles qui vont aux concerts des Wriggles ou de Volo pour applaudir d’une seule main !

Laughing... Je devais relever, ça! *est partie d'un grand éclat de rire qui a fait sursauter son frère*

Citation :
mais au bout de ce petit nez en trompette se trouvait alors une petite touchette de crème qui remplaçait avantageusement le nez rouge des Wriggles.

*anhyaise force trois*
Ah, si tu te mets au dessin, un petit fanart de ça ce serait vraiment... (comment ça j'en demande toujours plus? Razz avouez que l'image s'y prête!)

Citation :
- Il nous manque… tu vois, la figure du nounours câlin-pan-pan-cucul qui nous aidait tellement à avancer…

C'est en même temps terriblement mignon et en même temps terriblement drôle (nounours calin-pan-pan-cucul! ^^)

Citation :
- Ecoute mon pote : je préfère mille fois qu’on n’ait pas à se manger le nez sept jours sur sept


comme Gred, j'apprécie particulièrement cette sage parole après le bisou... ^-^

La fin est très mignonne!

J'attend avec impatience les prochains OS, alors...
*de bonne humeur*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 29
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: La bonne bouffe belge, petit hommage en trois parties... ^^   Ven 15 Juin - 17:01

Réchauffe-toi vite contre mes frites



Dominic et Billy piaffaient de froid en attendant leurs dulcinées respectives. Se payer une virée à quatre dans un pays étranger s’annonçait plutôt comme un bon plan. Mais qu’était-il exactement passé par la tête d’Evangeline à l’instant où elle avait réservé ces billets pour Bruxelles en plein mois de janvier ? Dom, dont le teint délicatement hâlé ne souffrait plus à présent la moindre température négative, avait râlé copieusement ; mais il refusait d’admettre l’hypothèse de Billy, selon qui cette aventure était résultat probable d’un malentendu dû aux carences obligées de sa douce, après tout née par-delà l’Atlantique, où la rotondité de la terre n’est encore qu’une idée partiellement reconnue. Et encore la situation aurait pu être, sans aller jusqu’à l’exotisme, au moins modérément divertissante, si la visite de la capitale belge n’avait pas consisté exclusivement à lécher les vitrines de grandes enseignes implantées un peu partout dans le monde. Mis devant le fait accompli, les deux Hobbits n’eurent d’autre choix que celui de patienter une bonne vingtaine de minutes à chaque coin de rue, temps amplement suffisant pour détailler les truculences architecturales de l’endroit, et pour se tremper les godillots dans des restes de neige noire et visqueuse. Au bout d’une heure et demi de ce régime, Monaghan semblait parfaitement prêt au double-homicide devant témoins. Il était excédé, frustré, et frigorifié dans son long manteau noir des plus stylé, mais insuffisamment calorifuge lorsqu’il s’agissait de rester planté sur un trottoir la moitié du temps.
- Bill ?
Billy semblait abattu par une sorte de résignation implacable, l’œil morne sous son petit bonnet bleu marine.
- Quoi ?
- Je vais crever de froid si ça continue.
- Eh ben va leur en toucher un mot, et on prend les paris pour voir si elles en ont la moindre chose à secouer.
Leurs deux regards se portèrent sur deux formes touffues et gazouillantes, quelques pas plus loin. Ali avait revêtu une splendide doudoune serrée rose brillante, ainsi que des oreillettes en poil de la même teinte, ce qui lui assurait de ne pas passer inaperçue. Accompagnée d’Evangeline, c’était bien simple, aucun autochtone ne pouvait éviter de se retourner. Celle-ci se pavanait en anorak crème, les manches et le capuchon bordés de fourrure. Son immense chevelure était domptée par une casquette de trappeur intégrale, avec protèges-oreilles en fourrures. Enfin, des bottes qui ressemblaient davantage à deux gros yorkshires ambulants qu’à des chaussures humaines complétaient cette panoplie de féroce chasseuse de bébés phoques.
- Il arrive parfois qu’elle m’effraie, tu sais… lâcha Dom.
Sans un mot, presque avec fatalité, Boyd saisit sa main, et ils restèrent un instant contemplatifs.
- C’est terrible, je sens à peine mes doigts… et en plus j’ai faim ! ajouta Monaghan.
Sans un mot, et sans lui lâcher la main, Boyd se mit en marche et l’entraîna à sa suite.
- Où on va ?
- Quelque part où on sera mieux qu’ici.
Dominic se tut. Il aimait voir Billy prendre tout à coup les choses en mains, lorsque la situation devenait clairement inadmissible. Il savait tout au fond de lui que lorsque Boyd décidait de s’en mêler, le monde devenait soudain plus lumineux… Il était si gentil et si responsable lorsque Dom en avait besoin…

Alors qu’il le suivait toujours, un sourire béat aux lèvres, ils débouchèrent sur une petite place au centre de laquelle trônait une baraque à frites. Comme ils s’arrêtaient à nouveau pour faire la queue, Dom souffla frileusement sur ses doigts et demanda :
- On est où ?
- Place Jourdan. On va manger et se réchauffer les mains, t’en fais pas mon pauvre Dommie.
Dieu qu’il aimait que Boyd lui parle comme ça ! Enfin quelqu’un qui reconnaissait sa délicatesse naturelle et paraissait prêter attention à son bien-être. Billy avait toujours été quelqu’un de bien avec lui… La neige se mit bientôt à tomber à petits flocons du ciel pâle qui recouvrait la ville. Dom sortit un parapluie de sa poche de manteau, et le déplia au-dessus de leurs têtes. Pendant ce temps, l’Ecossais réussit à aligner quelques mots de français de manière tout à fait honorable, avec juste ce qu’il fallait d’accent pour être plus mignon encore, et commanda un grand sachet de frites.

Lorsqu’on lui apporta le précieux trésor chaud et doré, il se hâta quelques pas plus loin, un Dominic grelottant sur ses talons.
- Réchauffe-toi vite contre mes frites, mon petit Dom… lança Billy en se serrant contre lui à l’abri du parapluie, le paquet fumant dans les mains.
- Oh, c’est exactement ce dont j’avais besoin ! s’exclama l’Anglais en plongeant la main à l’intérieur.
Ses doigts gelés rencontrèrent alors la douce sensation de moiteur moelleuse et granuleuse des bonnes frites juste bien cuites. Il en saisit une et la mordit avidement.
- Oh la la, c’que c’est bon, c’que c’est bon !
Son compère l’approuva. Elles croustillaient délicatement sous la dent, et étaient assez épaisses pour qu’on ait le plaisir de la sentir s’y enfoncer profondément. Une fois dans la bouche, elles se faisaient tendres et fondantes contre le palais. Les deux larrons profitaient aussi de cette bonne nourriture à manger avec les doigts pour regagner un peu de chaleur dans les phalanges. C’était si agréable que Dom cessa un moment de se goinfrer, et coinça le parapluie dans le creux de son épaule pour aider Billy à tenir le sachet. Leurs doigts se rencontrèrent autour du papier brûlant, et Boyd rougit légèrement en constatant que Dominic ne semblait nullement s’en formaliser.
- Tu as raison… on est vraiment mieux là, soupira-t-il en posant son front sur le petit bonnet de Billy.
L’Ecossais acquiesça en regardant la neige tomber autour de leur parapluie. Les flocons s’étaient un peu épaissis, et il n’y avait rien de mieux en ces circonstances qu’un abri, de la chaleur comestible… et un Dom décontracté.

Finalement, Monaghan se redressa, et l’une de ses paumes quitta le sachet – étrangement, celle qui n’empiétait pas sur la main de Billy – pour retourner à l’intérieur. Il s’autorisa à farfouiller un instant parmi les lamelles de pommes de terre frites, juste par plaisir, pour sentir contre sa peau leur onctuosité toute chaude et les grains de sel qui les recouvraient. Finalement, il en choisit une et se mit à la suçoter, observant à deux pas la petite statue d’un gamin à casquette se couvrir de neige. Bill, lui, ne regardait plus la place enneigée. Les yeux braqués sur cette saleté de frite que Dominic enfonçait petit à petit dans sa bouche, il maudissait les mauvaises habitudes de son ami qui revenaient soudain au grand galop. Son agent lui avait pourtant répété maintes fois de mettre fin à ces manières « qui le faisaient passer pour ce qu’il n’était pas » ! Boyd frissonna imperceptiblement dans son épais manteau de laine bleu marine. Les yeux de Dom égarés vers le ciel de Belgique, rendus si clairs par la lumière blanche de ce temps neigeux, son bout du nez tout rond, et toute raide entre ses lèvres fines, cette vilaine frite !!
- Manger des frites me donne des pensées assez sales, parfois, déclara tout à coup Monaghan en tournant la tête vers son compagnon.
Billy, proche de la crise de nerfs, se décida alors à plonger vivement la main dans le paquet pour en engouffrer quelques unes à la fois.
- Du genre ?
Dom haussa les épaules.
- Je sais pas… Après avoir été à demi congelé, tout ce chaud, tout ce gras et tout ce salé ça me donne des envies de débauche.
L’aîné gloussa. Le ton goguenard et la bouche pleine, il lança :
- Ben dis donc, t’es pas comme Ali. Les frites représentent à peu près la chose la plus débandante au monde, pour elle.
- Sans aller jusque là, c’est pas non-plus le genre de chose qui excite beaucoup la mienne ! sourit l’Anglais.
Ils eurent de concert un soupir complaisant.
- Ah, les femmes…
- Va savoir ce qui se passe dans leurs têtes.


Au même moment, quelques quartiers plus loin…
- Oooh Ali, viens voir ! J’ai réussi à parler français à quelqu’un et y paraît que toucher la bonne femme qui est sur ce mur porte bonheur !
- Ah bon ? Maieuh, moi j’avais lu dans une brochure que c’était pour tomber enceinte.
- Ah bon ? Oh, c’est pas grave, dans tous les cas c’est toujours bien comme prophétie !
- Ah ouais, t’as raison ! Tant que ça parle pas de détruire le monde… J’essaye !


Un ange passa au-dessus du parapluie des deux hommes. Finalement, au même instant, ils se décidèrent à piquer une nouvelle frite dans le sachet. Une mauvaise fortune voulut qu’ils choisissent la même, et une chamaillerie commença aussitôt.
- Donne-moi ça, Boyd, je l’avais repérée le premier.
- Prends-en une autre, elles sont toutes pareilles !
- C’est ça ! Tu crois que j’ai pas remarqué que tu essayes de me piquer la plus grosse et la plus longue ?
- C’est moi qui les ai payées, je te signale, je ne t’en offre que par pure charité chrétienne !
Buté, Dom se pencha alors pour entamer le bout qu’il tenait jusqu’alors entre le pouce et l’index. Un instant déstabilisé, Billy lâcha la frite ; mais immédiatement après, furieux de voir Dominic se redresser avec cet air triomphant, il se rejeta sur l’extrémité encore à l’air libre et la remonta en un clin d’œil, soucieux d’en gagner plus de la moitié, ce qui le conduisit directement au lèvres fines de son acolyte. Monaghan eut un sursaut de surprise et sa main en quitta celle de Bill, ravi de son petit tour de l’arroseur arrosé. Il poussa l’impertinence jusqu’à investir la bouche tiède de sa langue, et aller récupérer tout ce qui restait de son bien. Lorsqu’il se retira, mastiquant la pauvre frite malmenée d’un air très digne, il déclara :
- C’était la mienne.
Dominic cligna des yeux un instant, puis ressaisissant fermement son parapluie, attira brusquement Billy de sa main libre.
- Si tu veux jouer à ça, mec…
Ce fut à son tour de dévorer les lèvres de l’Ecossais de baisers insistants, le maintenant étroitement serré contre son long manteau. Billy sentait la chaleur envahir son visage. Il savait qu’il était en train de devenir rouge tomate sous son petit bonnet bleu marine, tandis que ses jambes flagellaient légèrement. Il faut dire que les baisers de Dominic étaient rarement faits à moitié, et que la poigne avec laquelle il le pressait contre son corps moins frigorifié qu’auparavant tenait de celle des mantes religieuses qu’il élevait. Entre eux demeurait seulement le paquet de frites, d’où s’échappait un fumet bien chaud. Boyd fut sidéré lorsqu’une bourrasque de vent s’éleva à ce moment précis, faisant tournoyer les flocons autour d’eux, et que des musiciens ambulants se mirent à jouer le Port d'Amsterdam sur la place Jourdan. Tout cela était presque trop mièvre pour la situation… mais putain de Dieu, ce que c’était beau !

Lorsque Monaghan estima qu’il avait suffisamment câliné sa petite langue effrontée, il demanda :
- Billy-boy, acceptes-tu que je te déshabille entièrement et que je te jette là dans la neige poudreuse, pour ensuite te répandre ce qui nous reste de frites sur le dos et finir de les manger comme ça ?
Les joues à nouveau rougies, Boyd émit, sans le quitter des yeux :
- Ici ? … Un luxueux hôtel avec vue sur le plus beau monument de Bruxelles me paraîtrait davantage dans le ton, non ?
- Absolument, je me laisse emporter. Alors dis-moi, c’est quoi le plus beau monument en question ?
- Ben heu…
Deux anges passèrent au-dessus du parapluie. Puis, les yeux brillants toujours ancrés au fond des prunelles claires de Dominic, Bill conclut :
- T’as raison, faisons-le ici.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 29
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: La bonne bouffe belge, petit hommage en trois parties... ^^   Ven 15 Juin - 20:03

Merci pour la si prompte review, Gredou! Encore une fois, ça fait vraiment super plaisir de voir arriver un commentaire alors qu'on vient de poster la fic. Merci beaucoup! ^^

Citation :
Dis-moi Half, la glace à neuf boules, tu l'as mangée?
Hélas, ma chère, je vous avouerai que les trois boules me suffisaient... même quand je jeûnais toute la journée dans l'optique du goûter, quelle avanie! (*se retient pour ne pas chanter du Boby Lapointe*)

Citation :
J'ai hâte de lire le reste mais sache déjà que j'adore ce petit texte et j'ai particulièrement aimé que tu fasses dire à Tonio qu'il en avait marre qu'ils se bouffent le nez après qu'il se soit jeté sur celui de Fréd! ^^
Merciiiii!!! ^^ Je suis toute contente que tu aies relevé! ;D

Citation :
*saute sauvagemet sur la donzelle*
Hii, je l'attendais ce one-shot! ^-^
C'est aboslument génial d'avoir un texte qui parle de Bruxelles! De Zizi! Avec de la glace sur le nez de Fredo! *______*
Angel *aux anges* Angel

Citation :
(et tes descriptions de glace... Ohoh. Je sens que je vais passer chez Zizi, moi, cet aprèm'
Chanceuse! Mad

Citation :
- après mon dernier examen! *danse de la victoire*
Youpi!! bounce Champi

Citation :
J'adoore comment tu intercalles des petits passages glaces dans leur converstion,
Vraiment contente que tu aies apprécié! ^^

Citation :
Je devais relever, ça! *est partie d'un grand éclat de rire qui a fait sursauter son frère*
*rose de plaisir* *^-^*

Merci à toi aussi tite Fraise! Salut

Je vais de ce pas me mettre au dernier... Je ne suis vraiment pas sûre d'arriver à le finir ce soir. Quoi qu'il en soit, vous l'aurez au moins dimanche (je suis occupée demain Smile).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Latitefraisedesbois
Eblouissante jouisseuse
avatar

Nombre de messages : 349
Date de naissance : 16/05/1991
Age : 26
Localisation : Ici, ailleurs et autre part...

MessageSujet: Re: La bonne bouffe belge, petit hommage en trois parties... ^^   Dim 17 Juin - 13:05

C'est décidé : j'ai faim! Laughing Tu es très forte pour décrire la bouffe! Laughing

Beaucoup beaucoup aimé le deuxième OS...Et c'est trop génial d'imaginer Boyd et Monaghan sur la place Jourdan en train de manger des frites!! Non pardon : de se réchauffer contre des frites sous un parapluie! ^^*bat des mains en sautillant*
Il y a eu évidemment les inévitables descriptions d'Evangeline et d'Ali qui m'ont fait bien rigoler! Elles sont charmantes! Razz
Y a eu plein de passage mignon-crousti-fondant... (le Boyd qui prend les choses en main et qui rassure Dom qui le voit alors en type bien l'ayant toujours protégé... les mains qui se rejoignent autour des frites... ^^)

L'image de Dominic suçotant des frites n'était évidemment non plus par pour me déplaire! Laughing
Et puis:
Citation :

- Manger des frites me donne des pensées assez sales, parfois

*se marre telle la baleine*

*se marre également au passage avec Ali et Evangeline et le mur saint... Laughing*

Citation :
Boyd fut sidéré lorsqu’une bourrasque de vent s’éleva à ce moment précis, faisant tournoyer les flocons autour d’eux, et que des musiciens ambulants se mirent à jouer le Port d'Amsterdam sur la place Jourdan. Tout cela était presque trop mièvre pour la situation… mais putain de Dieu, ce que c’était beau !

*frétille dans tout les sens!* *se bidonne force trois*

Jolie fin également! Vivement dimanche! (oui, bon : vivement aujourd'hui! ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mailine
Succube enluminée
avatar

Nombre de messages : 532
Date de naissance : 11/02/1991
Age : 26
Localisation : Dans des épis de blé
Emploi : Ad impossibilia nemo tenetur

MessageSujet: Re: La bonne bouffe belge, petit hommage en trois parties... ^^   Dim 17 Juin - 20:50

HALF !

Raaah, quel plaisir de te lire ! De redécouvrir ma petite ville - et sa nourriture, ouiouiouioui (*______* *n'arrête pas d'avoir une faim énorme et infatiguable depuis la fin de ses examens*) à travers tes écrits !

J'ai adoré le premier, avec toutes ces succulentes glaces, et le deuxième a fini de m'enchanter ! (Maintenant, j'attends le troisième pour le salut éternel ! Wink )

J'ai beaucoup apprécié les petites touches d'humour qui sont les tiennes ^^

Citation :
- Oooh Ali, viens voir ! J’ai réussi à parler français à quelqu’un et y paraît que toucher la bonne femme qui est sur ce mur porte bonheur !
- Ah bon ? Maieuh, moi j’avais lu dans une brochure que c’était pour tomber enceinte.
- Ah bon ? Oh, c’est pas grave, dans tous les cas c’est toujours bien comme prophétie !
- Ah ouais, t’as raison ! Tant que ça parle pas de détruire le monde… J’essaye !

Rolling Eyes
Je me renseignerai ^^

Gros bisous mon petit papa et un grand merci ^___________^

Oh, et la glace à neuf boules, c'est très bon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 29
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: La bonne bouffe belge, petit hommage en trois parties... ^^   Dim 17 Juin - 21:02

Bon, je dois avouer qu'à la suite de circonstances imprévues, je n'ai pas eu le temps de terminer mon dernier one shot. Mais comme il se révèle un chouïa plus long que les deux autres, je vous en mets déjà l'équivalent de la moitié, je pense... ça vous fera un avant-goût! Wink

Celui-là sera consacré à ce qui a passablement traumatisé mon cher collègue philosophe Faustin lorsqu'il est allé en Belgique lui-même. Cette spécialité, semble-t-il, qui lui fit dire: "Attention aux Belges, ce sont des cochons!". Et qui de mieux pour batifoler avec une chose pareille que ce bon T-bag et son mignon petit mignon Maytag (ce petit bonhomme qui creva hélas dès le 2eme épisode de la série -sob sob!- et avec qui il paraissait avoir un lien assez profond et so so émouvant)? Vous comprendrez dès le départ que j'ai dû procéder à un certain remodelage du scénario de Prison Break pour amener mon petit délire belge, mais m'est avis que c'est pour la bonne cause! Mr.Red

Voici donc de quoi émoustiller un peu la slasheuse avant de sortir le grand jeu de la débauche alimentaire - qui, j'espère, vous renseignera un peu plus sur le sens du surnom apparemment innocent de Bagwell. Je vais m'absenter jusqu'à demain, mais j'espère vous mettre la fin sans tarder. Bisou! I love you



Sachet de thé et chocolat chaud


T-bag se réveilla, une fois de plus pour trouver Maytag étroitement blotti contre lui. Il grommela. A Fox River, les couchettes séparées lui permettaient au moins de renvoyer le garçon à ses quartiers après leurs petites séances de pattes-en-l’air… Mais depuis qu’ils étaient en cavale, suite à l’évasion permise par le joli Scofield – moins joli après s’être fait passer dessus par un autobus en rut en essayant de fuir les fédéraux – Maytag semblait considérer la situation comme un road movie romantique, où toutes les câlineries sont permises. Lorsqu’ils traversèrent clandestinement l’Atlantique pour s’échouer dans ce petit pays qu’on appelait la Belgique, ils purent se permettre de traîner les petits hôtels miteux la nuit, au lieu de dormir dans des hangars. Si Maytag avait paru tout d’abord intimidé à l’idée de passer la nuit à-côté de lui, il eut tôt fait d’en profiter pour l’utiliser comme nounours personnel, ayant même l’impudence de l’appeler « Teddy » au réveil ! T-bag avait bien essayé de couper court à ces circonstances inacceptables en lui achetant un gros crocodile en peluche, certain que son mignon le fétichiserait dans l’instant, mais le petit salaud se débrouillait toujours pour se réveiller agglutiné à lui, et le croco sous le bras. La situation n’en était que plus grotesque, indubitablement… Theodore leva les yeux au ciel, puis ses yeux retombèrent sur le corps du jeune homme pelotonné contre lui : de bons muscles, mais enrobés de courbes juvéniles tout à fait charmantes, une peau rose comme la chair d’un fruit, des petits doigts d’enfants habitués à serrer des poches… ou autre chose. Ce corps était pour lui comme un appendice, ou du moins c’est ainsi qu’il aimait à le considérer. Après un coup d’œil à la pièce, comme mû par ce réflexe qui s’assure de l’absence de témoin, T-bag releva les cheveux bruns striés de mèches blondes sur le front de Maytag. Il n’avait pas l’habitude de le voir avec des cheveux devant les yeux, du fait de cette coupe de Mohican qu’il se fabriquait tous les matins au lever. Le garçon fit une petite grimace, puis ouvrit ses grands yeux d’un bleu roi exceptionnel.
- Salut, petit.
- Joyeuse Pâques, T…
Bagwell eut un sourire ironique ; puis voyant que son protégé avait refermé les yeux, fin prêt pour une petit somnolence en amoureux, il le repoussa un peu rudement et se leva.
- Où tu te crois, gamin ? On n’est pas partis pour larver toute la journée. Je meurs de faim !
Jason rouvrit un œil, qui alla se poser sur le cadran du réveil.
- Teddy, l’est à peine six heures du matin… marmonna-t-il en enfouissant son visage dans son crocodile, et en remontant son genou contre le matelas.
- Maytag, si c’est une punition que tu cherches, je ne me laisserai pas avoir, lança T-bag en enfilant son caleçon où l’on pouvait lire « When into doubt : fuck ».
Le jeune homme s’extirpa du lit en ronchonnant, et se dirigea vers la salle de bain.
- C’est bien, va te lisser les plumes, mon poussin ! le taquina Bagwell en lui tirant un petit bout de langue.
Maytag lui jeta un regard noir en claquant la porte. Il aimait follement quand le petit gars était tout contrarié…

Il passa un tee-shirt gris perle et un jean noir ; dans la poche de droite, il glissa quelque menue monnaie destinée au petit-déjeuner ; la poche de gauche, il la retourna pour en faire pendre la doublure de coton blanc. Entrouvrant le rideau, il vérifia que tout était calme au-bas de l’hôtel. Il n’y avait pas un bruit dehors. Le soleil commençait tout juste à poindre, mais le ciel dégagé promettait un temps printanier superbe. T-bag eut un soupir complaisant. Maytag mettait déjà une demi-heure à se rendre présentable en prison, du fait de la jolie petite crête en mohawk qu’il lui fallait arranger chaque matin sur le haut de son crâne, mais les choses avaient empiré lorsqu’il avait eu à disposition une véritable salle de bain et des vêtements divers. Enfin… T-bag avait ainsi l’avantage d’apprécier différents looks sur son dévoué protégé, et la chose s’était révélée d’un grand intérêt ! Lorsque Maytag consentit enfin à réapparaître, il était vêtu d’un pantalon classique et classieux – « emprunté » au cadavre profané de l’étudiant en droit qui avait eu l’audace de lui ébouriffer les cheveux, alors même qu’ils se promenaient dans le quartier universitaire en vue que T-bag découvre son nouveau terrain de chasse… - ainsi que d’une grande chemise blanche ; il avait soigneusement fermé le col jusqu’en haut, et une jolie cravate bleu pâle le maintenait bien serré. Maytag avait appris à laisser aux petits gigolos de bas étage le soin de spéculer sur le nombre optimal de boutons à laisser ouverts ; il connaissait à présent assez bien son maître pour savoir que rien ne le démangeait plus qu’un ensemble sage et propret. Il lui laissait le plaisir de le désordonner lui-même. Jason constata d’ailleurs, aux yeux bruns concentrés et à la lèvre mordillée, que T-bag se tâtait pour savoir s’il n’allait pas s’exécuter tout de suite. Mais en définitive, il se dirigea vers la porte, et Maytag saisit au passage sa poche gauche.


Comme ils arrivaient devant une boulangerie, T-bag tapota la main qui s’accrochait à lui.
- Tu m’attends là, hein ?
C’était une habitude qu’ils avaient prise de toujours laisser un guetteur à l’entrée d’un magasin. Ne jamais se laisser piéger dans un espace clos… Tandis que Maytag montait docilement la garde, convaincu cependant d’avoir peu de souci à se faire à 6h du matin,
Theodore entra dans la boutique. Il sentit d’abord le délicat fumet des croissants qui sortaient du four – une véritable merveille du vieux continent, qui valait la peine de se lever tôt. Son regard se posa sur les viennoiseries qu’on venait tout juste de mettre en vitrine, et il se lécha la lippe supérieure avec satisfaction. Puis, en relevant les yeux, il tomba sur les chocolats de Pâques alignés sur les étagères, et son sang ne fit qu’un tour… Si c’était là leur manière d’honorer la résurrection du Christ, les Belges étaient de fieffés cochons ! … Mais après tout, son petit mignon méritait bien une friandise en ce jour spécial. Ne pas lui accorder ça aurait été honteux de la part d’un papa digne de ce nom !

Lorsque T-bag ressortit, chargé de deux sachets en papier, Maytag reprit la poche et se laissa entraîner vers une immense église à la façade blanche. Une fois dans le petit parc qui l’entourait, Bagwell s’allongea voluptueusement sur l’un des transats de bois qui y faisaient face, et invita son alter ego à faire de même en lui désignant d’un doigt nonchalant celui d’à-côté. Il lui adressa ensuite un sourire peccamineux, avant de lui tendre l’un des paquets.
- Tiens, mon p’tit bonhomme. J’ai cru comprendre que tu attendais Pâques de pied ferme, alors voilà ce que le petit lapin m’a apporté pour toi. Il m’a dit que ça te plairait sûrement beaucoup !
Maytag ouvrit un instant une bouche incrédule et ravie, et s’empara du sachet. Il le tâta prudemment durant quelques instants puis, fronçant légèrement les sourcils, l’ouvrit pour voir enfin son contenu. Il commença par virer à un joli rouge cramoisi, puis leva des yeux bleus innocents sur son héros sans peur et sans reproche – si ce n’étaient son racisme congénital, son absence de respect pour la vie d’autrui et son penchant chronique pour les jeunes enfants – pour rencontrer des yeux mutins et une langue qui se retournait doucement entre ses dents. Un sourire irrépressible traça bientôt son chemin sur le minois embarrassé de Maytag, alors qu’il baissait les yeux.

_________________


Dernière édition par le Mer 20 Juin - 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Latitefraisedesbois
Eblouissante jouisseuse
avatar

Nombre de messages : 349
Date de naissance : 16/05/1991
Age : 26
Localisation : Ici, ailleurs et autre part...

MessageSujet: Re: La bonne bouffe belge, petit hommage en trois parties... ^^   Lun 18 Juin - 12:07

Ahaaah! Je sais de quoi il s'agit! *trépigne*
Ce début m'a toute alléchée, si je puis dire. ^^
Je ferais la review à la deuxième partie mais sache que je suis déjà on ne peut plus enthousiaste! (il a l'air bien sympathique ce petit Maytag)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 29
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: La bonne bouffe belge, petit hommage en trois parties... ^^   Mer 20 Juin - 17:50

Merci beaucoup pour les reviews! ^^ Je ferai une tite réponse groupée. En attendant, voici la suite et fin. Attention attention! Moult salaceries - dont une esquisse de la position dite du sachet de thé Laughing - rating NC-17 obligatoire attention aux âmes sensibles les enfants ne faites pas ça chez vous (enfin, au fond pourquoi pas si ça vous dit...) tout ça tout ça. Vous pouvez lire en mangeant du chocolat si vous en avez à portée de main! Razz



Toujours prompt au jeu, il se leva, tenant son chocolat à la main, et s’approcha de T-bag pour l’enfourcher et lui demander :
- Je dois dire que je ne sais pas par quel bout commencer. C’est si beau que c’est presque dommage de le manger, qu’est-ce que t’en penses, papa ?
- Je t’ai déjà dit de ne jamais laisser perdre les régals de ce genre, mon garçon. Cela dit, puisque c’est fête, tu as le droit de jouer un peu avec la nourriture…
Maytag leva alors à hauteur de son visage le triomphant phallus en chocolat dont T-bag venait de lui faire cadeau. Sans quitter son maître des yeux, presque avec désinvolture, il se mit à le lécher doucement à la base. Theodore sentit le premier frisson lui remonter l’échine.
- Pas mauvais, lança simplement Jason avec un petit sourire.
Ses petits coups de langue se firent un peu plus appuyés, et il se mit à grimper progressivement le long de la hampe de chocolat au lait. Alors qu’il atteignait la bordure de chocolat noir qui annonçait la calotte du sommet, il sentit une présence s’éveiller sous son pantalon. Il baissa les yeux pour apercevoir le sourire faussement repentant de T-bag. Il aimait lui voir ce genre d’expression taquine ; en d’autres circonstances, on aurait pu le croire sympathique et dénué de toute intention perverse ! Maytag décida de lui montrer qu’il avait le pouvoir de lui faire ravaler toute façade.

Tout à coup, sa main libre agrippa le bord du jean noir et il avança légèrement son entrejambe, afin de l’établir bien fermement autour des hanches de T-bag. Son corps se courba vers l’arrière et il renversa la tête, tenant toujours son chocolat au-dessus de son visage. Sa bouche retourna alors à la base et s’affaira délicatement autour des deux bourses chocolatées, qui ressemblaient à deux Kinders Surprises égarés. T-bag fut passablement ébranlé par ce changement de rythme. Soudain crispé, il fixa la main toujours cramponnée à son pantalon, et suivit le bras pour contempler enfin son mignon en pleine action. Il regarda la gorge à peine rosée qui s’échappait du col blanc, la pomme d’Adam coquine qui accompagnait de loin les mouvements, et l’exquise petite langue rose qui glissait et glissait encore sur les rondeurs fermes et luisantes des pochons en chocolat. Ils les voyaient s’écraser contre les lèvres de Maytag, qui les gobait délicatement pour les sucer un instant, avant de les relâcher ensuite très doucement, comme on termine un baiser. Le tea bag… l’un de ses jeux favoris. D’ordinaire, il en avait une vue assez médiocre. Voir les choses sous cet angle l’hypnotisait et l’excitait au plus haut point. Les yeux grands ouverts, il laissa échapper un grondement sourd.

Puis il saisit brutalement la cravate de son protégé et le tira à lui sans ménagement. Maytag émit un bref son de surprise et s’effondra sur le corps de Bagwell. Ce dernier maintenait son visage tout près du sien en le tenant par son nœud de cravate. Ses prunelles brunes étaient envahies de cette irritation sévère qui accompagnait chez lui l’excitation. Jason sentait sa respiration un peu plus vive sous sa poitrine. Un peu confus, il profita de cette chaleur corporelle que T-bag lui accordait si rarement lorsqu’il était conscient ; elle paraissait lui transmettre de la force, et de la confiance en lui. Theodore, pour sa part, sentit à la faveur de cette position qu’il n’était pas le seul à prendre part à l’amusement.
- Baisse-moi ce pantalon, maintenant.
- Tu veux aller trop vite, rétorqua Maytag d’une voix un peu étranglée. Je suis sûr que c’est pas nécessaire.
- Ah, tu crois ça ? Tu doutes de rien, mon garçon !
- Laisse-moi au moins essayer, ce sera plus amusant, tu vas voir.
- D’accord, je te mets au défi. Mais je dois te prévenir que le perdant aura un gage.
- Quel genre ?
- Le genre attaché au lit de la chambre pendant trois heures de temps, petit.
- C’est vrai ?
- Plus vrai que la maman de Bellick allant le border un soir d’orage.

Aussitôt, Maytag se redressa, une flamme concupiscente couvant au fond de ses grands yeux bleus. A petits coups lents et assassins, il se mit à laper l’extrémité du phallus, suivant du bout de la langue la légère fente qui y était tracée. T-bag sentit un chatouillement survenir au creux de son estomac, l’incitant à donner des coups de pied. Ah, comme il pourrait se montrer vilain une fois que le gamin aurait fini son petit numéro. Il lui ferait payer comme il se doit autant de provocation ! Il se raidit en le voyant fermer les yeux, et téter doucement du bout des lèvres. Le chocolat commençait petit à petit à fondre au fur et à mesure que la bouche chaude l’entourait, et T-bag se mordit méticuleusement les lèvres, sans perdre une miette du spectacle. Maytag prit finalement possession du gland en chocolat, et s’amusa à le polir parfaitement pour en faire disparaître les détails. Il recueillait sur ses papilles la saveur cacaotée, qui le berçait dans un étrange bien-être un peu infantile ; la dure saillie dans le jean de son maître le remplissait d’orgueil. Il geignit tout bas, et remua les hanches en des gestes lents et coulants. Il ne tarda pas à sentir les mains de Bagwell agripper durement le tissu de son pantalon derrière ses cuisses, et lui donner une assise plus crue sur son érection prisonnière. Le garçon changea d’équilibre en s’appuyant sur le bras droit de T-bag. Dans sa bouche, sa langue faisait le tour du chocolat, tandis qu’à son col des doigts furieux dénouaient sa cravate bleue. Il devina une lame en train de faire sauter les premiers boutons de sa chemise, toute proche de sa gorge où coulait le chocolat fondu.

Il ne fut pas peu surpris lorsque la main redescendit jusqu’à sa braguette et qu’un pouce insistant se mit à le caresser à travers le tissu. Stupéfait, il retira un instant le phallus factice de sa bouche et, la mâchoire serrée, interrogea T-bag du regard.
- Je fais ça pour que tu y mettes plus d’entrain, Maytag, alors bouge-moi ce joli petit cul que tu as.
Le jeune homme obéit, et dynamisa les allées et venues de ses hanches souples. Theodore le récompensa en baissant la courte fermeture et dégageant le sexe palpitant du caleçon, pour le garder dans sa main gauche. Maytag poussa sur le champ un gémissement éperdu et sonore, et se mit à donner de véritables coups de reins. C’était un plaisir si rare… un privilège indicible que d’être au creux des doigts de Bagwell. Cependant, son enthousiasme semblait beaucoup trop expansif au goût de son maître.
- Chhht ! Tais-toi, tu vas ameuter tout le quartier. Je veux plus t’entendre !
Maytag avait l’habitude. Il était plutôt malvenu de faire profiter l’Aile A de cris d’extase quand on était le jouet officiel de Theodore Bagwell… Il reprit immédiatement sa tâche, avalant cette fois le chocolat sur une bonne partie de sa longueur. Derrière lui, le soleil se levait progressivement sur Bruxelles. Un fond d’anxiété commençait à gagner T-bag, à mesure qu’il constatait que les mouvements passionnés de Maytag contre son aine et autour de ce damné godemiché pour enfant menaçaient de lui faire cracher le morceau. Ses yeux tanguaient déjà derrière des paupières trop enclines à se fermer.

Mais lorsqu’il essaya de les rouvrir définitivement pour regagner un peu de contrôle, une trop jolie vision le frappa de plein fouet, le rendant tout abasourdi. Les reins de son mignon s’activaient de manière toujours plus effrénée ; ses mouvements froissaient la longue chemise blanche au col tranché ; derrière sa fière petite crête de Mohican, le soleil commençait à peine à se dorer, et lui donnait l’air d’un angelot imposteur ; ses grands yeux bleu roi étaient levés vers le ciel, emplis du martyre délectable qui précède l’orgasme, et dans sa bouche demeurait la hampe brune, toute dégoulinante de chocolat fondu qui maculait ses phalanges serrées. Bien malgré lui, Bagwell lâcha l’un de ces râlements muets qui s’entendent derrière des lèvres closes, et semblent labourer la gorge sans douleur. Il saisit à pleines mains les deux fesses fermes de Maytag pour le guider sur les derniers coups. Il entendit le garçon geindre tout ce qu’il savait autour de son biberon de chocolat, jusqu’à ce qu’un bruit de rupture sourde n’annonce les dégâts commis à la fois sur la friandise et sur le tee-shirt gris perle. Mais ce dernier ensemble de flashs et de sons acheva la jouissance de T-bag, toujours relativement silencieuse.

Maytag lâcha ce qui restait du phallus en chocolat, et se laissa retomber sur son maître. Haletant, il apprécia les quelques secondes qu’il passerait ainsi, sachant qu’elles ne dureraient pas… pour l’instant. Il jubilait intérieurement. Theodore, pour sa part, étira lascivement sa nuque, comme pour se remettre les idées en place.
- Tu sais, mon salopiot, je devrais peut-être pas te dire ça, mais tu es bien le premier qui réussit ce que tu viens de faire sans tirer le diable par la queue.
Il bailla, et laissa son regard dériver sur les ogives allongées de la cathédrale. Il se sentait tout à coup si détendu… loin de l’Etat Fédéral, loin du pénitencier, loin des routes américaines… Il était libre, sauf, avec à disposition le seul individu qui l’ait jamais aimé pour ce qu’il était vraiment, et qui se tenait prêt à satisfaire le moindre de ses désirs… Qui pouvait en dire autant ? Une fois de plus, songea-t-il, il avait réussi à couillonner tout le monde !
- T-bag ?
La petite voix venait du creux de son bras.
- T, dépêche-toi de manger ton croissant le long du chemin, parce que t’as un gage à honorer.
Alors que Bagwell fixait toujours l’église, ses lèvres formèrent silencieusement le mot « shit ».

_________________


Dernière édition par le Jeu 21 Juin - 14:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Latitefraisedesbois
Eblouissante jouisseuse
avatar

Nombre de messages : 349
Date de naissance : 16/05/1991
Age : 26
Localisation : Ici, ailleurs et autre part...

MessageSujet: Re: La bonne bouffe belge, petit hommage en trois parties... ^^   Jeu 21 Juin - 12:12

Trop trop chouette ce dernier OS!... Mon Dieu, que de sensualité! *____* Je vais traquer les marchands de phallus en chocolat! Razz
Comme toujours j'adore tes descriptions terriblement précise (maytag... huum...) qui nous font réellement tout voir
Maytag est adorable, T-bag est... attachant? à sa manière? Laughing, bref je veux trop voir prison break! >_<
Mais alors, c'est fini, la bonne bouffe belge? Y a plus? *pleure un peu*
Merci le très beaucoup pour ces petites ficettes, elles m'ont toutes les trois mises de très bonne humeur! ^^

(Et comble de bonheur, j'avais du chocolat à côté de moi!Laughing)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 29
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: La bonne bouffe belge, petit hommage en trois parties... ^^   Mar 26 Juin - 12:45

Bon eh bien, après repassage des petites reviews, je ne peux que remercier béatement pour les petits compliments, et me réjouir de vous avoir procuré un petit plaisir. ^^ Je fais un gros MERCI tout rouge à Tite Fraise, dont les reviews fidèles et promptes m'ont donné bien du coeur à l'ouvrage, ainsi que du contentement. Salut Salut Salut

Citation :
*frétille dans tout les sens!* *se bidonne force trois*
*particulièrement contente que Tite Fraise ait aimé le passage Mr. Green *

Citation :
Raaah, quel plaisir de te lire ! De redécouvrir ma petite ville - et sa nourriture, ouiouiouioui à travers tes écrits !
Mais ce fut un plaisir pour moi, ma fille. Smile

Citation :
Maytag est adorable, T-bag est... attachant? à sa manière? , bref je veux trop voir prison break! >_<
*flottant sur un petit nuage* Angel Angel Angel Angel Angel Angel Angel
Roooh, comme tout cela m'enchante! ^________________^

Et c'est vraiment bien que tu aies eu du chocolat pour lire le petit T-bag/Maytag! P et P

Un grand merci pour la review du dernier texte! :pc2:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pinec
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 842
Date de naissance : 27/01/1988
Age : 29
Localisation : Sur les genoux de Misha, Pocket!Moriarty entre les mains.
Emploi : Cameraman pour Troy&Abed in the Morning!

MessageSujet: Re: La bonne bouffe belge, petit hommage en trois parties... ^^   Lun 17 Nov - 8:07

Je fais remonter le sujet, je crois que c'est diablement nécessaire, je dirais même triplement. Pourquoi n'étais-je pas au courant de l'existence de ce triptyque écrit comestible belge et multi-pairing ? Gollum ! Je m'en frapperais les doigts moi-même !
Ah, Halfeline... Commençons donc par le commencement.
Les Wriggles : MOUAHAHA. (Elles sont bonnes hein les glaces chez zizi... ) (Même si Tonio et Franck souffrent à mon avis plus que ça ^^'). Que de jolies références !
Citation :
- Tu… tu… tu veux l’faire deux fois ?
que j'imagine à la fois avec la voix de Fredo et avec celle de ma chère Halfeline ! *double gloussement*
DomBillyBillyDom : Le pire, ma chère, c'est que je suis sûr que bien des fics commencent comme celle-ci... Et sont réellement des fics het qui pronent l'horreur de la relation Evan... bref. L'horreur, tout le monde sait ce que c'est, je n'ai pas besoin de spécifier. N'empêche que ton détournement n'en était que plus jouissif. (Et c'est vrai qu'elle est charmante, cette place, toute calme, pour se rouler dans la neige... Mmmh...) (Et ce Dom si adorable dans son innocence, guidé par la main ferme et rassurante de son Billy ! ^____^)... Je sais que j'arrive après la bataille, mais hourra !
Pour finir, le T-Bag, charmant dans sa première partie (la deuxième, ça doit être un vieux réflexe de lesbienne, j'ai un peu plus de mal à lire ^^') mais surtout charmant dans ta 'triche' sur les personnages, comme tu sais si bien rendre MayTag... Very Happy Very Happy Very Happy Mr.Red
Alors encore merci, ravi d'être revenu parmi vous... Et je me mords les doigts de tout ce que j'ai raté (mais me les lèche, pour ne pas perdre le sel de tout ce que je vais pouvoir emmagasiner sans avoir à poireauter dans le froid et la neige du manque de texte ^^)...
Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 29
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: La bonne bouffe belge, petit hommage en trois parties... ^^   Mar 18 Nov - 17:47

Roooh une review de Pinec!! bounce Sur une si vieille fic, en plus, je ne peux qu'être zaux zanges et parfaitement ébaudie. drunken

Citation :
(Même si Tonio et Franck souffrent à mon avis plus que ça ^^')
Oui, c'est fort probable. Je n'ai point voulu être trop mauvaise, que veux-tu...

Citation :
Que de jolies références !
Merciii, ravie que tu les aies repérées. Mr. Green (Remarque, je n'en aurais pas attendu moins de la part d'une spécialiste comme toi. Pinec, tu te rends compte que tu es celle qui m'a fait rencontrer les wriggles en pleine répétition? Qui m'a fait faire la bise aux wriggles alors que nous étions seuls dans une salle de spectacle? Qui m'a fait assommer Kristof? Lilith, je ne me lasse pas de le raconter à divers quidams... *soupire*)

Citation :
Et sont réellement des fics het qui pronent l'horreur de la relation Evan...

*pukes* Lilith merci, tout cela est bel et bien révolu à présent...
...
Mais comment peut-on écrire des choses pareilles? Shit *ingénûment perturbée*

Citation :
Je sais que j'arrive après la bataille, mais hourra !
Mais sache que ton enthousiasme ne me fait pas moins plaisir. Au contraire, recevoir des nouvelles de ce triptyque fut une bien agréable surprise! ;D

Citation :
(la deuxième, ça doit être un vieux réflexe de lesbienne, j'ai un peu plus de mal à lire ^^')
*s'éclate de rire*
Je suis désolée, ma Pinec! ^^' Maytag est juste né pour sucer des chocolats de Pâques phalliques, même moi je ne peux rien contre cela.
Still, je suis navrée que ça t'ait un peu indisposée. The boi will be punished. *sourire suffisant et sourdement réjoui*

Citation :
comme tu sais si bien rendre MayTag
*fait un énorme câlin à Pinecou*

Citation :
Et je me mords les doigts de tout ce que j'ai raté (mais me les lèche, pour ne pas perdre le sel de tout ce que je vais pouvoir emmagasiner sans avoir à poireauter dans le froid et la neige du manque de texte ^^)...
Ooooh comme c'est joliment dit!! *attendrie et admirative à la fois*

De mon côté je te remercie infiniment d'avoir pris la peine de laisser ta patte à la suite de ce triple texte, quand bien même ce dernier ne fût pas frais de la dernière pluie. Une jolie petite joie pour moi! ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pinec
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 842
Date de naissance : 27/01/1988
Age : 29
Localisation : Sur les genoux de Misha, Pocket!Moriarty entre les mains.
Emploi : Cameraman pour Troy&Abed in the Morning!

MessageSujet: Re: La bonne bouffe belge, petit hommage en trois parties... ^^   Mar 18 Nov - 23:59

La Halfeline a écrit:
Roooh une review de Pinec!! bounce Sur une si vieille fic, en plus, je ne peux qu'être zaux zanges et parfaitement ébaudie. drunken
Je t'imagine ivre de reviews et c'est ma foi fort joli ^^.

Citation :
Merciii, ravie que tu les aies repérées. Mr. Green (Remarque, je n'en aurais pas attendu moins de la part d'une spécialiste comme toi. Pinec, tu te rends compte que tu es celle qui m'a fait rencontrer les wriggles en pleine répétition? Qui m'a fait faire la bise aux wriggles alors que nous étions seuls dans une salle de spectacle? Qui m'a fait assommer Kristof? Lilith, je ne me lasse pas de le raconter à divers quidams... *soupire*)
Je quote tout, comme ça on se la pète grave, grave, grave. (T'imagine le pauvre Kristof avec sa dent cassée comme tu as du lui faire mal ? Je suis sûr qu'il ne t'oublieras jamais... "Ah oui, la petit chose rouge qui m'a fait voler trois dents d'un coup de machoire ? Ma foi, elle avait l'air gentille, à part ça... ")
Oui, je sais que je t'ai fait faire tout ça... (Et les voir 2 soirs de suite, aussi, hein. :p ) Je t'ai fait découvrir tellement de musiques merveilleuses, je crois que tu devrais monter une salle de spectacle en mon honneur, qui s'apellerait "Chez Pinec" où Lij s'occuperait des vestiaires et où ne passeraient que les Wriggles (assignés à résidence) et Agnès et quelques autres ^^. *aurait bien besoin d'une de ces aiguilles perforatrices de chevilles qui étaient monnaie courante aux premiers temps du MDS* Mr. Green

Citation :
*s'éclate de rire*
Je suis désolée, ma Pinec! ^^' Maytag est juste né pour sucer des chocolats de Pâques phalliques, même moi je ne peux rien contre cela.
Still, je suis navrée que ça t'ait un peu indisposée. The boi will be punished. *sourire suffisant et sourdement réjoui*
Ah oui, tu as des idées ? J'attend le one-shot ^^
(comme quoi il y a des avantages à être translesbienne intégriste)

Et je me réjouis de te réjouir suite à la réjouissance que tu m'as partagée ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 29
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: La bonne bouffe belge, petit hommage en trois parties... ^^   Mer 19 Nov - 1:13

Citation :
"Ah oui, la petit chose rouge qui m'a fait voler trois dents d'un coup de machoire ? Ma foi, elle avait l'air gentille, à part ça... "
Ooooooh...!! (Je ne suis pas censée mignoter sur cette idée, n'est-ce pas?)
Je me souviendrai toujours de quand tu as dit à ton papa "Regarde la halfeline, elle a plein de petites étoiles dans les yeux!!". Ah la la, je suis un être qui n'a aucune capacité à masquer sa propre expressivité, même par écrit sur un forum ^^'''.

Citation :
je crois que tu devrais monter une salle de spectacle en mon honneur, qui s'apellerait "Chez Pinec" où Lij s'occuperait des vestiaires et où ne passeraient que les Wriggles (assignés à résidence) et Agnès et quelques autres ^^.
Mais tout à fait! Mais c'est ce que je vais faire! Quand j'aurai beaucoup d'argent je ferai bâtir ça juste à côté de mon cabanon à petits bestiaux où je recueillerai des rongeurs et des chonchons. Je construirai une annexe pour le jacuzzi et le kiné de Steph, un immense monument au mort en hommage à Matthieu Côte qui fera aussi phare pour guider les voyageurs jusqu'à cette enseigne, et les vestaires de Lij seront évidemment munis d'une petite pièce dérobée (comme ça, Pinec, tu ne feras pas de choses hétérocentristes sous les gradins du public). Il faudra qu'on invite Louis Garrel et Grégoire Leprince-Ringuet afin qu'ils se livrent à des critiques pédantes sur les lieux qui seront relayées par les médias, en attendant de venir y jouer la version théâtreuse des Chansons d'Amour (sous notre direction exclusive, cela va sans dire, et nous pourrons leur faire répéter 20 fois la scène de la Mémoire Sale).

Oh mon Dieu mon rat vient de me mettre son museau dans l'oreille. Je crois que ça veut dire qu'il faut que j'arrête.

Citation :
Ah oui, tu as des idées ? J'attend le one-shot ^^
(comme quoi il y a des avantages à être translesbienne intégriste)
Mr. Green Pinec... je t'en prie... ne racole pas ainsi influençable pauvre petit vieux moi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pinec
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 842
Date de naissance : 27/01/1988
Age : 29
Localisation : Sur les genoux de Misha, Pocket!Moriarty entre les mains.
Emploi : Cameraman pour Troy&Abed in the Morning!

MessageSujet: Re: La bonne bouffe belge, petit hommage en trois parties... ^^   Mer 19 Nov - 2:48

La Halfeline a écrit:
Ooooooh...!! (Je ne suis pas censée mignoter sur cette idée, n'est-ce pas?)
Je me souviendrai toujours de quand tu as dit à ton papa "Regarde la halfeline, elle a plein de petites étoiles dans les yeux!!". Ah la la, je suis un être qui n'a aucune capacité à masquer sa propre expressivité, même par écrit sur un forum ^^'''.
Mais c'est tout à fait formidable, au contraire ! Moi je me souviendrais toujours (et puis j'en ai la preuve en vidéo) de ta bouche grande ouverte pour crier "Encooooore !" à la fin du pestacle ^^^^. Ca aussi c'était passible de fort mignotage !

Citation :
Mais tout à fait! Mais c'est ce que je vais faire! Quand j'aurai beaucoup d'argent je ferai bâtir ça juste à côté de mon cabanon à petits bestiaux où je recueillerai des rongeurs et des chonchons. Je construirai une annexe pour le jacuzzi et le kiné de Steph, un immense monument au mort en hommage à Matthieu Côte qui fera aussi phare pour guider les voyageurs jusqu'à cette enseigne, et les vestaires de Lij seront évidemment munis d'une petite pièce dérobée (comme ça, Pinec, tu ne feras pas de choses hétérocentristes sous les gradins du public). Il faudra qu'on invite Louis Garrel et Grégoire Leprince-Ringuet afin qu'ils se livrent à des critiques pédantes sur les lieux qui seront relayées par les médias, en attendant de venir y jouer la version théâtreuse des Chansons d'Amour (sous notre direction exclusive, cela va sans dire, et nous pourrons leur faire répéter 20 fois la scène de la Mémoire Sale).

Oh mon Dieu mon rat vient de me mettre son museau dans l'oreille. Je crois que ça veut dire qu'il faut que j'arrête.
(Maiseuh pour les gradins.) (Ceci dit ça ne serait guère hétérocentriste, ça serait juste des calins de PDs ^^... Et on aura une salle de projection spéciale LOTR *veut vraiment faire ça chez lui un jour* avec des coussins très confortables pour y installer Dom et Billy quand ils viendront en vacance. (Et avec des caméras cachées.) Et le roi des chonchons ça sera Marc-Antoine le Chonchon, l'attraction phrare du lieu !
Et ton rat est très vilain, j'en veux encore !! ^^Mr. Green

Citation :
Mr. Green Pinec... je t'en prie... ne racole pas ainsi influençable pauvre petit vieux moi.
Mais ? Frodo aux larmes
Mais ? gollum ...
Mais voyons, tu ne vois pas que tu le fais souffrir ? Regarde le petit Pinec, couché en boule sous sa couette, tremblant à l'idée de ne pas lire les idées merveilleuses qui se pondent et se multiplient telles des bactéries dans ton fabuleux cerveau d'auteur prolifique... Un tout petit one-shot de rien du tout, même un drabble, et tu ne peux pas lui offrir ça ? Ah ben merci, bravo les amis, hein ! Bon sang, Merry, Pipp, faites quelque chose !
*se blottit contre Lij* Merci...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 29
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: La bonne bouffe belge, petit hommage en trois parties... ^^   Mer 19 Nov - 14:56

Citation :
Et le roi des chonchons ça sera Marc-Antoine le Chonchon
^____^ En tout cas il a beaucoup apprécié de voir son double chonchonesque sur la photo que tu m'as fait prendre. La réaction aux autres chonchons-bolduc en pagaille a été quant à elle des plus attendrissantes ^^.

Citation :
Regarde le petit Pinec, couché en boule sous sa couette, tremblant à l'idée de ne pas lire les idées merveilleuses qui se pondent et se multiplient telles des bactéries dans ton fabuleux cerveau d'auteur prolifique... Un tout petit one-shot de rien du tout, même un drabble, et tu ne peux pas lui offrir ça ?
Aaaaaaaaaaaaaaaah!!!! C'est trop pour moi!! Ces merveilleuses métaphores et ces smilies et ces images mentales... argh!!

Bon... je sens que je vais me retrouver avec un one shot sur les bras alors que j'ai déjà une pitite liste de trucs à écrire... Bon Dieu, c't'a s'demander à quoi me serre mon unique cursus! *se promet à la fois de bosser et d'écrire plus, pour que la Lilith Noël lui apporte des cadeaux*
...
Mmmh une bonne petite fessée sur les rondeurs enfantines de Maytag... Bave

*s'enfuit en hurlant*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pinec
Lilitu à la lanterne
avatar

Nombre de messages : 842
Date de naissance : 27/01/1988
Age : 29
Localisation : Sur les genoux de Misha, Pocket!Moriarty entre les mains.
Emploi : Cameraman pour Troy&Abed in the Morning!

MessageSujet: Re: La bonne bouffe belge, petit hommage en trois parties... ^^   Mer 19 Nov - 21:22

Oh ma pauvre Halfeline, tu as l'air toute épuisée si tu en fais même des fautes ! *hihi ne dira pas laquelle ... en même temps... *
Mais... c'est pour ça justement que les cursus uniques ont étés inventés :




... pour que Maytag se fasse fesser ! Wink

Il était kiki hein ? Quel formidable Marc-Antoine, ce Chonchon ! Je me demande s'il n'était pas mieux que l'original... :p Peut-être que ses parents sont tout aussi drôles... Mais je doute qu'il chante aussi bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Halfeline
Prophète de Lilith
avatar

Nombre de messages : 1973
Date de naissance : 28/08/1987
Age : 29
Localisation : La Comté-Franche

MessageSujet: Re: La bonne bouffe belge, petit hommage en trois parties... ^^   Jeu 20 Nov - 11:58

Oui, hein... Maudit A ma grande honte, j'ai vu de quoi il s'agissait. Je ne peux l'expliquer que par cruel un manque de câlinoux...


YAY!
*bondit d'une joie folle en lisant la raison*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La bonne bouffe belge, petit hommage en trois parties... ^^   

Revenir en haut Aller en bas
 
La bonne bouffe belge, petit hommage en trois parties... ^^
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hommage aux personnes disparues dans l'accident de car belge en Suisse
» Bonne adresse Belge
» un petit hommage a ma petite chienne qui est morte aujourd'hui
» Générique Serie tv - Bonne nuit les petits
» Bonne Fête Petit Gino

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La lanterne fringante :: Episode 5 : Les fics...Parce que la catharsis des unes fait le rêve des autres! :: Tout part en sucette !-
Sauter vers: